Quelques précisions : Comment préparer son sac à dos, comment se nourrir, comment soigner ses pieds...etc...

06 octobre 2011

B -- Présentation de l'ami Gilbert --

 

73 [800x600] [800x600]chemin du levant 143 [800x600] [1024x768]

 

 

  J'ai parcouru plusieurs Chemins de Saint-Jacques de Compostelle et marché ainsi de 5 à 6000 kms à pied en solitaire de 2001 à 2009. Ceci a été mon choix personnel, solitude acceptée et surtout désirée pour diverses raisons.  Cela ne m'a pas empêché de faire de très nombreuses rencontres humaines, souvent très éphémères, le temps d'une soirée seulement, mais restées gravées en moi à tout jamais, certaines personnes sont même devenues depuis de très grand(e)s ami(e)s, avec qui je continue de correspondre et même de revoir régulièrement... C'est un peu devenu une autre famille, ma famille de Saint-Jacques de Compostelle...

 C'est donc avec beaucoup d'humilité que j'ai ouvert ce 2ème petit blog sans aucunes prétentions, le premier était intitulé: Topo de la Plata et du Mozarabe, que certains d'entre-vous ont connu, mais qui a été fermé en 2010, car Windows Live Messenger ayant décidé de clôturer tous ces blogs d'échange entre amis, ce qui était fort dommage, j'aimais bien un grand nombre de ces petits blogs très sympathiques... Autant en emporte le vent ! Ainsi va la vie...

  Grâce à Canal-blog, que je remercie au passage, en espérant que ce blog n'aura pas la fin du premier... j'ai donc décidé d'ouvrir ce nouveau petit blog que j'ai appelé cette fois : Lechemindesétoilesdel'AmiGilbert  ou www.stjacquespassion.com/, pour y reporter à nouveau le fruit de mes expériences de mes pérégrinations en France et aussi au coeur de l'Espagne, cette fois, d'une autre façon, mon blog ne parlera qu'uniquement de Compostelle, de mes anciennes randonnées et voyages. 

 (( Dans tous les cas, ne prenez jamais tous mes écrits et mes indications à la lettre, pour des conseils ou des affirmations, mais uniquement le fruit de nombreuses expériences, soit dans mes nombreuses randonnées, ou soit sur les chemins de Compostelle, que je partage volontiers avec tous ceux et toutes celles qui le veulent bien.  Bien entendu, ce blog ne m'appartient pas, étant gratuit, il appartient de plein-droit à Canalblog et toutes les publicités qui paraissent ne me sont pas rémunérées, cela va directement à ceux qui ont créé le Site de Canal-blog, alors de grâce, ne m'envoyez-plus de messages pour vendre des liens ou toutes autres-choses, adressez-vous à ceux qui créent leur propre Site en payant quelque chose pour l'ouvrir, eux sont peut-être en droit de percevoir des rémunérations, je n'en sais rien, je ne connais pas la législation dans ce domaine, et je le répète, je ne suis pas le propriétaire de mon blog, d'avance, je vous remercie ( Ami Gilbert d'Ahuy ). ))

 Je n'ai aucuns conseils à donner à quiconque, et je l'affirme, ce n'est qu'uniquement le seul " désir de partager " mes expériences, dont certaines ont été plus que douloureuses par défaut de savoir certaines choses, j'ai souvent manqué d'humilité, c'est certain, et de connaître de nombreux petits trucs ou astuces qui évitent bien des problèmes et de tristes galères tout au long de ces grands Chemins, que je vous offre.

 Et aussi de vous parler de tous mes beaux voyages qui feront peut-être rêver quelques-uns, et toutes ces belles aventures et merveilleuses rencontres humaines, très souvent éphémères, c'est un des buts de ces voyages... de vous montrer par de nombreuses photos, la beauté de notre Monde, de la Nature et de ses magnifiques paysages, très sauvages par endroits, de notre si belle France, mais aussi, de la si belle Espagne, notre si proche voisine. De vivre d'inoubliables rencontres humaines, sur les chemins, dans les Bars et les commerces des pays traversés, de pèlerins venus des quatre coins de notre Planète bleue, rencontres qui ont pour certaines abouties à de grandes amitiés, grâce à cette formidable Aventure des Chemins de Compostelle...

 D'autre part, j'ai créé à nouveau ce Site pour ceux ou celles qui aimeraient ou rêvent de partir un jour, avec leur sac à dos et leur bâton de pèlerin ( bourdon ), de nos jours, on utilise plus facilement le bâton télescopique, beaucoup plus pratique et beaucoup plus léger à porter. Pour inciter certaines personnes qui désirent vivre quelque chose de plus fort dans leur vie: une grande Aventure de quelques semaines pour certains, voire quelques Mois pour d'autres, pour savourer notre court passage sur Terre ou pour éventuellement guérir de tristes et douloureuses épreuves que vivent malheureusement certains d'entre-nous, en laissant, je l'espère, et le souhaite vivement, toutes leurs peines et leurs chagrins au fin fond de grands Chemins désertiques, en y faisant des millions de petits pas sur ce grand et magnifique Chemin des étoiles...

 Enfin pour répondre à des questions qui me sont régulièrement posées au sujet des Chemins de Compostelle, le pèlerin est souvent associé à une Religion, c'est souvent vrai, mais sur un Chemin de Compostelle, il correspond plus à de l'Humanisme, parfois d'une recherche de spiritualité et d'un retour en soi, souvent après une grande épreuve où d'une longue vie de labeur où l'on a perdu le temps de le faire... Le Chemin de Compostelle n'a rien de mystique, ni dogmatique envers Saint-Jacques, ni un sens religieux intolérant et intégriste. Le Chemin de Compostelle est surtout un Chemin d'inoubliables rencontres humaines, avec de grands marcheurs venus des quatre coins de notre Planète, il est donc un Chemin qui rapproche de nombreux humains, sur un même grand Chemin...Le Chemin de la Vie...

 On y rencontre toutes sortes de population, comme dans la vie courante, à chacun et à chacune de choisir ceux et celles qui correspondent à sa façon de voir et de vivre sa vie. 

Ami Gilbert d'Ahuy.

                                                     ---------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:03 - - Commentaires [41] - Permalien [#]


A -- Partir à Compostelle... Quelques précisions :

Quelques précisions et petits tuyaux ou trucs comme le problème des Punaises dans les lits de certains Gîtes!

P1190729 [800x600]P1170708 [800x600] [640x480]

Tout le monde peut partir pour ce long voyage à pied à Compostelle, à condition d'être très motivé pour le faire, d'être un très bon marcheur ayant une bonne pratique de la randonnée assez longue sur plusieurs jours...

  D'être en super forme la veille du départ, d'avoir fait une bonne préparation de votre voyage au niveau du sac à dos, étude du parcours, de vos étapes (en privilégiant de courtes étapes la première semaine, guère plus de 20 km au tout début ), étude des hébergements, entraînement physique sérieux un bon Mois avant, environ 10 km chaque matin avec un sac pesant 7 à 8 kgs sur le dos, un petit truc personnel que je pratique depuis 2003:

 Chez moi, 1 Mois avant de partir,  je mets un petit sac à dos sur le dos, chargé de 5 à 6 kg en me tenant sur mon bureau ou une chaise, bien droit, je me mets sur la pointe des pieds et je fais le 1er jour, 10 flexions de bas en haut en expirant l'air en descendant et en respirant à fond en remontant; cela, Matin, Midi et Soir ( Comme lorsqu'on suit un traitement médical ), ceci pendant 3 jours, puis je double la mise pendant les 3 jours suivants et je double encore la mise jusqu'au jour de partir ( soit 40 flexions à chaque séance )... vous verrez, vous aurez un peu mal les premiers jours dans certains muscles, c'est tout à fait normal, parceque ce sont des mouvements inhabituels...je pratique cela également avant de partir pour une semaine de ski... C'est excellent pour ne pas arriver à froid lors des premiers jours de marche...vous éviterez ainsi bien des ennuis musculaires, et comme c'est chez soi, on peut le faire même s'il fait un temps pourri dehors... Maintenant, chacun est libre de pratiquer comme il veut, ceci c'est mon expérience personnelle qui a fait ses preuves...

 Et enfin, de disposer tout de même de quelques économies, car tout n'est pas gratuit sur les Chemins de Saint-Jacques, comme peuvent le croire certains... comptez entre 15 à 30€ par jour avec la nourriture, si vous trouvez quelques Gîtes gratuits ou pas très chers sur votre chemin...

   Être parfois un peu baroudeur, en oubliant notre confort moderne et surtout d'avoir un minimum " l'Esprit du Chemin de Compostelle... Je m'explique en quelques mots: savoir respecter les lieux et les hospitaliers qui vous accueillent bénévolement dans les Gîtes et les Auberges de pèlerins, respecter la nature, les chemins et les récoltes des agriculteurs qui acceptent gentiment de vous laisser passer sur leurs terres...savoir aussi respecter le silence et le sommeil des autres pèlerins qui partageront vos dortoirs, de laisser propre, ce que vous avez trouvé propre, bien sûr! d'avoir le " sens du partage " et des échanges avec de merveilleuses rencontres humaines venant des quatre coins de notre belle planète bleue, en évitant toujours, d'être trop envahissant...

   On peut partir pour diverses raisons, sans être très pratiquants, mais en respectant ceux et celles qui pratiquent vraiment, raisons qui peuvent être spirituelles, philosophiques, existentielles, sportives ou autres... ou tout simplement un besoin de rompre avec la monotonie de la vie, une autre façon de découvrir le Monde et de mieux connaître différentes populations, de découvrir chaque jour de beaux paysages, de belles Cités, de beaux villages et de beaux Sites architecturaux. De se libérer un certain temps des obligations et contraintes habituelles, de se lancer dans une Aventure qui va permettre de vous dépasser physiquement, de sortir de son renfermement, d'aller à la rencontre des autres dans un esprit de partage et de fraternité, et enfin, d'emmagasiner au plus profond de soi, de merveilleux souvenirs qui vous feront avancer plus sereinement dans la vie, avec peut-être plus de philosophie et de sagesse, il paraît qu'on ne revient jamais le même après de telles aventures... souvenirs qui ne vous quitteront plus jamais et qui reviendront souvent dans vos pensées... vous verrez les paysages défiler, ainsi que les visages de ceux que vous aurez rencontrés et que vous avez appréciés lors de vos beaux voyages...

