11 octobre 2017

Retour en Hautes-Alpes - La Vallouise - Rando : Le Vallon de Narreyroux -- VII -- 30.05.2017 et poésie : Vallon de Narreyroux

Cette petite randonnée commence vers 1600 mètres, sous la Station de ski de Puy-St-Vincent dans les Hautes-Alpes, au-dessus de La Vallouise et non loin de Briançon. On peu bien entendu en faire une bien plus longue randonnée si on monte vers les grandes cascades et jusqu'au Col de Bal à 2601 mètres... mais ça, c'est pour les bons randonneurs aguerris. Nous nous sommes contentés ce jour-là, d'aller jusqu'au fond de ce vallon, là où l'on apercevait au loin les grandes cascades. À partir du pont Gérendoine, on prend le sentier qui monte gentiment dans la superbe forêt de Grand Bois, où l'on a de nombreux panneaux fléchés, le long d'un magnifique torrent, le torrent de la Combe ),  où se pratique un sentier Via ferrata en été ( Se renseigner à l'OT de Vallouise pour se procurer l'équipement et un accompagnateur ).

Cet agréable petit chemin peu pentu, va déboucher brusquement dans le Vallon et arriver très vite vers le hameau de Narreyroux, où là, on est brusquement surpris par la beauté sauvage de ce Vallon vers la fin Mai et début Juin, car les prairies et alpages dont la verdure disparaît sous des tapis des grands frères des boutons d'or, les Trolles dorés ou boules d'or et où apparaissent aussi par endroits de magnifiques narcisses blanches... et une vue surprenante sur le Massif du Pelvoux et le sommet de la Blanche. On peut très vite arriver vers l'adorable petite Chapelle  Notre-Dame fraîchement restaurée.

Cette combe de Narreyroux est enchâssée entre le Massif de l'Aiglière ( 3 308 m ) et la Pendine, et aboutit aux Pointes des Neyzets ( 3 236 m ), le Col ( 3 135 m ) et la pointe des Queyrettes ( 3 189 m ). La floraison dans ce Vallon est assez surprenante, hormis les millions de Trolles dorés et les Narcisses blanches, on peut y découvrir dès début Juin, soit aux abords des forêts, soit le long du torrent et le long du grand chemin principal ou dans les prés du haut du vallon, une multitudes de fleurs alpines. Il faut savoir que dans les Hautes-Alpes, vous avez une variété incroyable de 4 centaines de fleurs différentes allant des tons blancs, rosés, rouges, violets, bleus, orangés jusqu'aux jaunes dorés ... il vous faudrait des mois pour apprendre à les connaître toutes par coeur ! J'avoue franchement mon admiration pour ceux et celles qui en ont fait leur Passion, et qui arrive spontanément à vous les nommer sans se tromper ! ou presque ! Comme vous le voyez, les passions ne manquent par sur notre belle boule bleue ! Mais, c'est une passion qui vous demandera des années d'expériences... Alors, soyez très indulgents, si parfois je peux me tromper quand j'en cite quelques-unes... car je suis très inexpérimenté dans ce domaine ! N'hésitez-pas à me signaler les erreurs, lors de  vos commentaires, je m'empresserai très rapidement d'en faire la correction, je vous en remercie à l'avance. J'incite d'ailleurs les très jeunes, amoureux de la Nature, qui ont encore toute la vie devant eux, à se lancer dans ces formidables passions, leurs vies n'en seront que plus belles ! Car, une vie sans aucunes passions de ce genre, pour moi, ne peut être qu'une vie ennuyeuse et ratée !  Et, pour finir ce texte aujourd'hui, j'ai été très inspiré dans ce beau Vallon, dans cette belle journée de fin Mai... j'en ai déjà fait un croquis passé aux aquarelles et un texte écrit de façon poétique. Un deuxième croquis est en cours... la Chapelle Notre-Dame, que j'espère finir pour la suite de cette belle randonnée... 

