07 janvier 2021

Retour à Audierne dans le Finistère fin Septembre et début Octobre 2020. -- III -- Camaret-sur-Mer --

 Après notre repas à Morgat et petite balade digestive vers le port de plaisance... fin de balade à Morgat, je leur propose de reprendre la route, pour rejoindre le joli petit Port de pêcheurs se trouvant à l'extrémité de la presqu'île de Crozon vers la Pointe de Penhir et ses Tas de Pois, le port de Camaret-sur-Mer... Camaret, que je connais de nom depuis mon adolescence en Algérie... à l'âge où on commence de se dévergonder... bien sûr ! J'ai appris moi aussi cette fameuse chanson du curet de Camaret, pas très catholique ! Hi hi hi... je ne vais surtout pas vous la chanter et en faire une vidéo ! Lol ! JMM ! Mais notre ami Bébert est un sacré chanteur...vu sa vidéo pour Noël, pourrait peut-être le faire, en regardant mon reportage... hi hi hi !  Moi, je n'ai malheureusement pas de voix, vu que tout jeune, j'ai fait des angines blanches à répétition ! Alors, vaut mieux pas que je chante... car le Dieu de la pluie et des tempêtes là haut, tout en haut de l'Olympe, pourrait se fâcher immédiatement. En fait, je suis un peu Assurancetoutix, le barde chanteur de l'irréductible village Gaulois qui a fait de la résistance face aux Romains ! Hi hi hi ! je chante aussi faux que lui, c'est pas peu dire ! On ne peux pas avoir que des qualités ! Non mais ! J'adore la bande dessinée Axtérix de René Goscinny et Albert Uderzo ! Je suis très bandes dessinées...un autre de mes défauts ! Hi hi hi ! Mais celle qui me faire le plus rire, c'est celles de Gaston Lagaffe ! 

 Et en roulant dans sa direction... étant à côté de mon ami Bernard, notre chauffeur... je l'ai sifflé discrètement pour ne pas choquer nos dames à l'arrière du véhicule... il s'est bien marré... il la connaissait lui aussi ! Tu penses... Mais, il n'y a pas que le Curé à Camaret... il y a aussi la Chapelle Notre-Dame-de-Rocamadour tout prés de la Tour Vauban, sur le Sillon...qui fait partie aussi des Monuments historiques depuis le 4 Mars 1935 qui aurait été le lieu d'une première petite chapelle dès 1183...et restaurée en 1373...reconstruite en 1527...et la Chapelle actuelle a été construite entre 1610 et 1683 sur la roche Roch'à ma dour qui arme le sillon de galets.   Le nom définitif de cette chapelle viendrait paraît-il, du pèlerinage vers St-Jacques-de-Compostelle, dont Rocamadour en Quercy est l'une des célèbres étapes des Chemins de Compostelle. C'est un Abbé qui érigea  ici une chapelle pour servir d'étapes aux pèlerins nordiques qui allaient prier la Vierge noire de Rocamadour  et qui débarquaient à Camaret. Depuis, cette Vierge noire a vocation d'être priée par tous les marins et leurs familles... pour les protéger des terribles tempêtes de l'Océan Atlantique. 

 Ceci étant dit... et bien, que " ceuss et celles " qui aiment me suivrent dans mes balades photographiées, veuillent bien admirer notre Belle Bretagne, là où la Terre se finit... au travers de mes photos :

48

49 

Ce petit Port de Morgat est vraiment trop mignon... à ne pas rater si vous venez un jour sur cette presqu'île de Crozon, ce serait bien dommage :

50

51

52

53

54

55

56

57

58 

Fin de la visite à Morgat, qu'il nous faut quitter si on veut faire d'autres visites sur cette presqu'île :

59 

Après  12 petits kilomètres depuis Morgat en voiture... on est vite arrivé au petit Port de pêche de Camaret-sur-Mer, on aperçoit en arrivant le petit fortin de Vauban et de la Chapelle de Notre Dame de Rocamadour ... mais j'aime presque mieux la première appellation : Roch'à ma Dour :

60

61

62

63 

Là aussi... nous avons été agréablement surpris par la beauté de ce petit Port de Camaret-sur-Mer situé au bout de la Terre d'Europe ! Encore un bel endroit à ne pas rater : 

64

65

66

67

68 

Quand je vois un surfeur qui s'éclate au vent et s'énivre de vitesse en glissant sur l'eau... j'ai quelque part un petit pincement d'envie qui me vrille le ventre... qu'est-ce que j'ai aimé aussi cette passion. Ah ! Que n'ai-je pas eu la chance de vivre en bord de mer ! Mon épouse étant née à Dijon, et ne l'a jamais quittée de sa vie... je n'ai pas pu la convaincre d'y émigrer au moment de nos retraites... C'est normal... sa famille, ses amies d'enfance, sa ville...et tout le reste... je l'ai bien comprise ! Ayant été toute ma jeunesse un déraciné jusqu'à 20 ans ! 

Le Var, m'aurait beaucoup plu... car la Montagne n'est guère loin de là... pour le ski alpin bien sûr, mais aussi pour la randonnée pédestre ! 

69

70

Voilà pour aujourd'hui... c'est assez d'images... toutes bonnes choses se dégustent petit à petit ! Rendez-vous pour la suite, au prochain épisode !

Ami Gilbert d'Ahuy

-----------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 00:16 - Commentaires [35] - Permalien [#]