   On ne part pas pour une randonnée ou un trek de quelques jours, mais certainement pour plusieurs semaines et voire même des Mois pour quelques-un(e)s qui partent du fin fond de l'Europe...ce qui implique d'être quand même super entraîné à de longues marches à répétition...ceci souvent pour 35 à 45 jours selon ses capacités physiques, avec une moyenne de 25 à 35 bornes par jour ! De vous attendre à subir tout type de climat: soleil de plomb, chaleur excessive, froid intense, humidité, vents violents parfois glacials, orages, pluies, grêles, neige...selon l'époque ou la saison etc...etc...c'est s'engager avec humilité, courage parfois et surtout abnégation dans toutes ces circonstances.

  Accepter la proximité des autres pèlerins venus du Monde entier, avec leurs langues, leurs coutumes, leurs façons de vivre etc... dans les Gîtes et Auberges gratuites, ce n'est pas si évident que cela, je peux vous l'affirmer... accepter odeurs en tous genres...ronflements intempestifs...longues nuits sans sommeil...bruits multiples au coeur de la nuit! dans des dortoirs souvent complets, très exigus, douches froides, pas de chauffage ni aérations, pas de cuisines... donc un manque évident de votre confort habituel...etc...j'en passe et des meilleurs!

  Parfois dormir à même le sol ou voire même, à la belle étoile, lorsque les Auberges et les Gîtes de pèlerins sont complets quand vous arrivez à la fin de l'étape, surtout en Espagne où il n'y a pas de possibilités de réservation dans ce qui est gratuit,  et qu'il n'y a ni hébergements, Hôtels ou autres à des kilomètres à la ronde,  et que vous venez de faire une trentaine de kilomètres... comme cela m'est arrivé plusieurs fois, avec uniquement un petit matelas de mousse et un sac de couchage parterre et parfois dehors...

  Pour une fois je vous recommande d'avoir dans votre sac à dos, un sur-sac de couchage, genre de sac en toile très fine, mais très solide, très légère et très efficace...je peux vous le confirmer, je l'ai expérimenté 6 fois sur le Chemin du Levant. Cela vous assure une indépendance par rapport aux hébergements, plus d'autonomie dans la longueur des étapes et vous évite le transport et le poids d'une tente et tout son attirail...surtout sur les Chemins moins pratiqués au coeur de l'Espagne. Sur-sac de couchage qui se trouve dans les grands Magasins de Randonnée. S'il n'est pas en stock, ils peuvent le commander, cela demande parfois un certain temps, n'attendez-pas le dernier moment pour vous décider à faire cet achat. Bien naturellement, il faut avoir un temps assez clément, sec et relativement assez chaud pour cette pratique de bivouacs au clair de lune...

  Le camping sauvage n'est pas toujours autorisé en France et il est absolument interdit en Espagne, mais jusqu'à présent, rien ne vous interdit de dormir à même le sol, en respectant les lieux où vous dormez et à condition de ne pas faire de feux de camp, de ne pas dormir dans des propriétés privées, à moins qu'on vous y autorise, il y a des Chemins en Espagne qui passent au milieu de propriétés agricoles et enfin : Attention aux périodes de chasse, évitez les bois bien sûr!

  Un petit truc qui peut avoir beaucoup d'importance et peut vous éviter bien des ennuis par la suite, pensez à tous les insectes nuisibles qui nous pourrissent la vie durant ces grands voyages. N'hésitez pas à le faire, cela ne coûte pas très cher, aux environs de 15€ les 2 "spray". En principe, vaut mieux faire les deux ensemble, pour être tranquille, la Santé n'a pas de prix! :

  Pour les tiques et Aoûtats : I....T  Ecran  spray  Tiques et Aoûtats - spray 200 ml : protège des morsures de la tique, vecteur de la maladie de Lyme ( maladie assez grave, très difficile à s'en débarrasser ), il s'utilise à partir de 2 ans. Passez le spray, 2 jours avant le départ sur tous vos vêtements, à l'intérieur et l'extérieur, y compris les chaussettes, les chaussures, le sac de couchage et le sac à dos... faîtes-le si possible dehors par une journée sans vent, à cause de l'odeur... Protège des piqûres pendant un bon Mois et 2 lavages à 40°...

  Pour les moucherons, moustiques, guêpes, poux, puces et surtout les punaises, qu'on trouve de plus en plus dans certains Gîtes : I....t écran spray vêtements répulsif : passez le spray, toujours à l'extérieur si possible, sans vent et même chose que le spray " Tiques et Aoûtats " la veille de votre départ, le lendemain du premier spray... Parfois de temps en temps sur des lits douteux dans des Gîtes gratuits, non entretenus...

  Personnellement  j'emmenais les 2 spray et renouvelais l'opération tous les 15 jours, poids assez minime, 400g les 2 "pleins", je peux vous garantir que cela a été très efficace pour moi, depuis que je les ai utilisés, c'est à dire depuis 2005, au cours du voyage sur le Chemin d'Arles où je me suis aperçu que j'avais 2 tiques sur la cuisse, c'est en Pharmacie qu'ils me les ont enlevés et m'ont prescrit ces 2 spray... Je n'ai plus eu aucuns problèmes par la suite, même en bivouaquant dans la nature... On trouve ces produits dans toutes les Pharmacies...

  Depuis quelques temps, Insect Ecran a sorti un nouveau spray qui s'applique directement sur la peau, dont l'odeur n'est pas désagréable, ne s'utilise qu'à partir de 12 Ans : " I....t Ecran Répulsif peau Adultes Zones infestées " ne pèse que 130g plein, convient contre tous moustiques, aoûtats, mouches, puces, punaises et tiques...

 Enfin, il existe un anti-punaise que vous pouvez commander à l'Hospitalité Pèlerins d' Emmaüs de Jean-Marc Lucien: Pèlerins d'Emmaüs - une fois entré dans ce super Site, cliquez sur Anti-punaise 4 j ( Vaporisateur TREIA 4 J ), ce serait paraît-il très efficace. 

  Une fois tous ces inconvénients et vicissitudes acceptés naturellement, vous pourrez alors partir pour votre grande pérégrination, le coeur léger, l'esprit serein et plein d'une nouvelle liberté, le corps empli d'une force nouvelle, un bien être jamais ressenti auparavant, en sachant bien que vous ne partez quand-même pas pour une partie de plaisir, cela vous demandera beaucoup d'efforts, d'humilité, de courage, de ténacité et d'abnégation...

 Pour ceux ou celles qui ont déjà fait les Chemins français et qui n'osent pas partir au coeur de l'Espagne à cause de la langue, allez à la " Page  5 " de mon blog - Article 26-1 du 26 Février 2012 jusqu'à la " Page 6 " - Articles 26D et 26E fin : Comment apprendre quelques rudiments d'espagnol ""  où  j'ai mis quelques petits articles pour vous aider à vous débrouiller en toutes circonstances avec quelques mots et quelques phrases, et pour la prononciation, voici deux bons Sites pour débuter dans cette langue :  http://xxx.linguistmail.com/espagnol/videos   ou:

 langue.en.ligne.babbel.com/

  ! Buen camino y hasta luego !

     Ami Gilbert d'Ahuy.

                                                                          -----------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 20:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

08 octobre 2011

3) -- Le Sac à dos --

 

P1050997 [800x600]

   Tout d'abord,  je n'ai aucune Marque spéciale à vous conseiller, chaque pèlerin ou grand randonneur doit essayer longuement de nombreux sacs à dos différents, c'est très important, pour adopter celui qui lui ira le mieux, en fonction de sa morphologie. Il doit être bien choisi avant son achat, vous avez bien sûr le droit de l'essayer auparavant, en prenant bien votre temps, vous pouvez éventuellement demander gentiment à un employé du magasin de le remplir d'objets, de chaussures par exemple, pour qu'il pèse à peu près 10kgs...dans tous les cas, prenez-le, le plus léger possible, si vous partez à Compostelle, ou alors sur un grand Chemin comme Rome, Jérusalem, de Stevenson, GR 20  ou autres... vous ne partez pas pour une petite Rando de quelques jours, mais sûrement pour quelques semaines... donc, moins il est lourd, plus vous pourrez prendre de choses, c'est sûr!  Attention : certains sacs à dos ont un sur-sac à dos incorporé au-dessous du sac, par exemple comme le Land-Cruiser de Lafuma ( fermeture éclair dessous,bien pratique ) très utile les journées de pluie ou de grandes humidités...

  Il doit être à la fois pratique, léger et résistant, même s'il faut mettre un peu le prix, ne regardez pas à la dépense dans ce cas, car vous aurez à le porter durant de longues heures de marche, cela pour quelques années bien sûr!  Il doit avoir un bon renfort dorsal, une armature qui épouse bien la forme de votre dos, sans vous blesser. Il doit posséder aussi une bonne ceinture ventrale, large et rembourrée. Une petite sangle très solide sur la poitrine, assez haute pour le dames, on peut comprendre le pourquoi! Deux petites anses de soutien du sac, qui aident à remonter votre sac et à alléger vos mains pour une meilleure circulation du sang, ( un petit truc si vos mains enflent durant la marche : mettre votre bâton ou votre grand parapluie ( si vous êtes adeptes) dans les anses et posez vos bras dessus, en levant les mains vers le haut, et en même temps, en faisant une petite pression vers le bas, vous pouvez alléger le poids du Sac .  Et enfin, deux sangles au-dessous, ou au-dessus, pour enfiler le petit matelas en mousse que vous enroulez auparavant dans un grand sac poubelle, assez résistant, qui vous sera très utile dans certains cas, manque de lits dans certains Gîtes par exemple ou si vous aimez bivouaquer au clair de lune, avec comme plafond, la voûte céleste!

   Enfin, une bonne assise au sol, quand le sac est plein, il ne doit pas basculer... Si possible, n'oubliez-pas le sur-sac  à dos contre la pluie ou la neige, à moins qu'il ne soit incorporé en-dessous du sac, regardez bien s'il n'y a pas une fermeture éclair à cet endroit. Et, si vous voulez ne pas vous ruiner avec de l'hôtellerie trop chère, à condition d'être quand-même un peu baroudeur, que vous ne craignez pas de dormir à la belle étoile, en évitant de se charger d'une tente et de tout son attirail, je vous recommande d'acheter un sur-sac de couchage , qui aurait été utilisé pour la première fois par l'armée US, souple, léger et très solide. Se trouve dans des grands Magasins de Randonnée, il faut souvent le commander, n'attendez-pas le dernier moment... et si vous préférez être quand-même à l'abri, il existe des petite tentes individuelles " tente tunnel " ultra légères ( 960g ), ( voir dans internet chez Inuka , Bouticvoyage et autres Grands Magasins de Randonnée où vous pourrez vous renseigner),  c'est absolument génial pour une plus grande liberté et autonomie dans les longueurs de certaines étapes ou manque de Gîtes et Auberges de pèlerins, et bien entendu, plus économique pour certains.  Parfois il n'y a rien dans des étapes de plus de 30 bornes, ce qui peut être assez long pour certaines personnes. Par contre, le bivouac se pratique en Saison estivale, dès le Mois de Mai en Espagne, période où les nuits sont plus courtes, plus douces et plus sèches... Pratique à éviter pendant les périodes de chasse si possible! ( Et ne faites jamais des feux de camp, c'est absolument interdit, surtout dans toute l'Espagne, ceci existe dans les vieux Western uniquement...), et dans des propriétés privées, bien sûr ! où souvent, il est préférable de demander l'autorisation de bivouaquer avant de vous installer, car les chemins de Compostelle passent parfois au milieu de ces propriétés, grand Merci aux propriétaires, au passage...

