09 mars 2017

Retour en Ardèche du Sud...-XII- Retour à Ruoms depuis Bois de Païolive par les Borels-Casteljau et poésie ancienne...

 Après ma courte balade dans le Bois de Païolive, je devais assez rapidement rejoindre le Camping de Grand'Terre près de Ruoms, pour arriver avant midi... le barbecue m'attendait ! Mais...quand je découvre une région, il m'est très difficile de passer dans un endroit sans faire un petit arrêt, lorsque ça vaut le coup d'oeil... déjà, en descendant du Bois par une très jolie petite route, j'ai pu voir depuis  l'autre côté des gorges l'endroit où je me trouvais il y a quelques dizaines de minutes auparavant. Et, tout en descendant cette agréable petite route, j'ai débouché vers un beau petit hameau, où je suis tombé en arrêt devant le curieux petit clocher et tout en roulant, je suis arrivé devant la façade d'une grande bâtisse, avec deux arbres aux formes gracieuses, dont l'un était déjà fleuri d'une belle parure toute rose... j'ai très vite pris deux clichés... avec le numérique, on ne compte plus... et cette vision très bucolique de cet endroit très charmant, c'est vite imprimer dans ma mémoire. Et, c'est à mon retour à Ahuy, que je me suis aperçu, de la beauté de ce joli petit coin de France...perdu en Ardèche du Sud !

  Et comme j'ai répondu à notre ami Christian le grand voyageur et grand randonneur de belles montagnes, qui, dans un commentaire, était surpris que je fasse tant d'éloges à cette superbe région de l'Ardèche du Sud, qu'il faut évidemment visiter hors saison estivale ou trop touristique, pour l'apprécier pleinement, cette belle Région de France m'inspire beaucoup par sa beauté sauvage, ses beaux villages de caractères et ses magnifiques gorges de l'Ardèche avec son fameux pont naturel de l'arche de Pont d'Arc. C'est grâce à l'une de mes photos prises dans ce joli petit hameau, Les Borels-Casteljau, commune de Berrias-Casteljau... que m'est venue cette forte envie de reprendre mes crayons et mes pinceaux... ci-dessous, voici le fruit de cette inspiration, dont je vais vous montrer comment évolue ma façon de dessiner et de peindre... ça vaut ce que ça vaut comme méthode, mais, il n'y a rien d'imposé dans ce domaine, chacun est entièrement libre de créer à sa façon tout à fait personnelle ! L'essentiel, je l'ai déjà écrit à maintes reprises, n'est-il pas le plaisir qu'on a d'abord soi-même dans la création ? Ensuite, certains partagent, comme je le fais, d'autres moins, c'est leur problème, pas le mien... c'est tout à fait leur droit ! Moi, c'est aussi un plaisir de partager... ce qui augmente ma joie de vivre dans ce Monde merveilleux !

Ami Gilbert d'Ahuy.

P1030818 [1024x768]

 Bien entendu, avec la photo de mon cliché ci-dessous, vous verrez que j'ai pris quelques libertés en ne respectant pas, au détail près, ni le croquis, ni la coloration de cette gravure... en m'inspirant un peu des grands peintres de l'époque du Romantisme fin du XVIIIe siècle jusqu'au milieu du XIXe siècle, ceci sans nulle prétention de ma part... car je suis bien loin d'arriver à la cheville de ces peintres fabuleux... tout simplement, parce que j'ai été un grand fan de cette époque du romantisme chez nos peintres français, tout comme je l'ai été pour nos poètes de la fin du XIXe siècle.

P1130617 [1024x768]

Et voici ci-dessous... la progression de mon dessin et la mise en couleurs avec de l'aquarelle :

P1030476 [1024x768]

P1030478 [1024x768]

P1030484 [1024x768]

P1030794 [1024x768]

P1030797 [1024x768]

P1030807 [1024x768]

Et maintenant quelques photos de ce joli petit village de l'Ardèche du Sud de Borels-Casteljau :

P1130604 [1024x768]

P1130605 [1024x768]

P1130606 [1024x768]

P1130608 [1024x768]

Dans la descente vers Ruoms, avant d'arriver au Village les Borels-Casteljau... j'ai pu voir l'endroit où j'étais quelques dizaines de minutes auparavant, de l'autre côté de la gorge...

P1130611 [1024x768]

P1130612 [1024x768]

P1130613 [1024x768]

P1130615 [1024x768]

P1130616 [1024x768]

P1130618 [1024x768]

                     --------------------------------

                              La Séguia.

