28 avril 2014

199 --08/04/2001-1ère étape-Chemin de Dijon au Puy-en-Velay ---- Velars-sur-Ouche ----- Bévy -- 20 km...

P1160976 [800x600]P1160977 [800x600]

P1160979 [800x600]P1160978 [800x600]

P1160980 [800x600]P1010859 [1024x768]

P1010860 [1024x768]P1010861 [1024x768]

P1020132 [1024x768]P1020133 [1024x768]

1) et 3) Notre-Dame d'Etang à Velars-sur-Ouche ( près de Dijon ) -- 2) 4) 5) Un petit groupe de notre Club de randonnée ( Les joyeux godillots de Côte d'Or ) m'accompagne jusqu'à Chamboeuf -- 6) 7 ) 8) Entrée et sortie de Chamboeuf, cette fois c'est le grand Départ!  -- 9) et 10) Arrivée à Curley --                                                                                                                                           ---------------------------------------------------------

08 Avril 2001 -- 1 ère étape -- Velars-sur-Ouche ---- Bévy -- 20 km --

À 11 h, au pied de Notre-Dame d'Etand, à Velars-sur-Ouche, sont présents, et vont m'accompagner jusqu'à Chamboeuf: Jean-Marie, Monique, Serge, Annick, Patrick, Colette et mon épouse Danièle, tous randonneurs de notre ancien petit groupe des Joyeux Godillots de Côte d'Or. Le temps au départ est couvert et froid, avec un petit vent glacial venant du Nord, puis toute la journée va alterner avec des éclaircies et des averses de grésil, ça commence bien! Depuis le parking du bas de Notre-Dame, nous attaquons le chemin de croix jusqu'au dessus, cela dure 30 mn. Dur!  Dur!  Pour une mise en route, déjà, ce n'était pas la meilleure solution, et ce n'est que la 1ère d'une longue série d'épreuves qui m'attend et cela durant plusieurs semaines... Cette rude montée a sûrement eu une signification, car au fond de moi, j'ai fortement pensé que je partais dans une sacrée Aventure, avec mes plus de 14 kg sur le dos!  Plus tard, j'ai largement réduit ce poids, c'est avec l'expérience qu'on apprend très vite sur ces longs chemins, à se débarrasser du superflu, et on apprend rapidement à se dépouiller, pour être beaucoup plus léger, car nos petits pieds et nos petites jambes ont déjà bien du poids à transporter toute notre vie!

P1020134 [1024x768]P1020135 [1024x768]

P1020136 [1024x768]P1020137 [1024x768]

P1020138 [1024x768]P1020139 [1024x768]

P1020141 [1024x768]P1020142 [1024x768]

Je pense qu'il n'est pas nécessaire de nommer chaque photo, du fait que je prends souvent les pancartes au début de chaque pays. Juste vous préciser, de ne pas rater après la petite église romane St-Saturnin du XIè siècle, en haut de la Butte de Vergy , de  continuer  voir l'Abbaye de Saint-Vivant plus loin, en haut de son promontoire, qui est du XIIe siècle, en restant sur le GR 7 jusqu'au bout de cette Butte, adorable petit village de Reulle-Vergy, niché dans l'arrière Côte de la Côte viticole de la Côte d'Or, non loin de Gevrey-Chambertin, pour ceux que ça intéresse: prendre la combe Lavaux et à l'entrée de Chamboeuf, tournez à gauche...

                              --------------------------------------------------

Avant de continuer ce voyage, il me faut dire, que pour faire ce trajet de Dijon jusqu'au Puy-en-Velay en Avril 2001, je n'avais aucun Guide particulier, je m'étais rendu compte avec les cartes IGN au 100 000 ème, que le GR 7 et le GR 76 avec qui j'ai alterné tout au long de ce voyage avec des petites routes, partaient tous les deux directement vers le Sud et l'Ouest de Lyon, il ne me restait plus qu'à les suivre et mettre un pied devant l'autre, en portant ma coquille dans le dos, comme un escargot ( Bourguignon ! ) et, en ce temps-là, je n'avais pas pensé et osé dormir à la belle étoile, pour réduire les frais d'hébergements. Il aurait fallu bien sûr, partir en période estivale, pour ne pas mourir de froid dans mon sac de couchage. Je ne connaissais pas du tout le sur-sac de couchage à ce moment-là, d'ailleurs, je ne sais même pas s'il existait en 2001 ( Voir mes articles précédents sur ce sur-sac de couchage ), où je mets quelques photos. Car, même si depuis, le GR 7 et 76 sont accompagnés du sigle de Compostelle, je pense pas qu'il y ait des gîtes peu onéreux ouverts pour les pèlerins sur ce Chemin? Si vous en connaissez, alors n'hésitez-pas à me le signaler dans un petit commentaire sous cet Article, ce serait vraiment sympa! Car cela a été un gros problème pour ce voyage pour moi, jusqu'au Puy-en-Velay. Pour cette 1ère étape, j'ai eu de la chance, un ancien collègue et ami, nous avons fêté notre départ en retraite ensemble, l'ami Georges M. avait une petite résidence secondaire à Bévy, il m'avait proposé le gîte et le couvert ce soir-là! Merci ami Georges, toi qui est parti rejoindre les étoiles un peu trop précocement, nous avions passé une très belle soirée ensemble, et chaque fois que je pense à ce voyage, j'ai une pensée émue pour toi l'ami! 

P1020144 [1024x768]P1020145 [1024x768]

P1020146 [1024x768]P1020147 [1024x768]

P1020148 [1024x768]P1020149 [1024x768]

P1020150 [1024x768]P1020152 [1024x768]

1) Toujours à côté de l'église de Reulle-Vergy, sur la Butte de Vergy, un petit coin idyllique où j'ai fait une bonne petite pause -- 3) L'église de L'Etang-Vergy -- 4) Petit vignoble, juste avant d'arriver à Bévy. -- 6) en face, Collonges-lès-Bévy -- 7) Au fond, à droite de cette belle demeure, où j'ai passé ma première nuit sur ce chemin, chez l'ami Georges. -- 8) Je pense, en arrivant à Chevannes.

                             --------------------------------------------------

 

P1020608 [1024x768]P1020864 [1024x768]

Plan de ce voyage de Dijon au Puy-en-Velay et Plan de l'étape du jour.

 

 

  Déroulement de cette première étape: à part la rude montée du Parking de la Cude jusqu'à la vierge de Notre-Dame d'Etang, montée que j'aurais pu éviter en partant du bas de Corcelles-les-Monts, décision que je ne regrette pas, puisque 3 ans plus tard, je partais le 9 Mai 2004 de Notre-Dame de La Garde à Marseille, pour rejoindre le Chemin d'Arles. Il y a des décisions que l'on prend spontanément, sans savoir pourquoi? Quelque-part, cela a peut-être une signification difficile à comprendre, abscons ou abstrus, vous avez le choix, c'est comme vous voulez, c'est ce que m'avait dit un prof bien sympa dans ma jeunesse...le premier m'avait beaucoup plu! Hihihihi...allez savoir pourquoi?  Je disais donc, petite étape fort agréable, avec très peu de dénivelées, mis à part un régime régulier d'averses de pluie et de grésil, entrecoupé de belles périodes de ciel bleu et un vent froid vif venant du nord, heureusement que j'avais déjà adopté pour ce premier voyage, un " grand parapluie " derrière lequel je m'abritais et qui va me servir plus d'une fois sur ce Chemin, c'est là que je l'ai adopté définitivement, il est devenu mon indispensable compagnon de route, la preuve: je lui ai même écrit un joli petit poème. Après avoir mangé avec mon petit groupe à la Rente de Chamerey, je les laisse à Chamboeuf pour ma grande aventure, en me disant qu'ils doivent penser que je suis un peu " loco " de partir ainsi, seul, pendant plusieurs semaines de marche à pied! La jolie campagne très champêtre de l'arrière Côte viticole défile devant moi, au milieu de jolies collines très verdoyantes et d'adorables petits villages comme Curley, Reulle-Vergy où je prends le temps de grimper jusqu'à la superbe petite église sur la Butte de Vergy, où je fais une bonne petite pause " 4 heures ", dans un endroit bucolique. Puis je redescends trop vite vers l'Etang-Vergy ( Église du XIIe siècle ), en loupant les ruines de l'Abbaye Saint-Vivant, un peu plus loin sur la Butte, dommage! Je suis redescendu vers le pays, au lieu de rester sur le GR 7. J'ai pourtant tout mon temps, l'ami Georges, ex-collègue, avec qui nous avions fêté ensemble notre départ en retraite, m'attend vers les 17h. J'arrive juste à l'heure, précis comme un Chef de Gare! Nous sommes heureux de nous retrouver et passons une très agréable soirée dans son charmant petit gîte qu'il a bichonné de nombreux Week-end. Georges me montre toutes ses belles maquettes de voiliers, dont il est passionné, et tout en appréciant un bon rouge de Bévy, il me demande en se marrant, si je ne suis pas un peu fou de partir ainsi, si loin, avec un sac sur le dos! Chacun sa Passion et Dieu pour tous...lui ai-je répondu.

