02 mars 2018

La Rosière 1850 - II - Espace Bernardo...La Rosière - La Thuile - Col du Petit St-Bernard - Février 2018 et poésie ancienne

P1100228

P1100229

 La Rosière-Monvalezan 1850, en Savoie, sera l'arrivée de la 11ème étape du Tour de France 2018, étape de Montagne, prévue pour le 18 Juillet 2018 : Albertville --- La Rosière ( 108 km ), ils auront à gravir depuis Séez, 6 gros virages, pour arriver à Villard Dessous, puis juste peu après Le Noyeray  13 super lacets vraiment en épingles... sur un bon siège en voiture, c'est d'ailleurs assez amusant et beaucoup plus facile...bien sûr, qu'assis sur une selle...ou en danseuse !  

 Le Col du Petit Saint-Bernard en Savoie a été franchi 4 fois seulement par le Tour de France cycliste , ce sera donc la 5ème édition ;  il est, paraît-il ? l'un des plus faciles des Cols du Tour de France d'après certains cyclistes ! Mais, faut quand-même la faire cette petite grimpette, surtout en pleine canicule ! du moins, je le pense ! 

 Ce Col se situe à environ 2180 et quelques mètres...depuis Bourg-Saint-Maurice ( 73 ), soit 31 km à 4.45 % et une dénivellation  de 1380 mètres... ce qui n'est pas extraordinaire pour des cyclistes professionnels c'est vrai...les 4 étapes du Tour de France ont été réalisées en 1949, Col franchi en tête par Gino Bartali, étape de Briançon à Aoste... puis, en 1959, par Michele Gismondi, étape Le Lautaret à Aoste... puis, en 1963, par Federico Bahamontes, étape Val d'Isère à Chamonix, et enfin, en 2009, par Franco Pellizoti, qui aurait été disqualifié pour dopage...juste un petit fortifiant quoi !  

P1100243

 Ce jour là, il faisait tellement beau, mais un froid de canard... mes deux familles ont décidé d'aller faire un tour en Italie... c'était inclus dans leur forfait ! par pour moi, du coup, je les ai accompagné faire 2 ou 3 pistes jusqu'au Fort de La Redoute... et, avec ma sciatique, fallait quand même pas exagérer tout de même... je les ai laissé vers le Fort, puis, comme un grand... je me suis fait quelques pistes en solitaire...  j'aime bien aussi, en prenant tout mon temps pour savourer à fond toutes ces belles visions... et, j'ai appelé mon épouse qui ne voulait pas skier ce jour-là, car il faisait trop froid... pour lui donner rendez-vous à l'appartement en lui proposant une petite balade à pied jusqu'à Les Eucherts, au travers d'une petite forêt adorable et d'un chemin qui l'était autant, environs une petite quinzaine de minutes à pied... où, bien entendu, nous avons fini dans un petit Restaurant bien sympathique au pied des pistes... je ne vous donne donc pas de commentaires sur cette très jolie balade blanche immaculée...il vous suffit de nous suivre, bien assis sur vos chaises, et d'apprécier la beauté de ces paysages blancs aux hauteurs de neige impressionnantes !

P1100240

P1100246

P1100247

P1100248

P1100249

P1100250

P1100251

P1100252

P1100253

P1100254

P1100256

P1100257

P1100258

P1100259

 Après un repas au plat unique, mais bien fourni et délicieux... en terrasse et au soleil et à l'abri de la bise du Nord-Est... ce sont des moments très agréables à vivre, qu'il ne faut jamais rater ! car ils sont toujours assez rares dans nos vies ! 

 Puis, le repas terminé et un bon café... on refait le chemin à l'inverse jusqu'à notre appartement, où j'ai laissé Madame, pris mes skis et mes bâtons, pour remonter gentiment jusqu'au Fort de la Redoute, où j'ai retrouvé ma petite équipe ! Ils se sont gelés en prenant les télésièges... ma fille aînée était frigorifiée ! En fait, j'avais pris une sage décision, et finalement, j'ai passé une journée fort agréable du côté de La Rosière et des Eucherts ! C'est beau la Sagesse ! ça a ses avantages !   Je vous avoue qu'avec les années qui passent, je supporte de moins en moins les grands froids !

