10 octobre 2011

6 -- Comment soigner ses pieds ? --

 

numérisation0075 [640x480] [800x600]P1060079 [800x600]

  Voilà un autre grand problème quand on part quelques semaines de marche à pied sur des grands Chemins..... voire des Mois pour certains ou certaines, qui partent du fin fond de l'Europe pour rejoindre Compostelle, Rome ou Jérusalem, on même ce formidable couple Sonia et Alexandre Poussin parti du Cap en Afrique du Sud jusqu'au Kilimandjaro " Africa Trek 1 " 14 000km dans les pas de l'homme...

  Tout d'abord, il faut bien entendu ménager sa monture, partir très tôt chaque matin à l'aube.. Vous aurez ainsi le bonheur d'assister à un nouveau et beau lever du soleil, chaque jour différent....... D'autre part, évitez de marcher par fortes canicules pendant les heures trop chaudes, au-delà de 13h. Évitez de marcher tête baissée, en faisant de trop grandes allonges, comme si vous partiez pour faire une compétition. Bien au contraire, marchez le plus droit possible, comme si vous faisiez le fier, comme me disait l'ami Santos, un ami espagnol : "! todo derecho amigo Gilberto ! como un andaluz... Marchez les pieds bien à plat, ni sur les talons, ni sur les doigts de pied... ainsi vous préserverez vos petits pieds, vos chevilles, vos genoux, vos hanches, le dos et les épaules ...si,si! Croyez-moi, je sais par expérience, que ce n'est pas facile du tout de changer sa façon de marcher, j'ai mis plusieurs années pour y arriver. De cette façon, vous éviterez aussi les ampoules et les douleurs musculaires...

   N'oubliez jamais de boire énormément, de l'eau bien entendu, même sans avoir soif, froid ou chaud quand c'est possible ( café, chocolat, cappuccino, soupes surtout... ), et de temps en temps, une petite bière ça fait pas de mal, c'est énergétique et digestif, n'oubliez pas qu'on perd énormément d'eau en transpirant pendant la marche et qu'on se déshidrate très rapidement. J'ai fait le Chemin de la Plata et du Mozarabe, 1000 bornes en 40 jours de marche sans la moindre ampoule ni aucun problème physique et musculaire, je peux vous le certifier, avec plusieurs témoins de cette Aventure, c'est du vécu ! Quand il fait très chaud, contrairement à ce que beaucoup m'ont affirmé, je me suis toujours déchaussé lors de mes grandes pauses repas ou siestes, en enlevant les deux semelles intérieures de mes chaussures, ainsi que mes chaussettes que je retournais et que je mettais au soleil, souvent au-dessus de mon grand parapluie ouvert, et quand il faisait beau bien sûr! et 5 à 10 mn avant de repartir, de remettre tout cela à l'ombre avant de rechausser...

    Que faut-il faire d'autre pour préserver ces petits pieds qui nous sont très précieux à nous autres les grands marcheurs?  20 km à pied, avec une allonge de 50 cm, guère plus, c'est beaucoup mieux, c'est 40 000 petits pas !!! 1000 bornes...c'est 2 millions de pas, n'est-ce-pas...gauche! gauche! dans la troupe...y'a pas de jambe de bois! Certains m'ont dit qu'une fois arrivé aux Auberges, qu'après la douche, ils utilisaient du bicarbonate, du vinaigre blanc, des bains salés, des crèmes spéciales, du talc etc... c'est un peu ce que j'ai fait les premières années sur mes chemins, en observant les pèlerins venus de tous les horizons...c'est bien, mais comment transporter tout cela?

  J'ai vu et appris bien des choses des uns et des autres...comme de marcher le plus droit possible, par exemple... Voilà une technique qui m'a pris près de 3 ans pour y arriver, comme de réduire l'allonge.  Ce que je fais depuis quelques années: après chacune de mes douches chaudes, je serre un peu les dents et laisse couler de l'eau glacée quelques minutes, de bas en haut, en pratiquant des petits massages des pieds jusqu'en haut des jambes, ce n'est pas très agréable il faut le dire, mais il n'y a pas de meilleur défatiguant ( C'est ce qu'on appelle la douche écossaise...). Essayez, si vous en avez le courage, vous verrez comme on se sent mieux ensuite, c'est extra! Puis après m'être séché, je me badigeonne les 2 pieds avec de la Bétadine, avec du coton, ou carrément avec les mains, je laisse sécher quelques minutes et je me passe un peu de crème Cetavlon ( que l'on trouve dans toutes les Pharmacies, surtout entre les doigts de pied et sous les ongles, cela vous évitera les mycoses et autres petites cochonneries qui traînent dans les douches...à ce sujet, je viens de relever dans les Zoreilles du Chemin, un petit article de Maryse Mangin qui vit en Autriche, elle préconise la crème HIRSCH TALG de SCHOLL, c'est une crème utilisée par les montagnards, à base de suint de cerf et d'huiles essentielles, très utilisées par les germanophobes. C'est un onguent blanc, inodore, qui vaut quelques euros et se trouve en droguerie, protège de toutes les lésions au niveau des pieds, des ampoules et autres bobos, à appliquer après la douche et chaque matin. Merci Maryse de St-Georgen à Salzburg.