                              -------------------------------------------------

Hébergements:

 À ce sujet, en 2001 j'étais beaucoup moins organisé qu'ensuite, je naviguais très peu sur internet, il n'y avait aucun Guide sur ce Chemin, je n'ai donc utilisé que des cartes IGN et je suis parti vraiment à l'aventure, en me disant que je trouverais bien des petits Hôtels en passant dans les bourgades. Actuellement, je n'ai pas connaissance à ce jour, qu'il y ait un guide de paru sur ce Chemin qui suit alternativement le GR 7 et GR 76, à part le petit Futé dont voici le Site: www.petitfute.com . Je vais quand-même vous donner quelques adresses  que j'ai glaner ça et là, soit trouvées sur internet, soit lors de balades, dans les environs de mes étapes:

Chamboeuf: Chambres d'hôtes " Les Sarguenots " - 23 rue de Sus Amont 21220 - Chamboeuf - chambres doubles de 60 à 69€ ( www.chambres-hotes.fr )

Curtil-Vergy: Chbres d'hôtes " Le Val de Vergy " - 03.80.61.41.62

Nuits-St-Georges: Chbres d'hôtes " En Charmois " à 5.4 km de Curtil-Vergy - 70€ ---- à Nuits: Ibis budget - lit double à 52€  ---- Demeure de Loisy - 28 rue du Gal de Gaulle ( demeuredeloisy.com ) ou 03.80.61.02.72

Arcenant: Cbres d'hôtes " Campo " - 4 chbres - de 40 à 78€ ( Ouvert tte l'année ) - Tel: 03.80.61.28.93 ou 06.36.94.92.98 

Magny-lès-Villers: Près d'Echevronne, sous Nuits-St-Georges - " La Maison des abeilles " 4 rue de Pernant Tel: 03.80.62.95.42 

Villers-la-Faye: Près d'Echevronne, " Le Verger des Hautes Côtes de Nuits - 8 route de Magny - 03.80.62.95.60

 Voilà, ce qui peut vous aider éventuellement, mais vous voyez qu'au niveau des tarifs, il vaut mieux partir à deux sur ce parcours, ou, si vous êtes adeptes de la nuit à la belle étoile, de partir au début Juin et d'avoir la chance d'un beau temps ensoleillé et assez chaud tout de même.

Ami Gilbert

                              ----------------------------------------------------

Parapluie mon Ami!

Parapluie mon bel Ami, - Tu me suis à l'infini, - Sans toi je ne suis pas bien, - Le bonheur c'est vraiment rien.

Qu'il soit bleu ou bien gris, - Nous serons toujours amis, Un p'tit coin de Paradis, Me suffit quand tu souris.

Tu me sers de parasol, - Lors d'une pause à même le sol, - Dans une sierra désertique, - Tu es un Ami magique!

Ton emploi est multiple, - Je suis fidèle disciple, - Suis-je le seul à te louer? - Secret à ne pas garder.

Poème pour un parapluie, - Tu n'existes que pour la pluie, - Mais tu m'as tellement aidé, - Tu mérites d'être loué!

Sous un coin d'mon parapluie, - Ma passion est infinie, - Je suis le Roi du Monde, - Sur cette belle planète ronde.

Écrit à Ahuy le 22 Juin 2010

Ami Gilbert d' Ahuy.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


30 avril 2014

200 --09/04/2001-2ème étape-Chemin de Dijon au Puy-en-Velay ---- Bévy ----- Nantoux -- 24 km...

P1020154 [1024x768]P1020155 [1024x768]

P1020156 [1024x768]P1020157 [1024x768]

P1020158 [1024x768]P1020159 [1024x768]

P1020160 [1024x768]P1020161 [1024x768]

                              --------------------------------------------------

P1020865 [1024x768]P1020204 [1024x768]

Plan de l'étape et Château à Savigny-lès-Beaune où l'on peut visiter une formidable collection d'avions de chasse militaire, voir mon album: " Sur les traces du Chemin Dijon - Le Puy-en-Velay.

09/04/2001 -- 2ème étape -- Bévy ---- Nantoux -- 24 km --

 Après un bon petit déjeuner très copieux chez l'ami Georges, de grands remerciements et une bonne poignée de mains, Georges me souhaite " Bon chemin ", ce sera le premier hôte à me le souhaiter dans cette grande aventure à pied. Je prends la direction de collonges les Bévy, juste en face, puis passe dans tous ces merveilleux petits villages de l'arrière Côte de la Côte d'Or: Chevannes, Arcenant, Echevronne, Pernand-Vergelesses...où une grosse averse se prépare, je m'arrête dans un Bar pour boire un petit coup, j'ai vu ce matin sur mon carnet de route, que demain c'est la St-Fulbert, donc en marchant, je me suis rappelé du dicton populaire de la St-Robert: La pluie, le jour de la St-Robert, Fulbert ou Gilbert, de bon vin remplira ton verre... et c'est ce que j'ai fait, étant à Pernand-Vergelesses, qui fait partie des meilleurs crus de la Côte d'Or, santé! 

P1020162 [1024x768]P1020163 [1024x768]

P1020164 [1024x768]P1020165 [1024x768]

P1020166 [1024x768]P1020167 [1024x768]

P1020168 [1024x768]P1020169 [1024x768]

P1020170 [1024x768]P1020171 [1024x768]

P1020172 [1024x768]P1020173 [1024x768]

Puis je continue jusqu'à Savigny-le-Beaune où je m'arrête manger ma maigre pitance de pèlerin assis sous un abri-bus, l'unique Bar du pays est fermé ce jour-là! Pas de pot ! C'est le cas de le dire, ce ne sera donc que de l'eau...poil au dos! Une fois fini, je reprends mon p'tit bonhomme de chemin sur le GR 7 quand brusquement, il fait un temps épouvantable, un vrai déluge, vent en raffales, chemins inondés et boueux, descentes très glissantes jusqu'à Bouze-lès-Beaune...un temps à ne pas mettre un pèlerin dehors!

P1020175 [1024x768]P1020176 [1024x768]

P1020178 [1024x768]P1020183 [1024x768]

P1020185 [1024x768]P1020190 [1024x768]

P1020194 [1024x768]P1020184 [1024x768]

 Pour une mise en forme, ç'en est une! Pas gâté du tout l'ami Gilbert! Je commence à avoir mal aux épaules, au tibia droit et au coup de pied gauche...la total! Dans ma p'tite tête ça commence de gamberger sérieux, il y a un méchant malin qui me dit: mais qu'est-ce-que tu vas faire dans cette galère? Et un p'tit ange ben gentil qui lui me susurre: courage l'ami pèlerin, un bon gîte ce soir t'attend à Nantoux. En effet, un ami pèlerin d'Ahuy, Daniel Lecomte, m'a donné une bonne petite adresse, une cousine, si je me souviens bien, Mme Germain, que j'ai appelée la veille de partir, et qui a accepté de me recevoir ce soir, une chance pour moi, sinon, il m'aurait fallu pousser jusqu'à St-Romain où il y a un petit Hôtel, mais c'était encore 3.5 km en plus...revenons à nos moutons...j'en était à mon conflit intérieur entre deux décisions à prendre, j'abhorre ces moments-là. J'étais au bord de l'abîme dans une situation quasi désespérée dans un accablement total, quand une accalmie arrive et que j'aperçois Nantoux au loin...ouf! J'étais prêt à ajourner mon voyage à une date ultérieure.

P1020190 [1024x768]P1020191 [1024x768]

P1020195 [1024x768]P1020196 [1024x768]

P1020201 [1024x768]P1020202 [1024x768]

P1020208 [1024x768]P1020214 [1024x768]

J'arrive enfin à Nantoux vers 16h30, le bas de mon pantalon et mes chaussures trempées et crottées, après avoir parcouru 24 bornes, quasiment tout sous une pluie battante, Madame Germain m'attendait, j'avais dit vers 16h, une dame très charmante, qui me propose d'emblée un bon café bien chaud, accompagné de petits gâteaux délicieux, accueil qui me fait très vite oublier mon infortune de cette journée pluvieuse et tourmentée, j'ai eu ce soir-là un formidable accueil chez les Germain à Nantoux. Puis elle me montre ma chambre et me donne de vieux journaux pour décrotter mes godillots boueux. Une fois seul, une bonne douche bien chaude chasse le méchant malin dans les oubliettes, je peux me faire café ou chocolat à volonté, j'ajouterais volontiers une nouvelle étoile à Madame Germain, puis après avoir relevé mes notes et quelques vers poétiques sur mon carnet de route, je tombe délicieusement dans les bras de Morphée...Zzzzzz

P1020218 [1024x768]P1020219 [1024x768]

P1020220 [1024x768]P1020222 [1024x768]

P1020223 [1024x768]P1020224 [1024x768]

P1020226 [1024x768]P1020227 [1024x768]

                               --------------------------------------------------

Hébergements: 

 Comme je le disais précédemment, ce Chemin de Dijon jusqu'au Puy-en-Velay, même s'il est maintenant balisé en grande partie, tout en empruntant souvent le GR 7 ou 76, par le sigle des chemins de St-Jacques, je n'ai pas encore personnellement connaissance d'un Guide de pèlerin qui donne des adresses d'hébergements pas chers. C'est pour cela que je vous indique parfois, sans aucunes précisions, certains endroits, sans tarifs ni numéros de téléphone.  Par contre, j'écris certaines adresses personnelles dans mes articles, où j'ai pu dormir en 2001, adresses où l'on a bien voulu m'accueillir, et je les remercie encore une fois au passage, mais, qui ne sont pas forcément ouvertes pour tout le monde. Donc, les adresses que je vous cite, ont été relevées soit lors de mes balades, soit dans des recherches sur internet. Dans les environs de Nantoux:

Comblanchien: Chambres d'hôtes " Le Reflet des Vignes " - 7 Rue du Miroir - Tel: 03.80.36.99.38 ou -  "lerefletdesvignes.fr ".