                                      --------------------

                                Musique et poésie.

À la suite du Concert donné le Jeudi Saint par l'Association des Concerts Populaires d'Alger, la gentille Muse Algérienne, Mademoiselle Magali Boisnard, enthousiasmée par l'audition des Perses  de Xavier Leroux  a adressé à Monsieur Charles Galland  les trois délicieuses poésies ci-dessous :

                                    Invocation

        Un silence profond règne en la vaste salle ;

       Au fond, c'est un vitrail ancien teinté d'opale

          Et s'étageant dans le décor harmonieux ;

                   Ce sont des habits noirs et ...

                   ...quelques robes blanches,

                    Des bras nus découverts...

                 ...dans un envol de manches,

         Un ensemble charmant, savant et gracieux.

      Et voici que, soudain, un frémissement passe...

      Un chant large est venu d'un invisible espace,

  Des vastes champs d'azur qui n'ont pas de sillons,

         L'archet vient d'effleurer l'âme des violons.

      Leurs voix résonne et vibre et superbe s'élève.

         Dans mon être je sens déjà gonfler la sève

    D'un enthousiasme pur qui possède mon coeur :

          Une invocation étend son aile immense ;

      Le chant céleste et fort lentement la balance

Au-delà, dans un monde où plus rien n'est menteur

      Et du haut des Édens, séjour de l'harmonie,

      Les Immortels touchés par l'ample mélodie,

       Se pencheront un peu hors du ciel ébloui

        Pour donner à la Terre un bienfait inouï.

                                  ----------

                             Air de Ballet

              Avec un son de gouttelettes

              Tombant sur un frêle cristal,

              Les harpes d'un arpège égal

            Rythment la cadence des fêtes. 

              Voici les danseuses sacrées 

         Dont palpitent les chairs nacrées

          Sous leurs voiles longs et ténus ;

    Leurs yeux ont des langueurs de songe,

         Leurs lèvres versent le mensonge

             Avec des philtres inconnus.

            Elles agitent leurs écharpes,

             Mimant un poème d'amour,

       Au sein des nuits, aux feux du jour,

      Enivrées aux chansons des harpes.

                                               ----------

                          Marche Funèbre

    Les Dieux ont déchaîné leurs suprêmes colères.

               Vers les tombeaux profonds,

             ....portes des noirs mystères,

        Une foule descend ensevelir un Roi.

   On le croyait Seigneur aux forces éternelles.

 Une terreur demeure en ses creuses prunelles ;

    Dans toute son horreur, il a connu l'effroi

On a roulé son corps dans l'or pur et des gemmes,

     Des opales luisant avec des sueurs blêmes,

      Parent ce reste vain du Prince conquérant

            Dont les Dieux ont fait choir...

             ...  du ciel l'Astre mourant.

     Tout est fini. Le sein des cryptes ténébreuses

   Entr'ouvert un  instant à l'appel des pleureuses,

     Se referme vainqueur sur ce nouveau débris,

  Et l'âme du Roi mort, errante dans cette ombre,

                  Y comptera sans fin...

       ... pendant des ans sans nombre

Les emblèmes sculptées sur les obscurs lambris.

                               ----------

         Écrit en 1905 par Magali Boisnard

La Muse algérienne des Années 1900 en AFN.

--------------------

Au fait ! Pour ceux ou celles que ça intéresse... quelques amis et amies m'avaient passé un message dans ma messagerie personnelle, pour que je reporte tous mes textes écrits de façon poétique dans mes Catégories... c'est chose faite enfin, je me suis quand même décidé à le faire, vous les retrouverez reportées dans la lettre " K ". Ainsi, il vous sera plus facile, si ça vous chante un jour, d'aller les parcourir quand cela vous fera plaisir, sans avoir à les chercher  des heures dans le fouillis de mon blog !   Et, nul besoin de me le demander à l'avance... si vous voulez en reporter dans certains post... je vous en donne l'autorisation, à une seule condition, bien sûr... d'en citer l'auteur ! c'est à dire :

L'Ami Gilbert d'Ahuy, le passionné de poésies ! Et, si vous n'en avez aucunes... c'est bien triste pour vous ! Car, une vie sans Passions, est un Fruit sans saveur ! 

