Voici enfin la Fin de cette longue Série des relevés de tous mes écrits de façon poétique que j'ai recommencés en Juin 2005, à Borce, charmant petit village de montagne du coeur des Pyrénées... lors d'un charmant Chemin de Compostelle... la deuxième partie du Chemin d'Arles, avec le passage du Somport et l'arrivée dans le Camino Aragonais jusqu'à Pampelune. À la fin de cette Série... je donnerai, en quelques mots, pour ceux et celles que ça intéressent, plusieurs significations sur la Versification et la Poésie, très rapidement, car dans ce domaine, c'est plusieurs parutions qu'il faudrait, pour presque tout savoir sur la poésie en général !

                                                           --------------------

Numériser0032 [1024x768] [800x600]

--------------------

67 )         La Farandole des 4 Saisons !

Dansez belles Demoiselles...

Avant que vienne la nuit !

Et que la lune luit !

Et battent vos belles ailes...

Tournent inlassablement,

Sur notre monde bleu,

Autour d'un joli feu,

Inexorablement...

Vous êtes les Saisons

Qui rythmez toutes vies,

Que le Diable nous envie,

À en perdre la raison !

Avec cette belle musique,

Nous entraîne dans la Ronde,

Tout autour de ce Monde,

Dans une soirée magique...

----------

Écrit directement avec mon clavier dans un commentaire laissé chez notre amie lointaine des USA, notre amie Nicole...le 26.07.2017 à Ahuy.

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

68 )   Drôles de farandoles.

Quelles sont douces tes musiques des quatre Saisons ;

Donnent toutes l'envie d'entrer dans la danse,

Nous disent que nous avons beaucoup de chance,

Alors dansons ! à en perdre la raison !

Et autour d'un petit lac enchanté,

À l'heure où les premières étoiles scintillent,

Et qu'au fond de nos yeux des lumières brillent,

Quand le coucher de soleil est doré...

Dansons cette ronde au fil des Saisons,

Adoptant pour chacune nos belles parures,

Et vous Mesdames, rangez vos belles coiffures,

Qu'en nous restent pour toujours ces belles visions !

Et quand la nuit se pose sur ce beau Monde,

Ainsi les Saisons dans nos vies s'envolent...

Dans de belles Fêtes...drôles de farandoles,

Vivons tous heureux chaque belle seconde ....

Tic...tac...tic..tac... ainsi s'en vont nos Saisons !

----------

Merci l'amie Nicole des US !

Écrit à Ahuy le 7 Août 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

chemin du levant 068 [800x600]

69 )  Au milieu des coquelicots !

J'ai marché au son des tambourins,

Au beau milieu des coquelicots,

Parfois on entendait des sanglots,

Dans des brumes avec d'autres pèlerins...

Nous étions à la fin du Printemps,

Le long d'un beau chemin qu'on emprunte,

Chacun de nos pas laisse une empreinte,

Fallait avancer par tous les temps !

Et quand seul, je marchais solitaire,

Les Muses revenaient m'inspirer,

Chaque vers me faisait transpirer,

Ce travail était tant salutaire !

Ainsi je vivais ces aventures,

Gardant le moral jusqu'à la fin,

Pour rejoindre un jour Saint-Jacques enfin...

Dans mes carnets toutes mes écritures.

J'ai vécu alors des amitiés,

Tous ces grands voyages, je les partage,

Ne point le faire, ce fût bien dommage !

En moi reste ce grand bonheur entier.

----------

Écrit à Ahuy le 20 Août 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

P1170014 [800x600]

70 )  Ouragans !

C'est le calme, la joie et la bonne humeur...

Dans ce paradis, si douce est la vie ;

On se laisse aller...cela fait envie

À bien de personnes, vivre ce grand bonheur...

Mais voilà qu'arrive une terrible nouvelle !

Sur toutes les ondes on parle de tempêtes,

D'énormes ouragans, ce n'est plus la Fête !

Des profondes abysses...une manivelle !

Dans ces belles Antilles arrive l'épouvante !

Dans les Caraïbes surgit cette horreur,

L'effroi dans les yeux se lit le malheur,

Une terrible angoisse, très vite éprouvante...

Machine infernale, système cyclonique,

Un Huracana ou immense tornade...

Une toupie géante, une furieuse ruade

Née dans l'Océan d'un effet thermique.

