16 juillet 2021

Le pèlerin de Compostelle , pause repas dans un écrin de fleurs sauvages, Chemin du Levant au-dessus d'Avila, en Mai 2009.

 Pour ma nouvelle création, peinture à l'huile sur toile, 41 /27 cm... j'avais une grande envie de peindre des coquelicots pour mon nouveau défi... et pourquoi pas ? Depuis que je suis repardi d'abord dans les aquarelles, aidée par notre amie Chinou de notre blogosphère... puis mon retour à la peinture à l'huile sur toile depuis si longtemps oubliée, je me lance des défis, en passant d'un thème à l'autre, devenant de plus en plus ardus...au lieu de me contenter d'un seul et unique thème sans chercher à aller plus haut ! Je sais..., je ne suis qu'aux premiers barreaux d'une très haute échelle... je ne cherche d'ailleurs pas à atteindre les plus hautes cimes, c'est pas mon problème... Seul mon plaisir... que je prends avec beaucoup de bonheur à dessiner et peindre me suffit amplement !  Et... j'avais un  modèle devant moi à chaque fois que j'entrais dans mon blog... c'est une photo prise sur un trépied avec minuteur lors d'une pause...je pense vers Medina del Campo, à quelques étapes après Avila vers le 10 Mai 2009... sur un haut plateau à environ 700 mètres, dans un endroit absolument désertique et des terres de très grandes solitudes, pas de grandes agglomérations dans le coin, ni grandes routes, ni autoroutes... donc, dans un silence absolument total et absolu... juste que le doux chant des alouettes au-dessus de moi...et un bruit délicat d'un vent froid qui balaye ce plateau sur des plantes et brindilles  sèches... dans un endroit merveilleusement fleuri de fleurs sauvages... dont je rêvais depuis si longtemps, un goût d'aventures lointaines comme vivent si bien l'ami Mike Horn dans ses aventures lointaines et nos amis aventuriers Sylvain Tesson et la sympathique Priscilla Telmon, dans la chevauchée des steppes... et tout ça en plein coeur de l'Espagne profonde ! Et, en réalisant cette nouvelle création... dès les premiers coups de crayons et de mes pinceaux... je me transpose immédiatement dans ces déjà bien lointains... et merveilleux souvenirs... là, où le temps n'a plus aucune importance, là... où il n'y avait aucunes bruyances désagréables et loin de tous les évènements tristes de la vie, qui s'empirent d'années en années !  En fait on se sent très loin de tout ça... sans avoir besoin d'expédients destructeurs pour y arriver ! C'est ça le vrai Bonheur !  La Création  ! Quand au fond des grottes... nos très lointains ancêtres, ont commencé cet Art merveilleux... Ressentaient-ils le même plaisir ? Je pense que oui ! Cet Art est une véritable thérapie pour atteindre le bonheur ! 

 Ma décision a donc été vite prise, j'avais là devant moi de beaux coquelicots... et c'est ce qui m'a décidé de faire quelques photos de ce superbe champs de coquelicots juste à l'entrée de Messigny-et-Vantoux, il y a une quinzaine de jours... coquelicots que je vous ai offerts lors de ma dernière parution. Le défi qui me paraissait simple à première vue... quand j'ai attaqué le dessin, toujours avec ma méthode très personnelle, non brevetée hi hi hi... en ouvrant ma photo sur mon écran... en modifiant le temps de parution... et en me servant d'une règle en plastique, pour porter mes cotations avec des crayons à pointes très fines... de façon à pouvoir gommer sans laisser de traces sur la toile... un vrai travail de précision pour reproduire le personnage ( Bibi ) ... avec sa barbe hirsute, son feutre noir, son sac à dos et son grand parapluie... que j'avais ouvert pour me couper d'un petit vent froid venant du Nord-Ouest ! J'étais bien assis sur un talus, dans un véritable petit éden de fleurs sauvages, dont ces beaux coquelicots si graciles avec le moindre vent... on pouvait pas mieux rêver pour une bonne petite pause repas... dans mes grandes solitudes, j'étais le plus heureux des hommes à ce moment-là ! Et j'ai toujours au fond de moi, le souvenir d'un beau moment de bonheur en plein coeur de l'Espagne, après être passé dans la Cité d'or de Tolède et la merveilleuse Ville d'Avila, où j'ai passé une superbe soirée... et ces 6 belles nuits à la belle étoile, avec un temps superbe cette fois, chaud et sec... en pleine forme, pas de bobos, ampoules et autres... Une belle Aventure humaine ! On peut tous les vivre, même avec de très petits moyens... à condition de le vouloir vraiment, et d'être en super forme physique...bien entendu, et en faisant abstraction de tout notre petit confort moderne et en oubliant nos petits lits douillets...pendant ces semaines de marche à pied... avec des temps pas toujours très agréables à vivre et quelques petites galères de temps en temps ! 