----------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:06 - Commentaires [36] - Permalien [#]


10 mars 2018

La Rosière 1850 - III - Espace Bernardo...La Rosière - La Thuile - Col du Petit St-Bernard et : Les 3 facettes de MARS !

P1100310

Aujourd'hui, le temps idéal pour faire du ski alpin, la bise du Nord-Est s'est enfin calmée, alors, profitons-en ! 

Le mot ski viendrait de Norvège, qu'on écrivait d'abord " skie ", car en France, on a hésité entre le féminin et le masculin... finalement, les hommes du XIXème siècle étaient encore pas mal machos, ils ont opté pour le masculin, un sport d'homme en ce temps-là ! LOL !  

Le fait de marcher et de glisser sur la neige en utilisant des lattes de bois, légèrement incurvées vers le haut à l'avant, remonterait à plus de 5000 ans ! c'était bien sûr, une pratique de Pays nordiques proches du Cercle Arctique, donc pratique du ski nordique et de randonnée. La Norvège aurait été ensuite l'une des premières Nations du ski moderne. Deux techniques de descente se sont rivalisées : le télémark et le christiana...pour arriver enfin un jour à la pratique plus moderne du ski alpin de descente, pour évoluer sur le ski acrobatique, le ski extrême, le snowboard et le speed flying... on arrête pas les hommes dans leurs prouesses !

Le ski alpin qui est donc un sport de Montagne maintenant pratiqué en masse, depuis la fin de l'Automne certaines années, jusqu'à la fin du Printemps dans les hautes stations... et cela, dès que les chutes de neige deviennent conséquentes, en recouvrant bien les pistes et en gelant fort les nuits, ce qui, après être damées par des engins ultras modernes, souvent la nuit, permet vers 9h du matin d'avoir une bonne glisse...

L'origine de ce ski moderne serait née vers 1850, et aux USA, ce serait des alpinistes qui aurait eu cette idée, après être monté pour atteindre les sommets, de redescendre sur ses skis plus larges que ceux de la randonnée, beaucoup plus rapidement qu'à pied. Puis les Autrichiens en 1905, ont organisé une descente pour un championnat du Tyrol et la descente du Horn en 1906. En 1911, les anglais partent du sommet Wilstrubel à Montana en Suisse pour une compétition en ligne proposée par Sir Arnold Lunn, qui serait, paraît-il, l'inventeur du ski de compétition moderne. Ce même Sir, inventa le ski alpin en faisant des premiers essais en 1897 à Chamonix. Ce n'est qu'en 1924, que sont créées la Fédération internationale de ski ( FIS ), et la Fédération française de ski  ( FFS ) lors des premiers Jeux Olympiques d' Hiver à Chamonix. 

Le ski nordique était d'ailleurs déjà présents lors de ce premier rendez-vous international. Voilà à peu près l'Histoire du ski alpin. Pour quelles raisons ai-je été tout de suite attiré par ce sport vivifiant et passionnant...moi, qui n'avais que 20 ans et n'avais pratiquement jamais vu la neige, on venait juste d'être rapatrié d'Algérie... c'est en passant devant un Office du Tourisme à Toulouse... que j'avais vu une proposition d'un Dimanche dans la station de Gourette en Bus...avec le matériel fourni ! qui m'a décidé de me lancer ! en ce temps-là... rien ne m'arrêtait ! 

Et dès les premières descentes, j'ai suivi le chauffeur du Bus, qui m'avait tout de suite appris à faire du chasse-neige pour me freiner ! il me semble que ce sport m'a tout de suite plu, d'une part, de parvenir sur les sommets des pistes où on a une forte impression de dominer le Monde, avec des paysages à couper le souffle... puis, la vitesse sur les pistes que je trouvais enivrantes, dès que j'ai pu à peu près maîtriser assez bien la pratique de ce sport ! Et, dès le départ, j'ai su vaincre la peur du vide en n'évitant le milieu des pistes où ça craint... et en passant sur les bords... où beaucoup n'osent pas aller, ce qui peut se comprendre, par peur de ne pas pouvoir tourner !  

