25 août 2018

Les écrits poétiques de l'Ami Gilbert -- XVIII --

P1080987

P1030818 [1024x768]

En traversant un petit village de caractère en Ardèche du Sud, il me semble que c'est Berrias-et-Casteljau juste en dessous du Bois de Païolive au Sud-Ouest de Ruoms, aquarelle réalisée avec l'une de mes photos. 

Nous voilà à l'avant-dernière parution de cette Série, comme le savent les habitués de mon blog, je fais cela pour rajouter ces textes poétiques dans mes Catégories en " K ". Je profite bien sûr de l'absence de pas mal de mes amis et amies actuellement en Vacances. 

----------

 

78  --  Les trois facettes de Mars.

 

Mars ! le troisième mois de l'Année tant attendu ;

Le mois du Renouveau où revient la lumière,

On va bientôt éteindre le feu dans la chaumière,

Dans l'époque de la douceur nous voilà rendu.

C'est l'époque des giboulées et grosses averses,

Le temps devient fou entre nuage et soleil,

Dans la Nature tout se prépare au réveil

Pour offrir tant de beauté qui nous bouleverse.

Les superbes forsythias d'or vont bientôt fleurir,

Sur nos gazons reverdis percent de blanches têtes,

Sont pressées de sortir les petites pâquerettes,

Dans les bois, les jonquilles dorées veulent sortir. 

Mars ! Dieu de la guerre dans la mythologie romaine,

Au champs de Mars à Rome, là où coulait le Tibre,

Des formations militaires, l'homme n'était plus libre,

Se préparant aux folles tueries inhumaines ! 

Fils de Jupiter et Junon, tristes violences !

Naquit de cette union tant de haine et carnages,

Depuis l'éternité traversèrent tous les âges,

Ô combien d'innocents transpercés par des lances ?

Ainsi sont nées ces tristes Légions légendaires

Qui face au Roi Soleil brillaient de mille feux,

Leurs boucliers rutilants aveuglaient les yeux,

Pour aller conquérir tant de terres étrangères...

Mars ! Planète rouge lui dans le système Solaire,

Étoile mystérieuse choisie par l'homme pour un Dieu,

Qui en fit un Royaume pour y vivre dans ce lieu,

Eu son importance tout comme l'étoile polaire.

Pour les hommes, c'est le rêve de la conquête spatiale,

Pour atteindre peut-être un jour ce globe mystérieux,

Balayé de tornades et de vents si furieux,

Deviendra un étape pour une grande voie royale ***

---

Une conclusion s'impose  à ce même mot commun,

Au beau mois de Mars et ses violences passagères,

Ce Dieu antique de guerre face aux terres étrangères,

Et cette Planète rouge sang...que rêve un bon Tribun.

-----------

Écrit à Ahuy le 8 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

----------

P1080933

----------

 

79  --  Là où se finit la terre !

 

Tout là-bas où se termine la terre,

Tout au bout de cette belle Bretagne

Où s'éclatent les flots avec hargne,

À l'extrémité de ce beau Finistère.

Pour l'Europe, c'est notre bout du Monde !

C'est une tête de monstre dans l'Océan,

Un gros navire prenant son élan,

Fendant la houle en eau profonde.

Ses Côtes sauvages subissent tous les vents,

Affrontant des tempêtes mémorables,

Mais aussi des jours adorables

Où l'on peut vivre de si bons moments !

Le long de ses beaux chemins côtiers

Bien à l'abri dans des rades si belles

Où s'écrasent tant de houles rebelles,

On marche avec un bonheur entier.

En haut de quelques belles falaises,

Tout au bout de si célèbres Pointes

Où tant d'épouses prient les deux mains jointes,

En subissant d'horribles malaises.

Et dans tous ces beaux villages de pierres

Où vivent quelques familles de pêcheurs,

On y voit quand on est bons marcheurs

Des maisons basses couvertes de lierres

C'est tout là-bas au bout du Monde

Que vivent ces preux marins fiers et forts,

Ne craignant pas d'affronter la mort,

Sur des mers où le poisson abonde. 

----------

Écrit à Ahuy le 24 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

----------

P1020875 [1024x768]

----------

 

80  --  Bretagne ! terres en mer Océane.

 

Vers ces terres bretonnes qui avancent dans la mer ,

Des Côtes déchiquetées par de terribles tempêtes

Que des houles furieuses s'écrasent sur cette tête,

Se brisant sur ces Pointes dans un grand bruit d'enfer.