 Comme je le fais d'habitude... depuis que j'ai commencé à le faire dans mes parutions, à la demande de mes petits-fils et de certains amis et amies de mon blog, je vous propose plusieurs photos, déjà du dessin... puis de la peinture ensuite... pour arriver au moment, ou enfin, on lève les bras en l'air, comme dans les émissions de cuisine à la télé... pour ne plus rien toucher... sauf... pour quelques retouches nécessaires... Merci amiga Chinou ! 

 Tout d'abord, la photo qui m'a servie de modèle... prise qu'une seule fois sur son trépied...et pourtant il y avait un bon petit vent ! J'ai eu de la chance avec ce beau coquelicot au premier plan... pour qu'il ne soit pas devant ma trombine de vieux pèlerin barbu heureux de vivre ! 

100 

Puis le résultat final après moult heures de bonheur passé dans mon bureau en écoutant Radio Jazz ou Classique...j'en ai bavé pour le dessin du personnage et du sac... mais que pour mon plaisir... et le reste, à petite dose de 2 h maxi par AM... en revivant ce merveilleux moment passé dans cet endroit...une bonne petite heure d'ailleurs... car, j'avais pris le temps ensuite, de faire une petite sieste après mon frugal repas... le papier que je tiens, il enveloppait un bout de chocolat noir... c'était mon tout petit dessert ! Hi hi hi ! C'était mieux que rien ! 

Vous remarquerez que j'ai inventé ce qui est à gauche et à droite... de petites bandes qui restent libres sur ma toile...en fonction de l'ouverture de la photo : 

101 

Et c'est parti pour mes photos prises progressivement lors de mon avancement lors de ma création...

102 

J'ai attaqué évidemment ce qui allait être le plus difficile pour moi, c'est à dire le personnage, le sac à dos et le parapluie, en essayant d'être le plus précis possible... pour le reste, j'ai pris quelques libertés, cela n'avait pas d'importance... et j'ai même rajouté quelques fleurs... pour le plaisir ! 

103

104 

105

106

107

108 

Le dessin étant terminé... j'ai attaqué la peinture une semaine plus tard... vu qu'on c'est absenté quelques jours... et comme toujours, j'attaque par le ciel : 

109

110

111

114

Ouf : Le plus dur est passé... le reste, toute la verdure et les fleurs, j'ai d'abord attaqué avec beaucoup de verts... puis à la fin, j'ai retouché le tout en ajoutant des ocres jaunes de Naple, naturelles et d'un peu de titane buff... pour adoucir les couleurs acides... et un peu au-dessus des yeux où j'avais mis trop de lumières... grâce à quelques gentils petits conseils de qui vous savez ! Muchas gracias ! 

115 

Photo finale après retouches vers les yeux...prise dehors ...curieusement, ce ne sont pas les couleurs en réalité : 

116 

Photo prise à l'intérieur avant retouches au-dessus des yeux, toile accrochée au mur de mon bureau... ce sont les teintes plus réelles qu'à l'extérieur... où la lumière est peut-être trop vive ! 

 

 117

Tableau fini le 16 Juillet 2021 à Ahuy

Ami Gilbert d'Ahuy

-------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:13 - Commentaires [27] - Permalien [#]