Cette  fois, ce n'est plus du tout de la petite balade de montagne, mais bien une randonnée beaucoup plus sérieuse que la balade dans le trop joli Vallon de Narreyroux... dans un décor de hautes montagnes, dont la plupart des sommets dépassent les 3000 mètres, voire les 4000, comme le dôme de Neige ( 4009 m ) et dans la Barre des Écrins ( 4102 m )   puis, la pointe de la Grande Sagne ( 3471m ) le Pic de Coolidge ( 3774 m ), le Fifre ( 3698 m ), le Flambeau ( 3551 m ), la Roche Faurio ( 3730 m ), la Pointe Louise (3668), la Roche Paillon ( 3618 m ), le Pic de Neige Cordier ( 3614 m ), la Pointe du Grand Blanc ( 3525 m ), le Col du Glacier Blanc ( 3286 m ), la Pointe Césanne ( 3365 m ) la Montagne des Agneaux ( 3663 m ), la Pointe de Dormillouse ( 3409 m ) et la Pointe des Arcas ( 3 479 m )...pour ne citer, que ce qui était le plus proche de notre ascension, énumérés lors de notre pause à midi, par notre ami Jacques et que j'avais notés, vers le bas du Glacier blanc,  le plus grand des glaciers du Massif des Écrins avec ces 5 km de long et 7 km2 ! Pour vous situer la beauté sauvage de ce coin magnifique du Massif de la Barre des écrins  et de ce Glacier qui débute juste sous la Barre des Écrins à 4102 m, pour finir sa course plus bas, à 2300 m d'altitude, près du Refuge du Glacier Blanc. Bien entendu, ce n'est que quelques pointes de cet incroyable Massif autour de la Barre des écrins et de la Meije... il me semble avoir lu un soir dans un Gîte d'une station de ski en Savoie, qu'il y aurait plus de 50 cimes à plus de 3000 mètres, que dans cette Région des Hautes Alpes ! C'est ce qui explique l'incroyable beauté de ce Massif de hautes montagnes ! et que certains grands alpinistes en avait fait une grande Passion !

 Cette randonnée n'est qu'une succession de lacets sur un chemin très étroit et assez pentu, au beau milieu de roches, avec parfois des vues impressionnantes vers le bas... faut donc avoir déjà pratiqué quand même de la randonnée en haute montagne, et être de solides marcheurs ! J'ai été impressionné par le courage de mon épouse, qui n'a pas dit un seul mot pour se plaindre... et, cette fois, le mal des montagnes avec l'altitude, ne l'a pas affecté du tout ! Nous en gardons tous deux, un magnifique souvenir de cette belle ascension ! Merci l'ami Jacques de nous avoir préparé cette rando et de nous avoir guidé aussi professionnellement !

  Et c'est parti pour une nouvelle aventure avec des photos assez impressionnantes ! Allez ! mettez vos gros godillots bien cirés, votre casse-croûte dans le sac à dos, n'oubliez-pas de remplir vos gourdes... et attachez bien vos ceintures... c'est parti mon kiki :

P1050786 [1024x768]

Le chalet Refuge du Pré de Madame Carle ( 1874 mètres )...vue vers le parking.

P1090783

Le Refuge du Pré de Madame Carle se situe sur la droite de la Barre des Écrins et c'est aussi le départ de cette randonnée qui monte vers le glacier Blanc ou Noir...

P1050787 [1024x768]

P1050790 [1024x768]

P1050792 [1024x768]

P1050794 [1024x768]

On est bientôt prêt à démarrer !

P1050795 [1024x768]

P1050796 [1024x768]

P1050797 [1024x768]

 

Et voilà...vous avez toutes les indications !

 

P1050798 [1024x768]

P1050799 [1024x768]

En voilà d'autres, des indications... prenez le temps de les lire et prenez-les même  en photo, ça peut vous être utile là haut !

P1050801 [1024x768]

P1050802 [1024x768]

P1050804 [1024x768]

P1050805 [1024x768]

Le départ dans le petit bois de Mélèzes c'est trop charmant, et ça permet de faire une bonne mise en jambe... Respirez à fond! Notre plus grand des carburants, je l'ai déjà écrit,c'est l'oxygène ! Alors, respirez 10 fois en pinçant une narine...puis 10 fois en pinçant l'autre narine ! vous verrez, vous risquez d'être un peu dans les vappes... car trop d'oxygène ! Mais, ça vous évitera d'avoir des crampes aux jambes ! Croyez-moi...c'est du vécu ! et buvez déjà dès le départ de bonnes gorgées d'eau ! si ! si ! même si vous n'avez pas soif !

P1050806 [1024x768]

J'ai l'ai vue dernièrement, mais impossible de me rappeler du nom !  en tout cas, c'est ravissant quand on les regarde de très près !

Et voilà... Merci Élisa pour ton intervention... j'ai enfin retrouvé le nom de cette étrange petite fleur de couleur violette, avec comme un petit nez, deux joues et deux petites oreilles de lapins...et au coeur, comme deux gros yeux oranges ! C'est donc la Linaire des Alpes... qui, pour la petite histoire, était considérée en Autriche, comme une protection contre la sorcellerie, le diable et les lutins ! Dans certaines régions, cette plante porte des fleurs violettes unies... les feuilles sont charnues.

P1050807 [1024x768]

P1050809 [1024x768]

P1050811 [1024x768]

P1050812 [1024x768]

Là ! ces paysages sauvages et rocailleux, ça commence de me plaire... mais par contre, chaque cliché, je m'arrête... ça vaut mieux !

Bon ! pour aujourd'hui... c'est déjà pas mal pour une mise en bouche... pour la suite, au prochain numéro ! Les montagnards seront à nouveau là !

--------------------

Et maintenant, la suite de la poésie ancienne de E.Mourron... 2 ème partie de :

Plaisir Champêtre - II -

 

Si vous connaissez ce coin,

Pour lequel, pas n'est besoin

Que l'on aille bien loin,

Vous désireriez peut-être,

Pour faire un rêve champêtre,

Y suivre quelque doux maître.

Allons-y nous asseoir, vous

Sur le banc - le lierre est doux, -

Moi, dans l'herbe, à vos genoux.

Si vous voulez, je m'engage,

Près de vous, à rester sage

Comme un Saint sur une image.

Dans ce site inexploré,

S'il le faut je me tairai,

Et je vous regarderai.

Vous, vous jouirez, pâmée,

De l'haleine parfumée

Qui flotte sous la ramée

Vous sourirez aux chansons

Des linots et des pinsons

Cachés au creux des buissons.

----------

Voilà la 2ème partie de cette poésie écrite par E. Mourron en AFN début du Siècle dernier... la 3ème et dernière, paraîtra la prochaine fois !

Ami Gilbert d'Ahuy

---------------------------------------------------------