Mes recettes de chez nous :

En ce qui concerne mes recettes, qui m'ont été dictées par ma mère, bien sûr, certaines ne sont pas de Saison...mais elles peuvent être relevées et les jours passent tellement vite, ainsi que les Saisons... malheureusement !

Aujourd'hui je vous propose les Makrouts ( Ou Makrouds dans certains Pays ) aux dattes :

Temps de préparation : à peu près 1 heure.

--- 1 kg de semoule moyenne --- 1 cuillerée à soupe de bicarbonate --- 1 cuillerée à soupe d'eau de fleur d'oranger --- 1 verre d'eau --- 1 verre d'une moitié de beurre légèrement fondu et une moitié d'huile --- 500 g de dattes --- 1 cuillerée à café de cannelle --- des écorces d'orange --- 100 de miel --- du sucre en poudre --- 1 citron et une pincée de sel ---

--- Dénoyauter les dattes, les hacher pour en faire 1 pâte et les mettre dans un saladier avec l'eau de fleur d'oranger, la cannelle, les écorces d'oranges râpées.

--- Travailler cette pâte à la fourchette en écrasant, pour bien les mélanger.

--- Faire avec la semoule, le verre mi-beurre mi-huile, l'eau de fleur d'oranger, le bicarbonate et la pincée de sel, une pâte qui puisse s'étaler en frottant entre vos mains comme avec du couscous " sans pétrir "surtout.

--- Faire des bandes épaisses, soit que l'on découpe en losanges, en faisant 4 traits qui se croisent au-dessus, creuser au milieu pour mettre la préparation de dattes --- soit en bandelettes en forme spirale avec la pâte des dattes vers l'intérieur --- soit en rouleaux de semoule avec le coeur farci au milieu avec la pâte aux dattes... chacun ses goûts !

--- Faites bien chauffer l'huile dans une poêle puis bien baisser votre feu pour cuire vos makrouts à feu doux jusqu'à ce qu'ils deviennent légèrement dorés.

--- Faire un sirop avec le miel , l'eau, le sucre et le citron en le faisant tiédir...

--- Sortez vos makrouts avec une passoire et trempez-les dans ce sirop puis les faire égoutter dans un ustensile qui fait passoire, pour les égoutter sur un plat.

--- Puis, les mettre dans un beau plat oriental si possible, et ,régalez-vous !

                              ------------------------------

makrout

makrouts-aux-dattes[1]

Photos empruntées sur le Net ! En recherchant " Makkrout " vous verrez leurs recettes...

P1100924 [1024x768]

P1100925 [1024x768]

                              ------------------------------

                                   La Gargote,

      La boutique est étroite et sombre... Des rideaux

    D'un blanc douteux, bordés d'une épaisse dentelle

     Cachent aux indiscrets, les crèmes, les pruneaux,

            Desserts d'une modeste et rare clientèle.

       Tout le jour un gros chat angora roux et noir,

      Parmi les carafons, pleins d'une vague " fine ",

 Sommeille ou se pourlèche, au milieu d'un comptoir,

             Où trône une fillette à la lèvre mutine...

Elle a quinze ans, c'est presque une enfant... ses cheveux

    Sont blonds, et sur son front semblent une auréole ;

       Le regard de ses yeux est dur et dit : " je veux ! "

           Elle lit les romans qu'on défend à l'école...

        Patiente, elle attend quelque Prince Charmant,

    Qui, tout tremblant, lui fasse enfin l'aveu suprême ;

            Et, rêveuse, regarde avec ravissement

       Les mouches convoler sur les choux à la crème !

                                  --------------------

                      Écrit par Léon Rebon en 1903

                              ------------------------------

P1100928 [1024x768]

P1100929 [1024x768]

                                        ------------------------------

                                  Soir d'Automne,

           La voix des bois roussis, dans le calme du soir,

         S'accompagnant du chant langoureux de la brise,

       Semble l'harmonieux sanglot d'un coeur qui se brise

            Le douloureux chagrin d'un amour sans espoir.

         Dans les taillis ombreux, lorsque je viens m'asseoir,

             En leurs vibrances d'or que la brume imprécise,

             Je crois voir la vapeur d'un encens qui se frise

       Autour d'eux, comme autour d'un mystique ostensoir.

              De l'indécis des soirs pâlis mon âme éprise

             Aime l'attrait obscur et qui nous fait surseoir

           Par l'instinctif oubli dont le charme nous grise,

       Aux labeurs, aux ennuis, rude et constant pressoir

        Où notre esprit étouffe en ses moments de crise.

              Le bonheur du néant peut alors s'entrevoir.

                                    --------------------

                        Écrit par Demm Nia en 1903

                              ------------------------------

P1100930 [1024x768]

P1100931 [1024x768]

                              ------------------------------

                   Deux petites blagounettes :

                         Soirée d'Halloween,

En pleine nuit, un mec un peu éméché, est surpris par la gendarmerie au fond d'un grand Parc, en train de faire l'amour avec une grosse citrouille.

-- Gendarmerie Nationale ! Que faites-vous donc cher Monsieur ?

-- Eh bien, comme vous le voyez, je fais l'amour à cette jeune demoiselle !

-- Mais Monsieur, insiste l'un des gendarmes, vous voyez bien que c'est une citrouille et pas une femme !

-- Ah bon ! Mais quelle heure est-il ?

-- Minuit cinq Monsieur !

-- Ah ! La vache ! La sorcière n'a pas tenu parole !

                                 --------------------

                    J'ai la mémoire qui flanche !

Deux petits vieux discutent dans le salon :

-- Eh ben hier soir, on a été manger dans un excellent Restaurant !

-- Ah bon ! fait l'autre... et comment s'appelle-t-il ?

-- J'ai un trou de mémoire, comment s'appelle l'animal avec de longues oreilles ?

-- Un lapin ?

-- Mais non ! celui qui ressemble un peu à un cheval...

-- Un âne ?

-- ben oui ! c'est ça...

Se retournant vers son épouse :

-- Anne ! comment s'appelle le Restaurant où on a mangé hier soir ?

                             --------------------

P1100932 [1024x768]

P1100933 [1024x768]

------------------------------------------------------------------------------