Dans mon dernier article du 5 Décembre dernier, je vous ai donné la recette des Makrouts ou Makrouds aux dattes... aujourd'hui, je vous donne celle des Makrouts aux amandes :

1 kg de semoule moyenne -- 2 oeufs -- 1 verre d'huile normale -- 300 g de pâte d'amande -- 200 g de sucre en poudre -- 1 cuillère à café de fleur d'oranger -- 250 g de miel d'accacia -- 2 verres d'eau et 1 pincée de sel --

-- Réalisation de la pâte d'amandes :

250 g d'amandes sèches -- 200 g de sucre -- 100 g de beurre -- 1/2 cuillère à café de cannelle -- 1 oeuf -- 1 cuillère à café de fleur d'oranger ou 1 paquet de vanille.

Monder les amandes (250 g) en enlevant la peau après les avoir ébouillantées -- Les broyer et les mélanger au sucre (200g) et à la cannelle ( 1/2 cuillère à café ). Ajouter le beurre fondu ( 100 g ), l'oeuf entier et la fleur d'oranger ( 1 cuillère à café ) ou le paquet de vanille.

-- Préparation :

-- Faire chauffer la semoule dans une poêle sans aucune matière grasse...la faire légèrement dorer en remuant sans cesse...

-- Mettre dans une grosse terrine et verser l'huile " froide ". Puis bien mélanger et laisser reposer 1 Heure.

-- Pétrir un bon coup, puis incorporer les 2 oeufs entiers, le sucre en poudre ( 200 g ) , la cuillère à café de fleur d'oranger, les 2 verres d'eau et la pincée de sel.

-- Étaler et faire 2 rubans de 40 cm de long, sur 6 cm de large, et 2 cm d'épaisseur.

-- Creuser le centre d'une bande et mettre la pâte d'amande dedans.

-- Recouvrir avec l'autre ruban ( bande ), et appuyer l'une sur l'autre en tassant légèrement...

-- Couper des carrés en faisant 4 petits traits dessus qui se croisent, et frire à feu modéré dans une poêle d'huile bien chaude.

-- Une fois vos carrés bien dorés de chaque côté, les plonger dans le miel ( 250 g ), un peu tiédi auparavant, pendant au moins 15 minutes...puis les égoutter dans un égouttoir au-dessus de l'évier.

-- Enfin, les poser sur une feuille de cuisine que vous aurez mis dans un grand plat.

-- Et voilà, c'est prêt à la dégustation... excellentes petites pâtisseries pour les Fêtes de fin d'Année, avec pourquoi pas, des amandes fourrées à la pâte d'amande ( Rose et verte ) ... Voilà, ce n'est pas très compliqué et c'est un délicieux dessert, qui va ravir tout votre petit monde pour Noël et le Jour de l'An ! Bon appétit !

                              ------------------------------

 

P1100934 [1024x768]

 

P1100935 [1024x768]

                              ------------------------------

                                    Le soir,

     L'air vague palpitait, et, sur les flots puissants,

       L'heure planait divine, où la lumière chôme,

 Où des bruns laboureurs, assoupis dans le chaume,

          La fatigue sereine épanouit les sens !

      La lune souriait sur le contour des choses ;

 Les oiseaux s'accouplaient dans l'arbre qui dormait,

    Et l'amour douloureux mourait autour des roses,

     Et rien ne souffrait plus, et l'homme était muet !

  Comme un vaisseau chargé d'éblouissantes proies,

     Le soleil, emportant nos douleurs et nos joies,

        Avait fui sur les flots criblés d'écume d'or,

         Et, du ciel étoilé qui s'enflammait encor,

 L'ombre, où d'autres soleils rivaient leur flèche blonde,

   Comme un grand oiseau mort s'abattait sur le Monde !

                                   --------------------

     Écrit par Charles Courtin le 27 Avril 1903.