   Avant de charger votre sac à dos, mettez toujours un gros sac de poubelle, assez résistant, à l'intérieur, cela évite bien l'humidité, c'est aussi un isolant contre la chaleur, à ce sujet, un petit truc que je vous donne et que j'ai appris d'un jeune hollandais d'une vingtaine d'années: pour conserver votre eau, nourriture et autres produits délicats au frais par temps de canicule... je l'ai testé pour la première fois en 2005, après le Col du Somport, sur le Camino aragonais, suite du Chemin d'Arles, où je suis tombé dans un véritable cagnard, période orageuse, et je l'ai adopté définitivement : mettez vos bouteilles d'eau, aliments et autres produits qui risquent la chaleur, à l'intérieur de votre laine polaire, devenu inutile dans ces moments-là, au coeur du sac à dos, vous verrez, c'est absolument génial, l'eau reste fraîche jusqu'à la fin de l'étape... même s'il fait plus de 40° à l'ombre...ce qui m'est arrivé juste avant la fin d'étape à Sangüesa et jusqu'à Pampelune...

  D'autre-part, veillez toujours à une bonne répartition du poids, c'est très important, plus qu'on ne le pense! Les objets les plus lourds au centre,  près du dos, sans que cela ne vous blesse le dos, mettre un linge par exemple...    Puis, serrez le plus possible les 2 sangles au-dessus et à l'arrière de votre sac, dont vous ferez un noeud définitif, pour que ça ne bouge plus, serrez bien fort la sangle ventrale et la petite sangle au-dessus de la poitrine, le Sac ne doit pas se balader dans tous les sens quand vous marchez, et vous verrez à la longue, il vous paraîtra alors plus léger à porter inexplicablement, et vous évitera certaines douleurs sur le haut des épaules...à ce sujet, si un jour cela vous arrive, ne souffrez surtout pas, descendez votre sac, et prenez votre serviette de bain que vous posez sur le cou et les épaules, puis mettez les sangles dessus... au bout de 2 jours, vous n'aurez plus mal... je l'ai pensé un jour et testé moi-même...c'est radical!

  Lors de mon dernier grand voyage vers Compostelle, mon sac faisait moins de 9 kg, plus la nourriture et l'eau de la journée, soit environ 11 à 12 kg pour mon poids ( 70 kg ), le 5ème du poids étant donc respecté, il s'allège progressivement en fin d'étape après avoir bu et consommé,  moment où l'on fatigue le plus... Au passage, je signale que j'ai toujours porté une petite sacoche ventrale Alpine, où je mets ce qui me sert le plus souvent pendant la marche. Cela fait bien entendu, moins de manipulations pour descendre et remettre le sac sur le dos en permanence, et parfois pour des bricoles. Le poids de cette petite sacoche peut peser une fois pleine, aux environs d' 1.5 kg... ce qui n'est pas mauvais pour la répartition du poids, un peu vers l'avant.

   Voilà ! en gros ce que je peux vous dire sur le Sac à dos, en sachant bien, par expérience, que le port du Sac à dos est d'une grande importance pour tous grands marcheurs, qu'ils soient randonneurs, cheminants ou pèlerins de Compostelle, Rome ou Jérusalem... Quand on part pour de très longues marches journalières sur de très grandes durées, parfois des semaines, voire plus... il faut savoir ménager sa monture! et dans ce cas-là, c'est nous les bourricots... N'est-ce-pas ?

   Ami Gilbert d'Ahuy.

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:21 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

09 octobre 2011

4) -- Comment préparer son sac à dos ? --

 

chemin du levant 077 [800x600]chemin du levant 084 [800x600]

  Que mettre dans son sac à dos ? là est la grosse question que se posent tous randonneurs, cheminants au long cours et pèlerins de Compostelle, de Rome et de Jérusalem... avant de partir pour plusieurs semaines et de nombreux kilomètres à pied. Avec quand même un minimum de nécessaire pour garder un peu une bonne apparence humaine, mais aussi avec un minimum de poids ( en principe ne pas dépasser le 5ème de son poids, par exemple: 12 kg pour une personne faisant 60kgs, bien sûr c'est une moyenne et ça dépend de la résistance de chacun ), afin de préserver son corps, ses jambes, ses pieds, la colonne vertébrale et à bien des souffrances inutiles, lors d'interminables heures de marche durant de longues semaines...

  Là aussi, je n'ai aucuns conseils à donner à qui que ce soit, si certains esprits chagrins qui peuplent notre Monde le prennent ainsi, c'est leur problème, pas le mien! Ce ne sont toujours que quelques indications et petits trucs que je donne et offre volontiers à qui le désire, suite à trop d'expériences douloureuses vécues lors de mes premières pérégrinations en 2001 et 2002, où j'ai certainement manqué de beaucoup d'humilité en me prenant pour le Roi de la randonnée et de la marche. Au début de 2003, j'ai eu beaucoup de chance de côtoyer un adorable couple de pèlerins espagnols de mon âge qui vivent à Pampelune et cela pendant une petite semaine, qui m'ont appris bien des choses sur la marche cool sans problèmes... " Marcher droit en réduisant l'allonge de mon pas, respirer profondément, ne pas manger de charcuterie etc... et mes 1ers cours d'espagnol ! Encore grand Merci chers amis Santos y Mercedes Sanchez...

 Certains pèlerins m'ont affirmé qu'ils partaient avec un sac à dos de moins de 8 kg ! ( Sans la nourriture je pense et la provision d'eau ). J'en doute un peu, parce-que la dernière fois, à force d'éliminer le superflu, j'ai quand même réussi à avoir un sac d'environ 9 kg, y compris un petit camping-gaz et son ustensile de cuisson, qui m'ont été très utile croyez-moi, plus un sur-sac de couchage, ce qui expliquerait la différence...

 Ces deux ustensiles ont été pour moi absolument indispensables pour mes bivouacs au claire de lune en Espagne profonde où les Bars n'ouvrent que très tard le matin et souvent les Gîtes de sont pas équipés de Cuisine, ainsi que le long de mes Chemins où j'adore boire chaud régulièrement, soupes, cafés, cappuccinos, thés etc... C'est très bon pour les muscles, paraît-il... Il m'a été très dur d'éliminer le superflu et d'accepter l'idée de ne partir qu'avec un seul change dans mon sac à dos : 1 slip, 1 tee-shirt, 1 paire de chaussettes etc... de ne prendre que le strict minimum en pharmacie ( le moindre petit Bourg a sa Pharmacie, même au coeur de l'Espagne profonde ). C'est donc tout à fait possible, je l'ai pratiqué lors de mes 3 dernières pérégrinations, sans avoir jamais eu le moindre problème.

  Il existe maintenant des vêtements de randonnée à la fois ultra-légers, résistants et qui sèchent très rapidement, en moins d'1 heure au soleil, ainsi que des sacs de couchage, à la fois chaud et ultra-léger, c'est parfois un peu chers, mais quand on aime, on ne compte pas à quelques dizaine d'euros près, ça vaut le coup et rien ne vous empêche de les changer en cours de route, en cas d'usure ou déchirures... Il y a assez de Magasins de Sport partout, y compris en Espagne, qui est un Pays très moderne et très sportif de surcroît... Pour la serviette, j'ai trouvé une Qu....a, qui est super légère, résistante et pratique à sécher, peut même vous servir si un jour vous avez mal aux épaules, mettez- là autour du cou avant de mettre votre sac pendant 2 ou 3 jours, et vous n'aurez-plus ce problème pour la suite de votre voyage... c'est authentique, je l'ai moi-même testé. Pas de gant pour se laver, un bon savon et vos mains suffiront amplement, c'est très malsain et souvent reste humide dans votre sac.

 Au niveau pharmacie, je prends maintenant le strict minimum:quelques gélules contre la diarrhée, c'est plus prudent et peut vous arriver au début de l'étape, ça n'attend pas... 1 tube d'aspirine, peu importe la marque, excellent comme défatiguant à la fin d'une très grande étape ou comportant de nombreux dénivelés, cela a pour principe de diluer le sang et de favoriser l'apport d'oxygène vers vos muscles, 1 petit flacon de Bétadine rouge avec un peu de coton, pour se badigeonner les 2 pieds après la douche, cela évitera bien des mycoses ou autres cochonneries... quelques pansements au cas où, ampoules, griffures etc... et 1 petit tube de relaxant musculaire ( la moitié )... à part ça, c'est tout... Point barre! ( il y en a déjà pour 100 à 200g !), des pharmacies, vous en trouverez partout, en cas de besoin.

                                                                            ---------------------------------------------------------

  J'utilise personnellement une petite sacoche ventrale qu'on appelait " banane" autrefois... C'est très pratique pour mettre certaines choses dont on se sert très souvent durant la marche, sans avoir à descendre sans cesse son sac à dos...d'autre-part, il est bon de mettre un peu de poids vers l'avant du corps afin d'équilibrer votre marche. Je vous invite à y mettre le portable, la boussole, un petit sifflet de poche en plastique, votre Guide de marche, une partie de la carte IGN au 100 000è ( juste là ou passe votre Chemin )... la boussole, la carte IGN et un sifflet peuvent être bien utiles  surtout si vous marchez seul...le portable ne passe pas dans certains endroits... et en cas de gros problème, genre chute avec blessure, ou même voire s'égarer dans une forêt, se perdre dans le brouillard dans une zone désertique, ce qui est arrivé à bien des pèlerins...

   J'ai et j'utilise également sur les côtés de mon sac à dos, une pochette où je porte un petit bidon d'eau ( 1/2 litre ) et sur l'autre côté, une autre pochette où je mets l'appareil photo, très pratique, à la portée de la main...voir ci-dessous les photos. Enfin, afin de pourvoir bivouaquer librement et d'avoir plus d'autonomie, je recommande le sur-sac de couchage, très résistant et assez léger ( 400g ), mon sac de couchage ne faisant que 680g, les 2 pour un petit kilo.