Des vents désastreux d'une force colossale !

Sont dévastateurs, en détruisant tout,

Rien n'est épargné en passant partout...

Apportant l'horreur dans sa folle spirale...

Face à ce désastre, dégâts monstrueux,

Apportant la mort et tant de souffrances...

Petits les humains quand l'Enfer avance...

Vient le désespoir qui rend malheureux.

Ivan ou Harvey, José, Katrina...

De bien doux prénoms qui nomment ces horreurs,

Sont-ils adaptés, car dévastateurs,

Andrew, Patricia ou la triste Irma !

Ils ont tout perdu, même des êtres chers,

Et désemparés, ne l'oublions pas ;

Ont besoin de nous, faisons tous le pas,

Pour cette grande souffrance, qui nous exaspère !

----------

Écrit à Ahuy le 23 Septembre 2015

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

Pour faire des dons en faveur des sinistrés des Antilles, il est toujours temps, tous vos dons jusqu'au 31 Décembre 2017...seront déductibles de vos impôts ! À qui les faire : Vous avez le choix : Fondation de France, Médecin du Monde, Croix Rouge Française, Unicef et Secours populaires en autres... N'oubliez-pas à chaque fois, de mentionner :  Sinistrés des Antilles.

--------------------

P1060047 [1024x768]

71 )   Vallon de Narreyroux en Vallouise

Quand on monte ce chemin dans cette pente verdoyante,

Vallon de Narreyroux dans cette belle Vallouise,

Dans un étrange silence, on s'en va à sa guise,

Avec ces belles couleurs d'une palette chatoyante.

Une brise légère transporte un doux parfum,

Qu'un bon air frais et pur vient narguer nos narines,

Nettoyant nos poumons et remplir nos poitrines

D'une odeur très étrange venant d'un trèfle commun.

Le beau charme infini d'une douce sylphide verte,

À l'allure très gracieuses d'une centaurée légère,

Sur un moelleux tapis, tout prêt d'une belle fougère,

Dans une belle prairie tout de verdure couverte.

Dans la parure des près rutilent de nombreux trolles,

Donne à ce paysage remplit de boules d'or,

Un doux mélange de verts dans l'éclat d'un trésor

Où dansent quelques abeilles au milieu des corolles.

Au bas de cette pente, prêts d'un torrent furieux,

Les beaux trolles jaune or et les narcisses blanches,

Se marient avec goût dans de belles avalanches,

D'un mélange de couleurs, d'un accord mystérieux.

Sur chacun des versants s'accrochent de belles forêts,

Nous paraissent mystérieux dans d'étranges profondeurs,

Où les elfes doivent danser quand arrivent certaines heures...

Des soirées de pleine lune, au milieu des fourrés.

Et tout au fond du val surgissent des montagnes blanches,

Qui semblent infranchissables dans toutes leurs blancheurs,

Nous sommes émerveillés par toutes ces splendeurs,

D'une Nature généreuse où notre bonheur s'épanche.

Une véritable visiond'un bel Éden terrestre,

D'une beauté bucolique qu'on aimerait préserver ;

Des prairies verdoyantes où l'on peut respirer,

Des chemins lumineux dans cette Région Alpestre.

Toutes ces belles prairies vertes, là-bas, vers Narreyroux,

Aux tons dorés et blancs, des trolles et belles narcisses,

Une palette pour peintres, pour faire de belles esquisses,

Dans un Monde si paisible...loin de tous courroux !

----------

Écrit à Ahuy le 27 Septembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

P1080889

La Versification

C'est l'ensemble des règles qu'il faut suivre quand on veut composer des vers. En prosodie, prononciation régulière des mots relativement à l'accent, la quantité et la connaissance des règles d'après lesquelles les syllabes sont brèves ou longues, ce qui constitue la base de la métrique, on distingue 2 sortes de vers :

1) Les vers métriques qui n'emploient pas la Rime et dont la constitution dépend de la combinaison des syllabes brèves ou longues.

2) Les vers syllabiques, qui emploient la Rime et dont la construction dépend de syllabes ou pieds.