Savigny-lès-Beaune: Gîte " Au Ciel d'or " - www.gîte-aucieldor.net - 13 Rue du Ciel - Tel: 03.80.21.53.11 --- ou Mme   Bullier Michèle - 18 Rue Chanoine Donin - Tel: 03.80.21.51.68 --- ou Camping " Les premiers Près " - Route de Bouilland 21420 - Savigny-lès-Beaune - Tel: 03.80.26.15.06

Beaune: www.airbnb.fr/Beaune dès 39€ la nuit --- www.booking.com/Beaune-Hotels --- www.trivago.fr/Hotel-Beaune-Pascher , dès 42€ lit double --- www.accorhotels.com --- www.hotel-bb.com, dès 39€. ---

Bouze-lès-Beaune: La Cadolle - Grande Rue - www.tripadvisor.fr, dès 33€

Nantoux et Meloisey: chambres d'hôtes très onéreuses pour personne seule, aux environs de 100€!

Saint-Romain - Hôtel " Les Roches ** " Place de la Mairie - Guillaume et Séverine Crotet - Chambre double à 50€. 

Bien entendu, ce ne sont que des informations, à vous de vérifier et de réserver par téléphone avant de partir...

                               --------------------------------------------------

 Comme j'ai été accompagné toute la journée par des averses généreuses, il pleurait du ciel des seaux d'eau, je vous offre ce petit texte écrit de façon poétique:

Il pleure dans mon coeur,

Il pleure dans mon coeur, -Comme une triste langueur, -Tombe douce pluie, -Sur cette courte vie.

Il pleure dans mon coeur, -À n'importe quelle heure, -Des larmes de regrets, -J'oublie les secrets.

Il pleure dans mon coeur, -Des mots de rancoeur, -Sur d'anciens amours, -Qu'on oublie toujours...

Il pleure dans mon coeur, -Sur d'anciens bonheurs, -J'ai tout oublié, -Tout mon vieux passé.

Il pleure dans mon coeur, -Un jour de bonne heure, -La pluie du matin, -N'arrête le pèlerin.

Griffonné sur mon carnet de route ce jour-là, et écrit le 15 Mai 2009 à Ahuy

Ami Gilbert.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 mai 2014

201 --10/04/2001-3ème étape-Chemin de Dijon au Puy-en-Velay----Nantoux-----Nolay--19 km...

P1020270 [1024x768]P1020231 [1024x768]

P1020233 [1024x768]P1020234 [1024x768]

P1020238 [1024x768]P1020239 [1024x768]

1) Falaises d'Orches -- 2) Eglise de Nantoux, à la sortie -- 3) Très originale petite maison dans les vignes -- 4) 5) et 6) J'arrive à Meloisey -- 

                              --------------------------------------------------

10/04/2001 -- 3 ème étape -- Nantoux ---- Nolay -- 19 km --

 Excellente soirée et bonne nuit chez les Germain à Nantoux, adresse qui m'a été donnée par un ami pèlerin d'Ahuy, Madame Germain étant sa cousine, et qui a bien voulu me recevoir chez elle comme invité ce soir-là, cette Dame est absolument charmante, j'ai un petit Gîte tout équipé, rien que pour moi tout seul, donc, je peux me faire du café, du chocolat à volonté, ou voire même mes petites soupes en sachet, qui sont excellentes contre la fatigue, pleines de sels minéraux, je ne le dirai jamais assez aux pèlerins ou grands randonneurs, pour rester en forme physique, boire de l'eau c'est bien, mais des liquides chauds, c'est beaucoup mieux! Surtout pour les muscles et contre les contractures et tendinites.

P1020240 [1024x768]P1020241 [1024x768]

P1020242 [1024x768]P1020243 [1024x768]

P1020245 [1024x768]P1020246 [1024x768]

1) À la sortie de Meloisey, vous pouvez voir que le GR 7 est super signalé, il le sera jusque dans les Monts du lyonnais où on le quittera pour rejoindre Le Puy-en-Velay. -- 2) Qu'est-ce que ça doit être agréable les petites réunions en famille dans ce merveilleux cadre de la haute Côte -- 3) Petite route fort agréable! -- 4) Attention! À cet endroit, juste avant d'arriver à Saint-Romain, il vous faudra choisir entre rester sur le GR 7, en passant par le dessus des roches, ou continuer sur cette petite route en direction de Saint-Romain, Evelle, Baubigny et La Rochepot, si vous désirez visiter cet ancien Château de La Rochepot, rénové depuis quelques années. Ensuite, de là, vous pouvez revenir un peu sur Baubigny et à la fourche, prendre à gauche pour retrouver le GR 7 au-dessus, qui redescend directement sous les falaises de Cormot, c'est l'itinéraire que j'ai pris avec une ou deux variantes. -- 5) et 6) Arrivée dans Saint-Romain, ce beau village est magnifique!

                              --------------------------------------------------

Toujours la veille à Nantoux, chez les Germain, après que Madame m'ait fait visiter le Gîte et m'indique l'heure du repas du soir, elle s'en va à ses occupations et, de mon côté, je prends une très bonne douche bien chaude, qui me fait très vite oublier toutes les douches glacées de la journée et qui va rapidement atténuer toutes mes petites douleurs musculaires, puis, après avoir pris quelques notes et étudier l'étape du lendemain, je me fais un bon chocolat et je m'écroule ensuite sur mon lit avec certain plaisir, pour une bonne sieste d'une heure. À 19h30, pile-poil, la charmante hôtesse Madame Germain, m'amène une soupe délicieuse à l'ognon ( Pas de problème, je suis seul cette nuit! Car l'ognon a un drôle d'effet pour moi... ), et une non moins délicieuse omelette aux champignons du pays, charcuterie maison et fromages, pomme et poire...je peux dire que j'ai été super gâté ce soir-là à Nantoux! Merci encore chère Madame Germain, qui, malheureusement depuis, nous a quitté et n'est plus de ce Monde, mais dans celui des étoiles...ce sont des petites attentions et des petits moments sur ces chemins, et surtout, de bien braves personnes qu'on oubliera plus jamais, comme toutes ces belles rencontres humaines, parfois très éphémères, rencontrées ça et là, dans d'inoubliables soirées dans des Gîtes et Auberges, le long de ces grands Chemins! C'est aussi cela, les Chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

P1020247 [1024x768]P1020248 [1024x768]

P1020249 [1024x768]P1020250 [1024x768]

P1020251 [1024x768]P1020252 [1024x768]

Magnifique petit village de Saint-Romain situé non loin d'Auxey-Duresses, de Meursault et Beaune, il vaut vraiment le détour, vous pouvez aussi prendre une petite route pour accéder au-dessus des falaises, avec une merveilleuse vue sur tout le village.

                              --------------------------------------------------

 Ce matin du 10 Avril 2001, lors de ma 3ème étape, je pars de Nantoux avec un temps très gris et très froid, avec en plus, un vent terrible à décorner des bisons, après Meloisey. À Saint-Romain, une dame et son fils parlent devant leur maison, je leur demande s'il y a un Bar,  elle me propose alors de me faire un café! Bien entendu, j'accepte volontiers, est-ce le geste ou le café? J'avoue que ça m'a bien réchauffé, merci chère madame! Puis je continue le long d'une charmante petite route totalement déserte, qui fait un peu montagne russe, je passe à Evelle, Baubigny et après La Rochepot, je reviens sur mes pas en direction de Baubigny, où juste avant, vers une fourche, je pars sur la gauche pour une bonne ascension de plus de 100 m de dénivelée sur un bon kilomètre, et je débouche sur le plateau où la pluie revient en force sous forme d'averses violentes, mélangées à de la neige fondue et un vent épouvantable, c'est à peine si je peux tenir debout et tenir aussi mon grand parapluie écrasé littéralement sur mon chapeau et mon sac à dos, c'est bien là que j'ai appris à me servir de mon grand parapluie, au beau milieu de cette tourmente...Wahouuu...bizzz...feuuuu...! Imaginez un peu le pauvre pèlerin, qui se demande dans quelle galère il est parti!

P1020255 [1024x768]P1020258 [1024x768]

P1020259 [1024x768]P1020264 [1024x768]

P1020272 [1024x768]P1020271 [1024x768]

1) Petit lavoir à la sortie de Saint-Romain, du temps où la machine à laver n'existait pas, et que les dames étaient sacrément courageuses, faut le dire! -- 2) Jolie petit route, mais un aperçu de la petite montagne russe... -- 3) 4) 5) et 6) vers Orches et une sérieuse montée sur le plateau où m'attend la tempête à nouveau! 

                              ---------------------------------------------------

Vers 13h enfin, lors d'une petite accalmie et dans une descente de combe ultra glissante, sous les falaises de Cormot, tout en restant debout et sous mon parapluie, je réussis à grignoter un bout, entre 2 averses, puis à nouveau une super descente sur Cormot-le-Grand, ma canne télescopique et mon parapluie me servant de deuxième canne, m'ont bien servis sur ce chemin rocheux et boueux, j'ai eu beaucoup de mal à ne pas me retrouver sur les fesses... puis en arrivant à Cormot-le-Grand une belle éclaircie revient brusquement et je m'arrête quelques minutes devant une villa où le propriétaire passe sa retraite à sa façon, en construisant un village miniature:

P1020285 [1024x768]P1020286 [1024x768]

P1020287 [1024x768]P1020289 [1024x768]

P1020294 [1024x768]P1020295 [1024x768]

 Vous pouvez aussi si vous êtes là par mauvais temps, éviter de descendre par les falaises de Cormot, car c'est ultra-glissant. Vers Orches, monter sur la falaise pour rejoindre la D 906 et à Bel-Air, descendre par la D 111E sur Vauchignon, où se trouve l'un des multiples Cirques du Bout du Monde en France, puis rester sur cette petite route jusqu'à Cormot-le-Grand et Nolay.