  À la question qui m'a été souvent posée dans les Gîtes où j'ai été hospitalier, que prendre comme veste pour marcher sur de grands chemins, là aussi je n'ai aucuns conseils à donner, personnellement j'utilise depuis Avril 2001 une veste Gore-tex ( La..ma ) avec une capuche et une polaire incorporée, celle-ci est amovible et on peut les utiliser séparément ( les deux font 990g ). Je peux vous certifier que je n'ai jamais eu froid avec, même dans des cols sous des averses de neige ou en partant très tôt sur les hauts plateaux de l'Espagne, souvent situés entre 700 et 900m, et où les nuits sont souvent très fraîches, j'ai souvent vu des gelées blanches à 6h du mat et au Mois de Mai! Par contre ce n'est pas donné, aux environs de 200€ et peut être utilisée dans la vie courante. Si vous habitez pas trop loin de Troyes, vous les trouverez un peu moins chères. Autrement ces vestes se trouvent dans les Grands Magasins de randonnée.

   D'autre-part, que prendre pour marcher dans les Gîtes, autres que les chaussures ? Il existe des chaussons en caoutchouc qu'on peut trouver dans des jardineries, c'est extrêmement léger, pas très encombrant. Pour ma part, j'utilise un genre de petites babouches achetées en Tunisie, en cuir très fin, mais très résistantes, et qui ne font que 240g. On peut peut-être les trouver sur certains Marchés ou certains magasins en France.

P1210341 [1024x768]P1210342 [1024x768]

P1210317P1210326

P1210327P1210333

P1210334P1210337

Tous ces produits sont de la marque Q.....a, le sur-sac de couchage ( gris- 400g) et le sac de couchage ( 680g) -- le petit bidon, très léger a une contenance d'1 litre.

Ami Gilbert d'Ahuy.

Posté par AmiGilbertAhuy à 10:35 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

5) --Comment se nourrir sur de longs chemins ? --

 

P1050668 [800x600]P1050735 [800x600]

  En effet, une fois ce problème du sac à dos et de l'équipement résolus, il reste trois grands problèmes journaliers à résoudre pour tous les randonneurs, cheminants ou pèlerins, sur de très longs Chemins de plusieurs semaines de marche : 1) la nourriture, 2) les hébergements et enfin 3) La forme physique...

 Chacun bien entendu est libre de se nourrir comme il entend, selon surtout selon ses habitudes, ses moyens financiers et sa digestion, le corps a parfois ces exigences pour certains... Toutes les indications que je vous donne peuvent éventuellement servir à certains ou certaines, c'est le fruit de nombreuses expériences lors de nombreuses randonnées en montagne et aussi de plusieurs années sur divers Chemins de Saint-Jacques. Ce n'est qu'une question que de partage et de fraternité avec mes amis pèlerins ou cheminants, je pense que chacun d'entre-nous devrait offrir son vécu sur les grands Chemins, afin d'éviter certaines galères...

 Tout d'abord, comme il y a très peu de cuisines dans les Auberges de pèlerins ou Gîtes gratuits, surtout en Espagne, j'ai donc un jour, par nécessité, pour éviter d'aller trop souvent au restaurant, ça finit par être assez onéreux lors d'un grand voyage, d'acheter un petit camping-gaz, avec une petite bouteille plate ( 6 cm de haut ), ça existe dans des grands Magasins de randonnée, et un ustensile très léger pour chauffer de l'eau... le tout pour moins de 700g! "" Attention ! ""  à utiliser avec beaucoup de précautions, sol ou rocher très plat, à l'abri du vent si possible ou en utilisant un grand parapluie comme paravent,  " ne pas utiliser cet ustensile pour de la cuisson d'aliments", même dans l'eau, sauf les oeufs. Une fois votre eau en ébullition, coupez le gaz et additionnez soupes ( Choisissez des soupes très nutritives, contenant beaucoup de sels minéraux, comme les soupes aux nouilles chinoises ( citées et préconisées souvent par Sylvain Tesson et Alexandre Poussin dans leurs livres, voir dans ma Page de garde ), autrement :café, thés, chocolats,cappuccino etc... dans tous les cas, pour chaque manipulation, tenez-bien les 2 anses de votre ustensile, vous éviterez de vous brûler ou de renverser le camping-gaz... pour les oeufs, je n'ai jamais eu de problèmes en les mettant dans l'eau déjà très chaude et de continuer la cuisson, c'est très rapide... Ce qui m'a permis de laisser chez moi, ce bon vieux thermos ( 500g ) que je traînais dans mon sac depuis 2001,  je n'ai rajouté en fait que 200 g, et ainsi de devenir autonome et de ne jamais être pris au dépourvu, quelque-soit la situation...

  De pouvoir prendre mon petit-déjeuner avant chaque départ, de boire mon petit café noir aux premiers rayons de soleil, qui est une de mes traditions sur les grands Chemins, une vieille habitude et l'un de mes plus grands plaisirs de la journée de marche, surtout quand il n'y a pas de cuisines ni aucuns Bars ouverts avant 9 ou 10h du mat! Cela m'a toujours permis de partir très tôt le matin, juste à l'aurore, de boire des liquides chauds : cafés, thés, chocolats ou même soupes etc... ce qui, paraît-il, est très recommandé pour de longues marches à répétition, du point de vue musculaire et pour éviter la " bouche sèche " que certains connaissent bien, surtout par fortes chaleurs. Privilégiez les soupes en sachets, même si vous n'aimez-pas trop cela, une soupe contient des protéines, des glucides, des lipides, des fibres et sels minéraux en tous genres, excellents contre la fatigue musculaire ( prendre un petit peu de sel et de sucre, voire de poivre, ça peut servir, dans des tubes d'Efferalgan, c'est très pratique... )

 Ce que j'ai régulièrement dans mon sac à dos: 2 sachets de soupes ( 4 pers, donc 8 jrs ), des sachets de chocolat, de café, thé et un petit tube de lait concentré ( ou sachet ),1 à 2 tablettes de chocolat "noir exclusivement" ( 70% min) plus énergétique et ne fond pas à l'intérieur de la laine polaire, où je recommande de mettre tous les aliments quand il fait très chaud sur le Chemin, un petit truc appris d'un jeune hollandais... j'ai toujours aussi 3 à 4 kiwis, c'est bourré de vitamines ( les vertus du kiwi sont multiples, c'est un des fruits le plus concentré en anti-oxydants et en micro-nutriments: vitamine C, provitamine A, vitamine B, calcium, fer etc..., il renforce la résistance des tendons et évite ainsi un maximum les tendinites et petites entorses qui terrassent souvent les pèlerins et grands marcheurs, jusqu'à stopper même parfois leur Aventure. Il a aussi bien d'autres propriétés, comme éviter l'essoufflement, surtout pour ceux ou celles qui souffrent de crises d'asthme, il a aussi des propriétés pour la peau et pour rester mince... personnellement,  je recommande de faire une petite cure au moins 2 semaines avant le départ, d'en consommer au moins 2 chaque matin, évitez au-delà des 13 h, si vous voulez passer de bonnes nuits...) , 1 ou 2 petites boites de conserves individuelles, se trouvent souvent dans les épiceries en Espagne: sardines ou maquereaux, thon, foies de morues, bonites ou pâtés... Avec çà, vous pouvez tenir le coup dans les grandes étapes désertiques...

  Quelques fruits secs ( un petit truc: si vous sentez que votre bouche devient sèche, ne laissez surtout pas ce problème s'installer, car il peut vous créer des problèmes buccaux pendant plusieurs jours, c'est extrêmement désagréable, vous pourrez boire des litres d'eau, ça ne partira pas! Mâchez 1 ou 2 amandes, noisettes, noix et 1 ou 2 carrés de chocolat, en même temps, tout en buvant un peu d'eau), si ce problème persiste, passez dans une Pharmacie en fin d'étape. Je ne porte plus de pain dans mon sac depuis longtemps, surtout sur les caminos en Espagne où il peut faire très chaud et sec, je préfère prendre un petit paquet de pain de mie tranché d'avance, ils sont délicieux en Espagne, et en France aussi d'ailleurs, très facile à tartiner, ne sèche pas, garde toute sa saveur et se conserve frais plusieurs jours, de plus, évite ce soucis permanent et journalier, de courir après une Boulangerie, qui comme par hasard se trouve toujours à l'autre bout du pays... ou, juste un petit casse-croûte à manger assez rapidement, pour ceux qui n'apprécie pas le pain de mie, 1 ou 2 petits fromages de chèvres ( Secs ) ou pour ceux qui aiment, des portions à tartiner... 3 ou 4 oeufs durs, de nombreux petits Bars en Espagne, acceptent volontiers de vous les cuire, quand c'est demandé gentiment, avec le sourire, ou bien sûr, comme je l'ai fait dans mes derniers grands voyages à pied, utiliser un petit camping-gaz, voir 3ème paragraphe. 

  Sur les Chemins en Espagne, on peut souvent se nourrir dans des Bars: tapas, tortillas, " bocadillos ou platos ",  attention! , à ce sujet, 1 seul " plato " suffit souvent largement ), parfois ils peuvent vous faire des salades composées à la demande, çà revient quand-même moins cher qu'un repas complet, et çà permet aussi de boire 1 ou 2 bières pression ( cañas ), très énergétique et digestif ( ultra-levure ), mais à consommer modérément, quand-même!.  Dans tous les cas, mettez vos aliments et votre réserve d'eau à l'intérieur d'une laine polaire, au centre du sac, c'est super! Voilà, quelques petites indications qui peuvent servir à certains d'entre-vous, je ne doute pas que vous avez tous vos petits trucs à ce sujet, alors n'hésitez-pas à m'envoyer un petit message, cela peut servir à d'autres...

 Bien sûr ! il existe aussi certaines nourritures qui se vendent en grands Magasins de sport, qu'on dit lyophilisés ou autres... c'est peut-être bien pour quelques jours de randos, mais pas pour plusieurs semaines de marche à pied et personnellement je trouve cela bien trop cher, vaut mieux alors quelques petits Restos à la place, de temps en temps, c'est plus sympa, surtout au coeur de l'Espagne ou de la France profonde... et dommage que  www.taxiresto.fr/  n'existe pas sur nos Chemins...( http://www.taxiresto.fr ) taxiResto - Pizza, sushis - Indiens, Chinois livrés à domicile n 'existe je pense que dans la Région parisienne et Paris bien sûr... Quoique, il y a un Chemin qui part de l'église St-Jacques à Paris... et bientôt un nouveau qui rejoindrait le Mont-St-Michel...