 Pour ceux et celles qui souffrent régulièrement de petits champignons ou mycoses entre les doigts de pied, personnellement je préconise 2 poudres, dans des petits flacons en plastiques d'environ 7 cm de haut, donc très légers à porter dans le sac à dos: soit Econazole Teva Santé 1 %, soit Myco Apaisyl, à mettre après la douche après avoir bien sécher les pieds et chaque matin avant d'enfiler les chaussettes, c'est très efficace aussi!

  Autre méthode, le matin, juste avant d'enfiler les chaussettes, passer un peu de vaseline sur l'ensemble des pieds, ceci pour éviter les ampoules,  j'ai vu de nombreux pèlerins le faire, surtout des espagnols..méthode que j'ai commencer d'expérimenter à Jaca sur le Camino aragonais, qui fait suite au Chemin d'Arles par le Somport, en Juin 2005, grâce à l'amitié et au partage d'un vieux pèlerins espagnol, l'amigo Armando, qui dormait à côté de mon lit dans le super Gîte de Jaca, depuis... je n'ai plus jamais eu d'ampoules... en Mai et Juin 2016, 1000 bornes en 40 jours sur le Camino de la Plata et du Mozarabe, au départ de Séville...pas la moindre ampoule !!! Et j'ai eu des témoins de route...qui sont arrivés en même temps que moi à Santiago ! C'est du vécu ... .Et donc, pour compléter cette petite méthode, qui pourra je l'espère, à au moins 90% des cas, vous éviter de souffrir bien inutilement. Je viens d'en avoir la preuve, aujourd'hui 31.12.2016... en me rendant dans le super Site de mon ami du Var : l'ami Michel d'Auzon Roch , en lisant son dernier topo des chemins de Compostelle au départ de Madrid, le 20 Août 201 ; vous vous doutez bien qu'à cette date, en plein coeur de l'été et au coeur de l'Espagne... qu'il a subi des chaleurs intenses en rejoignant Compostelle par 4 chemins : Camino de Madrid, Camino de San Salvador, Camino francès et Camino de la Costa... Topo que je viens de parcourir, et où il a utilisé à la fois un parapluie comme ombrelle, et en mettant de la vaseline sous ses pieds, suite aux conseils d'une dame tenant un Gîte, à la suite de grosses ampoules sous ses talons ! Mon ami Michel aurait dû noter ce détail en lisant cet article... C'est donc du vécu...ç'en est la preuvecette fois ci encore ! Vous avez le Lien du Site de Michel D'Auzon dans la Page d'Accueil de mon blog. ( Attention ! Quand vous cliquez dessus... faites de suite une diminution de l'écran...ce sera plus facile pour éliminer la Pub ! ).

  Voilà  c'est à peu près tout ce que je peux vous offrir comme petits trucs pour préserver ses pieds, je sais, tout ceci peut vous paraître un peu barbant et fastidieux, ça prend un peu de temps, mais Dieu que c'est bon d'avoir des pieds sains et intacts, après de longues semaines de marche sur des chemins interminables, mais j'ai tellement vu d'ampoules et de pèlerins souffrir inutilement, imaginez 40 000 pas dans une journée...aie...aie...aie! Et en plus, ça peut s'infecter à la longue... Quant aux chaussettes et chaussures, si vous lisez le livre d'Alexandre Poussin: MARCHE AVANT,  Guide à l'usage des aventuriers de grand chemin et des voyageurs immobiles, il préconise uniquement et exclusivement  des chaussettes en laine avec boucles intérieures, qui sèchent à la vitesse de la lumière au soleil...évitez coton, matières synthétiques et autres...  et pour les chaussures, des talons très bas qui vous permettront de marcher bien plus droit et de couleurs neutres, il préconise le modèle V-Lite Altitude Ultra WPI de chez Hi- Tec, un nom à rallonge que vous avez intérêt à bien recopier, ne comptez pas sur votre mémoire pour vous le rappeler! 

 Par contre, arrêtez avec la Bétadine, crèmes et toutes sortes de baume ou autres produits une fois rentré chez-vous, n'oubliez-pas quand même pas, que tout cela pénètre gentiment dans votre sang... Donc ! moins ça dure, mieux ça vaut ! Bien sûr, je n'ai rien inventé, je n'ai fait qu'emprunter l'expériences des autres, il existe certainement d'autres méthodes, c'est possible, à chacun de découvrir, personnellement je ne vous indique que ce que j'ai vu et pratiqué et qui m'a bien été utile... on n'est pas sur ces Chemins pour porter une croix!

   Si certains ou certaines d'entre-vous ont pratiqué d'autres petits trucs pour préserver ses pieds, qui a été vécu et qui ont été positifs, merci de me le faire savoir dans un commentaire ci-dessous, et si vous êtes d'accord pour le partage avec les autres, de m'autoriser à le faire paraître dans cet article. Bien entendu, me laisser un prénom et éventuellement l'adresse d'un blog, si vous en avez un, pour l'ajouter dans l'article.

--- Bravo l'ami Régis qui vient de laisser un commentaire ci-dessous, pour l'utilisation du baume de benjoin pour les soins des pieds, merci pour son partage et le courage de laisser un commentaire dans un blog, voir les autres propriétés du benjoin dans ma réponse à Régis. J'ai pris note et l'utiliserai certainement un jour.

Ami Gilbert

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:06 - - Commentaires [36] - Permalien [#]