        Le ciel tissé de soie éclatante et d'or fin

    Allume des reflets au miroir des eaux lentes ;

  Entre les troncs rugueux, les palmes indolentes

    Au vents fous du désert se balancent sans fin.

 Sous les herbes brûlées et les fleurs sans parfum,

     Le ruisseau tiède vers les plaines brûlantes,

     Il languit aux baisers des nues étincelantes,

   Et jette dans le chott son cours trop tôt défunt.

    S'il murmure parfois un refrain de tendresse ;

  Comme un amant heureux qui revit son ivresse

      Aux souvenirs d'élans qui furent partagés,

  C'est que nul n'ayant dit pour lui d'épithalames,

        Il a senti se tordre entre ses flots légers

  Le corps voluptueux des vierges et des femmes...

                                  ----------

         Écrit en AFN vers 1900 par Robert Migot.

-----------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:52 - Commentaires [44] - Permalien [#]


17 mars 2017

Les écrits poétiques de l'Ami Gilbert d'Ahuy - II -

 À l'attention de mes lecteurs et lectrices habituelles, c'est la 2ème parution de mes écrits de façon poétique... et aussi aux nouveaux lecteurs ou lectrices... cette série va s'alterner un certain temps avec mes parutions habituelles de balades, vacances, tourisme, voyages et autres... c'est pour un besoin personnel, et surtout pour m'obliger enfin, à ranger tous ces écrits sur des feuilles volantes que j'ai classées par ordre de dates d'écrits... puis, de là, je les rentrerai dans un dossier de mes catégories, où là, il me sera plus facile de les imprimer.

D'autre part, pour qu'il n'y ait pas de confusion dans ce que pourrait croire certains ou certaines en ce qui concerne mes écrits, je précise encore une fois, que je crée ces écrits selon mon inspiration, que je vais chercher dans mes souvenirs de belles visions que nous offre la Nature... parfois de certaines anecdotes vécues sur mes grands chemins... et de la lecture de romans que j'aurais aimés ou de films ou feuilletons qui m'auraient marqués. Donc, parfois, mes écrits sont de la "  pure fiction " et ne  concerne nullement ma vie privée. C'est  le privilège de ceux ou celles qui créent dans l'écriture et dans n'importe quelle autre passion artistique. Dans ce domaine, on a encore dans nos pays soi-disant démocratiques, cette liberté... à condition de toujours rester propre dans ce que l'on crée, en respectant la façon de vivre des autres et en respectant certaines limites à ne pas dépasser dans le respect d'autrui.

P1020138 [1024x768]

 J'accompagnerai mes écrits avec des photos de mon premier chemin vers Compostelle, ici, c'est la jolie petite église de Vergy à Reulle Vergy ( Village ** ) du XIIème et XIIIème Siècle, dans l'arrière Côte viticole de la Côte d'Or.

                         --------------------

Un jour de la mi-Mai 2009, un jour triste de mauvais temps gris et pluvieux... qui contre-disait le dicton célèbre : en Mai fait ce qu'il te plaît ! la pluie maussade venait s'écraser sur les vitres de mon bureau... alors, il m'est venu à l'esprit le fameux poème de l'un de mes plus grands maîtres en poésie, notre ami Paul Verlaine : Il pleure dans mon coeur -- comme il pleut sur la ville -- Quelle est cette langueur -- Qui pénètre mon coeur ? ...etc. Alors brusquement, pour tromper mon ennui, j'ai pris une feuille de papier et j'ai écrit ceci :

               5)     Il pleure dans mon coeur,

                       Il pleure dans mon coeur,

                     Comme une triste langueur,

                            Tombe douce pluie,

                            Sur cette courte vie...

                        Il pleure dans mon coeur,

                        À n'importe quelle heure,

                          Des larmes de regrets,

                          Qui sont mes secrets.

                        Il pleure dans mon coeur,

                          Des mots de rancoeur,

                          Sur d'anciens amours,

                          Qu'on oublie toujours...

                        Il pleure dans mon coeur,

                         Sur d'anciens bonheurs,

                                 J'ai tout oublié,

                            De mon vieux passé...

                         Il pleure dans mon coeur,

                           Pour un autre bonheur,

                              L'eau tombe du ciel,

                                A un goût de fiel.

                          Il pleure dans mon coeur,

                           Un jour de bonne heure,

                                La pluie du matin

                               N'arrête le pèlerin.

