08 juillet 2021

Le retour des coquelicots ... à Messigny-et-Vantoux en Côte d'Or, en Juin 2021.

...Beaucoup d'entre-vous l'on peut-être constaté dans nos campagnes...que nos beaux Coquelicots rouges... étaient à nouveau de retour dans nos paysages de France... que ce soit dans des champs, ou au bord des chemins... voir même dans nos villages... ils repoussent de partout ! Serait-ce qu'on reviendrait un peu de nos folies destructrices, pour des rendements sans cesse excesifs, dont on ne voit plus les limites ? Au détriment de notre santé bien-sûr ! N'empêche que nos paysages ont ainsi retrouvé un peu les couleurs d'autrefois, avec les bleuets, les pâquerettes et les coquelicots... les 3 couleurs de notre drapeau tricolore ! Ces photos ont été prises sur plusieurs jours, avec des temps différents... et, bien sûr... aucuns commentaires dans ce post... que des photos... et pour finir, l'un de mes écrits poétiques le 31 Juillet 2015 à Ahuy...pour ceux et celles que ça intéresse, écrit en souvenir de tous ces beaux coquelicots ... qui ont égayé mes grands chemins de solitude... surtout au coeur de l'Espagne, notamment sur le Chemin du Levant, au départ de Valencia, et au coeur de la Mancha sous Tolède... c'est là que j'en ai vu le plus... c'était en 2009 ! 

100

101

102

103

104

105

106

107

108

109

110

111

112

113

114

115

116

117

118

119

120

121

122

123

124 

Et ça...pour le plaisir... ce petit poulain qui m'observait, en se demandant bien ce que j'étais en train de faire avec mon appareil photo : 

125 

--------------------

 

Ô toi joli Coquelicot !

 

Ô toi coquelicot, vulgaire petit pavot

Qui éclate au soleil et tranche dans le bleu ciel,

Rouge sang au pluriel, au coeur arc-en-ciel,

Ô toi coquelicot, tu es rouge sanglot !

 Le long d'un beau chemin tu danses comme un refrain,

Au gré d'une petite brise, tu balances à ta guise,

Près d'une jolie église d'une beauté exquise,

Une belle journée de Juin, tu enchantes les humains.

Ô toi coquelicot, tu es luminescent,

Au moindre petit rayon d'un soleil éclatant,

Tout comme un lumignon arrivant du Levant,

Ô toi coquelicot, tu es phosphorescent.

Au coeur ta tâche noire dans ce rouge on peut voir.

En groupe tu fais merveille, ou même dans une corbeille.

En quittant mon sommeil, ta beauté m'ensoleille,

Sur ces chemins de gloire, tu restes dans ma mémoire.

Ô toi coquelicot, tu es l'ardeur fragile,

Qui veut sa liberté quand on le laisse planté !

Car une fois arraché, tu perds toute beauté,

Ô toi coquelicot, jolie fleur si gracile.

Dans mes petites pauses, j'imaginais des proses,

Superbe coquelicot...je n'avais plus de mots,

Je me traitais de sot pour ce petit pavot,

Dans des visions grandioses, quelles merveilleuses choses ! 

Ô toi coquelicot...grand ami des poètes,

Tes couleurs indécentes aux belles lumières violentes

De rouge si insolentes qui illuminent les sentes,

Ô toi coquelicot...Renoir le coeur en fête. 

Quel super partage avec l'ami bleuet,

Vos couleurs se marient dans ces paysages,

Au bord des grands chemins, quels beaux voisinages,

Fleurs dites sauvages, dans un accord secret.

Et ce nom rigolo du beau coquelicot,

De nos fiers petits coqs et leur crête rouge,

Dans le vent du matin, sans cesse elle bouge.

Pour le réveil du jour ... chantent Cocorico !

--------------------

Ecrit à Ahuy le 31 Juillet 2015

Ami Gilbert d'Ahuy

-------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 20:47 - Commentaires [26] - Permalien [#]