P1100320

P1100326

Un petit selfie avec le Mont-Blanc derrière... je l'ai tellement admiré lors de mes séjours dans de nombreuses piste des Alpes du Nord... il est si beau notre beau sommet aux neiges éternelles ! 

P1100276

Vision nocturne de l'Office de Tourisme de La Rosière, que nous avions en face de notre location !  

P1100275

Cette fois Madame était décidée, vu les températures plus clémentes, avec à côté, notre fille aînée, une passionnée du ski alpin, elle aussi, comme son père... mais elle, depuis l'âge de 5 ans ! elle ne skie pas...elle vole sur la neige.  Le monsieur à côté... qu'on a pas le plaisir de connaître... est venu juste là, au moment même où j'ai sorti l'appareil... pour téléphoner ! je n'allais pas lui demander de se mettre ailleurs ! Bof ! ça fait partie du paysage !

P1100260

P1100264

P1100266

P1100269

Et c'est parti ! c'est la période creuse sur les pistes... avec ce beau temps, beaucoup sont passés en Italie ! c'est là qu'on adore skier sans aucune crainte ! pour la suite des photos, je vous laisse admirer ! vous avouerez, que même si vous n'êtes pas fan du ski alpin... que ces paysages blancs sont de toute beauté ! et que nos poumons prennent un sacré coup de nettoyage ! 

P1100285

P1100287

P1100288

P1100289

P1100291

P1100292

P1100299

P1100301

P1100303

C'était la bonne heure... les pistes presque vides ! beaucoup faisaient la pause casse-croûte !

P1100305

C'est d'ailleurs ce que l'on a fait nous mêmes, à nouveau aux Eucherts... mais, cette fois c'était le jour de la Saint-Valentin... et avec notre fille cadette ! Ensuite, je les ai quittées pour rejoindre la blancheur des pistes et pour retrouver le reste de l'équipe ! 

P1100306

P1100307

Et je termine pour aujourd'hui avec notre magnifique Mont-Blanc, dont quelques-uns d'entre-vous connaissent bien par coeur, le nom des cimes les plus proches...

--------------------

Actuellement, j'essaye de me débarrasser d'une sciatique due à une hernie discale... en faisant une dizaine de séances de Kinésithérapie de tractions lombaires en piscine, où, sur le dos... vous êtes sanglés à des barres en ayant des boudins en mousse sous la tête et sous les genoux...avec des poids allant de 10 kg à 18 kg qui vous étirent... une fois installé, on vous laisse seul ou à plusieurs... pendant une bonne trentaine de minutes, voir plus ! et, je peux vous assurer, que les minutes sont drôlement longues ! même avec de la belle musique classique ! Je touche du bois, mais les effets positifs auraient l'air d'être présents ! et cela, que depuis 5 séances ! 

Alors... j'en ai profité, pour passer le temps en flottant sur ce monde liquide...par moments, en fermant les yeux, on a l'air de flotter en l'air ! j'ai donc, pour trouver le temps moins long, d'essayer d'écrire dans ma tête un nouveau texte écrit de façon poétique sur ce curieux mot de Mars... qui a trois significations différentes, mais, qui aurait la même origine ! Et ceci, m'est venu en tête, car le matin même, dans un blog...? j'ai eu le plaisir de redécouvrir la superbe poésie " Mars " de notre grand poète : Alfred de Musset.

Évidemment... je n'arrive même pas à la cheville de ce grand poète... j'en ai pas du tout la prétention... ce n'est qu'une petite passion de la versification ! 

----------

 

Les trois facettes de MARS !

 

Mars, le troisième Mois de l'Année tant attendu ; 

Le Mois du Renouveau où revient la lumière,

On va bientôt éteindre le feu dans la chaumière,

Dans l'époque de la douceur, nous voilà rendu !