Nareyroux [1024x768]

P1060048 [1024x768]

Comment ne pas être inspiré par la beauté de ces magnifiques paysages de montagne?

P1050957 [1024x768]

P1050958 [1024x768]

P1050959 [1024x768]

P1050962 [1024x768]

P1050961 [1024x768]

Voilà, le décor est planté... après avoir laissé notre véhicule sur un parking près du Camping Municipal, chaussé nos godillots et mis le sac sur le dos... nous étions prêts pour démarrer cette belle petite rando du Vallon de Narreyroux...

P1050964 [1024x768]

P1050967 [1024x768]

P1050969 [1024x768]

On arrive très vite vers la Chapelle Saint-Vincent, pas ouverte, dommage !

P1050973 [1024x768]

Ma Cabane au Canada... ou, l'isba de notre cher ami Sylvain Tesson : Dans les forêts de Sibérie... j'ai adoré cette Aventure hors du commun vécue dans une terrible Solitude !

P1050974 [1024x768]

P1050977 [1024x768]

Ancolies communes... ça, je connais ! cultivées, elles peuvent offrir toutes les nuances de couleurs entre le blanc et le violet foncé...

P1050978 [1024x768]

Des panneaux...il n'en manque pas ! Merci à ceux et celles qui les posent !

P1050979 [1024x768]

P1050981 [1024x768]

Après un très jolie petite sente... une petite difficulté...mais, je vous rassure, ça ne dure pas très longtemps ! C'est la mise en jambe !

Plus je monte...plus je deviens euphorique ! C'est paraît-il ? le mal de montagne !

P1050990 [1024x768]

P1050991 [1024x768]

Alors là, j'ai calé...aucune idée, j'ai d'abord pensé aux campanules... mais, ce n'est pas le même genre de feuilles ! Celles-ci sont assez pointues ? Alors que les campanules ont des feuilles plus arrondies...

Merci Mam mule ! grâce à ton intervention, je crois avoir trouvé le nom de cette jolie clochette bleue, ce serait : la Clématite des Alpes !

J'ai trouvé dans le Net : Plante grimpante à longues tiges ligneuses atteignant les 2 mètres de haut ! Fleurs solitaires à long pédoncule pendantes, de couleur violette à bleu clair. Feuilles opposées longuement pétiolées !

Eh bien... j'enrichis mon vocabulaire...je crois que je vais retenir ce nom de Clématite des Alpes !

P1050994 [1024x768]

P1050995 [1024x768]

Le torrent de la Combe dévale gaiement en cette fin de Printemps, avec la fonte des neiges... et parfois, petits passages difficiles comme ici ! Je vous invite à avoir de bons bâtons télescopiques, qui vous seront très utiles dans ces passages !

Voilà pour aujourd'hui, pour mon retour dans mon blog, c'est déjà pas mal... la suite de cette rando aux prochaines parutions...

--------------------

 

Vallon de Narreyroux,

 

Quand on monte ce chemin dans cette pente verdoyante,

Vallon de Narreyroux dans cette belle Vallouise,

Dans un étrange silence on s'en va à sa guise,

Avec les belles couleurs d'une palette chatoyante.

Une brise très légère transporte un doux parfum,

Qu'un bon air frais et pur vient narguer nos narines,

Nettoyer nos poumons et remplir nos poitrines,

D'une odeur très étrange venant d'un trèfle commun.

Le beau charme infini d'une douce sylphide verte,

À l'allure très gracieuse d'une centaurée légère,

Sur un moelleux tapis tout près d'une belle fougère,

Dans une belle prairie tout de verdure couverte.

Dans la parure des près rutilent de nombreux trolles,

Donne à ce paysage remplit de boules d'or

Un doux mélange de verts dans l'éclat d'un trésor,

Où dansent quelques abeilles au milieu des corolles.