                                        ----------

                        Écrit à Ahuy le 15 Mai 2009

                             Ami Gilbert d'Ahuy

                                 --------------------

P1020144 [1024x768]

 Très charmant endroit bucolique pour faire ma petite pause repas, toujours à Reule Vergy, avant de poursuivre mon chemin...

 Et là aussi... je n'ai pas de jardin, mais, j'ai bien le droit de rêver ! :

               6)               Mon jardin fleuri,

          Dans mon jardin fleuri, la Reine est bien la rose,

          De sa robe élégante, c'est une bien belle chose ;

             Des parfums odorants des Lis et des Lilas,

         Des saveurs sucrées des Jacinthes et Mimosas.

              Aux distingués Glaïeuls et superbes Iris,

              De multiples Oeillets et très étranges Lis,

              J'effeuille la Marguerite sur les Myosotis,

                 Un bouquet de Lin avec du Volubilis.

Des Hélianthèmes communs et des très douces Pensées,

    De belles Nigelles près des mystérieuses Orchidées,

      Je coupe les Anémones, près des belles Giroflées,

      En cueillant des Tulipes et gracieuses Centaurées.

       Puis enivré de tant de grâces, j'écris une prose...

             Arnica ou Pétunia, rien ne vaut ma rose,

         Près des Ancolies et un Rhododendron rose,

         Dans mon beau jardin fleuri où je me repose...

          J'ai osé partir sur d'interminables chemins,

      Dans la Nature découvre de merveilleux jardins,

           En allant vers Santiago de Compostela,

            Vers la Cathédrale et Cabo de Fistera.

                                    ----------

                    Écrit à Ahuy le 20 Juin 2009

                         Ami Gilbert d'Ahuy

                                  ----------

Pour ceux ou celles que ça amuse... combien de fleurs dans ces 20 vers ? Il fallait le faire !

                           --------------------

P1020150 [1024x768]

 Là, à la fin de ma première étape, je suis accueilli chez un ancien collègue et ami, aujourd'hui disparu, dans le beau village de Bévy. Merci l'ami Georges pour ton accueil si chaleureux !

         Et là, bien entendu, ce n'est que pure fiction :

             7)                   Nuit d'orage,

          L'air devient électrique et ça sent les orages,

             Un beau ciel étoilé avec peu de nuages ;

           Chaleur étouffante qui empêche de respirer,

            Pas un souffle d'air, ça nous fait transpirer.

      Déchaînements des passions et orages de la vie,

       Avec des mots violents qui déferlent de ma mie,

   Dans nos esprits confus, les neurones sont perdus,

     Et nos coeurs sont blessés, resteront très confus.

Quand l'atmosphère se charge et que l'orage qui gronde,

      De vilains nuages noirs, la nuit devient profonde,

       Des éclairs zèbrent le ciel, sont venus de l'enfer,

   Dans de sourds grondements, ils arrivent du Désert.

   Tout en moi se bouscule, dans ma tête bien perdue,

        De nos éclats violents, je passe tout en revue,

       Et pour trouver la paix, dans ce beau soir d'été,

          Faut calmer cet orage, pour revoir la gaieté...

                                     ----------

                 Écrit à Ahuy le 3 Juillet 2009

                          Ami Gilbert d'Ahuy

                              --------------------

P1020155 [1024x768]

 Arrivée vers le village de Chevannes avec son beau clocher bourguignon...

                           --------------------

  À la veille du 14 Juillet 2009, notre Fête Nationale : Liberté - Égalité - Fraternité ... qui est devenue notre devise de la République française... le mot Égalité, m'est venu en tête, en regardant une émission à la télévision sur le thème de l'égalité des sexes, des femmes battues et bafouées de par le Monde par des  maris violents et brutaux... du coup, ces quelques vers qui suivent m'ont été inspirés ce soi-là, alors, pourquoi ne pas les écrire :

              8 )             À vous les femmes,

         Vous les femmes qui avez le poids du Monde,

            L'humanité s'est faite grâce à vous toutes,

Quand les hommes rêvaient que prendre d'autres routes,

          Et qui ne pensaient qu'à vous rendre rondes...

                Votre féminité est égale aux roses ,

   Méfiez-vous bonshommes, qu'un jour ça ne gronde,

            Défilant partout dans les rues du Monde,

         Inspire les poètes pour leurs belles proses...