Bon appétit ou Buen provecho !

Ami Gilbert d'Ahuy.

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:31 - - Commentaires [15] - Permalien [#]


10 octobre 2011

6 -- Comment soigner ses pieds ? --

 

numérisation0075 [640x480] [800x600]P1060079 [800x600]

  Voilà un autre grand problème quand on part quelques semaines de marche à pied sur des grands Chemins..... voire des Mois pour certains ou certaines, qui partent du fin fond de l'Europe pour rejoindre Compostelle, Rome ou Jérusalem, on même ce formidable couple Sonia et Alexandre Poussin parti du Cap en Afrique du Sud jusqu'au Kilimandjaro " Africa Trek 1 " 14 000km dans les pas de l'homme...

  Tout d'abord, il faut bien entendu ménager sa monture, partir très tôt chaque matin à l'aube.. Vous aurez ainsi le bonheur d'assister à un nouveau et beau lever du soleil, chaque jour différent....... D'autre part, évitez de marcher par fortes canicules pendant les heures trop chaudes, au-delà de 13h. Évitez de marcher tête baissée, en faisant de trop grandes allonges, comme si vous partiez pour faire une compétition. Bien au contraire, marchez le plus droit possible, comme si vous faisiez le fier, comme me disait l'ami Santos, un ami espagnol : "! todo derecho amigo Gilberto ! como un andaluz... Marchez les pieds bien à plat, ni sur les talons, ni sur les doigts de pied... ainsi vous préserverez vos petits pieds, vos chevilles, vos genoux, vos hanches, le dos et les épaules ...si,si! Croyez-moi, je sais par expérience, que ce n'est pas facile du tout de changer sa façon de marcher, j'ai mis plusieurs années pour y arriver. De cette façon, vous éviterez aussi les ampoules et les douleurs musculaires...

   N'oubliez jamais de boire énormément, de l'eau bien entendu, même sans avoir soif, froid ou chaud quand c'est possible ( café, chocolat, cappuccino, soupes surtout... ), et de temps en temps, une petite bière ça fait pas de mal, c'est énergétique et digestif, n'oubliez pas qu'on perd énormément d'eau en transpirant pendant la marche et qu'on se déshidrate très rapidement. J'ai fait le Chemin de la Plata et du Mozarabe, 1000 bornes en 40 jours de marche sans la moindre ampoule ni aucun problème physique et musculaire, je peux vous le certifier, avec plusieurs témoins de cette Aventure, c'est du vécu ! Quand il fait très chaud, contrairement à ce que beaucoup m'ont affirmé, je me suis toujours déchaussé lors de mes grandes pauses repas ou siestes, en enlevant les deux semelles intérieures de mes chaussures, ainsi que mes chaussettes que je retournais et que je mettais au soleil, souvent au-dessus de mon grand parapluie ouvert, et quand il faisait beau bien sûr! et 5 à 10 mn avant de repartir, de remettre tout cela à l'ombre avant de rechausser...

    Que faut-il faire d'autre pour préserver ces petits pieds qui nous sont très précieux à nous autres les grands marcheurs?  20 km à pied, avec une allonge de 50 cm, guère plus, c'est beaucoup mieux, c'est 40 000 petits pas !!! 1000 bornes...c'est 2 millions de pas, n'est-ce-pas...gauche! gauche! dans la troupe...y'a pas de jambe de bois! Certains m'ont dit qu'une fois arrivé aux Auberges, qu'après la douche, ils utilisaient du bicarbonate, du vinaigre blanc, des bains salés, des crèmes spéciales, du talc etc... c'est un peu ce que j'ai fait les premières années sur mes chemins, en observant les pèlerins venus de tous les horizons...c'est bien, mais comment transporter tout cela?

  J'ai vu et appris bien des choses des uns et des autres...comme de marcher le plus droit possible, par exemple... Voilà une technique qui m'a pris près de 3 ans pour y arriver, comme de réduire l'allonge.  Ce que je fais depuis quelques années: après chacune de mes douches chaudes, je serre un peu les dents et laisse couler de l'eau glacée quelques minutes, de bas en haut, en pratiquant des petits massages des pieds jusqu'en haut des jambes, ce n'est pas très agréable il faut le dire, mais il n'y a pas de meilleur défatiguant ( C'est ce qu'on appelle la douche écossaise...). Essayez, si vous en avez le courage, vous verrez comme on se sent mieux ensuite, c'est extra! Puis après m'être séché, je me badigeonne les 2 pieds avec de la Bétadine, avec du coton, ou carrément avec les mains, je laisse sécher quelques minutes et je me passe un peu de crème Cetavlon ( que l'on trouve dans toutes les Pharmacies, surtout entre les doigts de pied et sous les ongles, cela vous évitera les mycoses et autres petites cochonneries qui traînent dans les douches...à ce sujet, je viens de relever dans les Zoreilles du Chemin, un petit article de Maryse Mangin qui vit en Autriche, elle préconise la crème HIRSCH TALG de SCHOLL, c'est une crème utilisée par les montagnards, à base de suint de cerf et d'huiles essentielles, très utilisées par les germanophobes. C'est un onguent blanc, inodore, qui vaut quelques euros et se trouve en droguerie, protège de toutes les lésions au niveau des pieds, des ampoules et autres bobos, à appliquer après la douche et chaque matin. Merci Maryse de St-Georgen à Salzburg.

 Pour ceux et celles qui souffrent régulièrement de petits champignons ou mycoses entre les doigts de pied, personnellement je préconise 2 poudres, dans des petits flacons en plastiques d'environ 7 cm de haut, donc très légers à porter dans le sac à dos: soit Econazole Teva Santé 1 %, soit Myco Apaisyl, à mettre après la douche après avoir bien sécher les pieds et chaque matin avant d'enfiler les chaussettes, c'est très efficace aussi!

  Autre méthode, le matin, juste avant d'enfiler les chaussettes, passer un peu de vaseline sur l'ensemble des pieds, ceci pour éviter les ampoules,  j'ai vu de nombreux pèlerins le faire, surtout des espagnols..méthode que j'ai commencer d'expérimenter à Jaca sur le Camino aragonais, qui fait suite au Chemin d'Arles par le Somport, en Juin 2005, grâce à l'amitié et au partage d'un vieux pèlerins espagnol, l'amigo Armando, qui dormait à côté de mon lit dans le super Gîte de Jaca, depuis... je n'ai plus jamais eu d'ampoules... en Mai et Juin 2016, 1000 bornes en 40 jours sur le Camino de la Plata et du Mozarabe, au départ de Séville...pas la moindre ampoule !!! Et j'ai eu des témoins de route...qui sont arrivés en même temps que moi à Santiago ! C'est du vécu ... .Et donc, pour compléter cette petite méthode, qui pourra je l'espère, à au moins 90% des cas, vous éviter de souffrir bien inutilement. Je viens d'en avoir la preuve, aujourd'hui 31.12.2016... en me rendant dans le super Site de mon ami du Var : l'ami Michel d'Auzon Roch , en lisant son dernier topo des chemins de Compostelle au départ de Madrid, le 20 Août 201 ; vous vous doutez bien qu'à cette date, en plein coeur de l'été et au coeur de l'Espagne... qu'il a subi des chaleurs intenses en rejoignant Compostelle par 4 chemins : Camino de Madrid, Camino de San Salvador, Camino francès et Camino de la Costa... Topo que je viens de parcourir, et où il a utilisé à la fois un parapluie comme ombrelle, et en mettant de la vaseline sous ses pieds, suite aux conseils d'une dame tenant un Gîte, à la suite de grosses ampoules sous ses talons ! Mon ami Michel aurait dû noter ce détail en lisant cet article... C'est donc du vécu...ç'en est la preuvecette fois ci encore ! Vous avez le Lien du Site de Michel D'Auzon dans la Page d'Accueil de mon blog. ( Attention ! Quand vous cliquez dessus... faites de suite une diminution de l'écran...ce sera plus facile pour éliminer la Pub ! ).

  Voilà  c'est à peu près tout ce que je peux vous offrir comme petits trucs pour préserver ses pieds, je sais, tout ceci peut vous paraître un peu barbant et fastidieux, ça prend un peu de temps, mais Dieu que c'est bon d'avoir des pieds sains et intacts, après de longues semaines de marche sur des chemins interminables, mais j'ai tellement vu d'ampoules et de pèlerins souffrir inutilement, imaginez 40 000 pas dans une journée...aie...aie...aie! Et en plus, ça peut s'infecter à la longue... Quant aux chaussettes et chaussures, si vous lisez le livre d'Alexandre Poussin: MARCHE AVANT,  Guide à l'usage des aventuriers de grand chemin et des voyageurs immobiles, il préconise uniquement et exclusivement  des chaussettes en laine avec boucles intérieures, qui sèchent à la vitesse de la lumière au soleil...évitez coton, matières synthétiques et autres...  et pour les chaussures, des talons très bas qui vous permettront de marcher bien plus droit et de couleurs neutres, il préconise le modèle V-Lite Altitude Ultra WPI de chez Hi- Tec, un nom à rallonge que vous avez intérêt à bien recopier, ne comptez pas sur votre mémoire pour vous le rappeler! 

 Par contre, arrêtez avec la Bétadine, crèmes et toutes sortes de baume ou autres produits une fois rentré chez-vous, n'oubliez-pas quand même pas, que tout cela pénètre gentiment dans votre sang... Donc ! moins ça dure, mieux ça vaut ! Bien sûr, je n'ai rien inventé, je n'ai fait qu'emprunter l'expériences des autres, il existe certainement d'autres méthodes, c'est possible, à chacun de découvrir, personnellement je ne vous indique que ce que j'ai vu et pratiqué et qui m'a bien été utile... on n'est pas sur ces Chemins pour porter une croix!

   Si certains ou certaines d'entre-vous ont pratiqué d'autres petits trucs pour préserver ses pieds, qui a été vécu et qui ont été positifs, merci de me le faire savoir dans un commentaire ci-dessous, et si vous êtes d'accord pour le partage avec les autres, de m'autoriser à le faire paraître dans cet article. Bien entendu, me laisser un prénom et éventuellement l'adresse d'un blog, si vous en avez un, pour l'ajouter dans l'article.

--- Bravo l'ami Régis qui vient de laisser un commentaire ci-dessous, pour l'utilisation du baume de benjoin pour les soins des pieds, merci pour son partage et le courage de laisser un commentaire dans un blog, voir les autres propriétés du benjoin dans ma réponse à Régis. J'ai pris note et l'utiliserai certainement un jour.