Au bas de cette pente, près d'un torrent furieux,

Les beaux trolles jaune or et les narcisses blanches,

Se marient avec goût dans de belles avalanches

D'un mélange de couleurs, d'un accord mystérieux.

Sur chacun des versants s'accrochent de belles forêts,

Nous paraissent mystérieux dans d'étranges profondeurs,

Où les elfes doivent danser quand arrivent certaines heures,

Des soirées de pleine lune au milieu des fourrés...

Et tout au fond du Val, surgissent des montagnes blanches,

Qui semblent infranchissables dans toutes leurs blancheurs,

Nous sommes émerveillés par toutes ces splendeurs,

D'une Nature généreuse où notre bonheur s'épanche...

Une véritable vision d'un bel Éden terrestre,

D'une beauté bucolique qu'on aimerait préserver ;

Des prairies verdoyantes où l'on peut respirer...

Des chemins lumineux dans cette région alpestre !

Toutes ces belles prairies vertes, là-bas, vers Narreyroux...

Aux tons dorés et blancs, des trolles et des narcisses,

Une palette pour peintres, pour faire de belles esquisses,

Dans un monde si paisible...loin de tous les courroux !

----------

Écrit à Ahuy le 27 Septembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy.

--------------------

Et, pour ceux et celles qui aiment bien voir la progression de mes croquis... pour une fois, j'ai oublié de prendre des photos pour le tout début... mais c'est facile à imaginer, j'ai commencé par les lignes des hauts massifs...puis de la forêt et la pente de la prairie, et enfin le tracé du chemin... ensuite, j'ai posé le chalet... voici ce que j'ai pu récupérer :

P1070877 [1024x768]

P1070953 [1024x768] [1024x768]

P1070956 [1024x768] [1024x768]

Nareyroux [1024x768]

P1070976 [1024x768]

Et voilà... il est maintenant accroché au-dessus de mon bureau et attend, peut-être, le prochain croquis de la petite Chapelle... si, je ne le rate pas ! Lorsque j'ai écrit mon texte de façon poétique... il me suffisait de lever la tête, et de me plonger dans la vision de ce croquis ci-dessus, l'imagination des vers ne pouvait qu'être fertile !

Ami Gilbert d'Ahuy

------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:26 - Commentaires [31] - Permalien [#]


16 octobre 2017

Les écrits poétiques de l'Ami Gilbert d'Ahuy -- XIV --

Et voilà l'avant dernière parution de cette Série consacrée à relever tous mes écrits de façon poétique... aujourd'hui ce sera du 63ème écrit au 66ème... la prochaine se terminera au 70ème écrit de manière poétique  : " Vallon de Narreroux  ", que j'ai écrit dernièrement, le 27 Septembre 2017, la précédente parution.

Alors... encore une fois, je le répète...ces écrits ne sont pas en rapport avec l'époque actuelle... puis ce que le 63ème sera : Le Roi Hiver tient ses promesses... donc, absolument rien à voir avec ce superbe Bel été Indien de ces jours-ci ! et le suivant : Féerie de glace que j'ai écrit le 22 Janvier 2017 ! Puis : L'eau, source de vie...écrit le 27 Janvier 2017...et enfin, le dernier de ce post : L'homme au grand Parapluie............. écrit le 3 Juillet 2017 !!! vous remarquerez qu'il y a un trou entre Janvier et Juillet... période où je n'ai guère été prolifique, avec mes écrits poétiques ! Parfois les Muses partent vers d'autres rives...et mon imagination avec ! À moins que, il y ait encore un classeur quelque-part dans le fond d'une armoire, et que je retrouverai peut-être un jour ? Je vous l'ai déjà écrit...je suis assez bordélique dans mon genre ! On ne peut pas avoir que des qualités dans la vie ! Notre amie Hélène vient de l'écrire dans un commentaire : Trop de qualités c'est pas bon...on devient très vite ennuyeux ! Allez ! c'est parti pour cet avant dernier post pour cette série ! Oufff ! vont peut-être penser certains ! Désolé si je vous ai ennuyé avec ça ! Mais, c'était la meilleure façon de mettre un peu d'ordre dans mon petit " Bordel ! ". Désolé aussi pour les " gros mots " ... notre Président y a bien le droit, après tout ! et pourquoi pas ! et certains journalistes ou syndicalistes qui jouent les petites effarouchées, parce que notre Président de la République vient de se défouler un peu ! Oh my god ! I'm choking ! Mais où est donc passé notre bonne humeur gauloise ? Sommes-nous donc obligés de suivre sans cesse les anglo-saxons? Et eux... si on mettait un micro dans leurs bagnoles ou chez eux, dans leur ménage... Hein ! On en entendrait une panoplie de vilains gros Mots qui nous défoulent tant ! Comme le Capitaine  Haddock avec ces jurons et insultes, et autres vocables pittoresques :