C'est l'époque des giboulées et des grosses averses ;

Le temps devient fou entre nuages et soleil,

Dans la Nature tout se prépare pour le réveil,

Pour offrir tant de beauté qui nous bouleverse !

Les superbes forsythias d'or vont bientôt fleurir,

Sur nos gazons reverdis arrivent de blanches têtes,

Sont pressées de sortir, belles petites pâquerettes,

Dans les bois les jonquilles dorées veulent sortir.

-----

Mars, Dieu de guerre dans la mythologie romaine ;

Au Champs de Mars à Rome, là où coulait le Tibre,

Des formations militaires, l'homme n'était plus libre,

Se préparant aux folles tueries inhumaines ! 

Fils de Jupiter et Junon, tristes violences...

Naquit de cette union tant de haines et carnages,

Depuis l'éternité, traversèrent tous les âges... 

Ô combien d'innocents transpercés par des lances ? 

Ainsi sont nées ces tristes Légions légendaires,

Qui face au Roi Soleil, brillaient de mille feux,

Leurs boucliers rutilants aveuglaient les yeux,

Pour aller conquérir tant de terres étrangères.

-----

Mars, Planète rouge, luit dans notre système solaire,

Étoile mystérieuse, choisie par l'homme pour un Dieu,

Qui en fit un Royaume pour y vivre dans ce lieu,

Eu son importance, tout comme l'étoile Polaire.

Pour les hommes est le rêve de la Conquête Spatiale,

Pour atteindre peut-être un jour, ce Globe mystérieux,

Balayé de tornades et de vents si furieux,

Qui sera une étape pour une grand Voie Royale *****

Une conclusion s'impose à ce même mot commun,

Au beau Mois de Mars et ses violences passagères,

Ce Dieu antique de Guerre, face au terres étrangères,

Et cette Planète rouge sang...que rêve un bon Tribun.

----------

Écrit à Ahuy le 8 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

-----------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:12 - Commentaires [32] - Permalien [#]

16 mars 2018

La Rosière 1850 -- IV et Fin -- Espace Bernardo -- La Rosière - La Thuile au Col du Petit St-Bernard...et Printemps !

P1030503

Relevé dans un magazine offert aux touristes à l'Office du Tourisme :""  Aventure ski France - Italie "" :

Et si vous chaussiez les skis pour aller en Italie et vous délecter dans un SPA de plus de 1000 M2 ? Une expérience unique en mode Roméo et Juliette, Roméo et Roméo ou Juliette et Juliette, ça, c'est vous qui voyez, mais à deux, c'est mieux !

Départ skis ou snowboard aux pieds depuis la Rosière, ou, depuis le télésiège des Escudets à Séez. Prenez un sac à dos qui contiendra une paire de chaussures, une tenue de rechange et un maillot de bain. Profitez du domaine skiable de La Rosière et partez en direction de la Thuile, comptez entre 1h30 et 2 h pour rejoindre la station italienne. Vous avez le choix entre des itinéraires rouges et bleus avec descente en télécabine depuis le secteur des Suches jusqu'à Thuile. Les plus téméraires pourront se lancer sur la piste Franco Berthod, ancien champion de ski italien, avec ses 73% de pente qui en font l'une des pistes noires les plus raides du monde. Restez prudents, l'aventure ne fait que commencer ! 

En fonction de vos envies et de votre timing, vous pouvez déjeuner sur le domaine skiable côté France ou Italie. De notre côté de la frontière, on vous suggère L'Antigel, Le Dégel Club, La Traversette et le Plan du Repos qui sauront ravir vos papilles de spécialités savoyardes avec une vue sur le Mont Pourri à couper le souffle. Versant italien ne manquez pas Lo Riondet ou Maison Carrel pour déguster la Pasta ou un menu du skieur : estomac repu garanti ! Pour les plus pressés d'arriver aux Thermes de Pré Saint Didier, on vous recommande de déjeuner au village de La Thuile. Entre temps, le voiturier de l'hôtel Miramonti vous aura récupérés aux pieds des pistes pour vous permettre de vous changer dans votre chambre. Une adresse qui monte en gamme avec des tarifs plus que raisonnables : Le Pépita Café est à 5 mn à pied de votre hôtel. Testez son Tiramisu, il vaut le détour ! 