Ami Gilbert

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:06 - - Commentaires [29] - Permalien [#]

12 octobre 2011

7) -- Hébergements sur les Chemins de Compostelle --

 

P1060318 [800x600]P1170083 [800x600]

1) Nouvelle Auberge à Avila, sur le Chemin du Levant en 2009 -- 2) Gîte de La Cassagnole, au Sud de Figeac, en 2001.

 Certainement un des plus gros problèmes journaliers des pèlerins sur tous les grands Chemins, y compris celui de Compostelle. Bien entendu, je ne vais pas vous donner des listes d'Auberges, de Gîtes ou accueils pèlerins et Hôtellerie... je suppose que ceux que j'ai fréquentés il y a quelques années n'existent peut-être plus aujourd'hui. Par contre , de nouveaux accueils ont certainement été ouverts depuis, notamment des chambres d'hôtes ou Gîtes chez des particuliers...mieux vaut acheter un Guide de pèlerin très récent ou le Miam-miam dodo ( Dernière parution ), vous aurez tous les renseignements concernant les hébergements actuels à jour.

   Si vous projetez un jour de partir sur l'un des nombreux Chemins de Compostelle en France et différents Caminos en Espagne, c'est sûr qu'il est conseillé de se munir d'un Guide pèlerin du Chemin choisi de la dernière édition. Il existe de nombreux éditeurs comme par exemple Jean-Yves Grégoire et Françoise Pinguet de Rando éditions... et Gérard du Camino ( Gérard Rousse ), Guide de poche du randonneur et du pèlerin ( nombreux Chemins au coeur de l'Espagne, Chemins moins courus et moins connus... et Chemins de Saint-Jacques   ( Guide de Gallimard, 5 Rue Sébastien Bottin - 75007 - Paris - ISBN - 2-74-240562-3 ), ce sont ceux que j'ai utilisés depuis 2001. Bien sûr, il en existe bien d'autres dans le commerce ( voir dans le 1er Article de mon blog ), où je donne des Sites de livres, romans et Guides de pèlerins. Par contre, évitez d'utiliser un vieux Guide prêté par un ami, il ne sera certainement plus à jour, au niveau des chemins et des hébergements, mieux vaut acheter la dernière édition. Personnellement, je me suis aussi souvent servi du Site sur Internet, de Pierre et Simone Swalus Van Goethe Vers Compostelleque j'ai toujours trouvé génial.

  Vous trouverez dans ces Guides, à chaque fin d'étape, du simple Gîte sommaire de quelques places, parfois sans douches chaudes, ni cuisine, mais, souvent offert par les Communes, ou une petite participation pour l'entretien.  Bien souvent, il vaut mieux arriver à la fin des étapes aux heures d'ouvertures des Mairies ou des Offices du Tourisme, très souvent vers la Police locale des petites villes ou des Bars en Espagne, ceci est souvent précisé dans les Guides. Parfois, dans certains Gîtes ou Auberges de pèlerins, tenus la plupart du temps par des hospitaliers ou hospitalières bénévoles, presque tous d'anciens pèlerins. Dans ce cas, il y a souvent des heures d'ouvertures à respecter, très souvent à partir de 14h, ceci est toujours précisé dans les Guides, d'où leur utilité. Il y a aussi des Auberges de Jeunesse en Espagne, qui pour la plupart n'accueillent les pèlerins qu'à partir de certaines dates, en Juin par exemple, c'est également mentionné dans les Guides. Enfin, il y a l'Hôtellerie, les Gîtes privés, chez l'habitant à tous les prix, y compris les Paradors si vous êtes très, très fortunés... 

  Il est clair que lorsqu'on part pour plusieurs semaines, souvent en couple, avec quelques petits Restos de temps en temps, ce voyage peut devenir très onéreux, il ne faut pas le cacher... ou pratiquer régulièrement le bivouac avec une petite tente individuelle ( 960 g ) ou le sur-sac de couchage... là, par contre, il faut aimer cette pratique, c'est sûr !.  Il vous reste une autre solution, jouez au loto et priez Saint-Jacques, qui sait ? on ne sait jamais ! et quand vous trouverez un Gîte ou Auberge soit gratuit ou une petite participation, il faut alors rester humble et surtout ne pas exiger les services d'un 4 étoiles... cela va de soi !

  D'autre part, il y a des Chemins moins courus et moins connus au coeur de l'Espagne, souvent dans des zones agricoles assez désertiques, des petits pueblos perdus et parfois gros bourgs ou petites villes, où les hébergements gratuits sont plutôt rares, il ne reste que l'hôtellerie, parfois, c'est un peu cher quand on marche seul ( plus de 35€ pour 1 personne en 2009 ), ou bien dormir à la belle étoile si vous êtes un peu baroudeur, et si le temps le permet, bien sûr! Je l'ai pratiqué plusieurs fois entre Tolède et Zamora sur le Chemin du Levant, où j'ai eu beaucoup de chance d'avoir un temps chaud et sec...avec uniquement un petit matelas de mousse, que j'avais sous le sac et un "sur-sac de couchage" genre de toile très fine, très légère mais très solide et efficace, que vous pouvez trouver dans un grand Magasin de randonnée, le faire commander s'il ne l'on pas en stock...j'en parle avec photo à l'appui dans un autre article...ou, essayez de trouver dans l'internet des " Mini-tentes-chrysalides ou tente tunnel ultra-légères" pour 1 personne, on peut voir une photo dans l'ouvrage de Sylvain Tesson à la page 127, " Sous l'étoile de la liberté" ou  ( 6000km à travers l'Eurasie sauvage ) - Code ISBN: 978-2-290-02491-1  Arthaud Poche ( J'ai lu ) ( www.jailu.com ) au prix de 6.90€ . Ou renseignez-vous à Décathlon ou le Vieux-Campeur, ils l'ont peut-être, ou peuvent vous la commander eux-mêmes, ce qu'avait fait Décathlon, pour mon propre sur-sac de couchage. Dommage, que personnellement, je ne l'ai pas su plus tôt, car cette mini-tente avec le sur-sac en plus, j'aurais certainement bivouaqué beaucoup plus souvent à la belle étoile, c'est, croyez-moi, une expérience à vivre très exaltante et inoubliable le long de ces grands Chemins et tellement moins onéreuse dans certains endroits. De plus, c'est une liberté totale en ce qui concerne les étapes, on peut, soit augmenter, soit diminuer les distances à sa guise...

 Ce sur-sac est génial, vous évite le port d'une tente, on y est au chaud et surtout au sec, même s'il y a un peu d'humidité dans la nuit... dormez dans votre duvet peu habillé, mais en mettant vos vêtements à l'intérieur de ce duvet, vous serez bien contents de les mettre chauds et secs au petit matin en vous levant, les nuits peuvent être assez fraîche en Espagne, surtout sur les hauts plateaux situés entre 600 et 900m... Je vous rappelle que le camping sauvage avec tente est souvent interdit en Espagne, par contre, rien ne vous empêche de dormir à même le sol et à la belle étoile... en évitant d'être trop visible, au milieu d'un chemin par exemple, comme je l'ai vu une fois sur le Chemin Mozarabe... je rappelle aussi que les feux de camp sont aussi proscrits en Espagne, et ça se comprend facilement, on est souvent au beau milieu de propriétés agricoles, même dans les forêts... pensez aux incendies...

 Au coeur de l'Espagne, essayez d'arriver aux heures d'ouvertures du matin dans les Mairies (Ayutamientos), car parfois, elles n'ouvrent que tard dans l'après-midi, ou dans les Offices de Tourisme et parfois même à la Police Locale ( Chemin du Levant ), où ils sont très souvent super sympas avec les pèlerins de Compostelle, bien entendu, il faut prouver que vous êtes bien des pèlerins en présentant obligatoirement votre passeport de pèlerin ( Créancial ou Crédentiale ) et une pièce d'identité à jour...

  Enfin, pour avoir des listes d'hébergements autres que ceux cités dans les Guides, je vous donne 3 Sites suivants: Pierre et Simonne Swalus Van Goethem, ce couple est génial et leur Site très professionnel, très complet et surtout toujours mis à jour :  http://www-verscompostelle-be ................  Le 2 ème: Le Site de Gérard du Camino ( Gérard Rousse ) qui a édité plusieurs Guides récemment sur des Chemins peu empruntés en Espagne et que je vous recommande vivement :  www.guides-chemindecompostelle.com , pour visiter son Site, cliquez sur la vitrine, en haut à gauche... et enfin, celui de l'ami Michel d'Auzon, pèlerin rencontré en revenant de Saint-Jacques dans le train en 2006, qui est devenu depuis un ami très cher, son Site est super bien fait, en donnant envie de partir sur ces beaux Chemins, on en prend plein la vue avec ses textes bien écrits et ses superbes photos et montages-photos:  http://roch.compostelle.free.fr  ..... Bien entendu, il existe bien d'autres Guides et Sites que l'on peut trouver sur l'internet... voir mon 1er Article...

Ami Gilbert d'Ahuy.

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 juin 2012

8) -- Petits rappels pour éviter les galères sur les Grands Chemins...

   J'ai reçu plusieurs messages provenant d'amis des Chemins de Compostelle au sujet des pèlerins... Il va s'en dire qu'ils ne sont pas gâtés en ce moment sur les Chemins, vu le temps pourri que nous avons depuis début Avril, aussi bien en France, qu'en Espagne et une bonne partie de l'Europe... Pluie, grêle, neige, vent, froid, chemins défoncés et très glissants, j'en passe et des meilleurs... Les voyages à pied sur les grands Chemins, Compostelle, Rome, Jérusalem ... sont parfois de sacrées Aventures ! et de nombreux pèlerins ou cheminants vivent de drôles de galères durant leur voyage... ampoules, tendinites ( Pieds, genoux ), entorses de la cheville ou du genou, foulures, petites fractures des métatarses ou des phalanges, douleurs musculaires, douleurs dorsales, douleurs au talon ou calcaneus ou cuboid, crampes, rhumes, maux de gorge, crèves, courantes ( turistas ), fièvres, insolations, fractures des os du pied ( aponévrosite plantaire ou l'épine de Lenoir - épine calcanéenne ), froissement des astragales.......   La liste est longue et j'en oublie certainement ! C'est parfois le prix à payer pour vivre de grandes Aventures...