Canailles, emplâtres, va-nu-pieds, troglodytes, tchouk-tchouk nougat, Aztèques, iconoclastes, macaques, parasites, moules à gaufres, bachi bouzouk !!! Mille sabords ! Alors...Monsieur Macron... faut revoir vos classiques ! Et parlez comme le Peuple !

                                                                  --------------------

P1030051 [1024x768]

--------------------

Le Roi Hiver tient ses promesses.

Le vieux Roi Hiver qui s'installe

Avec de bien tristes guenilles,

Comme un long cortège de chenilles,

Un vent très froid du Nord cavale...

Suspendues tout en bas des branches,

Dans la froidure elles se balancent,

Avec la bise glaciale elles dansent,

Qui peu à peu les rendent si blanches.

La glace et la flamme sont des soeurs,

Pour tout ce qui vit c'est l'enfer,

Souvent, un triste drame amer,

Elles déclenchent parfois bien des peurs !

Venue du Nord, la bise glaçante,

Attaque la chair comme une brûlure,

Qui se craquelle comme une pelure,

Dans une souffrance si torturante.

Toutes les surfaces d'eau se gèlent,

Les petits mares et beaux ruisseaux

Qui coulent dessous les arbrisseaux,

L'eau et la glace bientôt se mêlent.

Le beau givre, la neige et la glace,

Sont les rigueurs de cette Saison,

On est si bien qu'à la maison,

On dit que l'hiver a sa place !

C'est une féerie de froidures ;

Tout scintille aux premiers rayons,

Et tout brille comme de riches sayons,

Comme des diamants ou perles pures...

Dans la forêt hurle les vents,

Soufflant des flocons de neige froide,

Toute vie cachée se tient roide,

Dans ces moments très éprouvants...

Le Roi Hiver tient ses promesses,

Avec ses troupes venues du Nord,

Il les mène tel un grand Ténor,

Refroidit tout dans ses rudesses...

----------

Écrit le 15 Janvier 20107 à Ahuy.

Ami Gilbert d'Ahuy.

----------

P1030020 [1024x768]

--------------------

Féerie de la Glace !

Cette troisième manifestation

Des hivers froids et rigoureux,

Où des êtres ne sont pas heureux,

Où son Art n'est qu'aberration !

Ces beaux dessins géométriques

N'arrêtent pas de nous étonner ;

Oeuvres éphémères vont se créer,

Les unes sur les autres elle s'imbriquent.

Tombent les lumineuses stalactites,

Aux rayons de soleil scintillent,

De reflets si changeants qui brillent,

Et créent sous elles des stalagmites...

Sur la mare vient un drap glacé ;

Malheur aux oiseaux qui s'endorment,

Pendant que vilains pièges se forment,

Dans un étau sont enlacés.

Comme a si bien écrit Verlaine,

Là : Ô j'ai froid d'un froid de glace,

Et : Ô je brûle à toute place,

Qu'il est temps de bien mettre une laine.