Sculptant toutes ces roches et creusant ses falaises,

Dont certains pans entiers à leurs pieds s'écrasant

Pour en faire des galets et des sables luisants,

Qui feront de belles plages sur nos Côtes françaises.

Dans cette belle Mer d'Iroise, toutes ses anses qui se cachent,

Et aussi quelques Baies sur ces Côtes tourmentées,

Dans des étroits goulets loin des mers démontées,

Et des Ports à l'abri des tempêtes qui se fâchent !

À l'intérieur des terres, loin de tous ces tourments,

Une vie plus paisible dans de jolis villages,

Dans des creux de collines éloignées des rivages,

Subissant moins de vents qui hurlent certains moments !

Ces paysages sont doux, belles contrées verdoyantes

Qui tranchent avec les bleus de la mer et du ciel,

Où entre deux averses vient un bel arc-en-ciel;

Qui donne au blanc nuages des couleurs chatoyantes. 

Tous ces chemins étroits sentant fort les bruyères,

À l'abri des vents froids, creusés par les anciens,

Où au son des binious vont de beaux musiciens,

Dans leurs parures bretonnes des jolies femmes si fières. 

Et au petit matin s'en vont les pêcheurs,

Là où sont les poissons en direction du large...

Jonglant avec le temps en ayant peu de marge,

En espérant encore tant de jours bien meilleurs.

Ce beau pays Breton et son histoire Celtique,

Sa belle montagne d'Arrée qui est un sanctuaire

D'une culture ancienne dont ils sont tous très fiers,

Ses menhirs et ses cairns aux origines mystiques.

Ses forêts si étranges de Brocéliande si belle

Ou de l'Huelgoat où naquirent des légendes

Et des contes si étranges dans les tourbes des landes,

Celle de la Table ronde est restée immortelle.

Quand le crachin s'en va et que finit le grain,

Une vive clarté sur la Côte Océane

Où volent les goélands et les mouettes planent...

Emportées par les vents dans un beau ciel d'airain.

Quand vient la pleine lune où volent des sorcières...

Des fées et horrigans, et elfes si fluides

Bientôt le gui coupé par de bons vieux druides,

Écrivent des poètes dans des sentes forestières.

Et enfin pour finir, son Art culinaire :

Ses crêpes et galettes, le Kouign amann,

Le célèbre far breton et l'autre fazz buan,

Les crabes et crustacés et le cidre peut nous plaire ! 

----------

Écrit à Ahuy le 2 Avril 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:29 - - Commentaires [27] - Permalien [#]


Les écrits poétiques de l'Ami Gilbert d'Ahuy ( Suite ) -- XVI --

                                                                     Les écrits poétiques de l'Ami Gilbert...suite...

                                       P1280278 [1024x768]

 Les abonnés et fidèles lecteurs de mon blog ont déjà eu l'explication de cette Série... alors, pour ceux et celles qui sont arrivés depuis peu dans mon espace virtuel, je vous donne rapidement l'explication de ces parutions : 

 Pour pouvoir rajouter mes derniers textes de façon poétique dans mes " Catégories ", je les réimprime en ne mettant cette fois que des textes poétiques sans les mélanger à d'autres sujets... de façon à pouvoir les rajouter plus facilement dans la Rubrique " K " de ces Catégories :

" Les écrits poétiques de l'Ami Gilbert " 

 Vous n'êtes donc pas tenus, pour ceux ou celles qui les ont déjà lus...de mettre un commentaire à la fin de ces parutions, à condition que cela vous chante et que cela vous fasse plaisir...il est clair, que cela ne sera pas un déplaisir pour moi ! de vous lire, si vous passez chez moi ces temps-ci... avant que ces écrits ne rejoignent la longue liste de tous mes écrits poétiques dans la Rubrique K.

P1060069 [1024x768]

--------------------

 

73  --  Torrents impétueux !

 

Torrent de boues et de branchages,

Beau dans sa force impétueuse

Mais si souvent malheureuse,

Ravageant de jolis villages...

Creusant des cañons et des gorges

Sur de très hauts plateaux sauvages,

De beaux paysages qu'il ravage,

Fait de curieux passages qu'il forge

À coups de marteau sur l'enclume,

Dans de grands bruits assourdissants

Et de gros chocs abrutissants,

Soulevant de si blanches écumes...

Dévale les pentes vertigineuses,

Se jette tout à coup dans le vide

Dans une blancheur presque livide,

En de belles cascades lumineuses.