Règle principale : une syllabe muette ne comptent jamais à la fin d'un vers, l'e ne compte pas dans le corps du Vers. Parfois, certains mots, comme par exemple : Une... si ce mot est suivi d'un mot commençant par une voyelle, le " e " ne compte pas, ce mot perd un pied. Ex : Une artiste, une allée...etc. Autrement, si le mot suivant est une consonne, le " e " compte ! Ex : Un"e" forêt, un"e " prairie...etc. C'est très important dans le décompte des syllabes...

Autrement, certains poèmes lyriques sont composés de groupe de vers, dans un ordre régulier, le plus souvent par quatre ; ces groupes sont appelés : strophes, stances, ou couplets ( Dans les chansons ). On appelle '' Tercet ", une stance de 3 vers, " Quatrain " une de 4 vers.

3 ) Poèmes à forme fixe : pièces de vers dans lesquelles le nombre de vers et la disposition des rimes ont des règles immuables : Ex : Triolet ou Rondeau ancien, Rondel, Lai, Virelai, Villanelle, Pantoum, Ballade, Rondeau ou Sonnet.

4 ) La versification libre, dans laquelle des vers de toutes mesures sont mêlés ( Fables de La Fontaine par exemple ).

5) La Rime : Les rimes masculines portent sur la dernière syllabe du mot qui est sonore : Ex : noir et soir, mort et sort... les rimes féminines portent sur l'avant dernière syllabe, la dernière étant muette et ne comptent pas dans la mesure du Vers. Ex : épreuv(e) et veuv(e). La Rime est dite riche, quand dans les mots qui riment, la consonne d'appui est la même : Ex : toile et étoile, redoutable et épouvantable. Autrement, la rime est faite pour l'oreille et non pour l'oeil, l'identité des sons est donc exigible, mais non orthographique : Ex : Je sors, rime avec le sort. Mais, ils savent, ne rime pas avec vent ! Selon leur disposition, les Rimes sont dites plates, faibles, ou suivies, ou embrassées...

----------

Voilà en gros, rapidement, ce que l'on doit savoir sur la Versification, il y a bien d'autres choses à savoir sur ce sujet, mais là, faut vouloir vraiment devenir Poète.

Poème : ouvrage en Vers ou en Prose, qui emprunte le style et la fiction de la Poésie. Familièrement : Cette existence est tout un poème, c'est une existence invraisemblable et romanesque.

Poésie : La parole, quand elle exprime l'idée que l'on veut développer au moyen d'images et du langage rythmique, c'est l'Art de dépeindre le monde extérieur ou d'exprimer vivement certains sentiments en utilisant la Magie des Mots, des Images et des Rythmes pour frapper le coeur et l'imagination. Poésie lyrique, épique, didactique, sacrée, profane ou fugitive...

Poète : Celui qui s'adonne à la Poésie, qui crée des vers, qui vit que pour la poésie, en étant souvent en marge de la Société terre à terre, et surtout, qui a énormément de talent dans ce genre d'écriture poétique et qui a naturellement l'Esprit poétique.

Donc...... Tout cela pour vous dire, que je ne suis nullement un Poète...mais, un simple petit Versificateur, qui a accroché dans sa vie, cette petite passion, tout comme l'est la passion des mots croisés... uniquement pour sa propre détente et pour son plaisir ! Donc, je n'écris pas de la Poésie, mais tout simplement des Textes de façon poétique en respectant certaines règles de la Poésie et de façon autodidacte. 

Oyé ! Oyé ! braves gens...qu'on se le dise bien au fond des chaumières !

----------

P1080909

--------------------

72 ) La Versification

L'art de la Versification

N'a rien de la vraie Poésie,

Ce n'est qu'une petite Fantaisie,

Vient de notre imagination.

Emploie les mêmes règles imposées ;

Quand cela reste agréable,

En trouvant une Rime aimable,

Avec des Musiques plus osées.

Elle doit toujours partir du coeur,

De nos Visions de la Nature,

En ayant une belle écriture,

Et ne jamais être une rancoeur !

Des poètes nous ne sommes pas...

Mais que des versificateurs,

En restant quand même créateurs,

Pour écrire des Rimes très sympas !

Écrits de façon poétique,

De beaux Vers aux syllabes comptées,

Pour de belles phrases escomptées,

Reste toujours une gymnastique !

Écrire des Vers, c'est la passion,

Un bon loisir très agréable,

Et une détente très appréciable,

Sans s'imposer une pression.

----------

Écrit à Ahuy le 06 Novembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy.

-----------------------------------------------------------