        Arrêtez Messieurs, ne sont pas vos bonnes,

             Un grand respect pour leur féminité ;

   Leur peau est si douce, leurs mains que beauté,

          Éclatent les orages et bientôt ça tonne !

    Leurs parures sont belles et en font des reines,

       Ne faisons pas leurs vies un affreux bagne,

       Louons la vie qui nous offre une compagne,

Sans les femmes...nous ne serions qu'âmes en peine !

                                      ----------

                  Écrit à Ahuy le 13 Juillet 2009

                            Ami Gilbert Ahuy

                                --------------------

P1020159 [1024x768]

-------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 20:33 - Commentaires [28] - Permalien [#]

20 mars 2017

Retour en Ardèche du Sud... - XIII - Balade en haut du Sampzon poésie de Nicole (USA) et Merci Printemps de l'ami Gilbert.

Cette superbe balade se trouve à environ 6 km au Sud de Ruoms, sur un piton haut de 381m où se trouve un adorable petit hameau : Samzon... très visible depuis la départementale D 111 car au-dessus, il y a un grand émetteur... depuis ce charmant hameau haut perché, on a une vue à 360° absolument magnifique...je n'ai pas d'autres mots, car un seul suffit ! ce gros rocher se trouve en bout de la Montagne de la Serre, qui fait suite à celle d'Uzège. À vol d'oiseau, on se trouve à environ 8 km de l'Arche de Pont-D'arc... les panoramas de Samzon sont à couper le souffle ! A loin, vers l'Ouest, on peut apercevoir le Massif de Prataubérat ( 1250 m ), ainsi que Le Tanargue ( 1458 m ) et le Mont Lozère avec le sommet de Finiels ( 1699 m ) et la Montagne du Bougès au sud... et vers l'Est, la Dent de Rez (719 m ).

  Bien entendu, au bout du rocher et du hameau, au Nord-Est, on peut admirer au-dessus des hautes falaises des Gorges de l'Ardèche, quelques méandres de la rivière de l'Ardèche... et le Camping de Grand'Terre, on a même pu situer notre bungalow... et dans cette direction, on aperçoit le joli village de Ruoms... Alors, si vous venez faire un tour pour y passer un Week-end... ne manquez surtout pas la visite de Samzon ! soit, vous pouvez y accéder en voiture... depuis Ruoms, prendre déjà la direction de Vallon Pont-d'Arc, puis à un rond-point, prendre à droite la D 111 qui descend à Alès... vous verrez tout de suite sur votre gauche, le piton de Samzon avec son émetteur, à 2 km de là, juste après avoir franchi un grand pont qui enjambe l'Ardèche, prendre une toute petite route sur votre gauche... Attention à cet endroit, c'est une route très passagère, méfiance ! Autrement, pour les bons marcheurs, mettez de bons godillots, prenez bien un ou deux bâton télescopique... car à la fin, ça grimpe bien, sur un joli petit chemin caillouteux... Depuis le départ de Ruoms, vous prenez la voie verte, super agréable, un peu éloignée de la route départementale... avec un passage piétonnier sur un deuxième pont parallèle au premier... ancien pont de chemin de fer... peu de temps après, vous aurez bien sûr, la petite départementale D 111 à traverser... bien entendu : Prudence ! Puis, comme en voiture... prendre la petite route à gauche...où très vite, vous aurez un chemin de randonnée sur votre gauche...tout de suite après le très beau Gîte : Le Château de Samzon. Depuis le Centre de Ruoms jusqu'au sommet de Samzon, environ 6 km... 12, aller et retour... avec un repas tiré du sac... une bonne Anisette...et une bonne bouteille de vin et un saucisson du Pays... Elle est pas belle la vie ? ça peut vous faire une randonnée de rêve, s'il fait beau, bien entendu... et surtout, hors Saison ! Avril, presque tout est fleuri... vous le verrez bien avec mes photos :

104021827_o[1]

104021158_o[1]

L'antenne que l'on voit tout en haut du piton de Samzon... vue de la petite route qui permet d'accéder au-dessus, soit à pied, en vélo ou en voiture... dans tous les cas, cette petite route est très étroite, mais fort jolie, alors, soyez prudents ! en voiture... le 30 km/h est largement suffisant !

P1130085 [1024x768]

En fait, Sampzon depuis notre camping, se trouve juste au-dessus de ces falaises... mais, pour y parvenir...on peut rejoindre l'ancien pont de chemin de fer en remontant les bords de l'ardèche et prendre de là, la voie verte... à environ 3.500 km...