P1020296 [1024x768]P1020297 [1024x768]

P1020298 [1024x768]P1020299 [1024x768]

P1020300 [1024x768]P1020302 [1024x768]

Petit village mignature à Cormot-le-Grand, c'est très original, le GR 7 passe devant.

 J'arrive enfin à Nolay où je trouve rapidement l'Auberge relais " Le Sainte-Marie " Ouf! Où j'avais réservé la veille à Nantoux, demi-pension pour 35€ ( 230 francs en 2001 ), ça m'avait grèvé un peu mon budget, tant pis, on fera des économies plus tard, ce ne sera pas la dernière fois sur ce chemin, où il n'y avait pas de gîtes ouverts pour les pèlerins en 2001, je pense qu'il en est de même actuellement, à moins que certaines Communes le fassent un jour ou certaines Associations jacquaires de la Région. Chaleureux accueil à l'Hôtel Ste-Marie, qui accueillait souvent des groupes de randonneurs, peut-être le fait-il encore? 

P1020303 [1024x768]P1020304 [1024x768]

P1020305 [1024x768]P1020306 [1024x768]

P1020310 [1024x768]P1020311 [1024x768]

Arrivée à Nolay, très proche de Cormot-le-Grand -- 3) 4)  Petite chapelle Saint-Pierre très originale avec son petit chapeau à la russe, de style gothique orné d'un clocher à bulbe. -- 5) et 6) Le château de La Rochepot avec son beau toit bourguignon.

P1020866 [1024x768]P1020314 [1024x768]

P1020499 [1024x768]P1020500 [1024x768]

Plan de l'étape de Nantoux à Nolay -- 3) et 4) L'église romane du XVème siècle et les Halles médiévales du Marché du XIVème siècle.

                              --------------------------------------------------

Déroulement de cette étape de Nantoux à Nolay:

 Étape très agréable et d'une très grande beauté, au niveau paysages, et superbes petits villages. Vous avez deux options pour le tracé: soit vous suivez à la lettre le GR 7 qui, juste à Saint-Romain, va vous monter au-dessus du plateau et des falaises, où vous aurez de superbes points de vue sur la vallée de la Saône, Meursault et Chagny...en définitive, c'est l'itinéraire que je vous conseille vivement, même si la petite côte de St-Romain jusqu'à la D171, est très ardue, et vous pouvez voir le pourquoi dans mes photos précédentes. Car personnellement, j'avais choisi de quitter le GR7, suite à un conseil d'un jeune rencontré à St-Romain, ce jour-là, il faisait un temps très désagréable avec des rafales de pluie et de vent excessivement violentes sur le dessus du plateau, et assez risqué à cause du vent et des chemins glissants, donc, aucun intérêt pour les points de vue! Soit la petite départementale D17 E qui part de St-Romain en direction d' Évelle, Bobigny et La Rochepot, bien que très agréable, est une véritable petite montagne russe, c'est absolument casse-pattes! Par beau temps calme, je vous invite à suivre le GR 7 au-dessus, très belles photos à faire sur les paysages et villages au-dessous. D'autre-part, toujours par mauvais temps, à hauteur d'Évelle, quittez le GR7 et montez vers la D 906 dans le lieu-dit de Bel-Air, puis prenez la D 111E qui va vous mener à Vauchignon. Si vous avez le temps et le courage, vous pouvez faire un tout petit détour au Cirque du Bout du Monde, juste avant Vauchignon, c'est pas tous les jours qu'on peut aller au bout du Monde! Ensuite vous descendrez sur Cormot-le-Grand et Nolay. Cela vous évitera de vous casser la figure dans le chemin ultra-glissant sous les falaises de Cormot.

Hébergements à Nolay et dans les environs:

Nolay: Chambres d'hôtes / B&B Esprit d'un moment de 55 à 59€  - 16-18 Rue Sadi Carnot 21340 - Nolay --- Auberge Hôtel "" Le Sainte-Marie - Chambre à partir de 64€  - 38  Rue de la République --

Change: à 2 km au Sud de Nolay, sur le GR 7, et 5 km avant Santenay - Cuisine équipée et Salle d'eau - 17€  - la Nuit! Gîte N° 5023 -  Contactez la Mairie de Change au 03.85.91.13.44

                              --------------------------------------------------

P1020308 [1024x768]P1020309 [1024x768]

Le clocher de l'église romane St-Martin de Nolay du XVème siecle et Lazar Nicolas Marguerite Carnot né à Nolay le 13/05/1753, et mort à Magdebourg en allemagne le 02/08/1823, grand mathématicien et physicien, grand-père de Sadi Carnot.

                              --------------------------------------------------

 Il est vrai, que pour partir pour de telles expéditions, sur de longs chemins à pied, et pour de longues durées, que ce soit pour Compostelle, Rome, Jérusalem et d'ailleurs...il faut surtout être super bien entraîné et assez costaud, pour supporter tous les temps et toutes les difficultés qui s'accumulent chaque jour de marche, en fait, il faut absolument être très passionné par la marche à pied, et être quelque-part, un peu aventurier des grands chemins. C'est pour cela que, un jour, que j'étais hospitalier au Gîte de Baziège, près de Toulouse, sur le Chemin d'Arles, et que j'attendais la venue de pèlerins, j'ai alors pris brusquement une feuille blanche et j'ai griffonné rapidement, inspiré peut-être par ma Muse habituelle...ce petit texte écrit, de façon poétique:  La Passion du pèlerin,

Oh! Lumière éclatante, sur des chemins sans fin, -- Oh! Chaleur écrasante, sous un ciel d'airain, 

Oh! Solitude exaltante, d'un désert inhumain, -- Oh! Plénitude de l'esprit, dans un corps serein.

Que n'ai-je tant aimé ces chemins de pèlerins, -- Que ma vie finissante, je vis avec entrain,

Que mon amour de ce Monde, j'aime tel un refrain, -- Que mes attentes soient comblées, l'Espagne demain.

Tel Ulysse parti pour un voyage incertain, -- Tel Marco Polo, le Monde au creux de sa main,

Tel Cristophe Colomb, qui cherchait les Indes en vain, -- Tel ce Jones, à la poursuite d'un diamant divin!

Comme j'aime ces belles rencontres sans lendemain, -- Comme j'aime cette vie d'aventures sur de grands chemins,

Comme j'aime cette Nature, moi le grand terrien, -- Comme j'aime ces beaux chemins, qui n'ont aucune fin! 

Texte écrit à Baziège le 14 Avril 2009, juste avant de rejoindre le Chemin du Levant ( Valencia )

Ami Gilbert d'Ahuy.

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2014

202 --11/04/2001-4ème étape-Chemin de Dijon au Puy-en-Velay ---- Nolay ----- Givry -- 27km...

P1020502 [1024x768]P1020504 [1024x768]

P1020505 [1024x768]P1020507 [1024x768]

P1160982 [800x600]P1020509 [1024x768]

1) L'Hôtel Ste-Marie 18 Rue de la République ( Tél: 03.80.21.73.19 ) où j'avais réservé la veille, accueil très chaleureux, très propre et bonne cuisine, l'Auberge reçoit souvent des randonneurs ( Cela m'était revenu à 37€ demi-pension en 2001, très correct, même si je ne pouvais pas me permettre cette somme tous les jours, ça les vaut! On verra plus tard pour les économies. -- 2) et 3) À la sortie de Nolay, sur le GR 7, le Clos des 4 Saisons, chambres et table d'hôtes qui n'existait pas en 2001, je ne connais pas les tarifs, voir sur internet, l'endroit est super calme et assez tentant. -- Ce beau cheval de trait doit penser: " Tiens! encore un pèlerin qui passe...la pluie du matin n'arrête pas le pèlerin! Mais fait pousser mon casse-croûte ! " -- 5) et 6) En arrivant à la Montagne des Trois Croix une bonne averse se prépare! À nouveau c'est l'horreur: pluie, neige fondue, vent violent et chemin détrempé...le pèlerin baisse la tête, son parapluie aussi!

                              -------------------------------------------------- 

11/04/2001 -- 4ème étape -- Nolay ---- Givry -- 27km --

 Excellente soirée et bonne nuit à l'Hôtel Ste-Marie où j'ai été très bien accueilli, nourriture très correcte et petit-déjeuner assez copieux, ils accueillent souvent des groupes pédestres. Je les quitte en me délestant de 37€, rien à dire, mais faudrait pas que cela devienne une habitude tout au long de ce chemin, car je vais finir par faire la plonge et le ménage pour payer mes soirées! Départ à 8h45, comme de bien entendu, il pleut! Et il m'arrive une drôle d'aventure en traversant Nolay, ça n'arrive qu'à moi, bien-sûr! Une voiture bleue de Police arrive à ma hauteur et l'un des gendarmes me demande une pièce d'identité, ça dure au moins 10 minutes, sous une pluie battante et des bourrasques de vent, c'est le comble! Pas étonnant, avec ma gueule de métèque, mon feutre noir, une barbe hirsute et ma coquille St-Jacques accrochée sur mon sac à dos, déjà, un délit de faciès en 2001! Bref! Comme dirait Pépin! Passons...ils font leur boulot...je veux bien! Puis, après moult recherches dans un listing, coups de téléphone je ne sais où? On me rend ma carte d'identité sans un " Mot " et sans même me dire: Bon chemin pèlerin ou " Buen Camino Amigo "! Moi non plus, je dis pas un mot, remballe ma pièce d'identité, en tenant difficilement ma canne et mon parapluie, sous les coups de boutoir du vent,  je re-baisse la tête, et file sur mon chemin, en maugréant intérieurement comme un beau diable trempé...Si! J'aurais pu leur dire que j'étais fils d'un Gendarme, j'ai pas pensé!... La montée sur la montagne des Trois Croix devient un Chemin de Calvaire, c'est l'horreur! Pluie, neige fondue, vent fort, chemins inondés et boueux, temps à ne pas mettre un pèlerin dehors. Décidément, la journée commence bien!

