Tout d'abord, avant de faire cette 13ème parution...en fait, il devrait y en avoir encore 2, pour finir cette Série... j'en retrouve de temps en temps ça et là ! Je voulais avertir mes fidèles lecteurs et fidèles lectrices, que je vais mettre mon blog en pause dès Samedi pour 8 jours, donc, ni parutions, ni visites dans vos parutions durant cette période.

D'autre part, dans ce post aujourd'huy... vous verrez que mes écrits ne sont pas encore d'actualité... c'est le hasard de mon classement, qui va vous faire revenir en arrière... soit : Retour vers le Futur ! en Décembre 2016 et Janvier 2017... ce qui nous attend, peut-être bientôt ! dans ce futur proche... Alors, ne soyez-pas surpris par les titres et ces écrits !

                                                   --------------------

P1020612

--------------------

59)     Bonne Année -- Bonne Santé !

 

Quand le douzième Mois arrive à sa fin,

Douze coups de minuit, douze grains de raisin,

Vos voeux exaucés en cette belle Année...

La joie dans vos coeurs, garderez Santé !

Grosses bises sous le gui et Champagne qui saute !

On coupe la brioche et lentilles sans faute...

Capodanno dans cette belle Italie,

Où le vin est bon et les filles jolies...

Année d'abondance et greniers remplis,

Argent gagnerez, oublier soucis...

Aux feux d'artifice vos yeux s'illuminent

De nouveaux espoirs, beaucoup s'imaginent...

Joujoux de Noël, voilà les étrennes !

Vous font oublier, le passage des rennes...

C'est la Saint-Sylvestre, la Paix dans nos coeurs !

Peut-on espérer un peu de bonheur ?

----------

Écrit à Ahuy le 28 Décembre 2016

-------------------- 

92361358_o[1]

--------------------

 

60)       Féerie des jours de Givre,

 

Le givre un beau matin qu'un vent froid nous amène,

Va parer nos campagnes de si belles couleurs blanches,

Qui couvre la Nature et rend si belles les branches,

Vont briller des diamants...c'est un beau phénomène !

Souvent là dans nos Fêtes au coeur de nos hivers,

Quand la neige n'est plus là ou qu'elle se fait attendre...

Comme pour la remplacer, sont bien faits pour s'entendre,

Pour glacer nos pauvres gens et aussi nos misères !

Dans cette brume si épaisse, la nature est givrée,

Le long d'un beau chemin, ma pensée se promène...

Dans toute cette blancheur, c'est le froid qui l'emmène !

Aux émerveillements, elle se sent délivrée.

Les frimas dentelés se déposent sur les branches,

Et au fond des fossés, des blancheurs éclatantes,

Donnent de beaux paysages aux couleurs étonnantes,

L'Hiver met sa parure de belles teintes blanches.

Magie fantomatique de dessins éphémères,

Comme des fées suspendues, parées de voiles glacés,

De figures étoilées et de blancs enlacés,

C'est un art artistique où sont nés des chimères...

Sur les branches dénudées se balancent des dentelles,

Dans les blanches transparences se transforment en glaçons,

Si fragiles aux vents froids qui blanchissent les buissons,

D'une parure hivernale portées par des bretelles.

Sur les vitres apparaissent des incroyables étoiles,

Quand cette étrange féerie se dessine devant nous,

Comme une curieuse magie qui nous rend un peu fous !

Vont se créer d'un coup, comme de formidables toiles...

Je me souviens d'un bourg en haut de la Vendée,

Portant ce joli nom, où nous fîmes un arrêt,

Qui se nommait Le Givre, à la fin d'une forêt,

Nous étions en été, une fraîcheur souhaitée...

----------

Écrit à Ahuy le 2 Janvier 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

-------------------- 

P1050544 [1024x768]

--------------------

  

61)   La neige tombe sur le givre...

 

Dès le petit matin,

Sous un ciel très plombé,

Un beau voile est tombé,

Sur un joli chemin.

Quelques flocons arrivent...

Comme des papillons volent...

Avec le vent s'affolent...

Leurs descentes ils poursuivent.

Puis la blancheur s'installe,

Et couvre toute la nature,

J'aimerais que ça dure,

Une euphorie m'emballe !