   Au début de mon petit blog j'ai écrit plusieurs textes pour vous donner quelques petits tuyaux que j'ai glanés ça et là, tout au long de mes pérégrinations, auprès d'adorables amis pèlerins rencontrés sur mes chemins...  et aussi un peu par des expériences personnelles, on découvre ainsi chaque jour des petits trucs qui vous évitent bien des ennuis... Peut-être avez-vous lu ces textes très rapidement, sans rien noter, alors aujourd'hui je propose de vous rappeler brièvement plusieurs règles et petits trucs pour éviter de nombreuses galères sur les grands Chemins... :

   Premièrement, même si vous êtes un grand marcheur, marathonien ou autre et que vous randonnez régulièrement, n'oubliez-pas de vous entraîner sérieusement au moins 2 mois avant de partir pour un grand voyage à pied, non pas de quelques jours, mais pendant certainement pour plusieurs semaines de marche ininterrompue... Nous sommes de merveilleuses petites machines qui marchent avec de la nourriture, de l'eau et surtout de l'oxygène, notre plus grand carburant, capables de faire des exploits, des millions de petits pas pendant plus d'un mois, voir plusieurs pour certains qui viennent du bout de l'Europe et ceux qui vont à Jérusalem... mais des machines qui peuvent être très fragiles parfois, même chez les plus résistants, c'est sur ces Chemins qu'on apprend vite l'humilité... surtout si on ne respecte pas certaines règles corporelles, d'hygiène, de nourriture, de boissons, de façon de marcher, de longueurs d'étapes, privilégiez des étapes plus courtes la première semaine, allongez votre voyage de quelques jours s'il le faut, vous aurez le loisir de les augmenter plus tard lorsque vous serez en pleine forme. Entraînez-vous avant de partir avec votre sac-à-dos plein, avec exactement tout ce que vous aurez à transporter pendant des semaines, y compris la nourriture et l'eau, et profitez-en si vous marchez dans un groupe, de faire régler votre sac, c'est plus facile quand des amis marchent derrière vous et voient mieux le réglage à faire...

chemin du levant 084 [800x600]chemin du levant 077 [800x600]

P1060381 [800x600]P1180218 [800x600]

  Bien entendu il vaut mieux être bien chaussé et ne pas hésiter à mettre le prix pour une bonne paire de chaussures, pour ma part, j'ai suivi les conseils de l'ami Gérard du Camino ( Gérard Rousse ), qui dans son premier Guide du Camino de Levante préconisait des LOWA Goretex, je les porte depuis 3 ans, elles sont à la fois légères ( 1200g ), très confortables, de vrais chaussons, très robustes et anti-dérapantes, même sur des chemins mouillés et dans des descentes très pentues. On a les pieds au sec, à condition qu'il n'y ait pas 10 cm d'eau sur les chemins et de bien serrer les lacets par temps de pluie... d'autre part, j'emmène toujours des guêtres toilées ( 200g les 2 ), qui montent jusque sous les genoux, en mettant bien le crochet avant sur le lacet, cela protège un max les chaussures ainsi que le bas des pantalons, qui peuvent se tacher parfois avec certaines boues. Ne pas oublier de les imperméabiliser, tout comme les chaussures régulièrement ( il m'est arrivé souvent de partager les frais d'achat d'une bombe avec d'autres pèlerins, pour en éviter le transport ). Il ne faut pas oublier que les ampoules sont souvent dues à l'humidité, ainsi qu'à des mauvaises chaussures, et à une mauvaise position du corps lors de la marche... En principe, j'emmène qu'un change de mes vêtements dans mon sac, sauf pour les chaussettes, j'en ai toujours 2 paires dans mon sac, en sachant qu'une paire ne pèse que 75g, et que je change souvent lors de mes pauses, souvent dans un Bar ou sous un abri par temps de pluie, même quand il fait très chaud et qu'on transpire beaucoup..Enfin, sans vouloir convaincre personne, mon grand parapluie de golf ( à la fois très léger et très robuste ), protège largement mieux qu'une cape qui fait gouttière sur vos pantalons et dans vos chaussures....

   Bien sûr, plus vous partirez très tôt le matin, à la madrugada (se dit madrougada ) comme disent les espagnols, plus vous aurez du temps pour faire tranquillement votre étape, sans avoir à courir après le temps, et moins vous aurez de problèmes de santé ( ampoules, crampes, fatigues, tendinites etc ... ). Faire régulièrement des pauses pour vous restaurer et boire sans marcher, la digestion n'en sera que meilleure, on est pas sur les chemins de Compostelle pour faire de la compétition...

   Apprenez à marcher le plus droit possible, en évitant de pencher en avant et de faire des grands pas, et en tapant du talon ou sur la pointe des pieds, car tout votre corps bascule de gauche à droite et fait des torsions du bout de vos pieds jusqu'en haut de votre colonne vertébrale, donc ampoules, tendinites, crampes, mal de dos etc... en faisant des allonges moins longues, le sac bien serré contre vous, je sais, c'est très difficile de changer sa démarche, j'ai mis 3 ans pour y arriver, car plus on est penché en avant, plus on comprime les poumons et plus on fatigue... Personnellement quand le chemin est plat et que j'en ai pas besoin, je glisse à la fois mon bâton de marche qui se rétracte et mon parapluie dans les anses de mon sac à dos, au-dessus de la poitrine, et je mets mes bras dessus, c'est excellent pour la circulation du sang dans les mains et ça vous oblige à marcher très droit, c'est d'ailleurs comme cela que j'ai appris à marcher de cette façon...

P1180170 [1024x768]P1180114 [1024x768]P1180195 [1024x768]

   N'oubliez-pas de respirer régulièrement très fortement, l'oxygène étant notre meilleur carburant, à la façon des plongeurs apnéistes, surtout si pendant votre étape vous ressentez de la fatigue ou des douleurs musculaires, en vidant à fond vos poumons, puis en faisant de fortes inspirations jusqu'à ne plus pouvoir... dix fois en pinçant une narine, et dix fois avec l'autre... c'est aussi paraît-il un excellent remède contre les maux de  tête, plus vous respirerez de l'oxygène, moins vous aurez mal à la tête et moins de médicaments à prendre ( qui deviennent nocifs, si on en prend de trop et peuvent provoquer de nombreuses migraines ).  Ne soyez-pas inquiets, sur le coup, cela risque de tourner un peu quelques instants, c'est tout à fait normal, c'est dû à l'excès d'oxygène, j'ai côtoyé un sympathique couple espagnol durant une semaine sur le Chemin des français en 2003, la señora, Mercedes dite Mercé, m'a raconté que lorsqu'elle était petite, sa mère réveillait tout son petit monde tous les matins, en ouvrant à fond les fenêtres, demandait à ses frères et soeurs de s'asseoir sur le bord du lit, de se pincer une narine et de respirer dix fois en expirant à fond, puis même opération avec l'autre narine...après cela, toute la petite maisonnée était en pleine forme et personne ne s'est jamais plaint de maux de têtes chez-eux... je l'ai expérimenté et je peux vous dire que le jour où je ne le fais pas, je ne suis pas en forme !!! En vous tenant le plus droit possible afin de décomprimer vos poumons, personnellement j'ai toujours fait cela en mettant mon parapluie et mon bâton dans les anses au-dessus de ma poitrine, ça aide beaucoup, vous verrez c'est très efficace, la fatigue et les douleurs vont disparaître très rapidement. Bien entendu, pensez de boire beaucoup d'eau tout en mangeant deux ou trois carrés de chocolat noir ( au moins 70% ) dans ces moments-là...

  N'oubliez-pas non plus avant votre Départ, pour éviter d'être piqué et empoisonné durant votre grand voyage par différents insectes, de passer un coup de spray sur tous vos vêtements, sac de couchage, chaussures, sac à dos,  chapeau ou foulard etc... à faire dehors si possible, un jour où il n'y a pas de vent, en laissant tout cela prendre un peu l'air, car ça ne sent pas très bon, seul inconvénient. En utilisant Insect Ecran spray 200 ml pour les tiques et les aoûtats et Insect Ecran spray vêtements répulsifs pour les moucherons, moustiques, guêpes, poux, puces, et surtout les punaises qui pullulent de plus en plus dans certains Gîtes et Auberges gratuites. Bien sûr il vaut mieux faire les deux en même temps, croyez-moi c'est très efficace, je viens encore dernièrement de l'expérimenter lors de petites randos au fond des bois très touffus, fréquentés par des sangliers et des cerfs... 

  Insect Ecran vient de sortir un nouveau produit dans un spray ( 130g plein ), c'est un répulsif peau Adultes, s'utilise à partir de 12 ans: Insect écran Zones infestées, efficace contre toutes espèces de moustiques, il repousse aussi les Tiques, les Aoûtats, les puces et les punaises... s'applique sur la peau et a une odeur assez agréable...

    Pour la préparation du sac à dos, retournez au N° 5 de mes articles, et pour la nourriture, revoir le N° 6, évitez au maximum la charcuterie et les vins, qui ne font pas bon ménage avec les muscles, vous éviterez ainsi les crampes, vous aurez bien le temps d'en consommer à votre retour chez vous, personnellement je l'ai appris à mes dépens et j'ai vu assez de pèlerins s'en plaindre lors de mes voyages et quand j'ai été hospitalier dans les Gîtes de Baziège et de Revel dans le Lauraguais, près de Toulouse et sur le Chemin d'Arles. Mieux vaut se nourrir autrement lorsqu'on fait de grandes marches aussi longtemps, par exemple, consommez énormément des légumes, fruits, pâtes, riz, sardines, maquereaux, thon, oeufs durs, fruits secs, noix, noisettes etc... c'est bourré de vitamines et de sels minéraux. Et en boisson, la bière et le coca sont très énergétique et pour ceux qui le digèrent, buvez souvent du lait. Pour l'eau, j'ai toujours préféré acheter de l'eau minérale, quand c'était possible, et suite à un petit truc que m'a donné un jeune hollandais, j'ai toujours ajouté un demi-coca dans chacune de mes bouteilles, c'est à la fois plus agréable à boire et c'est un apport assez énergétique qui évite la fatigue...

    Pour finir, pour vous éclairer la nuit ou au petit matin, beaucoup de marcheurs et pèlerins connaissent, mais pour ceux ou celles qui n'ont pas connaissance, il existe une petite lampe de poche à la fois petite et très légère ( 70g ) et surtout sans piles, se recharge avec une petite manivelle, qu'on trouve dans des grands Magasins de sport comme Décathlon par exemple :" Intertronic Dynamo." Personnellement je trouve qu'elle est géniale, elle éclaire très bien et surtout tient longtemps la charge...