 P1160984 [800x600]P1020510 [1024x768]

P1020867 [1024x768]P1020512 [1024x768]

P1020515 [1024x768]P1020516 [1024x768]

1) Sur la droite du GR 7 avant Santenay, La Chapelle St-Jean où j'avais prévu de faire un petit détour, mais, vu le temps perdu à me faire contrôler à Nolay, et vu qu'il y a 27 bornes ce jour-là, je laisse tomber et continue mon chemin... 2) Arrivée à Santenay avec ces jolis toits bourguignons et ces beaux vignobles. -- 3) Plan de l'étape de Nolay à Givry, à l'Ouest et pas très loin de Chalon-sur-Saône -- 4) Très belle fresque sur un mur des Caves Prieur-Brunet à Santenay -- 5) Le Casino de Santenay où je n'ai jamais mis les pieds, me connaissant, ça vaut mieux! -- 6) Domaine du Château de Santenay -- Philippe le Hardi ( IX - XII - XVIIe Siècles ). 

P1020519 [1024x768]P1020523 [1024x768]

P1020524 [1024x768]P1020525 [1024x768]

P1020526 [1024x768]P1020527 [1024x768]

1) L'église et le clocher de Santenay au pied des vignes. -- 2) À la sortie de Santenay en direction de Corchanu, ce petit pont avec ces curieuses décorations pour mettre des fleurs, c'est assez rare. -- 3) Pont au-dessus de la Dheune il me semble me souvenir, mais j'en suis pas sûr! -- 4) et 5) Alors là, buvez un bon coup et respirez fort, la côte de Corchanu est assez raide et longue, surtout avec un gros sac à dos! -- 6) En quittant un peu le GR 7 à Chamilly et en revenant sur la gauche sur la D 109, on peut voir cette propriété viticole: le Château de Chamilly.

                              --------------------------------------------------

 Arrivé au-dessus de la montagne des Trois Croix à 521m, je m'abrite comme je peux, du vent et de la pluie quelques minutes derrière une des 3 croix, pour faire une petite pause café et manger une pomme, fruit excellent aussi pour les grands marcheurs, n'hésitez-pas à en manger souvent sur vos chemins. Je ne m'attarde pas longtemps, car la pluie devient rapidement de la neige, je mets le sac sur le dos et je commence à descendre sur Santenay prudemment, car il ne me manquait juste que des skis de fond, tellement ça glissait! À hauteur de la Chapelle St-Jean, une accalmie arrive, j'avais prévu hier soir de faire un petit détour pour revenir à St-Jean, mais, vu la perte de temps au départ de Nolay et mon contrôle d'identité par deux gendarmes, dont je n'ajouterai rien! Et, ce temps pourri ce matin, je laisse tomber cette idée et continue sur Santenay où j'arrive avec une petite éclaircie. Je prends en photo le Casino de Santenay où je n'ai jamais mis les pieds, et ça vaut mieux pour ma bourse...je me dirige vers le Domaine viticole du Château de Santenay " de Philippe le Hardi ( IX, XII et XVIIème siècles ) où, je fais à l'extérieur, une petite pause repas sur un banc. Je me dirige ensuite vers Corchanut où m'attend une terrible côte abrupte, avec un sérieux dénivelé, on passe de 220m à 451 m sur une très courte distance, et sur une petite route toute droite! Malgré la fraîcheur ce jour-là, j'ai quand même eu très chaud! Une vraie ambivalence! Et arrivé en haut d'une jolie petite colline avec un dévers de chaque côté, je commence pour la première fois à me sentir un peu pèlerin de Compostelle et que je sens que je vais le devenir pour toujours...Ad vitam aeternam!

P1020529 [1024x768]P1020531 [1024x768]

P1020532 [1024x768]P1020533 [1024x768]

P1160985 [800x600]P1020537 [1024x768]

 1) et 2) Sortie de Chamilly et petite montée après cette croix -- 3) Arrivée sur Aluze -- 4) Clocher de l'église d'Aluze -- 5) À nouveau une giboulée ou cabri, on est en Avril, photo prise vers l'Entonnoir, avec Mercurey en contre-bas sous une averse de petits grêlons. -- 6) En entrant dans St-Martin s/s Montaigu...qu'elle est jolie notre douce France! Avec tous ces beaux petits villages au beau milieu de nos campagnes.

 J'arrive rapidement à Mellecey où je quitte le GR7, et, par des petites routes, je débouche sous Dracy-le-Fort, pour redescendre sur Givry, en évitant la grosse départementale D981. Une fois entré dans Givry, je trouve rapidement le petit Hôtel du Raisin où j'avais réservé, à nouveau 37€ de moins dans mon escarcelle, c'est un bien grand mot, car elle était loin d'être bien garnie! Ma bourse plate! Je ne sais pas si ce petit Hôtel est toujours ouvert, d'un confort assez moyen, mais, où j'ai très bien mangé le soir, bonne cuisine très familiale et excellent accueil, ce qui m'a bien réconforté après cette étape que j'ai trouvé assez longue et assez fatiguante, pourtant que 27 bornes, mais les giboulées, cabris, averses froides et chemins glissants, devaient y être pour quelque-chose!  

P1020538 [1024x768]P1160986 [800x600] 

P1020547 [1024x768]P1020550 [1024x768]

P1020551 [1024x768]P1020553 [1024x768]

1) 2) 3) Arrivée à Givry -- 4 ) Petit clocher assez original -- 5) On passe dessous pour rejoindre la rue principale où se trouve mon Hôtel -- 6) L'Hôtel-Restaurant du Raisin où je vais manger et dormir, à la fin de ma 4ème étape sur ce Chemin.

                              --------------------------------------------------

Hébergement à Givry

 À part l'Hôtel Restaurant du Raisin, je n'ai pas d'autres adresses à vous proposer, et, je me demande si cet Hôtel est toujours ouvert? Autrement, il y a des chambres d'hôtes, mais, un peu trop luxueux pour un pèlerin. Le plus près, il vous faut faire un détour à Chalon-sur-Saône avant d'arriver à Givry, rajouter 7 à 8 km en plus pour l'étape, juste après Mellecey, passer à Dracy-le-Fort et Vessey. À Chalon-sur-Saône, de nombreux petits Hôtels à partir de 27€.

                              --------------------------------------------------

Le 11 Juin 2005 sur le Chemin d'Arles, lors de l'ascension du Col du Somport, je me suis trouvé seul un soir dans l'adorable petit Gîte de Borce et comme il y avait de l'orage dans l'air, je suis resté sagement dans la petite cuisine où, pour la 1ère fois, j'ai écrit un petit texte poétique qui sera suivi par bien d'autres ensuite:

Le Chemin des étoiles de Compostelle

ou le Chemin de l'ami Gilbert,

Des Paysages et des Visages sans fins, -- Tout au long de ces immenses chemins;

Sans jamais me lasser des lendemains, -- Avec d'inoubliables pèlerins

Qui repartent chaque jour vers leurs destins, -- En serrant fort leurs bourdons de leurs mains,

Et en sifflotant des vieux refrains...

Pour vivre ces belles aventures enfin, -- Par monts et par vallées, l'esprit serein;

Aventure humaine née sous Constantin, -- Ces longues files de cheminants chrétiens;

Marcheurs ressemblants à des baladins, -- D'un autre temps, le long de ces chemins,

Allant à Compostelle, voir Jacques le Saint!

Texte écrit au Gîte de Borce , Col du Somport dans les Pyrénées, le 11 Juin 2005.

Ami Gilbert d'Ahuy.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

12 mai 2014

203 --12/04/2001-5ème étape-Chemin de Dijon à Le Puy-en-Velay ---- Givry ----- Saint-Gengoux-le-National -- 26km...

P1020554 [1024x768]P1020556 [1024x768]

P1020558 [1024x768]P1020559 [1024x768]

P1020560 [1024x768]P1020561 [1024x768]

1) et 2) À la sortie de Givry, cette curieuse petite chapelle et ce coin bucolique de Maison Dieu -- 3) et 4) Saint-Désert et sa curieuse église fortifiée -- 5) et 6) En rejoignant le GR 76 au-dessus de Buxy et Montagny-lès-Buxy par des petites routes, ce petit coin de France est vraiment adorable avec ces jolies collines couvertes de vignobles. Un jour, si vous avez le temps, quittez un peu l'Autoroute à Chalon-sur-Saône Sud, puis prendre la voie rapide N80 - E607 direction Montchanin, puis sortez à St-Désert, ça vaut bien le détour...

                              --------------------------------------------------

12/04/2001 -- 5 ème étape -- Givry ---- Saint-Gengoux-Le-National -- 26 km --

 Bien dormi à l'Hôtel du Raisin à Givry, malgré un peu d'humidité dans la chambre, mais vu le temps, ce n'est pas très étonnant. Par contre, hier soir, au Resto de l'Hôtel, j'avais une énorme entrecôte-frites délicieuse, que j'ai eu bien du mal à finir, ça m'avait remonter le moral! Ce matin en me levant, le temps était toujours gris et menaçant, puis le temps de déjeuner, les éclaircies sont revenues, entrecoupées régulièrement de courtes averses froides. Je pars à 9h bien calé par un bon petit-dej copieux, et il me faut rejoindre le GR 76 dans les dessus vers Jambles. Puis réflexion faite, je reste sur une petite départementale totalement déserte, en direction de St-Désert, où là je prends la D69  qui monte gentiment au-dessus de Bissey-ss-Cruchaud, et là, je retrouve le GR76 en dominant la vallée de la Saône et la grande forêt Domaniale de la Ferté.

