P1080987

P1030818 [1024x768]

En traversant un petit village de caractère en Ardèche du Sud, il me semble que c'est Berrias-et-Casteljau juste en dessous du Bois de Païolive au Sud-Ouest de Ruoms, aquarelle réalisée avec l'une de mes photos. 

Nous voilà à l'avant-dernière parution de cette Série, comme le savent les habitués de mon blog, je fais cela pour rajouter ces textes poétiques dans mes Catégories en " K ". Je profite bien sûr de l'absence de pas mal de mes amis et amies actuellement en Vacances. 

----------

 

78  --  Les trois facettes de Mars.

 

Mars ! le troisième mois de l'Année tant attendu ;

Le mois du Renouveau où revient la lumière,

On va bientôt éteindre le feu dans la chaumière,

Dans l'époque de la douceur nous voilà rendu.

C'est l'époque des giboulées et grosses averses,

Le temps devient fou entre nuage et soleil,

Dans la Nature tout se prépare au réveil

Pour offrir tant de beauté qui nous bouleverse.

Les superbes forsythias d'or vont bientôt fleurir,

Sur nos gazons reverdis percent de blanches têtes,

Sont pressées de sortir les petites pâquerettes,

Dans les bois, les jonquilles dorées veulent sortir. 

Mars ! Dieu de la guerre dans la mythologie romaine,

Au champs de Mars à Rome, là où coulait le Tibre,

Des formations militaires, l'homme n'était plus libre,

Se préparant aux folles tueries inhumaines ! 

Fils de Jupiter et Junon, tristes violences !

Naquit de cette union tant de haine et carnages,

Depuis l'éternité traversèrent tous les âges,

Ô combien d'innocents transpercés par des lances ?

Ainsi sont nées ces tristes Légions légendaires

Qui face au Roi Soleil brillaient de mille feux,

Leurs boucliers rutilants aveuglaient les yeux,

Pour aller conquérir tant de terres étrangères...

Mars ! Planète rouge lui dans le système Solaire,

Étoile mystérieuse choisie par l'homme pour un Dieu,

Qui en fit un Royaume pour y vivre dans ce lieu,

Eu son importance tout comme l'étoile polaire.

Pour les hommes, c'est le rêve de la conquête spatiale,

Pour atteindre peut-être un jour ce globe mystérieux,

Balayé de tornades et de vents si furieux,

Deviendra un étape pour une grande voie royale ***

---

Une conclusion s'impose  à ce même mot commun,

Au beau mois de Mars et ses violences passagères,

Ce Dieu antique de guerre face aux terres étrangères,

Et cette Planète rouge sang...que rêve un bon Tribun.

-----------

Écrit à Ahuy le 8 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

----------

P1080933

----------

 

79  --  Là où se finit la terre !

 

Tout là-bas où se termine la terre,

Tout au bout de cette belle Bretagne

Où s'éclatent les flots avec hargne,

À l'extrémité de ce beau Finistère.

Pour l'Europe, c'est notre bout du Monde !

C'est une tête de monstre dans l'Océan,

Un gros navire prenant son élan,

Fendant la houle en eau profonde.

Ses Côtes sauvages subissent tous les vents,

Affrontant des tempêtes mémorables,

Mais aussi des jours adorables

Où l'on peut vivre de si bons moments !

Le long de ses beaux chemins côtiers

Bien à l'abri dans des rades si belles

Où s'écrasent tant de houles rebelles,

On marche avec un bonheur entier.

En haut de quelques belles falaises,

Tout au bout de si célèbres Pointes

Où tant d'épouses prient les deux mains jointes,

En subissant d'horribles malaises.

Et dans tous ces beaux villages de pierres

Où vivent quelques familles de pêcheurs,

On y voit quand on est bons marcheurs

Des maisons basses couvertes de lierres

C'est tout là-bas au bout du Monde

Que vivent ces preux marins fiers et forts,

Ne craignant pas d'affronter la mort,

Sur des mers où le poisson abonde. 

----------

Écrit à Ahuy le 24 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

----------

P1020875 [1024x768]

----------

 

80  --  Bretagne ! terres en mer Océane.

 

Vers ces terres bretonnes qui avancent dans la mer ,

Des Côtes déchiquetées par de terribles tempêtes

Que des houles furieuses s'écrasent sur cette tête,

Se brisant sur ces Pointes dans un grand bruit d'enfer.

Sculptant toutes ces roches et creusant ses falaises,

Dont certains pans entiers à leurs pieds s'écrasant

Pour en faire des galets et des sables luisants,

Qui feront de belles plages sur nos Côtes françaises.

Dans cette belle Mer d'Iroise, toutes ses anses qui se cachent,

Et aussi quelques Baies sur ces Côtes tourmentées,

Dans des étroits goulets loin des mers démontées,

Et des Ports à l'abri des tempêtes qui se fâchent !

À l'intérieur des terres, loin de tous ces tourments,

Une vie plus paisible dans de jolis villages,

Dans des creux de collines éloignées des rivages,

Subissant moins de vents qui hurlent certains moments !

Ces paysages sont doux, belles contrées verdoyantes

Qui tranchent avec les bleus de la mer et du ciel,

Où entre deux averses vient un bel arc-en-ciel;

Qui donne au blanc nuages des couleurs chatoyantes. 

Tous ces chemins étroits sentant fort les bruyères,

À l'abri des vents froids, creusés par les anciens,

Où au son des binious vont de beaux musiciens,

Dans leurs parures bretonnes des jolies femmes si fières. 

Et au petit matin s'en vont les pêcheurs,

Là où sont les poissons en direction du large...

Jonglant avec le temps en ayant peu de marge,

En espérant encore tant de jours bien meilleurs.

Ce beau pays Breton et son histoire Celtique,

Sa belle montagne d'Arrée qui est un sanctuaire

D'une culture ancienne dont ils sont tous très fiers,

Ses menhirs et ses cairns aux origines mystiques.

Ses forêts si étranges de Brocéliande si belle

Ou de l'Huelgoat où naquirent des légendes

Et des contes si étranges dans les tourbes des landes,

Celle de la Table ronde est restée immortelle.

Quand le crachin s'en va et que finit le grain,

Une vive clarté sur la Côte Océane

Où volent les goélands et les mouettes planent...

Emportées par les vents dans un beau ciel d'airain.

Quand vient la pleine lune où volent des sorcières...

Des fées et horrigans, et elfes si fluides

Bientôt le gui coupé par de bons vieux druides,

Écrivent des poètes dans des sentes forestières.

Et enfin pour finir, son Art culinaire :

Ses crêpes et galettes, le Kouign amann,

Le célèbre far breton et l'autre fazz buan,

Les crabes et crustacés et le cidre peut nous plaire ! 

----------

Écrit à Ahuy le 2 Avril 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

------------------------------------------------------------------