De cette beauté froide lumineuse,

Semble si glacée que j'en frissonne,

De ces perles gelées qui foisonnent,

M'offrant une vision si heureuse.

----------

Écrit à Ahuy le 22.01.2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

P1050387 [1024x768]

--------------------

L'eau, source de vie !

L'eau où s'est créé toutes nos vies,

Qu'on appelle maintenant l'or bleu,

Aussi dangereuse que le feu,

Qu'on use mal selon nos envies...

Elle est si belle et douce à boire,

Sans doute le meilleur des breuvages ;

Merveilleuse dans nos paysages,

Va nous manquer, il faut le croire !

Sans elle disparaît la nature,

Toutes nos forêts vont brûler ;

Faudra un jour la dessaler,

Si on désire que la vie dure !

Notre si belle eau si transparente,

Devient bleue quand elle est profonde,

Dans les zones arctiques elle abonde,

En montagne souvent apparente.

Elle peut prendre des formes très étranges,

De la neige, givre ou de glace,

Ces phénomènes la figent sur place,

Avec le grand froid, elle s'arrange...

Faites en sorte de la protéger,

Et de ne pas l'user pour rien

Car elle notre plus précieux bien,

Pour qu'on puisse tous la partager !

Si un jour notre eau disparaît,

Notre Monde n'existera plus,

À cause de nos tristes abus,

Alors pensez-y... s'il vous plaît !

----------

Écrit à Ahuy le 27 Janvier 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

chemin du levant 084 [800x600]

L'homme au grand parapluie !

Sur un long chemin qui part à l'infini,

Écrasé de chaleur par un soleil d'enfer,

D'étranges mirages surgissent, apparaissent dans l'éther,

Un pèlerin enchanté sous son grand parapluie !

Sous cette chaleur horrible et cette blancheur d'albâtre,

Un chemin lumineux encadré de belles fleurs,

Que la nature nous offre que pour notre bonheur,

Des coquelicots rouges comme des braises dans un âtre !

Sous son grand parapluie ne rêve que d'une chose,

Que cette voie silencieuse puisse durer très longtemps,

Car il savoure à fond ces merveilleux instants,

Lors d'un arrêt repas et d'une bonne pause.

La moindre brise d'air sur son visage est douce,

Un air conditionné aux creux du parapluie,

Circule tout gentiment, tournant comme une toupie,

Tenant le petit manche uniquement d'un pouce.

À pas cadencés, précis comme une pendule,

Marche inlassablement vers l'horizon qui fuit,

Et chacun des ses pas sur ce chemin qui luit,

Il se met à rêver, tout comme un somnambule...

Il faut donc peu de choses pour apprécier la vie,

Savourer des moments qui restent inoubliables,

De belles heures de joies qui sont très appréciables,

Tout ça pour pas grand'chose... qu'avec un parapluie !

----------

Écrit à Ahuy le 3 Juillet 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

---------------------

P1060837 [800x600]

--------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 22:08 - Commentaires [43] - Permalien [#]

26 octobre 2017

Retour en Hautes-Alpes - La Vallouise - Rando au Vallon de Narreyroux -- VIII -- le 30.05.2017 et " Un Automne qui passe ! "

Nous voilà de retour dans cette belle randonnée dans le Vallon de Narreyroux, là où nous nous étions arrêtés dans le dernier Article VII... au passage du torrent de la Combe au pied du Massif des Écrins.

 Le Massif des écrins au coeur des Hautes-Alpes, avec son Parc National des écrins, appelé aussi la Barre des Écrins, et sa magnifique face Nord du Mont Pelvoux à 3 946 mètres. Avec ses 7 grandes Vallées, ce haut Massif offre des paysages à couper le souffle, et qui est pour moi, après avoir crapahuter dans tous les massifs de France, avec le Massif du Pic de Néouvielle ( 3 091 mètres ), au coeur même des superbes Pyrénées, au dessous de Lourdes et vers le Cirque de Gavarnie, dans le Parc National des Pyrénées...ont toujours été mon coup de coeur, tous les deux, pour nos belles Montagnes de France.