P1020562 [1024x768]P1020564 [1024x768]

P1020565 [1024x768]P1020567 [1024x768]

P1020568 [1024x768]P1020572 [1024x768]

1) Étrange petit clocheton à Buxy -- 2) et 3) Agréables petites routes pour rejoindre Montagny-lès-Buxy -- 4) 5) et 6) Cette fois je suis au-dessus où je retrouve avec plaisir le GR76 qui est aussi maintenant balisé Chemin de Compostelle.

                              --------------------------------------------------

Après avoir quitté Givry sur une petite route peu fréquentée, je passe à Poncey, Saint-Désert où je m'arrête prendre un petit café dans un Bar bien sympathique, puis je continue vers Rosey où il y a de superbes villas très fleuries et je prends la D69 qui monte très gentiment en biais jusqu'au dessus de Montagny-lès-Buxy où je retrouve enfin mon petit GR76 qui domine toute la vallée de la Saône, avec au loin Chalon-sur-Saône et au-dessous Buxy puis un peu plus loin Collonge  et Sain-Vallerin, où il y a juste au-dessus, une belle vierge blanche drapée d'un beau voile bleu:

 

P1160988 [800x600]P1020575 [1024x768]

P1020577 [1024x768]P1020579 [1024x768]

P1020578 [1024x768]P1020580 [1024x768]

1) 2) et 4) Superbe vierge blanche drapée du beau voile bleu juste au-dessus de Saint-Vallerin -- 3) Saint-Vallerin, le coin vu de ces roches est magnifiques, j'ai passé presque 1 heure dans cet endroit pour faire ma pause repas, au moment même où le soleil est enfin revenu avec un peu plus de douceur. -- 5) Je pense que c'est Chenôves - les Fillières. -- 6) Nous sommes cette fois sur la Côte Chalonnaise, près de Culles-les-Roches, qui est un peu disposée comme les roches de la Côte d'Or, mais avec un axe tout à fait Nord-Sud, alors que vers Saint-Romain, l'axe est Nord-Est -- Sud-Ouest. Ce magnifique coin mérite bien un petit détour, ça le vaut bien! 

                              --------------------------------------------------

 Le GR76 au-dessus de Buxy, Montagny-lès-Buxy, Saint-Vallerin jusqu'à Culles-lès-Roches est de toute beauté, pour les groupes de randonneurs qui désirent faire une belle sortie, un jour de marche, s'il fait beau, ils ne seront pas déçus, j'en suis sûr!  Depuis mon départ de Dijon, ce coin a été un de mes meilleurs moments sur ce Chemin de Dijon jusqu'au Puy-en-Velay. Après une longue pause d'une bonne heure au-dessus de Saint-Vallerin, près de la vierge blanche et bleue, je repars sur le GR, et les kilomètres ont cette fois défilés beaucoup plus rapidement, malgré quelques endroits boueux et glissants. J'arrive à Saint-Gengoux-le-National vers 16h30, après ces très agréables 26 bornes que j'ai énormément appréciées. L'Hôtel de la Gare où j'avais réservé, m'avait bien précisé de ne pas venir avant 17h30, donc du coup, je trouve rapidement un Bar, où je me bois 2 bonnes bières pression tout en remplissant mon carnet de route de l'étape du jour.

P1020581 [1024x768]P1020582 [1024x768]

P1020583 [1024x768]P1020585 [1024x768]

P1020587 [1024x768]P1020588 [1024x768]

1) Joli château à St-Boil peut-être? -- 2) 3) et 4) Culles-lès-Roches, sa jolie petite église et ses roches... -- 5) à la sortie de Culles-lès-Roches ces beaux petits poneys -- 6) Fin de cette nouvelle étape, St-Gengoux-le-National, jolie petite ville médiévale

                              --------------------------------------------------

Hébergements à Saint-Gengoux-le-National et les environs:

À St-Gengoux j'avais dormi à l'Hôtel de la Gare, qui ,apparemment, n'est plus ouvert.

Autrement, vous avez 2 Gîtes de séjour:

Gîte de séjour N° 5021 - Réservation: Mme Richard Christiane - Marnaud 71460 Joncy - Tél: 03.85.96.20.65 - Port: 06.81.18.30.94 - Email: eja.richard@orange.fr - Tarif 2014: pour 1 nuit - Prix mini 18€ - maxi 27€

Chambre N° 2277 - 7 Rue de la Tuilerie 71460 - St-Gengoux-le-National -- Tél: 03.85.92.55.78 Mr et Mme Reumaux Jean-Luc et Marie-Claude -- Email: reumauxmc@gmail.com -- 1 pers 45€ -- 2 pers 60€ --

Hameau la Place 71460 - Malay -  à 5km au Sud de St-Gengoux, sur la D 981, au Nord de Cormatin - Hôtel -Restaurant La Place ** - Prix à partir de 59€ . 

                               ---------------------------------------------------

 Au Mois d'Avril 2001, où j'ai essuyé tant de giboulées, cabris et autres petites gâteries de Dame Nature, et cela jusqu'après Conques, j'ai retrouvé dans mes petits carnets de route, ce petit texte poétique, que j'ai fini le 21 Mars 2010 à Ahuy:

Merci joli Printemps,

Au moment où le soleil passe le point vernal, -- Et que Dame Nature quitte son manteau hivernal, --

Quand la froidure s'en va et la douceur revient, -- Quand les ténèbres s'en vont, que plus rien ne retient.

C'est le temps où le beau soleil joue à cache-cache, -- Que les giboulées tombent d'un nuage qui se fâche!

Poussent alors les perce-neige, jacinthes et jonquilles, -- Que des amants éperdus d'amour offrent aux filles.

Grâce à cette douceur que l'on dit printanière, -- Sur les pelouses et les prés vient la primevère,

La Nature se réveille face à ce Renouveau, -- La lumière et les couleurs, tout redevient beau.

Nos amis les oiseaux préparent leur nid d'amour, -- Bientôt leurs petits affamés verront le jour,

De leurs chants mélodieux naîtra une belle musique, -- Nous serons heureux de vivre ce Monde magique!

Merci beau Printemps, toi la première des Saisons, -- La plus belle, tu peux le dire, sans nulles prétentions!

Certains diront que tu es la Renaissance, -- D'autres ajouteront: que tu es notre espérance...

                                                  ----------------------------------

Texte griffonné de façon poétique sur mes carnets de route, 

et finalisé à Ahuy le 21 Mars 2010.

Ami Gilbert d'Ahuy.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------  

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 mai 2014

204 --13/04/2001-6ème étape-Chemin de Dijon au Puy-en-Velay---St-Gengoux-le-National----Cluny--27km...

P1020592 [1024x768]P1020597 [1024x768]

P1020598 [1024x768]P1020600 [1024x768]

P1020601 [1024x768]P1020705 [1024x768]

 Ce superbe village médiéval de Saint-Gengoux-le-National vaut bien un petit détour, une trentaine de kilomètres à l'Ouest de Tournus, à 10 km au Nord du château de Cormatin. -- 3) Tiens! Un couple de pèlerins étrangers, avec la coquille St-Jacques sur le sac à dos, une Dame les guidait dans une chambre d'hôtes. -- 6) En voici une d'adresse de chambre d'hôtes, en plein Centre, il y en avait pratiquement pas, quand je suis passé en Avril 2001, celle-ci se nomme " Les coquelicots ", joindre Nicole Manasses pour les tarifs et les réservations.

                              --------------------------------------------------

13/04/2001 -- 6 ème étape -- Saint-Gengoux-le-National ---- Cluny -- 27 km --

 En en-tête de chaque étape, je note le kilométrage, je signale que c'est assez approximatif, et que je mets 3 petits points après les kilomètres ... car en plus, que je ne compte pas dans les distances des étapes, les quelques petits détours lors de l'étape, et parfois 10 bonnes minutes à tourner en rond dans les pays, pour trouver les adresses des hébergements. En moyenne, rajoutez 1 à 2 km, voire plus, dans des grandes Cités, en plus de la longueur des étapes.

 L'Hôtel de la Gare où j'ai passé la nuit à Saint-Gengoux, qui n'est plus en service d'après mes recherches, était vraiment super pour un pauvre petit pèlerin, il pouvait l'être, vu le tarif en 2001, aux environs de 60€ la nuit, m'enfin! Comme dirait Gaston Lagaffe, on emmène rien au Paradis! Avant de partir ce matin, j'ai été faire quelques petites courses dans la vieille ville et une petite anecdote: j'entre dans une petite Épicerie, et suis reçu par une très charmante Dame, qui sortait de sa cuisine en s'essuyant avec un torchon, je la dérangeais dans sa vaisselle! Je prends 2 oranges sur l'étalage, et venant vers elle pour la régler, tout d'abord,  je m'excuse de la déranger pour si peu...alors! Surprise pour moi...elle me dit: " Mais non mon cher Monsieur! Pas du tout, et je vous les offre ces oranges!!! ". J'insiste un peu, et que faire d'autres? Si! Juste un beau sourire et tous mes remerciements... en sortant, j'étais un peu tout chose, ça m'a fait un drôle d'effet d'avoir un premier don, pour un pauvre petit pèlerin! Merci chère épicière de St-Gengoux!