On est fasciné de le voir,

Comme hypnotisé par l'horreur

De ses tourbillons qui font peur

Qui surgissent des fonds presque noirs ! 

Torrents qui bouleversent nos vies,

Nous entraînent dans des gouffres horribles,

Dans de si grandes souffrances terribles,

Emportés par de fortes pluies.

Nous laissent totalement abattus

Par un combat titanesque

Et une dépense gigantesque,

À force d'avoir trop combattu !

Mais quand le torrent s'assagit,

Se calme dans sa débandade,

Termine avec sa bravade,

Puis chantonne dans un paradis.

Nous éblouit de ses lumières,

Scintille aux rayons du soleil,

Parfois dans une teinte vermeil

Qui nous fait fermer nos paupières...

Parti seulement de petits rus,

Puis grossissent de beaux ruisseaux

Et rivières sous des arbrisseaux,

Dans un fleuve auront disparu.

Et qu'une petite partie 

De cette eau venue des montagnes,

Pour rejoindre enfin la Bretagne,

D'où un jour elle en est sortie. 

----------

Écrit à Ahuy le 20 Novembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:30 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

Les écrits poétiques de l'Ami Gilbert -- XVII --

20180613_185538

 Nous continuons cette Série jusqu'au N° 83...mais aujourd'hui, du N° 74 au N° 77...comme je l'ai précisé lors de mon dernier article, je profite des vacances et du désert dans les blogs pour réimprimer ces derniers textes écrits de façon poétique, pour ensuite les basculer dans mes Catégories dans la Rubrique " K '' où ils iront rejoindre les 73 autres. Certains ou certaines n'auront pas lu ces textes, c'est donc l'occasion de le faire, si ça vous dit... et en me laissant quelques mots dessous...bonnes Vacances à tous les autres, profitez-bien de ce bel été, parfois un peu trop chaud et orageux ! Gilbert d'Ahuy.

Numériser0006

Les cascades vers le Pont d'Espagne, près de Cauterets dans les Pyrénées, dont il y a un Album dans ce blog ( Rando 9 Pyrénées Cauterets - Vignemale - Juin 1999 ), lors d'une superbe Rando de 8 jours avec mon ami Claude en  Juin 1999, cette montée est magique de fraîcheur !

 

Nos belles cascades

( Sur l'air de : Mon beau sapin ! )

 

Nos belles cascades, Reines des montagnes,

Qu'on aime tant voir couler...

Quand brusquement, en plein été,

Des hauts glaciers vous vous jetez !

Nos belles cascades, Reines des montagnes,

Quand les glaces vont dégeler.

Vous que nos Pâques ramènent vers nous

Vers la bon Saint Paterne...

Jolies cascades qui nous rendent fous

Vous que nos Pâques ramènent vers nous,

Brillent comme de belles lanternes...

Nos belles cascades, vos blanches couleurs

Éclatent tous vos jolis bleus

Dans un arc-en-ciel de la Paix,

En attendant le Mois de Mai,

Nos belles cascades, vos blanches couleurs

Brillent tout au fond de nos yeux.

----------

Écrit à Ahuy le 30 Novembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

3e-Forum-des-chemins-de-pelerinage-Marcher-en-quete-de-sens_article[1]

Photo trouvée dans l'internet avec des pèlerins de Compostelle que je trouve Superbe... j'essaierai d'en faire une aquarelle un jour... si je suis courageux...car ce ciel est un sacré défi ! 

----------

 

75  --  Allons de l'avant !

 

Allons de l'avant ...allons de l'avant ! 

Malgré nos souffrances, malgré nos absences,

De nos vies si courtes restons dans la danse,

Vivons ! il le faut tant qu'on est vivant !

Une pieuse pensée pour nos disparus ;

Une partie de nous là-haut est partie,

Et au fond de nous une chair meurtrie

Quand une grande souffrance partout a couru.

Les enfants sont là, ils prennent notre place,

Ainsi va le monde...mous n'y pouvons rien,

La Terre tourne sans fin, c'est pour notre bien,

Chacun a sa chance dans ce vaste Espace.

En ces temps de fêtes, de festivités,

Il faut oublier les guerres et les conflits,

Mettre nos guirlandes et faire les confits,

Pour ce très beau jour de Nativité.

Et dans nos foyers de partout en France,

Allumez le feu de nos souvenirs,

Pour tous les enfants reste l'Avenir,

Adieu notre Jhonny de notre belle enfance...

----------

Écrit à Ahuy le 7 Décembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy.