 Le Massif des Écrins et ses sept grandes Vallées :

 Le Briançonnais lumineux, la Vallouise et ses vallées et vallons cachés ; l'Embrunais, une Montagne ou jaillit de l'eau de partout et éclaboussée du soleil provençal ; le Champsaur, qui serait un jardin alpin du Pays du bocage ; le Valgaudemar, le petit Himalaya au Sud des Alpes ; le Valbonnais, sauvage et bucolique, et enfin l'Oisans vertical, la Vallée des pionniers montagnards.

 C'est dans ce joyau de la Haute Montagne que nous avons découvert ce jour-là, ce petit Vallon enchanteur de Narreyroux, avec tout au bout, sa magnifique cascade et ses beaux petits chalets de haute montagne, avant le hameau de Narreyroux, qui offre brusquement une superbe vue sur le Massif de Pelvoux et le sommet de la Blanche...sans oublier au passage, la minuscule et trop jolie petite chapelle perdue au beau milieu des trolles ou boutons d'or, qui m'a bien inspirée pour réaliser mon dernier croquis de ce lieu de rêve !

P1090728

P1060026 [1024x768]

Comment ne pas être inspiré quand brusquement, notre petit chemin le long du torrent de la Combe, on débouche sur cet adorable petite Chapelle, au dessus de ce champ fleuri par ces belles petites boules d'or...ou quelques narcisses blanches essaient de se faire une petite place !

P1050999 [1024x768]

P1050997 [1024x768]

P1060001 [1024x768]

P1060002 [1024x768]

Pour les adeptes de ce très agréable sport des sentiers  " Via Ferrata ",  à deux pas au dessus de Vallouise et en-dessous de Puy-Saint-Vincent..voilà un endroit très apprécié!

P1060018 [1024x768]

P1060015 [1024x768]

P1060021 [1024x768]

P1060024 [1024x768]

Quand on débouche du petit chemin près du torrent et sous les arbres, on arrive tout à coup dans ce magnifique Vallon... après avoir admiré des champs de narcisses, qui là, ont eu le dessus sur les trolles d'or... on est d'un coup, face à cet adorable petite chapelle, qui est quand même assez surprenante ! J'ai adoré cet instant !

P1060029 [1024x768]

P1060030 [1024x768]

P1060031 [1024x768]

P1060032 [1024x768]

La petite Chapelle vue de dessus et à l'intérieur...

P1060033 [1024x768]

P1060037 [1024x768]

P1060039 [1024x768]

P1060047 [1024x768]

La toute petite route menant au hameau de Narreyroux était ce jour-là en réfection, avec bien entendu, le bruit du rouleau compresseur et le va et vient des camions transportant les graviers... mais, ça n'a pas duré très longtemps...après quelques minutes de marche..., on a très vite retrouvé le silence et on est arrivé vers ce charmant petit chalet, qui m'avait lui aussi bien inspiré, car c'est le croquis précédent :

Nareyroux [1024x768]

Voilà pour aujourd'hui... on arrête là...la suite au prochain numéro... car, il ne faut jamais abuser des bonnes choses ! À bientôt !

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

P1090711

Notre joli petit village d'Ahuy se parant des couleurs de l'Automne !

L'an dernier je vous avais gâté avec mes féeries de l'Automne... alors, pour ne pas passer cette belle Saison sans en parler du tout, voici ma petite inspiration poétique de ce jour :

Un Automne qui passe...

Encore un Automne qui passe...

Avec ses teintes lumineuses,

Dans des journées si radieuses,

Emportant nos vies... hélas !

Alors vivons chaque instant,

Pour chacun, il est précieux,

Avant de rejoindre les cieux,

C'est ça le plus important !

Pourquoi gémir sur son sort ?

Rien ne pourra le changer...