Vous prenez le bus vers 14-15 h pour les Thermes de Pré Saint Didier, dont les eaux aux vertus relaxantes jaillissent du coeur de la montagne, eau à 37°. Découvrez des bassins à remous intérieurs comme extérieurs, un sauna au foin, une grotte de sel; des jets hydro-massants, des hammams aux ambiances différentes dans un cadre exceptionnel au milieu des montagnes. Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner, vous repartez à ski en dilection de la France. Envie de tenter cette Aventure ? Contactez La Rosière Réservation... Aventure Dolce Vita à partir de 195€ avec forfait 2 jours - La Rosière - Espace San Bernardo...une nuit en demi-pension et un petit déjeuner dans un Hôtel de charme à 4 étoiles ! ( 04 79 06 83 92 ) ou : reservation@larosière.net 

P1030506

P1030507

P1030508

Depuis La Rosière, on a souvent de beaux couchers de soleil...

P1100331

Dans la nuit du Mercredi et du Jeudi, la neige est de retour pour rajouter une bonne dizaine de poudreuse sur les pistes et les paysages... cela n'a pas duré, fort heureusement... car, je n'aime plus guère rouler dans la neige, même avec des chaînes ! c'est aussi très agréable de voir la neige tomber quand on est bien au chaud dans un appartement... je vous laisse admirer :

P1100332

P1100333

P1100334

P1100335

P1100336

P1100338

P1100340

P1100341

P1100342

P1100343

P1100351

À défaut de ski ce matin... les petits jeunes ont vite retrouvé les jeux électroniques !

P1100360

P1100367

P1100366

P1100371

P1100372

Comme tout bon gaulois... une fois n'est pas coutume... ce petite Restaurant : Les Marmottes est génial, sous notre appartement... à des tarifs très abordables : Menus divers ou spécialités : Raclette traditionnelle : charcuterie, pommes de terre et salade... ou : Fondue aux 4 fromages de Savoie : charcuterie, cèpes et salade... ou : Tartiflette : Pommes de terre, lardons, crème, Reblochon, oignons et salade... ou : Pierrade Royale ( ce que j'ai choisi...le fromage ne me convient pas ) : avec des lamelles de 3 viandes différentes : Boeuf ( extra ! ), poulet et magret très tendres, avec légumes à cuire sur la pierre, dont  : poivrons rouges, cèpes, oignons et courgettes... et gratin Dauphinois ! On est pas ressorti avec la faim ! et en dessert, on a le choix ! Les adversaires desserts France - Italie : 1 )  La Tarte aux Myrtilles,  appelée aussi la tarte des Alpes, c'est le dessert français de nos montagnes, tarte aux petites baies bleues délicieusement acidulées qui fait le bonheur des petits et des grands. L'alliance de la pâte sablée, douce et croquante, à la myrtille plus acidulée, c'est un délice ! 

2) Le Tiramisu, c'est la grande star des desserts italiens, un dessert onctueux, riche en biscuits, fort en café et généreusement cacaoté : un régal lui aussi ! Son invention remonterait au XVIe siècle en Toscane. Le Duc Cosme III de Médicis le découvrit lors d'un voyage à Sienne et en fit son dessert préféré, le ramenant à la Cour à Florence et le popularisait dans toute l'Italie. Le terme " Tiramisu " vient de l'italien " tirami sù " c'est à dire :

Remonte moi le moral !

--------------------

 

Printemps !

 

Printemps de mes vingt ans

Perdus dans le lointain...

Qu'on regrette c'est certain ;

Période qu'on aimait tant ! 

Où sont mes vingts Printemps ?

Insouciants on était,

Chaque jour on fêtait,

C'était bien le bon temps.

Quatre fois vingts bientôt,

Trop vite passe la vie,

De cet âge qu'on envie

Quand on était jeunot. 