( Bien sûr, cela n'a rien à voir avec notre actualité récente, du fait que c'est un relevé de mes anciens écrits )

--------------------

118200093[1]

Photo personnelle prise au lever du jour depuis notre appartement à Ahuy. Nul besoin d'aller si loin pour admirer ces beaux levers du soleil ! 

----------

 

Le fidèle compagnon

 

Une étoile qui brille dans la nuit

Dans cet espace noir sidéral,

D'un infini phénoménal,

Se lève dans l'horizon qui fuit.

Elle est la lumière du berger

Qui sous sa chaude laine blanche frisonne,

Au bas la cloche de l'église sonne,

Il est bientôt l'heure de manger.

Il allume un beau feu de bois

Qui s'embrase et de joie éclate

Dans un foyer fait de pierres plates

Où de belles braises cuiront le foie.

Il sort aussi de sa musette

Le reste de son festin de Roi,

Un bon pâté et quelques noix,

Heureux...il a le coeur en fête !

Près de lui brillent deux jolis yeux,

D'une grosse boule blanche teintée de rouge,

devant cette chaleur, il ne bouge

Qu'une langue rose face au feu. 

C'est pour son maître un compagnon,

Un Saint-Bernard plein de tendresse,

De sa douce main le caresse,

Tout là haut brille un lumignon...

----------

  Écrit à Ahuy le 20 Décembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

 

103535614_o[1]

 

Vous reconnaissez... photo trouvée dans le Net par notre regrettée Damienne, dont j'ai fait une aquarelle dernièrement...dont la photo c'est mise en entête de cet Article... faudra bien qu'un jour Canalblog m'explique comment ils s'y prennent pour ce tour de passe-passe avec nos photos... ! Bof ! les Mystère du Net !

----------

 

77  -- Printemps !

 

Printemps de mes vingt'ans

Perdus dans le lointain,

Qu'on regrette, c'est certain,

Période qu'on aimait tant !

Où sont mes vingts Printemps ?

Insouciants on était,

Chaque jour on fêtait,

C'était bien le bon temps !

Quatre fois vingts bientôt,

Trop vite passe la vie,

De cet âge qu'on envie,

Quand on était jeunot.

Printemps Roi de l'Amour,

Presque fous nous rendait,

Chaque jour on chantait,

Reste plus que l'humour...

Revivre quelques Printemps,

Ses douceurs et beautés

De beaux jours enchantés,

Qu'on rêve depuis longtemps...

Au Mois de Mars est là,

Ce Printemps adoré,

Dans un couchant doré,

Cette vie...chante-là ! 

----------

Écrit à Ahuy le 13 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

----------

En réécrivant ces textes poétiques, il me vient à l'esprit, que finalement, nos troubadours du Moyen-âge étaient pour la plupart des pèlerins de Compostelle...qui, tout en marchant des milliers de lieues sur ces longs chemins sans fins, souvent solitairement, écrivaient ainsi des textes poétiques qu'ils chantaient ensuite dans leurs villages d'étapes pour recevoir quelques petites pièces qui leurs permettaient de poursuivre ce si long Voyage ! ce que j'aurais dû faire...car, j'ai un jour cessé de le faire, ces longs chemins...faute de moyens pécuniaires ! car, il faut bien le dire, de nos jours, c'est encore bien pire, rien n'est gratuit sur les Chemins de Compostelle... c'est même devenu une belle manne pour des hôteliers récemment installés... qui attaquent maintenant les Gîtes où se pratiquent encore la tradition des dons ou donativos en Espagne ! le comble de la cupidité ! car pour moi, parmi cette masse de pèlerins, il y a encore un bon nombre de pèlerins qui ont de gros moyens qui peuvent suffire à ces hôteliers et restaurateurs ! mais ce n'est pas le cas, les " Sans dents "... peuvent encore faire ces chemins en mangeant des racines, des baies et des noix...et, dormir à la

" Belle étoile " et, chanter sur les places de nos beaux villages !

Ami Gilbert d'Ahuy

------------------------------------------------------------------

 

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:31 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

Les écrits poétiques de l'ami Gilbert -- XIX --

 

P1020869 [1024x768]

----------

Je profite de cette dernière parution de mes textes poétiques pour vous offrir toute ma série d'aquarelles sur les différents ponts de la Vallée de l'Ouche en Côte d'Or. Celui-ci ci-dessus, c'est sans me tromper, le Pont de Velars-sur-Ouche. Je donnerai à chaque fois le nom du pont, en espérant ne pas me tromper, car je n'ai pas vérifié... et, si quelqu'un s'aperçoit d'une erreur, ce serait super sympa de me le signaler...