Tous rires sont à engranger,

Des dures épreuves on s'en sort !

Le pire ennemi de la vie :

L'ennui...qui nous envahit !

Quand de l'ombre il nous trahit,

Détruit toutes nos envies...

Notre enfance passe bien trop vite,

Il faut la vivre ardemment,

Mais vivre intelligemment,

Car chaque bonheur se mérite !

Et quand blanchissent nos cheveux,

Il faut bien se dire une chose :

Chaque joie à petite dose

Pour quitter ce Monde heureux !

Un autre bel Automne se passe...

S'envole comme les feuilles mortes !

En franchissant d'autres portes,

Ainsi la vie qui s'efface...

----------

P1090715

Les beaux paysages des villages, quand tout est vert, c'est beau... mais, aux belles couleurs de l'Automne, c'est encore plus beau ! Ici, c'est le village d'Asnières-les-Dijon, qui se trouve juste en face d'Ahuy.

Petit exercice de versification, fait sous ma lampe de bureau, en ce bel après-midi d'Automne... et sous mes deux croquis accroché maintenant au-dessus de moi !       Écrit à Ahuy le 26 Octobre 2017.

Ami Gilbert d'Ahuy

P1090734

C'est pour ça que je suis sous ma lampe de bureau, allumée... car avec le soleil plus bas de l'Automne, il vient me taper dans la tête, cette chambre étant plein Ouest... et, avec les réverbérations de la lumière, je ne pouvais pas prendre mes croquis en photo ! Ainsi, je vais pouvoir m'évader, juste en levant la tête !  

Ami Gilbert d'Ahuy

----------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:25 - Commentaires [39] - Permalien [#]

28 octobre 2017

Comment je réalise mes croquis ? Puis, comment je les colore ?

Pour ceux ou celles que ça intéresse... sinon...passez vite votre chemin, il y a mieux à voir ailleurs !

 Voici comment je procède pour réaliser mes croquis de façon rapide, à l'aide de photos prises au fur et à mesure de l'avancement de mon travail :

 Tout d'abord j'utilise mon portable internet dont l'écran fait 35 cm de long / 19.5 cm de haut. J'ai donc été acheter des feuilles de papier lisse blanc assez rigide,  et essayer de trouver à peu près cette dimension, et, je n'ai trouvé qu'au plus près :  du 36 cm / 26.5 cm. Il faut donc après, jouer avec l'image que vous avez sur votre écran...en augmentant la hauteur du ciel...ou au bas, avec la grandeur du pré...

 Maintenant, si vous trouvez que ces croquis ne sont pas suffisamment grands... alors il faut une machine à calculer près de soi, et faire une opération de multiplication à chaque fois...Par exemple, vous voulez que cela fasse une fois et demie plus grand, il faut x toutes vos mesures par x 1.5... ou le double, par x 2 ! Mais, déjà que ça prend du temps pour chaque mesure... il vous faudra une sacré dose de patience ! Quand on aime...on compte plus !

 Puis, il faut une règle graduée et mesurer précisément chaque chose que vous voulez dessiner, dans sa largeur, et dans sa hauteur, par exemple : pour attaquer la chapelle = 9.1 cm depuis le bord gauche et 4.2 cm depuis le haut, puis 1 point à chaque bord de la toiture...c'est pour ça qu'il faut des points de crayon à peine visible... là, vous entamerez le haut du toit à l'avant. Ainsi, les lignes principales seront bien situées sur votre feuille, et les côtes seront respectées. Après, chacun procédera à sa façon ! Dans tous les cas... appuyer très, très légèrement sur votre crayon de papier, car vous aurez souvent à effacer, soit des points, soit des lignes... en appuyant trop fort... vous n'arriverez plus à effacer totalement... ou, vous abîmerez votre papier !

