Nous voilà reparti à nouveau dans cette belle randonnée de l'Ailefroide, la première de notre séjour en montagne à Vallouise, sous Puy-Saint-Vincent en Hautes-Alpes du 27 Mai au 2 Juin dernier...     Nous pratiquons régulièrement de la marche à pied, mon épouse et moi, au moins une fois par semaine le Dimanche, ensemble... et mon épouse marche assez régulièrement avec une amie d'enfance, et moi, petite balade de santé régulièrement ! C'est suffisant à nos âges, pour se tenir en forme ! Mais, des randos en montagne, cela faisait quelques années que nous n'en faisons plus... et grâce à l'ami Jacques, partenaire à l'occasion, de son Club de bridge... qui a eu cette très belle idée de nous inviter à aller faire un tour sur nos si belles montagnes de France ! Alors, voilà la suite de cette rando... vous remarquerez que j'ai pris pas mal de clichés des petites fleurs de montagne...notre ami Jacques est un grand spécialiste des plantes et des fleurs... encore une belle passion ! il en existe tant ! Et, comme je l'ai écrit dernièrement à l'amie Martine, amie de mon blog : Sans aucunes passions, la vie doit être vraiment bien tristounette ! Attendre sans rien faire du tout, que le temps passe et le dénouement final ! Très peu pour moi ! Surtout en retraite... on a le temps de faire bien des choses et de vivre, comme une deuxième vie !

                                   --------------------

P1050569 [1024x768]

 Franchement... quand on peut encore le faire...avec un peu de volonté...même à 75 balais au Mois d'Août prochain... Elle sont pas belles ces visions magiques, au hasard de notre rando ?

P1050568 [1024x768]

 L'ami Jacques m'a donné tous les noms de fleurs... mais ai-je bien noté ? La gentiane printanière ?

P1050570 [1024x768]

 Le torrent de Celse-Nière alimenté par les glaciers du Sélé et d'Entre-les-Aigues.

P1050571 [1024x768]

Ces petits drapeaux délimitent le Parc National des Écrins... alors, verboten ! Interdiction absolue, sous peine d'amende...de ramasser les petites fleurs et d'emmener des chiens non tenue en laisse !

Désolé ! pour ceux ou celles qui n'aiment pas une réimpression d'un post...mais là, comme me l'a très justement signalé notre ami Christian, dans un commentaire ci-dessous... : INTERDICTION absolue d'emmener des CHIENS dans l'intérieur du Parc National des Écrins... même tenue en laisse ! ou porté sur soi !  Je devais absolument rectifier cette erreur de ma part !

P1050572 [1024x768]

P1050573 [1024x768]

 Notre amis Jacques donnent certainement le nom d'une plante ou d'une fleur ! Elle n'est pas belle la Randonnée faite comme ça...en prenant le temps de vivre ! à quoi ça sert de marcher bêtement pour battre des records et de passer à côté de l'essentiel : la beauté de la Nature !

P1050575 [1024x768]

 Il me semble que c'est une tête de mort ou vesce de loup... j'en ai mangé vers mes 40 ans...je suis toujours en vie ! pour ne pas mourir idiot ! Mais bon...ça casse pas les barreaux ! Cuisson : coupé en tranche et frit à la poêle !

P1050576 [1024x768]

 Et c'est reparti mon kiki ! ne croyez pas que je suis distancé... c'est moi le photographe...alors, toujours en retard ! et je prends mon temps ! La route est longue...heidi heido...regarde couler l'eau !

P1050578 [1024x768]

P1050579 [1024x768]

 Et c'est tout là-haut qu'on monte ? bouhhh...on est pas arrivé...1 km à pied...ça use...ça use !

P1050581 [1024x768]

P1050582 [1024x768]

 Il est quand même beau ce Massif des Écrins ! Guère de lacs...beaucoup de glaciers et...des cascades absolument magnifiques ! J'irai pas quand même prendre une douche ! Brrrr !

P1050585 [1024x768]

          On approche de la pause repas... Ouf ! la Montagne ça creuse !

P1050587 [1024x768]

         Rodhodendrons ferrugineux ? Elle est pas belle cette photo ?

                                --------------------

Bon ! Voilà pour aujourd'hui...la suite au prochain post : Rando à l'Ailefroide -- III --

                                --------------------

                                  Les arbres,

             Une sérénité tombe des hautes cimes.

       Les frondaisons étant plus proche de l'azur

           Ont son premier sourire idéalement pur

    Qui tremble et s'atténue au fond de nos abîmes.

    Sur les ormes chenus, sur les cèdres noueux,

    Sur chaque chêne austère, une majesté plane.

     Et le vent frémissant dans l'immensité glane

   Des cantiques de gloire et les chante pour eux.

     Leur feuillage les vêt de robes somptueuses,

   D'émeraude ou d'or rouge, au gré de la saison,

    Et d'innombrables nids leur disent l'oraison

 Qui s'exhale en parfum des roses langoureuses.

Ils sont les grands témoins des amours dans les bois ;

    Ils savent quels baisers muets le chèvrefeuille

  Donne à la rude écorce et tous ceux que la feuille

   Laisse prendre au soleil, dont elle meurt parfois.

    Graves et paternels, ils versent l'ombre fraîche

      Sur le cerf et le daim, sur l'insecte et l'oiseau,

      Au temps où l'araignée enlace en son réseau

La mouche, quand les prés sont blonds sous l'herbe sèche

    Je voudrais que mon corps repose quelque jour,

  Au pied d'un vieux géant, sous de hautes fougères.

   Connaissant tout le prix des choses passagères,

    Je dormirais si bien sans haine et sans amour !

                                  ----------

    Écrit par Magali Boisnard vers 1900 en AFN.

--------------------------------------------------------