P1170028 [800x600]P1170081 [800x600]

numérisation0117 [640x480]P1160845 [1024x768]

P1160858 [1024x768]Numériser0064 [800x600]

P1180136 [1024x768]P1180244 [800x600]

P1050753 [800x600]P1050908 [800x600]

P1080152P1210166

P1170704 [800x600] [640x480]P1170759 [800x600] [640x480]

  1) Le Puy-en-Velay ( 2001 ) --  2) Conques ( 2001 ) -- 3) Toulouse Chemin d'Arles ( 2004 ) -- 4) St-Jean-Pied-de-Port ( 2002 ) -- 5) Roncevaux ( 2003 ) -- 6) Col du Somport ( 2005 ) -- 7) Le Pont de Merida Chemin de La Plata ( 2006 ) -- 8) La Cathédrale de Salamanque ( 2006 ) -- 9) Moulin de Tembleque Chemin du Levant et 10) Tolède en 2008 et 2009 -- 11) Ussel Chemin de Stévenson ( 2009 ) -- 12) Au-dessus de l'Océan Chemin du Nord ( 2007 ) -- 13) Devant la Cathédrale de Santiago ( 2003 ) -- 14) Cabo de Fisterra, ultime étape en 2003.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                         Sur le Chemin de Stévenson,

1) Parti en Auvergne des couleurs plein ma tête, --- La coquille au chapeau, j'allais le coeur en fête, --- À la recherche de toutes les teintes de ma palette, --- Très fort déçu, je n'ai eu qu'une triste couleur Blette...

2) Du vieux Rose pâle blafard, quand arrive l'Aube naissante, --- N'ai eu que Gris Décembre à l'Aurore frétillante, --- Du beau Jaune Orangé, au lever du Soleil, --- Dans la brume matinale, qu'une triste teinte Brun Miel...

3) D'un Vert anglais, sur de longs chemins de campagne, --- Au Brun Van Dyck, en arrivant sur la Montagne; --- Pour mes bivouacs dans de très longues nuits Noires d'Ivoire, --- J'espérais ciels étoilés, je voulais y croire...

4) Mais où sont passés mes très beaux cieux Bleus Azur? --- Le Soleil royal d'un Blanc de neige le plus pur, --- Du Bleu Marine au Bleu Pastel et électrique, --- Que l'on voit très souvent dans les Déserts d'Afrique...

5) Mais où sont mes couchants Rouges Pourpres, belle parure, --- Viennent colorer de ses beautés toute cette verdure, --- Dans ces brouillards Gris Pâles, font un vilain ciel sombre, --- De ma triste déception, on ne voit plus que l'ombre.

                                         -------------------------------------------

Pensé sur le beau Chemin de Stévenson et écrit à Ahuy le 12 Octobre 2009

Ami Gilbert d'Ahuy.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 octobre 2013

9) -- Comment préparer un long Voyage à pied sur de longs chemins...?

P1180100 [1024x768]P1180097 [1024x768]

 Telles sont les Questions??? Car, comme de multiples pèlerins de Compostelle ou d'ailleurs, ou voire même des randonneurs ou cheminants sur de très longs chemins de ce Monde, on se pose tous ces mêmes questions parfois sans réponses...  Comment préparer son sac et se préparer physiquement avant de partir de longues semaines à pied, avec uniquement son sac à dos, où il ne faut mettre que le strict minimum vital, pour garder une apparence humaine, tout de même! Et qu'on aura à le porter durant parfois de très longues étapes, comme une tortue porte sa carapace ou un escargot porte sa coquille! Dans un voyage qui avancera lentement et progressivement dans toute sa lenteur...

 Bien entendu, je n'ai nullement la prétention de vous dire très exactement tout ce qu'il faut faire ou ne pas faire, car moi-même, je me suis toujours posé toutes ces questions avant chacun de mes départs et au fur et à mesure de mes longs voyages à pied. J'ai appris, quand-même, par expérience, l'essentiel, pour ne rien oublier, et par de nombreuses expériences douloureuses, pour éviter de les revivre, et enfin, pour vivre le mieux possible de belles aventures vécues sur ces chemins. Donc, je ne vous donnerai lors de prochains articles, que quelques  indications qui pourront peut-être servir à quelques-uns ou quelques-unes d'entre-vous, ce ne seront pas des " conseils ", je le précise à nouveau, pour vous éviter au maximum de tristes galères, chacun ou chacune, prendra bien ce qu'il veut, si ça l'intéresse vraiment.

 Je ne fais cela, qu'uniquement que pour un grand désir de partage avec mes amis pèlerins ou grands marcheurs, alors, tant pis pour les esprits chagrins, et Dieu sait qu'il y en a...qui sont souvent incapables de créer quoi que ce soit, pour partager avec les autres leurs expériences personnelles, mais sont souvent les premiers à critiquer et à ne pas être d'accord avec bien des sujets, et toujours avec cette devise mesquine: " Chacun ses galères et petites misères et Dieu pour tous! " Ainsi va le Monde...

 Si quelques personnes, pèlerins, randonneurs ou cheminants, c'est comme vous voulez, ayant vécu de nombreuses expériences malheureuses et souvent douloureuses, et moult galères lors de leurs longs voyages à pied, et ayant quelques petits trucs ou tuyaux pouvant éviter cela, pour éviter de souffrir inutilement de longues heures de marche et pour mieux vivre ces merveilleux voyages à pied, alors Merci de prendre quelques minutes pour les faire connaître en les mettant dans un petit commentaire sous mes articles à suivre, que je porterai à la fin des articles, si vous n'êtes pas contre,  en citant bien-sûr leur nom ou prénom accompagné d'un lieu. Ainsi, nous pourrons peut-être un jour, répondre à toutes ces questions, tous ensemble, grâce à nos expériences vécues, et qui pourront servir aux futurs grands voyageurs à pied sur de longues distances et de longues semaines...

Ami Gilbert d'Ahuy.

                                         ------------------------------------------------------------------- 

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 octobre 2013

191 -- Comment préparer un long voyage à pied? ( I )

chemin du levant 068 [800x600]chemin du levant 077 [800x600]

  Tout d'abord, il y a cette première Question? Et là je m'adresse surtout aux futurs pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle: Quel Chemin va-t-on choisir? Je m'adresse aussi bien entendu à ceux ou celles qui ne sont jamais partis sur de très longs chemins, souvent pour plusieurs semaines et sur un Chemin de Compostelle. Cela va dépendre pour ces futurs pèlerins ou peregrines, qui à la suite de la lecture d'un ouvrage, d'un reportage à la télé, d'un film au cinéma et surtout, du désir et de la volonté de partir sur un long chemin, en abandonnant son petit train-train habituel et son petit confort de vie. On peut s'aider aussi en visitant des Sites ou blogs sur Saint-Jacques de Compostelle, il en existe pas mal, voir dans ma Page d'accueil. Mais, le Site que je vous invite à consulter en priorité, et bien celui de notre ami Michel d'Auzon-Roch: Mes Chemins de Compostelle où vous n'aurez aucun mal à trouver votre Chemin, grâce à ces supers topos de nombreux Chemins, une mine de renseignements et de merveilleuses photos qui vous feront rêver...

 Tout dépendra également de votre décision de partir seul ou à plusieurs, tout au moins à deux. Pour quelles raisons? Tout simplement, que si malgré-vous, vous ne pouvez partir que seul(e) et que vous n'appréciez pas trop les grandes solitudes, il sera alors judicieux de choisir pour la 1ère fois un Chemin assez fréquenté, où vous pourrez si vous êtes assez ouverts aux autres, rencontrer très rapidement d'autres pèlerins dans votre cas, qui comme vous, n'aiment pas la solitude. Dans ce cas précis, je vous invite alors à choisir le Chemin du Puy-en-Velay ou Via Podiensis, comme le font le plus grand nombre de pèlerins pour le premier départ. Seulement, il vous faudra être vraiment en pleine forme et bien entraîné aux longues marches, car au début, certaines étapes sont assez longues et le départ de ce Chemin est assez ardu dans le passage de l'Aubrac et la région un peu accidentée de Conques, au moins jusqu'à Cahors, ensuite, vous aurez la sérieuse montée du passage des Pyrénées, de Saint-Jean-Pied-de-Port ( 160m ) jusqu'au Col de Bentarte et Col de Roncevaux ( 1400 m ) sur une quinzaine de kilomètres de montée...

  D'autre part, il vous faudra sur ce Chemin être assez organisé pour vous nourrir et il faut souvent réserver à l'avance pour passer vos nuits en acceptant la vie dans de grands dortoirs...ce Chemin du Puy est souvent le premier Chemin choisi par les nouveaux pèlerins, avec l'inconvénient de la course aux Gîtes pas chers, si non, vous avez d'autres accueils, mais c'est toujours plus onéreux, bien sûr! 

  Par contre, si vous aimez voyager à pied solitairement et que vous n'avez jamais fait un Chemin de Compostelle, je vous invite fortement à choisir un Chemin bien plus tranquille, où il y a beaucoup moins de bousculade, comme le deuxième grand Chemin français, c'est-à-dire le Chemin d'Arles ( Via Tolosana ), qui est en plein développement et qui convient bien à ceux ou celles qui n'ont jamais encore fait d'aussi longs voyages à pied, pour une bonne mise en jambe au départ, tout au moins jusqu'à Saint-Guilhem-le-Désert. 

  Autrement, vous avez aussi en France, si vous êtes au moins deux, des Chemins beaucoup moins fréquentés et assez déserts, comme le Chemin de Vézelay ( Via Lemovicencis), le Chemin de Tour ( Paris - Orléans ) ou ( Via Turonensis ), et le moins connu, le superbe Chemin du Piémont, pour ceux ou celles qui aiment la Montagne et qui longe les Pyrénées françaises jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port. Pour ces Chemins, je le répète, je vous invite à partir à plusieurs, car ce sont des chemins de grandes solitudes.

  Enfin, il y a tous les Caminos espagnols, dont le plus important, que vous pouvez faire seul(e) sans problème, c'est à dire le Camino Real Francés, même si vous ne pratiquez pas la langue espagnole, et également le Camino del Norte qui part d'Irun. Ensuite, vous en avez bien d'autres qui traversent le coeur de l'Espagne, dont je vous invite à faire au moins à deux et en ayant un minimum de savoir dans la langue espagnole ( voir mes articles dans les archives du 26 et 28/02/2012 N° 26-1 et 2 ou les Pages 5 à 6 de mon blog et du 5 - 6 et 7/03/2012  N° 26 A-B-C-D et E ou la Page 6, et enfin sur internet: http://www.espagnolfacile.com/,  pour se perfectionner) car ils sont très peu fréquentés et en majorité par les pèlerins espagnols: Camino de la Plata, depuis Séville, Camino de Levante, depuis Valencia, celui du Mozarabe, depuis Grenade et de Malaga, celui de Barcelone depuis Montserrat, celui de l'Ebre, depuis Deltebre, et enfin le Caminho du Potugal ( Via Lusitana ) depuis Libonne. 

Ami Gilbert d'Ahuy.

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]