 

P1060026 [1024x768]

Voilà donc la photo qui m'a servie de support pour réaliser ce nouveau croquis. Et maintenant... c'est parti :

P1080099 [1024x768] [1024x768]

Comme vous pouvez le voir, j'attaque mon croquis toujours par le plus haut...et ensuite je vais descendre progressivement vers le bas. Là, j'ai commencé par les cimes des sapins et des montagnes...

P1080100 [1024x768] [1024x768]

2 - J'ai dessiné le chalet en respectant bien les mesures de chaque élément qui constitue cette chapelle... comme vous pouvez le voir sur ce cliché, la règle graduée transparente, attention de ne pas la mettre sur votre écran...car il est fragile !

P1080463 [1024x768]

3 - Le dessus est fait jusqu'au début de la prairie... comme vous pouvez le voir, je me suis amusé avec les gros cailloux ! que j'ai à peu près respecté !

P1080621

4 - Cette fois, le croquis en noir et blanc est totalement fait ! y compris les trolles et les quelques narcisses...et quelques grosses plantes au bas, dont certaines inventées... et enfin, les ombres dans la prairie... c'est très important !

P1090704

5 - La mise en couleur avec des aquarelles... genre de craies... sauf le blanc, que j'utilise en tube : l'Aquarelle - French Artists - Watercolor - 116 série 1 Sennelier - code barre :    3 046450 114895 ... que je fais commander chez Cultura... nous en avons un à la Toison d'Or à Dijon. Comme pour pouvez le voir, je commence toujours par le ciel et les Massifs. Je sais... je ne suis pas très académique, n'ayant ni fait les Beaux Arts ni suivi aucun cours... sauf pendant mes 4 années de secondaire en Algérie... il se trouve que j'avais un Prof de Dessin génial, du nom de Gilbert Vigoureux ! Donc, c'est ma méthode personnelle...elle vaut ce qu'elle vaut ! Le plus important pour moi, c'est de me faire plaisir et de faire ce qui ressemble à quelque-chose, proche de la réalité ! Par contre...au niveau des couleurs... Grâce surtout à notre amie Chinou, qui en début de cette année, m'a donné gentiment quelques précieux conseils... par exemple, d'éviter les couleurs trop crues et que cela fasse des tons " Pastel " ! Technique que je ne connaissais pas du tout, n'ayant utilisé jusque-là, que les crayons de couleurs, la gouache ou la peinture à l'huile ! Encore un très gros Merci...amiga Chinou !

P1090705

6 - Ensuite...ne savant pas trop comment m'y prendre pour attaquer les sapins... j'ai tout simplement peint les troncs et les branches avec du noir mélangé à un vert de chrome clair.

P1090707

7 - Puis j'ai peint les petits forêts de sapins mélangés à d'autres essences, tels les mélèzes... et la prairie du dessus...

P1090723

8 - Puis j'ai attaqué le chalet, qui c'est fait assez aisément, sauf pour les petits barreaux dans le fond noir... là, je me suis assez amusé... enfin, ce même jour... j'ai donné ma première couche à la prairie du bas... en mélangeant divers teintes de vert, additionnées souvent avec du blanc de mon tube cité ci-dessus... et j'ai commencé de poser quelques trolles pour voir ce que cela donnait ! J'étais assez satisfait de ma petite Chapelle, que je trouvais plus lumineuse et plus claire qu'en vérité !

P1090728

P1090734

9 - Et enfin, voilà le travail... une bonne vingtaine d'heure...à raison de 2 à 3 h à chaque fois...soit une bonne semaine de plaisir immense ! Et le 2ème cadre attendait ce croquis pour être accroché à côté du petit chalet, au-dessus de mon bureau... ces 2 photos sont distantes d'environ 500 mètres.

J'espère que certains et certaines ont eu plaisir à me suivre dans toutes ces petites étapes...qui me donnent autant de plaisir que la marche à pied ou l'écriture de mes versifications ! Elle est pas Belle la Vie ?

Ami Gilbert d'Ahuy

-------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:45 - Commentaires [31] - Permalien [#]