Pour nous changer un peu de cette longue série des villages de pierres dorées dans le Beaujolais, je vous emmène cette fois, faire une petite balade avec moi, tout seul cette fois. Cela faisait un petit moment que cela me titillait, depuis la maison de chez notre fille aînée et sa petite famille, je voyais au loin le haut d'une colline qui me faisait bien envie, et...comme tous ceux et toutes celles qui me connaissent depuis un certain temps, savent que l'ami Gilbert est, et a toujours été dans sa vie, un homme de défis ! C'est ce qui m'a permis d'ajouter un peu de piment à ma vie, comme de m'engager à 19 ans à sauter en parachute avec des légionnaires et en prémilitaire vers la plaine d'Hennaya en Oranie, on décollait de l'Aérodrome de Zenata, 22 km au Nord-Ouest de Tlemcen ... Qatre sauts en Algérie en 1961 en prémilitaire, ce qui m'a bien sûr parachuté dans les Paras à Pau pour mon service militaire en 1963, vers ces merveilleuses Pyrénées dont je suis très vite tombé amoureux...et où j'ai fait tant de belles randonnées sur ces beaux massifs !

 Et, c'est ce qui m'a fait entrer un jour dans un magasin de sport à Toulouse en Novembre 1962, pour y acheter ma première paire de ski alpin et plonger ensuite dans cette passion dévorante... avec mes premières pentes à Gourette, une jolie petite station sportive et familiale au coeur des Pyrénées... puis Barèges où l'on a fait un merveilleux séjour avec plusieurs parachutistes de ma Compagnie, et où on a descendu le Col du Tourmalet en ski, après avoir passé la nuit dans un igloo construit par nous-mêmes dans l'hiver 1963... avec notre béret rouge de parachutiste !

 Et, c'est grâce à un autre défi... que je suis parti de Dijon à pied pour rejoindre Compostelle en Avril 2001, tout seul avec mon feutre noir et mon grand parapluie et ma canne télescopique ! Et, c'est aussi ainsi que je me suis remis à dessiner et à peindre, grâce à un défi que m'avait envoyé notre amie Chinou et que j'avais relevé... et que je remercie encore chaque jour quand je prends mes crayons ou mes pinceaux !

 Sans tous ces Défis... nos vies n'ont aucune saveur, aucuns piquants, aucune raison valabe d'être né un jour et de vivre dans ce Monde étonnant, que les humains et leurs folies s'écriment à vouloir sans cesse détruire !  Et, ces défis, vous apportent presque toujours que du Bonheur et une bonne raison de vivre !  

 Et c'est parti pour cette petite randonnée avec quelques petits dénivelés, pour cette petite balade en solitaire de 2 h de marche, propice à une méditation profonde au fond de soi, à se poser toujours des mêmes questions sur nos existences au milieu de cette multitude de Galaxies inchiffrable...sur une petite Boule bleue qui peut exploser à tout moment et qui peut être avalée par un soleil en un millième de seconde... et aussi : mais où est donc la Fin de l'Infini ??? Question que je me suis posée toute ma vie... Hi hi hi ! Et que je n'aurai jamais de réponse ! Ce sont à tous ces Mystères auquels je pense souvent dans mes grandes Solitudes ! Vous verrez lors de cette balade les restes d'un violent orage qui avait eu lieu l'avant veille de cette marche, qui est arrivé soudainement en fin d'après midi sur Lentilly, avec un vent terrible et brutal, qui a dû avoir des pointes d'au moins 100 km heure, suivi d'un sacré déluge !   Et 2 jours après, un ciel tout bleu et une douce chaleur ! La Nature fait son nettoyage dans ces moments là, avec les arbres et arbustes fatigués de vivre ! 

 C'est parti pour cette jolie balade de 2 heures dans cette superbe région vers Lentilly, aux collines douces et arrondies... avec de jolis paysages champêtres et où la randonnée est très agréable à pratiquer ! Au départ, dès la sortie de la maison de notre fille...on a cette vision sur le petit clocher de l'église de Lentilly...et, juste en face, un agréable petit chemin que l'on va descendre au creux d'un petit vallon pour trouver un autre chemin qui nous mènera au hameau de Mossouvre-La-Ferrière : 

486 (3)

487 (3) 

C'est tout là-haut qu'on va monter, photo prise en utilisant le zoom : 

488 (3) 

Encore une photo sur Lentilly en descendant le chemin... j'adore cette vue du village, je ne m'en lasse pas :

489 (3)

490 (3) 

Comme vous pouvez le constater... ces chemins servent aussi aux amateurs de VTT, c'est une superbe Région d'ailleurs pour la pratique de ce beau sport dynamique, parfois assez dangereux : 

491 (3)

492 (3) 

300 m plus loin, on quitte le chemin qui mène à Sourcieux-les-Mines, pour bifurquer sur les hauts de Mosouvre : 

493 (3) 

Et c'est là qu'on peut voir les dégâts de cet orage brutal l'avant veille, valait mieux ne pas être sur ce chemin à ce moment-là : 

494 (3)

495 (3)

496 (3)

498 (3)

499 (3)

500 (3)

501 (3) 

Et un peu plus haut... je ne sais pas si c'est un effet du Covid... je constate depuis quelques temps, beaucoup de négligence dans l'entretien des chemins de randonnées, on se croirait entrer dans une forêt de Birmanie... heureusement que j'avais ma canne télescopique qui ma servie de serpette, j'avais pas encore l'épaule démontée...Ouf ! 

502 (3)

503 (3)

504 (3)

506 (3) 

On arrive à Mosouvre par le chemin de La Gaillarde... je l'ai pas vue ce jour-là sur ce chemin la gaillarde...ça valait peut-être mieux ! 

507 (3)

508 (3) 

Et pour finir, ces jolies fleurs de pois de senteur, finalement, ce sont des jolies fleurs aussi... que j'offre avec plaisir à toutes mes fidèles amies de mon blog : 

509 (3)

510 (3) 

Voilà pour ce premier épisode avec ces 23 photos... il y en aura 2 autres à venir, comme par hasard, j'ai fait aussi ce jour-là 69 photos, divisées par 3 ! Le compte est bon ! Je rassure ces dames... je ne l'ai pas fait exprès, je vous jure ! Et puis zut alors, on s'est marié le 12 Avril 69 ! Décidemment ce chiffre me poursuit .

Ami Gilbert d'Ahuy 

----------------------------------------------------------------