Printemps, Roi de l'amour,

Presque fou nous rendait,

Chaque jour on chantait,

Reste plus que l'humour ! 

Revivre quelques Printemps,

Ses douceurs et beautés

De beaux jours enchantés,

Qu'on rêve depuis longtemps...

Au mois de Mars est là

Ce Printemps adoré,

Dans un couchant doré,

Cette vie, chante-la ! 

----------

Écrit le 13 Mars 2018 à Ahuy

Ami Gilbert d'Ahuy.

----------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:34 - Commentaires [45] - Permalien [#]

27 mars 2018

Audierne - Le Finistère en Bretagne - I - Et : Là où se finit la terre.

Cette fois, finit la montagne et la blancheur des paysages, je vous invite là où se finit la terre et où vous verrez du bleu partout, certains jours... lors de notre petit séjour de 8 jours dans le joli port d'Audierne dans le Finistère. 

P1080630

P1100535

P1100538

Voici la vue de notre location à Audierne, 1ère photo... un adorable petit studio super bien équipé, juste ce qu'il faut pour y passer un agréable séjour de 8 jours... il y a pire comme vision qu'on on ouvre le volet au petit matin, le soleil se levait légèrement sur la gauche... j'ai mis un moment à essayer de comprendre cette bizarrerie, vu qu'on était parti plein Ouest...et que l'appartement est orienté presque plein Est ! en fait, c'est la position du port d'Audierne, par rapport à la Pointe du Raz, qui elle, est carrément située plein Ouest, et dont la côte de l'entrée du port d'Audierne jusqu'à la pointe de Lervily, est orientée au Sud-Est... ce qui explique la position privilégiée de ce joli petit port bien protégé par les hauteurs de la Pointe du Raz et la Pointe du Van, sauf si le vent en tempête  vient vraiment du Sud-Ouest.

----------

Bonjour chers ami(e)s de ma blogosphère... et maintenant pour passer des superbes paysages blancs de La Rosière en Savoie et en montagne... je vous invite à me suivre de l'autre côté de la France... tout à fait à l'Ouest ! plus loin, c'est l'Océan Atlantique, et les vastes étendues bleues qui vont jusqu'aux Amériques.  Je vous emmène donc, là, où se finit la terre... dans l'adorable petit port d'Audierne dans le Finistère, tout au fond de cette belle Bretagne! 

P1080631

Cette fois j'attaque une série  sur ce Département français, le Finistère, qui se trouve à l'extrême Ouest de notre Pays, un véritable nez de l'hexagone...qui ressemble aussi à une énorme tête d'un drôle de monstre , prêt à tout dévorer ce qui vient du monde aquatique, dans sa gueule béante, où la proue d'un puissant navire prêt à partir vers un Monde inconnu, de l'autre côté de la Terre. 

Le Finistère, c'est bien là que se finit la Terre ! en Espagne, autre Pays face à l'Océan Atlantique, ils ont presque l'équivalent avec le même bout du Monde au Cabo de Fistera ou Finisterre, là où se terminaient vraiment tous les pèlerinages vers Compostelle, après 3 dernières étapes sur 90 bornes. C'est là que les anciens pèlerins au Moyen-âge venaient se laver de tous leurs péchés et pour y brûler leurs vieux vêtements devenus des haillons après des semaines et des mois de ces longs voyages à pied. Les gens vivant dans cette Région extrême de la Galice leur offraient des vêtements un peu usagés, mais en bon état tout de même... et c'est là aussi, sur la très grande plage derrière ce Cap, que les pèlerins ramassaient des coquilles St-Jacques, qu'ils ramenaient chez eux, pour prouver qu'ils avaient bien fait ce grand Voyage ! 