                              ------------------------------

 

P1100936 [1024x768]

 

P1100937 [1024x768]

                              -------------------------------

 Comme j'ai rencontré hier un ami pèlerin, qui, me reconnaissant, m'a dit : Tiens ! Voilà le pèlerin original au grand parapluie et au feutre noir ! Un peu " loco " comme dirait mon ami Michel D'auzon, il a toujours été étonné de me voir dormir dans la nature à la belle étoile, à même le sol, sans tente. Du coup, je lui ai dit que j'avais écrit en Juin 2010 une petite poésie, en l'honneur de mon grand ami le parapluie... qui m'a accompagné sur tous mes chemins de Compostelle! Pour me protéger des chiens, du vent glacé, de la neige, de la grêle, et bien sûr de la pluie... de la poussière soulevée par des véhicules ou du vent sur certains chemins, et bien entendu, du soleil, de la chaleur écrasante, d'abri lors de mes pauses ou de mes siestes, et d'abri lors de mes bivouacs, accrochés à mon sac à dos !  Et enfin, pour prendre certaines photos en contre-jour, sous la pluie ou la neige... je devais donc glorifier cet ami fidèle, qui m'a accompagné un peu plus de 5000 km à pied ! Ultreïa ! Et j'oubliais, de repose-bras, lorsque j'en avais pas besoin !

De ce fait, je remets dans cet article cette petite poésie, revue et corrigée aujourd'hui :

                              Parapluie mon bel Ami !

1) Parapluie mon bel ami,             2) Qu'il soit bleu ou bien gris,

 Sans toi je ne suis pas bien,           Nous serons toujours amis,

Le bonheur c'est vraiment rien,        Me suffit quand tu souris,

    Tu me suis à l'infini.                       Un p'tit coin de Paradis !

3) Tu as subi tous les temps,       4) Tu me sers de parasol,

    La pluie, la neige et le vent,      Dans une Sierra désertique,

     Le soleil, tu es présent,                Tu es un ami magique

Bien souvent fin du Printemps.- Lors d'une pause à même le sol

5) Ton emploi est multiple,           6) Poème pour un parapluie,

   Suis-je le seul à te louer ?           Mais tu m'as tellement aidé,

    Secret à ne pas garder,                 Tu mérites d'être loué,           

    Je suis fidèle disciple.             N'existes-tu que pour la pluie ?

7) Contre les chiens hargneux, 8) Sous un coin d'mon parapluie,

    Les vents froids des matins,      Je suis bien le Roi du Monde,

    Les poussières des chemins,     Sur cette belle planète ronde,

    Sous la pluie, suis heureux !           Ma passion est infinie...

                                        --------------------

   Écrit à Ahuy le 22 Juin 2010 et revu et corrigé le 08.12.2015

                                    Ami Gilbert d'Ahuy

chemin du levant 084 [800x600] (2)

chemin du levant 087 [800x600]

P1050850 [800x600] (2)

P1060837 [800x600] [800x600]

                              ------------------------------

Une blagounette : ( Désolé, j'ai pas le temps ce soir ! )

Rendez-vous en terre inconnue,

 Notre ami le beau Frédéric Lopez et son invité du jour, débarquent en Afrique noire sous une canicule d'enfer, et une terrible sécheresse, ils arrivent dans un village reculé ,en pleine brousse, et voient le Sorcier du village sous un baobab, en train de taper sur un énorme Tam-Tam ... Boum ! Boum, Boum...Boum !

Alors Frédéric lui demande :

-- Mais que faites-vous ?

-- Nous n'avons plus d'eau lui répond le grand Sorcier.

-- Ah, je vois... vous implorez les Dieux pour qu'ils fassent tomber la pluie !

-- N'importe quoi mon ami ! répond le sorcier...J'appelle seulement le plombier ! Lol ! Mdr ! @%*#&%***!                              ------------------------------

P1100938 [1024x768]

P1100940 [1024x768]

------------------------------------------------------------------------------