P1020711 [1024x768]P1020716 [1024x768]

P1160991 [800x600]P1160992 [800x600]

P1020728 [1024x768]P1020736 [1024x768]

1) À la sortie de Saint-Gengoux, prendre au Sud la direction de Curtil-Sous-Burnand. -- 2) Très vite on retrouve le GR 76 et qui est jumelé maintenant, avec le sigle européen des Chemins de St-Jacques de Compostelle ( Coquille blanche sur fond bleu ). -- 3) On arrive sur Messeugne -- 4) Saint-Hippolyte où il y a les ruines d'une ancienne église -- 5) Le Doyenné de Saint-Hippolyte, qui vaut bien le petit détour. -- 6) Douce campagne bien paisible en arrivant à Cortevaix.

 

P1020869 [1024x768]P1170001 [800x600]

1) Plan de l'étape de St-Gengoux-Le-National à Cluny -- 2) Au départ de ma nouvelle étape avec la charmante D.Gressard, chez qui j'ai été si chaleureusement accueilli le soir et la nuit du 13 Avril 2001, encore grand Merci très chers amis.

 

 

 Puis je vais vers la direction du Sud de Saint-Gengoux, en prenant la petite route qui mène à Curtil-Ss-Burnand, tout en croquant savoureusement l'une de les 2 oranges, que je n'avais pas volée, puisqu'on me l'avait si gentiment offerte, en pensant à la belle chanson de notre Ami Gilbert Bécaud: Qui a volé...a volé...a volé l'orange du marchand?, et l'on trouve très rapidement sur cette petite route, l'indication du GR 76 et Chemin de Compostelle. Il fait à peu près beau, légèrement brumeux et un peu couvert, mais au moins pas de pluie ce matin...c'est si rare depuis mon départ. Je marche bien, et il y a très peu de dénivelées jusqu'à Flagy, où j'ai rendez-vous avec le père d'une de nos amies, l'amie Josiane C, Monsieur F. Gressard, qui lui aussi n'est malheureusement plus de ce monde et avec qui je passe un bon petit moment très agréable, tout en buvant un bon vin du coin; ça fait du bien de retrouver quelqu'un qu'on connaît sur son chemin, et ça m'a sorti un peu de mes grandes solitudes le long de ces premières étapes, où il n'y a pas d'Auberges ou Gîtes pour rencontrer quelques pèlerins avec qui parler le soir.

P1020741 [1024x768]P1020744 [1024x768]

P1020745 [1024x768]P1020748 [1024x768]

P1020751 [1024x768]P1020759 [1024x768]

1) Petite route et jolis paysages champêtres en arrivant vers Mont  juste avant Cortevaix -- 2) et 3) À la sortie de Cortevaix -- 4) Arrivée à Flagy où m'attend le père de notre amie Josiane C, et où je vais passer un bon moment de vie qui vous remonte le moral d'un pauvre pèlerin, qui a bien souffert ces derniers jours dans des chemins boueux et trempés! -- 5) La charmante toute petite église de Flagy. -- 6) Il a de la chance ce beau cheval, Mr Gressard m'avait offert quelques petites pommes délicieuses... Hiiiiiii! 

 Puis après cette agréable petite pause à Flagy, où je laisse Mr Gressard, que je vais retrouver ce soir chez lui à Cluny, c'est chez eux que je suis hébergé pour cette nuit, je reprends ma route après avoir rencontré un brave cheval qui a eu droit à deux de mes petites pommes, offertes par le papa de Josiane. Et cette fois, fini le terrain plat, ça crapahute un peu plus, mais pas terriblement. J'arrive à Cluny vers 18h30, et me dirige vers l'adresse des Gressard, non loin de l'Abbatiale et en plein centre, tout en admirant la beauté de cette très jolie ville très touristique, qui a été l'un des points de départ des Chemins de Compostelle, du temps de l'évêque Godescalc ( l'An 1950, pèlerinage de cet évêque Du Puy-en-Velay, Cluny faisant partie de l'église Cistercienne ).

P1020762 [1024x768]P1020765 [1024x768]

P1020769 [1024x768]P1020770 [1024x768]

P1020772 [1024x768]P1020773 [1024x768]

 1) et 2) La Chapelle Saint-Laurent du XIVe siècle à Collonge ( Il me semble ), juste avant Cluny. -- 2) à 6) La superbe Cité de Cluny, qui a eu une grande importance dans le pèlerinage de Compostelle. C'est une ville très visitée et très touristique, si vous faites un tour à St-Gengoux-le-National, le Château de Cormatin, Cluny sera votre 3ème visite avant de retrouver l'Autoroute du Soleil au Sud de Mâcon.

 En arrivant chez mes amis Gressard, j'arrive en même temps que Lionel, fils aîné de Josiane, né presque en même temps que notre fille aînée, accompagné de son adorable fillette Estelle, et je retrouve Mr Gressard, son épouse Denise, et enfants Jean-Louis et Cécile avec qui je vais passer une adorable soirée dans cette superbe ville de Cluny.

P1020774 [1024x768]P1020775 [1024x768]

P1020780 [1024x768]P1020785 [1024x768]

P1020794 [1024x768]P1020793 [1024x768]

La superbe ville de Cluny très touristique à ne pas manquer si vous passez dans cette trop belle Région entre Tournus et Mâcon.

                              --------------------------------------------------

Hébergements à Cluny:

Le meilleur plan pour pèlerins ou randonneurs, confort simple, mais dans un Parc agréable:

Cluny Séjour-Cluny -- 22 Rue Porte de Paris -- 71250 Cluny - Tél: 03.85.59.08.83 - 23 chbres - 71 lits ( 1 single - 5 doubles - 9 triples - 1 quintuple - 7 quadruples, genre petits dortoirs de Gîtes - pas de cuisine - de 20€ à 36.80€ -

Autrement vous avez de nombreux hôtels et chambres d'hôtes, voir sur internet: www.booking.com/ Hebergement-

Cluny 

                              ------------------------------------------------

 Au sujet de ces grandes Solitudes dont je parle dans cette étape, je pense avoir écrit dans ce blog un article à ce sujet, de mon choix de partir seul sur ces grands Chemins. Et, lors de mes voyages, j'avais écrit dans mes différents carnet de route, plusieurs petits textes que j'avais relevés de façon poétique et que j'ai retrouvé en Juillet 2009: 

La Solitude!

Quel bien étrange mot qu'est la Solitude! -- Chacun y trouve refuge, c'est une certitude.

Pour les raisons du choix, est-ce une habitude? -- Nous n'en savons rien avec exactitude.

Pour certains, arrive suite à une séparation. -- Pour d'autres, cela devient un choix, une option!

La première, c'est un vague à l'âme non désiré, -- La seconde, c'est une recherche de sérénité.

Pour les uns, cela devient un mal négatif, -- Pour les autres, un retour en soi positif.

Peut-on passer de l'un à l'autre? C'est possible -- En le voulant, cela devient accessible.

La Solitude, un bien joli mot de la vie, -- Nous devons choisir pour qu'elle soit bien réussie;

Se remettre en question est une nécessité, -- Pour passer dans ce Monde et vivre toute sa beauté.

J'ai aimé mes solitudes sur ces grands Chemins, -- Qui ont vu passer tant de petits pèlerins,

Dans le but final était d'atteindre Compostelle, -- Pour prier Saint-jacques dans cette Cathédrale si belle!

Il arrive fréquemment que son esprit s'évade, -- Et sans même le vouloir, sa pensée se balade!

On avance tranquillement, sans aucunes lassitudes, -- Lorsqu'on marche solitaire, dans de grandes solitudes...

La solitude qu'on savoure sur de grands Chemins, -- Qui a la saveur dégagée par les jasmins,

Elles convient sans doute à de nombreux pèlerins, -- Permet d'imaginer tous ces Alexandrins.

Textes retrouvés dans mes carnets de route et regroupés à

Messimy ( Rhône ) le 19 Juillet 2009.

Ami Gilbert Ahuy. 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2014

205 --14/04/2001-7ème étape-Chemin de Dijon au Puy-en-Velay---Cluny----Beaujeu--28km...

14 Avril 2001 - 7 ème étape - Cluny ---- Beaujeu - 28km-

P1160999 [800x600]P1020795 [1024x768]

P1020802 [1024x768]P1020803 [1024x768]

P1020805 [1024x768]P1020806 [1024x768]

Après avoir passé une excellente soirée avec la famille Gressard et une bonne nuit dans cette très jolie ville de Cluny, ce matin, Madame Gressard m'a préparé un petit-déjeuner très copieux et ensuite elle me tend mon " petit " casse-croûte pour midi, petit...faut voir: 3 sandwichs, jambon, saucisson et fromage, plus un gâteau au chocolat, plus un paquet de BN, plus quelques pommes! C'est bien l'adorable maman de notre amie Josiane C. J'embrasse avec beaucoup d'émotion tout ce petit monde, puis Monsieur Gressard m'a proposé de m'avancer un peu jusqu'avant Bourgvilain, afin de réduire cette longue étape, c'est toujours ça de gagné, j'accepte, il m'emmène jusqu'après la N79 où, après une bonne poignée de main, je commence là cette nouvelle étape.

P1020807 [1024x768]P1170002 [800x600]

P1020819 [1024x768]P1020820 [1024x768]

P1020822 [1024x768]P1020821 [1024x768]

1) Joli Domaine au-dessus de Germolles-sur-Grosne -- 2) C'est dommage que le temps s'est très vite gâté, cette superbe Région dans le haut-mâconnais est vraiment belle, le GR 76 est à plus de 500m, je n'ai pas pu voir la Roche de Solutré qui se trouve entre Mâcon et Tramayes -- 3) et 4) Arrivée sur Avenas et sa petite église -- 5) et 6) J'arrive au-dessus de Beaujeu, sous de fortes averses de neige et des bourrasques terribles de vent.