P1080633

P1080634

Je commencerai donc cette nouvelle série par quelques articles sur ce merveilleux petit port d'Audierne, situé sous le menton de cette curieuse avancée de la Bretagne dans l'Océan Atlantique, dans cet endroit appelé : Mer d'Iroise... et dans la Baie d'Audierne, sous la Pointe du Raz et la Pointe du Van. Nous avons fait d'autres années, plusieurs visites de la Bretagne dans plusieurs endroits, mais, jamais jusqu'au bout du Finistère, où nous avons été très surpris de trouver une Côte merveilleuse, avec de très jolis ports et de beaux villages de caractère aux églises surprenantes. Nous avons donc passé une semaine fort agréable, en Septembre 2017, avec un temps mitigé, très breton, et avec souvent de merveilleuses éclaircies très douces, sans aucuns vents, temps idéal pour visiter et faire de jolies petites balades ou randonnées le long du chemin des douaniers le long de la Côte. Bien entendu, quelques balades en voiture, surtout pour aller visiter le Pays Bigoudin vers Pont l'Abbé, Bénodet, Concarneau et surtout le merveilleux petit port très touristique de Pont-Aven. Ce sera l'objet de nouveaux posts sur ces randos et visites...  

P1080635

P1080636

P1080637

P1080638 

P1080639

P1080640

Le jour de notre arrivée, on a été accueilli par un vrai temps breton, pas si désagréable en fait... on s'y fait... le lendemain matin, on s'est réveillé avec un temps plus bleu que bleu ! 

P1080641

Du coup pour passer le temps, j'ai invité Madame dans un chouette petit restau...pour y manger des spécialités bien bretonnes...et, en boisson...si vous aimez le cidre, demandez surtout celui qui est sur notre table...on l'a laissée vide bien entendu...et, il nous a tellement plu, qu'on a demandé l'adresse de la fabrique... qui n'est guère loin d'Audierne, et dans la foulée, juste après ce bon moment de vie,  on est parti y acheté 2 petits cartons pour notre semaine !  le tableau ci-dessus était dans un livre posé sur notre table...avec une scène paysanne de toute beauté ! car cela représente bien ces adorables petits villages bretons !

P1080644 

P1080646

P1080649

Les moules étaient délicieuses...et la crêpe au chocolat, un délice...vous vous en doutez ! 

P1080885

Lever du soleil face à notre appartement, étonnant tout de même, avec la marée basse ! et avec un ciel sans aucuns nuages !

Maintenant, je vous laisse admirer ce joli port d'Audierne, notre location se trouvait à l'extrémité du port vers la sortie sur l'Océan...dans petite balade matinale vers le centre du pays, pour y faire quelques courses et prendre du pain dans une boulangerie, où il font des crêpes à tout heure ! ces crêpes vraiment délicieuses ont fait presque tous nos repas tirés du sac, avec une gourde remplie de cidre bien-sûr !

P1080886

Là, c'est au bas de notre appartement...

P1090093

P1090094 

P1090095

P1090096

P1090097

P1090098 

P1090099

P1090100

P1090101

--------------------

P1080652

 

Là où se finit la Terre !

Tout là-bas où se termine la terre,

Tout au bout de cette belle Bretagne,

Où s'éclatent les flots avec hargne,

À l'extrême de ce beau Finistère.

Pour l'Europe...c'est notre bout du Monde ! 

C'est une tête de monstre dans l'Océan,

Un beau navire prenant son élan,

Fendant la houle en eau profonde... 

Ses Côtes sauvages subissent tous les vents,

Affrontant des tempêtes mémorables,

Mais aussi bien des jours adorables

Où l'on peut vivre de si bons moments...

Le long de ses beaux chemins côtiers

Bien à l'abri dans des rades si belles,

Où s'écrasent quand même des houles rebelles,

On marche avec un bonheur entier. 

En haut de quelques belles falaises,

Tout au bout de si célèbres Pointes,

Où tant d'épouses prient les deux mains jointes,

En subissant d'horribles malaises.

Et dans tous ces beaux villages de pierre

Où vivent quelques familles de pêcheurs,

On y voit quand on est bons marcheurs,

De belles maisons basses couvertes de lierre. 

C'est tout là-bas au bout du Monde

Que vivent ces preux marins fiers et forts,

Ne craignant pas d'affronter la mort

Sur des Mers où le poisson abonde.

----------

Écrit à Ahuy le 24 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy.

----------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:46 - Commentaires [35] - Permalien [#]