104021370_o[1]

104021382_o[1]

104021389_o[1]

104021395_o[1]

La montée en haut du piton de Sampzon est extrêmement jolie au Printemps !

                                --------------------

                            Hello ! l'ami Gilbert !

          Hello ! l'ami Gilbert, il m'arrive quelques soirs...

           Comme pour fredonner une vieille chanson,

       D'écrire sur le papier, un peu comme une histoire,

        La phrase qui chanterait, une profonde émotion.

         C'est plus joli n'est-ce pas, de choisir les mots.

         Qui diront humblement à quelqu'un qui écoute...

        Combien nous admirons ces efforts, ces photos,

           Ce moment de la vie, son chemin, sa route.

           Partager n'est-il pas, notre première leçon,

     Partager, les couleurs, mes sourires et les larmes,

    C'est aimer son prochain, reconnaître qu'il est bon,

     Au coeur de nos amie(es) dans le frisson de l'âme.

J'écris tout simplement, comme je pense et comme j'aime...

      J'écris pour toi Gilbert, un texte sans prétention...

     C'est ma façon à moi pour te dire combien j'aime,

 Le grand soin que tu portes aux partages des passions.

       Ces écrits sont pour toi mon ami, si tu aimes...

       Très simplement écrit ce soir au seuil de mes

                        ???? printemps...

               Comme le temps passe vite...

        Je reviendrai Lundi...À bientôt Gilbert..

                        Amitié des US

      Nicole... Auteur du blog : "  Once Upon a time "

                        --------------------

Bien sûr que j'ai aimé chère amie lointaine des USA...

Comment ne pas aimer l'expression écrite d'une telle amitié ?

En recevant cette poésie par l'intermédiaire des commentaires

sous ma dernière parution... j'ai été profondément à la fois ému

par ces jolis vers... et heureux, car, tu m'as tout à fait cerné, je suis

un homme de partage, dans tout ce que je fais avec mes écrits

poétiques, mes écrits et mes anecdotes sur mes voyages vers

Saint-Jacques de Compostelle, et, toutes mes photos de randos,

balades, séjours et petits voyages... c'est bien pour cela que j'ai choisi

la Série de " Tourisme et Voyages de Canalblog " pour ouvrir mon blog !

 Encore un immense Merci ! chère Nicole et amies des US... et

                  Bon Anniversaire chère Nicole !

Le premier que tu fais sans ton cher compagnon...parti maintenant sur

        le Chemin éternel : Le Chemin des étoiles !

                  Gros Bisous de l'Ami Gilbert.

                           ------------------------------

                               Merci Printemps !

          Au moment où le soleil passe le point vernal,

        Quand la froidure s'en va et la douceur revient,

   Quand les ténèbres s'en vont, que plus rien ne retient,

          Et que la Nature quitte son manteau hivernal.

    C'est le temps où le beau soleil joue à cache-cache,

  Poussent alors les perce-neige, jacinthes et jonquilles,

       Que des amants éperdus d'amour offrent aux filles,

      Que les giboulées tombent d'un nuage qui se fâche !

          Grâce à cette douceur que l'on dit printanière,

            La Nature se réveille face à ce Renouveau,

        La lumière et les couleurs, tout redevient beau,

        Sur les pelouses et les prés vient la primevère...

      Nos amis les oiseaux préparent leur nids d'amour,

    De leurs chants mélodieux naîtra une belle musique,

    Ils seront heureux de vivre dans ce monde magique,

          Bientôt leurs petits affamés verront le jour...

           Printemps, le Renouveau, la Renaissance,

Comme tout cycle de la vie il y a un début mais aussi une fin,

        À tout chacun sa chance, il possède un chemin,

       À lui de bien le suivre, dès qu'arrive sa naissance...

    La vie, un bien précieux, que seulement Dieu dispose,

          Chacun doit respecter chaque création divine,

      Venue d'un grand Mystère que personne ne devine,

    Aux coeur des Galaxies, l'oeuvre d'un grand Virtuose !

       Merci beau Printemps, toi la première des Saisons,

            Certains diront que tu es la Renaissance,

          Et d'autres ajouteront que tu es l'Espérance !

     La plus belle, tu peux le dire, sans nulles prétentions.

                                  ----------

                 Écrit à Ahuy le 21 Mars 2010

                       Ami Gilbert d'Ahuy.

104021403_o[1]

---------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:38 - Commentaires [50] - Permalien [#]