31 août 2017

Les écrits poétiques de l'Ami Gilbert -- XII --

Et voilà, on arrive au cinquantième écrit de façon poétique dans cette parution spéciale de tous mes écrits réalisés depuis le Gîte de Borce ce fameux 11 Juin 2005, sur le Chemin d'Arles rejoignant le Camino Aragonais, où, étant seul ce soir-là dans cet adorable petit gîte de 6 places, un soir d'orage, où, après tant d'années, depuis mon adolescence... je n'avais plus du tout manié l'art de la versification et de la rime... soit, 45 années plus tard ! Mais, comme dit le proverbe :  Mieux vaut tard que jamais  ! et :   Il n'est jamais trop tard pour bien faire.... 2 proverbes dont on trouve des traces dès le XI ème siècle et aux origines inconnues.

Mais, auparavant...avant de les faire paraître, j'averti mes fidèles amis et amies...que je ne les oublie pas, apparemment les soucis de CanalBlog ont l'air de passer... j'avais décider de laisser tomber toutes parutions et passages dans vos blogs, en attendant des jours meilleurs... mais voilà, je m'absente dès demain jusqu'à Lundi prochain...alors, ne m'en veuillez pas, je ferais mon possible pour rattraper le retard de mes visites dès que possible, c'est promis ! Sauf...retour vers le Futur chez CanalBlog !

                              --------------------

P1050853 [800x600]

47 )             Rose éternelle, tu es si belle !

                  Rose éternelle, tu es si belle !

                    Des champs et des jardins,

                      Tu parfumes les matins,

                  Telle une jeune Demoiselle.

                   La Reine est bien la Rose,

                      Au fond des jardinets,

                   Où chantent les roitelets,

                 C'est une bien belle chose.

                       De la Rose Gallica,

                 Aux cinq petites pétales,

              Aux multiples qui s'étalent,

                    De la Black Baccara.

                 La Rose, fleur du poète

                     Depuis l'Antiquité,

                  Au peintre persécuté

                   Qui a perdu la tête !

              Belle Rose, tu m'énivres ;

            Des senteurs, est la Reine.

              Pour t'aimer, nulle peine,

               Te sentir, j'en suis ivre !

            Attention ! La Rose pique !

     Comme belles Dames, des épines,

            Par surprise, les coquines,

    Qui s'accrochent, telles des tiques !

            La Rose qui nous fascine

               De son allure exquise ;

               Ô toi ! belle Marquise !

             Dans le soir qui décline...

          Fleur de légende les Roses !

              De Ronsard à Verlaine,

          Poésies, quelles aubaines,

        Pour écrire de belles proses...

           Rose rouge, bel emblème

               De l'Amour absolu,

             D'amoureux assidus,

      Qui vont dire des : Je t'aime !

                         ----------

        Écrit à Ahuy le 6 Août 2015

             Ami Gilbert d'Ahuy

                   --------------------

P1080169 [1024x768]

P1080171 [1024x768]

On est invité très prochainement aux cinquante ans de mariage de la meilleure amie d'enfance de mon épouse... alors, elle m'a décidé d'écrire ce texte poétique... qu'on a écrit ensemble... c'est la première fois que ça nous arrive ! et... bien entendu... je n'ai pas hésité d'orner cette poésie, avec quelques jolies roses ! Ceci, est un petit plus...car il y aura un autre cadeau ! et mon épouse, avant de l'offrir, a décider de le réciter ! va falloir préparer les mouchoirs ! Evidemment, j'ai mis le 3 Septembre 2017, pour immortaliser ce texte poétique, le jour où il va être offert  ! écrit le 27 Août 2017 à Ahuy.

48 )                   Je rêve de poésies...

                   Je rêve de douces poésies

                  Sur des chemins enchantés ;

                     Je rêve de vers esseulés

                Dans de belles sentes infinies.

              Je rêve d'écrire de belles rimes,

                   Perdu dans mes solitudes

               Au creux de sentiers si rudes,

                 Ou de paysages sublimes...

                Je rêve de vers romantiques,

              Que nos Muses offrent des fois,

               Dans des rêves si fous parfois,

                Et des moments fantastiques !

                  Je rêve de sentiers secrets

                   Où se trouve ma solitude,

                     Il y règne une plénitude

                 Enfermée dans des coffrets !