Et voilà la fin de cette nouvelle Série de parutions de mes écrits poétiques, en attendant peut-être une nouvelle Série plus tard, si l'envie et l'inspiration me reviennent un jour, quand il fera un peu plus frais...car avec ces pointes de chaleur, on est guère enclin à reprendre un crayon de papier et des pinceaux ! fait vraiment trop chaud ! je comprends mieux le cliché qu'on a, quand on parle du travail dans les pays où il fait trop chaud ! 

P1020870 [1024x768]

Superbe Pont de Sainte-Marie-sur-Ouche, juste à côté de Pont-de-Pany, où nous allons assez souvent nous promener le Dimanche.

----------

81 -- Une flûte au fond des bois

 

Au fond des bois résonne une flûte...

Écoutent et se taisent nos beaux oiseaux

Cachés on ne sait où dans les roseaux,

Tout ce petit monde à l'air de dire : Chut ! 

Se tient droit un hibou sur sa branche,

Immobile...on ne voit que ses yeux dorés

Et son doux plumage dont il est paré

Où brille une collerette toute blanche.

Même les jolies grenouilles vertes qui se taisent,

Cachées dans les herbes au bord des mares,

Belles teintes vertes aux nuances si rares ;

Ne volent que des libellules à leur aise.

Une musique douce et langoureuse

Hypnotise tout ce petit monde heureux,

Même les petits elfes en sont amoureux,

Et s'envolent dans le ciel des notes heureuses...

Une petite biche toute craintive

Se faufile gentiment entre les branches,

Attirée malgré elle, son coeur qui flanche,

Mais elle reste quand même sur la défensive.

Même les doux grillons restent silencieux

Au fond de leurs tanières comme envoûtés

De ces sons qui s'envolent, sont enchantés,

Profitent aussi d'instants délicieux.

----------

Écrit à Ahuy le 28 Mai 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

----------

P1020871 [1024x768]

Autre joli pont, il me semble que c'est celui de Barbirey-sur-Ouche ? 

----------

-- 82 --   Les arbres en fleurs

 

Quelle Saison merveilleuse quand les arbres sont en fleurs ;

Mais c'est bien dommage ! car elle est éphémère,

Qu'elle ne va pas durer jusqu'à la fêtes des mères,

Qui pare notre nature de toutes ces belles couleurs.

Ces arbres aux belles fleurs quand arrive le Printemps,

Illuminent nos visions de superbes paysages, 

De teintes lumineuses dans de beaux étalages,

Dans un bon Mois d'Avril et des jours de beau temps.

Les branches vont bourgeonner...de petites boules dorées

Par milliers vont paraître, prenant chacune leur place,

Se bousculant un peu, car restant peu d'espace,

Certaines fleurs sont blanches et d'autres bien colorées.

Et un petit matin fleurissent les magnolias,

Cerisiers du japon ou cognassiers à fleurs,

Lauriers roses ou bien rouges, réveillent des senteurs

De bien jolis pommiers et certains acacias.

Des artistes en tous genres dans de sublimes jardins

Sous le Fuji Yama, des arbres multicolores,

Sur de belles toiles blanches que leurs pinceaux colorent

Un beau jour de Printemps dans ces petits matins.

Dans cet Éden terrestre, les effluves embaument l'air,

Les jolies pétales volent avec un léger vent,

Les petites abeilles butinent dans le calice qui sent

Un pollen délicieux pour en faire un miel clair.

Une jolie branche fleurie durant un Renouveau,

Pour un petit dessin m'a fait prendre mon crayon,

Pour ces trop belles fleurs, le temps d'une floraison,

Dans un décor de rêve...pour un plaisir nouveau.

----------

Écrit à Ramatuelle le 19 Juin 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

----------

P1020872 [1024x768]

Et j'avais continué avec ce merveilleux petit Pont de Saint-Victor-sur-Ouche

----------

-- 83 -- À notre amie Bernadette

 

Il était une fois dans une belle Vallée,

La Vallée de l'Ouche, un très beau village,

Le village d'Agey, un curieux mirage

Sous une belle colline, en bas installé.

Comme une petite Suisse, écrin de verdure,

Sous la belle colline coule La Sirène,

Serpente au milieu de façon sereine,

De jolis jardins tout près en bordure.