La neige est enfin là,

Sous mes pieds cela crisse...

Dans les champs elle tapisse...

Un habit de gala !

Beaux souvenirs d'enfance...

Jolis bonshommes de neige,

Aux sorties du Collège,

Dans mes hivers en France.

La neige...effets magiques !

Pour les uns, les rend tristes,

Mais sur bien d'autres pistes...

Pour les autres...euphoriques !

Cartes de voeux très anciennes,

Envoyées fins d'années,

De guirlandes encadrées,

Visions blanches canadiennes.

Dans nos montagnes si belles,

L'univers blanc enchante,

En haut d'une belle pente,

On aimerait des ailes...

Comme le givre son compère,

La neige est phénomène,

C'est le froid qui l'amène,

Blanchit toute la terre.

Nous étonne les cristaux,

De formes hexagonales,

Six branches toujours égales,

On les trouve tellement beaux !

Le silence dans les bois,

L'oiseau n'ose plus voler,

L'animal s'est caché,

Au loin... un chien aboie !

Sur les cimes souffle la bise,

Glaçant toute la terre,

Dans un ciel bleu austère,

Un vrai froid de banquise !

Je baisse mon feutre noir,

Resserre ma douce écharpe,

Frisonne comme une harpe,

Et rentre avant le soir...

La neige tombe sur le givre,

La couvre de sa blancheur,

Augmentant sa pâleur,

Qu'on est presque ivre !

----------

Écrit à Ahuy le 5 Janvier 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

-------------------- 

P1050513 [1024x768]

  

62)     Bonjour blancheur !

 

À l'instant où j'ouvre le volet,

Une superbe blancheur me surprend !

Une envie de marcher me prend,

Et d'aller voir ce grand Ballet...

Très vite je rejoins le chemin...

Tels de magnifiques papillons,

Volent ça et là de beaux papillons,

C'est un immense ballet sans fin !

Éclairs de diamants lumineux,

Tout ceci tombe du haut des cieux,

Illuminent le fond de mes yeux,

Dans un silence si religieux.

Dans ces beaux moments vient la rime...

Les vers poétiques s'illuminent,

Et tout en marchant ils s'affinent,

Dans ma tête un beau texte s'imprime.

Je pense à l'Ardèche sous la neige,

Quand de bonne heure la burle adonne...

À ce froid pinçant je m'abonne,

Tout au fond de ce grand manège.

C'est là dans cette belle solitude,

Que m'est revenue cette passion,

Grâce à mon imagination,

De jolis mots...une habitude !

Merci à notre grande Création,

Pour toutes ces merveilles étonnantes,

Qui sont chaque fois palpitantes,

Et n'ont jamais de finitions...

Devant mon regard enchanté,

Je vais dans un blanc univers,

Rejoins le bois par un dévers,

Revient un air que j'ai chanté...

Une très étrange luminescence,

Quand glace et neige sont en symbiose,

Et qu'on remarque cette triste abiose,

Vire des fois à l'opalescence...

Toute vie me semble presque absente,

Sauf une belle tribu de corbeaux,

Que cette couleur blanche rend bien beaux,

Dans une danse assourdissante...

Cette blancheur trop excessive,

Qui nous rend presque alanguissant,

Sur un sol gelé très glissant,

Faut une attention décisive.

Et là, ce n'est qu'enchantement,

Que nous offre la belle Dame Nature,

En mettant sa plus belle parure,

Que mon coeur en bat fortement...

Très lentement je m'achemine,

Savourant toutes ces merveilles,

De pierres précieuses toutes pareilles,

D'un beau décor qui s'illumine.

J'avance dans cette petite forêt,

Toute pleine d'espèces d'abiétinées,

Sur de belles sentes non piétinées,

De temps en temps fait un arrêt !

Et tout n'est qu'excessive brillance,

De ces milliards de beaux flocons,

Que traversent soudain deux faucons,

Qui augmente leur luminescence...

Quand enfin je reviens en paix,

Suis comblé de ces belles heures...

Ne sont que de petits bonheurs,

Surtout de faire ce qu'il me plaît !

----------

 

Écrit à Ahuy le 15 Janvier 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

---------- 

P1050515 [1024x768]

-----------------------------------------------------