                 Je rêve de pistes délaissées,

                Dans des sierras lumineuses,

              Sous des falaises dangereuses,

              Et dans des gorges encaissées...

                  Je rêve de jolies cascades

              Dans des lieux rafraîchissants,

        Tombent dans des vides angoissants,

             Où l'eau part en mille saccades...

                 Je rêve d'un poète maudit,

               Dans la guerre fut massacré,

                Dans une tranchée enterré,

                 Que des folies ont détruit...

                Je rêve d'écritures légères

                     De ce poète disparu,

                Mais rien ne m'est défendu,

                 Même si ça me désespère !

                                 ----------

                Écrit à Ahuy le 24 Août 2015

                          --------------------

P1060069 [800x600]

Sur le Chemin du Levant, peu de temps après Avila... une pause inoubliable et très agréable !

                          ---------------------

49 )                  Le pèlerin poète,

             C'est comme un vrai poète

            Au fond d'un chemin creux,

         Seul dans ce monde...heureux !

               Qui a le coeur en fête.

                 Il clame sa poésie,

          Le long d'une sente perdue,

             D'une amourette vécue,

                En lui...une mélodie.

             Loin dans ses souvenirs

               De sentiers lumineux,

            Où son coeur fût heureux,

                Il lui reste les plaisirs...

               De pistes éblouissantes

              Qui sillonnent les sierras,

                Sans aucuns embarras,

              De blancheurs éclatantes.

            Et même quand vint la pluie,

            Sur des sentes détrempées,

              Ses pensées déchaînées,

              Sous son grand parapluie.

             Les poèmes...quelle magie !

                 Sur une route inondée,

               Une campagne parfumée,

                  Qu'on aime à la folie.

               Poursuivant son chemin,

                 Vers un but si lointain,

                En sifflotant un refrain,

                 Allant vers son destin...

                              ----------

 Écrit à Ahuy le 24 Août 2015 un jour de pluie !

                   Ami Gilbert d'Ahuy.

     Je dédie ce texte poétique à notre ami

 Michel D'Auzon Roch, qui est actuellement

    sur le Camino del Sur, depuis Alméria...

    Et qui doit subir l'enfer du soleil sur les

                Chemins désertiques !

                       --------------------

P1060400 [800x600]

P1060399 [800x600]

 

50 )         Petits sentiers lumineux.

              Petits sentiers de balade,

   Même sans faire de grande distance,

          Où tranquillement on avance,

          Juste un lieu où l'on s'évade.

        Petits chemins ou bien sentes,

           Loin de tout dans la Nature,

       Et de toutes pensées obscures,

    On se laisse vivre dans les pentes...

            De petites haies décorées,

           De mille fleurs abondantes,

             Aux verticilles odorantes,

      Aux douces senteurs parfumées...

              Dans un chemin vicinal,

         Où règne cette magnificence,

    Là...va se perdre notre conscience,

           Au fond d'un trou abyssal !

          On se laisse baguenauder,

      Sur une longue piste désertique,

         Dans un rêve psychédélique,

          Qui va nous faire sublimer.

           Petits sentiers lumineux,

     Où les mots sont emphatiques,

  Personne...dans ces lieux magiques,

     Il nous reste que d'être heureux !

       Quand on arrive sur la route,

          De ce moment exaltant,

     Quand vient le soleil couchant,

          Du vécu...on a un doute !

                        ----------

        Écrit à Ahuy le 24 Août 2015

            Ami Gilbert d'Ahuy.

Je viens de remarquer que j'ai écrit ces 3 textes poétiques

dans cette seule journée du 24 Août 2015 ! Un jour de pluie.

Je devais être dans une journée profondément poétique, et

que mes Muses étaient en super forme ! ça me surprend

moi-même...et je vous rassure...je n'avais rien fumé de

particulier... vu que j'ai arrêté la cigarette le 01.10. 2010 !

Et que je n'ai jamais essayé tout autre substitutif... et, je

n'aime pas du tout l'alcool... à part une petite Anisette de

temps en temps... ça coûte bien trop cher à la santé !

                        Et au porte-monnaie...

                         Ami Gilbert d'Ahuy.

--------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:02 - Commentaires [31] - Permalien [#]