Et dans ce pays un beau couple vivait,

Jeannot et Dédette, si sympa tous deux,

Géraient une ferme, ils étaient heureux,

Dans ce coin charmant, les jours se passaient...

C'est là qu'un beau jour je fis connaissance

De notre Bernadette et de son Jeannot,

Avec ma sacoche, j'étais bien jeunot,

C'est déjà si loin dans ce coin de France.

Au premier contact, fus très étonné

Par les yeux si bleus de notre chère Dédette,

De son rire sonore, son humour en fête,

Je fus vite conquis en cette matinée.

Elle devint nourrice de nos petites blondes,

Envers les enfants son immense patience

A plu à nos filles, car c'est une science

D'aimer les enfants, une science profonde.

Nos filles se rappellent des beaux lapinous,

Des jolis oeufs frais que pondaient les poules,

Et des petits veaux sous de vieilles ampoules,

Tous ces souvenirs n'étaient pas chez nous ! 

Douée en cuisine dans bien des domaines,

Ses pâtés en croûte et frites délicieuses,

Plaisaient à nos filles, petites malicieuses,

Cuisine de campagne durant la semaine.

Ses mains très actives d'une travailleuse

Sans cesse en action, même pour ses tricots,

Avec ses chatons  qui cassaient ses pots,

Une femme active, elle était heureuse...

Toujours dynamique, même au fond des champs,

Ramenant les vaches, poussant la poussette

Où Coco dormait, notre Bernadette

Admirée de tous, même lors de ses chants.

Une icône du coin dans tout le Canton,

Tous la connaissait pour son énergie,

Son café divin avec ses amies,

Et pour elle nous tous...Allez ! nous chantons :

Le Ban Bourguignon :

La...la.., la...la, la...la...la..., lalèrrre ! 

La...la...la..., la...la...la..., la, la...la...la...etc. 

----------

Écrit à Ahuy le 28 Juillet 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

----------

 

P1020873 [1024x768]

Et j'avais terminé cette série de ponts de la Vallée de l'Ouche avec cet adorable petit Pont de Veuvey-sur-Ouche...il me semble ? Je me souviens de celui-ci, où je m'étais amusé avec la perspective de ses barrières vertes ! 

----------

--  84 --   Songes au bord d'un lac !

 

Belle journée d'été...nous fîmes le tour d'un lac

En plein coeur de l'Auxois, dans la fière Bourgogne,

Dans un cadre verdoyant où rares sont les cigognes ;

Nous prîmes un beau chemin...au dos notre petit sac.

Mon épouse marchant vite, je fus vite distancé,

Dans une solitude que l'on aime parfois,

Qu'on désire par moments, et qui sont là des fois !

Pour partir dans mes songes, dans l'espaces sont lancés...

On prend le temps de voir les beautés de ce Monde,

On est émerveillé par cette Nature si belle,

Ces couleurs chatoyantes dans l'azur nous appelle !

Et dans cet univers, mon esprit vagabonde...

En marchant lentement, j'observe les bords de l'eau

De ce lac enchanteur, avec ses belles méandres,

J'aperçois tout à coup de bien jolis sandres,

Je me sens si heureux, d'autant plus qu'il fait beau !

Dans des endroits calmes, n'ayant pas de courant,

On voit marcher sur l'eau ces gerris si étranges,

Qu'on dit araignées d'eau, évoluent comme des anges

Sur la surface de l'eau, pendant des heures durant...

En belles arabesques ils nous donnent le vertige,

On se demande pourquoi ce ballet incessant ?

De ces déplacements qui nous paraissent puissants,

Survient une libellule...se pose sur une tige.

Dans ce joli chemin où passent des lumières,

Quelques fluorescences illuminent les ombres,

Éclairant quelques lieux, qui d'habitude sont sombres,

Tout comme dans certains creux de petites ornières.

Le temps passe doucement dans cet endroit charmant,

Comme dans un spectacle, c'est l'apothéose !

Je retrouve mon épouse, c'est l'heure de la pause,

Assise sur un banc, son sourire désarmant. 

Après notre collation dans ce cadre merveilleux, 

Pour une douce sieste, je m'allonge sur le banc,

Et m'en vais dans mes songes dans ce coin plaisant,

De superbes visions qui ont rempli mes yeux. 

----------

Écrit à Ahuy le 20 Août 2018, suite à une balade à Pont-et-Massène, près de Semur-en-Auxois en Côte d'Or, le 1er Août 2018, en faisant le tour de ce superbe endroit...

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:32 - - Commentaires [13] - Permalien [#]