09 mars 2017

Retour en Ardèche du Sud...-XII- Retour à Ruoms depuis Bois de Païolive par les Borels-Casteljau et poésie ancienne...

 Après ma courte balade dans le Bois de Païolive, je devais assez rapidement rejoindre le Camping de Grand'Terre près de Ruoms, pour arriver avant midi... le barbecue m'attendait ! Mais...quand je découvre une région, il m'est très difficile de passer dans un endroit sans faire un petit arrêt, lorsque ça vaut le coup d'oeil... déjà, en descendant du Bois par une très jolie petite route, j'ai pu voir depuis  l'autre côté des gorges l'endroit où je me trouvais il y a quelques dizaines de minutes auparavant. Et, tout en descendant cette agréable petite route, j'ai débouché vers un beau petit hameau, où je suis tombé en arrêt devant le curieux petit clocher et tout en roulant, je suis arrivé devant la façade d'une grande bâtisse, avec deux arbres aux formes gracieuses, dont l'un était déjà fleuri d'une belle parure toute rose... j'ai très vite pris deux clichés... avec le numérique, on ne compte plus... et cette vision très bucolique de cet endroit très charmant, c'est vite imprimer dans ma mémoire. Et, c'est à mon retour à Ahuy, que je me suis aperçu, de la beauté de ce joli petit coin de France...perdu en Ardèche du Sud !

  Et comme j'ai répondu à notre ami Christian le grand voyageur et grand randonneur de belles montagnes, qui, dans un commentaire, était surpris que je fasse tant d'éloges à cette superbe région de l'Ardèche du Sud, qu'il faut évidemment visiter hors saison estivale ou trop touristique, pour l'apprécier pleinement, cette belle Région de France m'inspire beaucoup par sa beauté sauvage, ses beaux villages de caractères et ses magnifiques gorges de l'Ardèche avec son fameux pont naturel de l'arche de Pont d'Arc. C'est grâce à l'une de mes photos prises dans ce joli petit hameau, Les Borels-Casteljau, commune de Berrias-Casteljau... que m'est venue cette forte envie de reprendre mes crayons et mes pinceaux... ci-dessous, voici le fruit de cette inspiration, dont je vais vous montrer comment évolue ma façon de dessiner et de peindre... ça vaut ce que ça vaut comme méthode, mais, il n'y a rien d'imposé dans ce domaine, chacun est entièrement libre de créer à sa façon tout à fait personnelle ! L'essentiel, je l'ai déjà écrit à maintes reprises, n'est-il pas le plaisir qu'on a d'abord soi-même dans la création ? Ensuite, certains partagent, comme je le fais, d'autres moins, c'est leur problème, pas le mien... c'est tout à fait leur droit ! Moi, c'est aussi un plaisir de partager... ce qui augmente ma joie de vivre dans ce Monde merveilleux !

Ami Gilbert d'Ahuy.

P1030818 [1024x768]

 Bien entendu, avec la photo de mon cliché ci-dessous, vous verrez que j'ai pris quelques libertés en ne respectant pas, au détail près, ni le croquis, ni la coloration de cette gravure... en m'inspirant un peu des grands peintres de l'époque du Romantisme fin du XVIIIe siècle jusqu'au milieu du XIXe siècle, ceci sans nulle prétention de ma part... car je suis bien loin d'arriver à la cheville de ces peintres fabuleux... tout simplement, parce que j'ai été un grand fan de cette époque du romantisme chez nos peintres français, tout comme je l'ai été pour nos poètes de la fin du XIXe siècle.

P1130617 [1024x768]

Et voici ci-dessous... la progression de mon dessin et la mise en couleurs avec de l'aquarelle :

P1030476 [1024x768]

P1030478 [1024x768]

P1030484 [1024x768]

P1030794 [1024x768]

P1030797 [1024x768]

P1030807 [1024x768]

Et maintenant quelques photos de ce joli petit village de l'Ardèche du Sud de Borels-Casteljau :

P1130604 [1024x768]

P1130605 [1024x768]

P1130606 [1024x768]

P1130608 [1024x768]

Dans la descente vers Ruoms, avant d'arriver au Village les Borels-Casteljau... j'ai pu voir l'endroit où j'étais quelques dizaines de minutes auparavant, de l'autre côté de la gorge...

P1130611 [1024x768]

P1130612 [1024x768]

P1130613 [1024x768]

P1130615 [1024x768]

P1130616 [1024x768]

P1130618 [1024x768]

                     --------------------------------

                              La Séguia.

        Le ciel tissé de soie éclatante et d'or fin

    Allume des reflets au miroir des eaux lentes ;

  Entre les troncs rugueux, les palmes indolentes

    Au vents fous du désert se balancent sans fin.

 Sous les herbes brûlées et les fleurs sans parfum,

     Le ruisseau tiède vers les plaines brûlantes,

     Il languit aux baisers des nues étincelantes,

   Et jette dans le chott son cours trop tôt défunt.

    S'il murmure parfois un refrain de tendresse ;

  Comme un amant heureux qui revit son ivresse

      Aux souvenirs d'élans qui furent partagés,

  C'est que nul n'ayant dit pour lui d'épithalames,

        Il a senti se tordre entre ses flots légers

  Le corps voluptueux des vierges et des femmes...

                                  ----------

         Écrit en AFN vers 1900 par Robert Migot.

-----------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:52 - Commentaires [44] - Permalien [#]