 À la sortie de Bourgvilain je prends sur la droite, une tout petite route qui monte à pic, grosse montée brutale jusqu'à plus de 500m  au départ, puis un parcours très sportif, avec de nombreuses dénivelées, j'aurais peut-être mieux fait par ce temps pourri, de rester sur la D 22 jusqu'à Avenas, malgré les points de vue splendides par endroits, et après Avenas, je n'oublierai jamais la montée du Col du Fût d'Avenas à près de 900m, au travers d'une forêt complètement détruite par la tempête de Noël 99, j'ai dû, pour rester sur le GR 76, crapahuter pour escalader de nombreux arbres déracinés, vachement pratique avec un sac à dos de plus de 10 kg! Juste avant le Col,  j'ai rencontré un randonneur solitaire, un retraité de l'enseignement vivant à Lyon, Professeur de français, qui a été enchanté de rencontrer un pèlerin pour Compostelle, c'était plutôt rare en 2001 dans ces endroits, et m'a accompagné un bout de chemin jusqu'au pied de la Montagne de Rochefort ( 888m ). Ainsi, j'ai trouvé l'étape moins longue, même si elle a été assez ardue. Après avoir serré la main à Marc C. que j'ai revu plus tard à Lyon, la dernière ascension a été terrible au travers des arbres couchés, ainsi que la descente sur Beaujeu sous de grosses averses de neige et un chemin ultra glissant.

P1020823 [1024x768]P1020825 [1024x768]

P1020826 [1024x768]P1020933 [1024x768]

P1020937 [1024x768]P1020936 [1024x768]

1) et 2) Arrivée sur Beaujeu -- 3) et 5) Église de Beaujeu -- 4) L'Hôtel Restaurant où j'aurai dû passer ma soirée et ma nuit, j'avais téléphoné de Dijon avant de partir pour réserver, on m'avait répondu qu'à cette époque, ce n'était pas la peine, peu de touristes en Avril. Seulement, ni ce Monsieur, ni moi-même, avions pensé que j'arriverais la veille de Pâques! Donc, en arrivant: désolé Monsieur, c'est complet...et rien d'autres comme hébergements au pays! Du coup, le patron avait téléphoné à Villié-Morgon, où il y a un Hôtel " Logis de France " Le Villion, où par chance, il restait une seule chambre. Du coup, pas le choix, j'accepte et il m'emmène à Villié-Morgon, à 10 km de là, légèrement au-dessus de Beaujeu. Depuis, l'Hôtel Anne de Beaujeu est fermé, par contre, celui de Villié-Morgon est toujours ouvert, et depuis 2001, de nombreuses chambres d'hôtes se sont ouvertes dans cette région.

P1020938 [1024x768]P1020939 [1024x768]

P1020940 [1024x768]P1020942 [1024x768]

P1020943 [1024x768]P1020944 [1024x768]

                              --------------------------------------------------

Hébergements:

Actuellement à Beaujeu il n'y a plus rien.

À Villié-Morgon: Hôtel-Restaurant Le Villon  -- Tél: 04.74.69.16.16

À Avenas: Maison d'hôtes La Croix du Py -- 65€ la chambre double

Autrement par internet, vous pouvez chercher dans Gîtes d'étape ou chambres d'hôtes dans le Beaujolais ou directement dans : www.haut-beaujolais-tourisme.com

Enfin, si vous n'avez pas à passer par Lyon en descendant le GR 76, mieux vaut quitter le GR 76 avant Avenas, peu avant Le Thel, prendre le GR 760 qui part à droite et rejoint le GR 7, juste en-dessous du Mont St-Rigaud, pour retrouver l'itinéraire proposé par l'Association des Amis de St-Jacques en Rhône-Alpes MA/MJC 5 Place Saint-Jean 69005 - Lyon Site internet : www.amis-st-jacques.org ou http://rhone.amis-st-jacques.org -- Cette Association vient d'éditer un petit Guide:"" Chemin de Saint-Jacques de Cluny au Puy-en-Velay"", proposant 2 itinéraires: A) Cluny ou Mâcon, via Cenves, Charlieu, Roanne, Montbrison, St-Georges-Hauteville, Les Granges et Le Puy-en-Velay -- B) Nantua, Ambérieu-en-Bugey, Lyon, St-Martin-en-Haut, St-Galmier, St-Georges-Hauteville, Les Granges, et Le Puy-en-Velay. Vous pouvez commander ce Guide directement à l'adresse suivante: Dominique Montvenoux - 7 Rue Bernard Vallot - 69500 - Bron -- en joignant 1 chèque de ( 10€ + 2€ frais de port ) soit 12€ -- Tél: 06.71.97.41.17  ou " guides@amis-st-jacques.org " Ce mini Guide donne de nombreux hébergements sur ces 2 parcours, dont certains sont très abordables pour les pèlerins munis d'une crédential.

                              ---------------------------------------------------

Retrouvé dans plusieurs de mes carnets de route, plusieurs petits textes écrits de façon poétique sur " le Vent " qui m'avait bien accompagné ce jour-là de façon très brutale, lors de cette fameuse étape et que j'ai finalisé à Ahuy le 29 Mars 2010:

Le Vent et le Poète:

Nous sommes bien comme les vents, -- Parfois doux et violents, 

À la pointe de notre plume, -- Comme une cheminée fume! 

Volent au loin nos poèmes, -- Pour vous dire des " je t'aime! ",

Écrits par un poète, -- Qui a le coeur en fête.

De leurs forces titanesques, -- Ils forment des arabesques,

Des géants gigantesques, -- Dans des visions dantesques.

Nous sommes bien comme les vents, -- Des mots bien insolents,

Les poètes imprudents, -- Comme des vents impudents.

Il passe comme un vieux songe, -- Quand la poésie ronge,

Le Vent et le Poète, -- Qu'aucun obstacle n'arrête.

Ces vents sur ces chemins, -- inspirent les pèlerins,

Ils naissent des poésies, -- Qui illuminent leurs vies.

                    -------------------------------

Écrit sur des chemins dans de grandes solitudes des jours de grand vent,

et finalisé à Ahuy le 29 Mars 2010.

Ami Gilbert Ahuy.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 mai 2014

206 --15/04/2001-8ème étape-Chemin de Dijon au Puy-en-Velay---Villié-Morgon----Villefranche-sur-Saône--27km...

15 Avril 2001 -- 8 ème étape -- Villié-Morgon ----- Villefranche-sur-Saône -- 27 km --

P1020959 [1024x768]P1020960 [1024x768]

P1020961 [1024x768]P1020962 [1024x768]

P1020963 [1024x768]P1020964 [1024x768]

1) Aujourd'hui, malgré de fréquentes averses de pluie, grêle et neige ce jour de Pâques, c'est une superbe étape par des petites routes au beau milieu des vignobles du Beaujolais, j'arrive à Morgon, une des meilleurs crus de cette superbe région du Beaujolais. -- 2) et 3) Superbes petites collines du Beaujolais, on aperçoit la colline arrondie de Brouilly -- 4) Non loin de Cercié, agréable petit coin bucolique où j'ai pu faire une bonne petite pause -- 5) Entrée dans Cercié-en-Beaujolais -- 6) Arrivée à Saint-Lager --

 Bien sûr, ma soirée et la nuit au Logis de France, le Villon à Villié-Morgon a été super sympa, elles le pouvaient, cela m'avait encore coûté plus de 70€ ce jour-là, en 2001...mais, avais-je le choix? Je ne pratiquais pas encore le bivouac à cet époque et je ne connaissais pas encore le sur-sac de couchage ( Voir l'un de mes articles ), ni la tente chrysalide ou tente tunnel ultra légère, dont on peut voir la photo, dans le nouvel ouvrage de Sylvain Tesson: Sous l'étoile de la liberté ( 6 000 km à travers l'Eurasie sauvage ) Arthaud Poche ISBN: 978-2-290-02491-1- à 6.90€. car j'aurais peut-être eu cette solution moins onéreuse ce jour-là. De ne pas avoir eu d'hébergement à Beaujeu, je me suis donc éloigné du GR 76 d'une bonne dizaine de kilomètres, mon idée de rejoindre Tarare devenait une folie, au moins une cinquantaine de bornes! Alors, tant pis, hier soir j'ai appelé ma fille cadette qui habitait à ce moment-là La Croix-Rousse à Lyon, pour faire étape chez elle dans 2 jours. Bien entendu, elle accepte, heureuse de voir son petit papa, aventurier des granfds chemins. Je décide donc de rejoindre aujourd'hui Villefranche-sur-Saône par des petites routes, au travers des vignobles du Beaujolais en passant par Morgon, St-Ennemond, Cercié, St-Lager au pied du Mont Brouilly, Charentay, Charron, Le Larion, Nuits, Arnas, La Grange-Perret et Villefranche-sur-Saône...

P1020965 [1024x768]P1020966 [1024x768]

 

 

P1020967 [1024x768]P1020968 [1024x768]

P1020970 [1024x768]P1020971 [1024x768]

1) et 2) En passant à St-Lager, village très sympathique -- 3) La belle colline arrondie de Brouilly -- 4) Toujours St-Lager -- 5) et 6) Charentay

 Finalement, malgré les cabris et les rabasses de pluie, grêle et neige fondue de ce Mois d'Avril, j'ai adoré cette magnifique étape, sur ces petites routes pas très fréquentées, cela m'a changé des chemins déserts sur le GR 7 et 76, au beau milieu des superbes vignobles du Beaujolais, qui porte bien son nom! Et en plus, comme disent les canadiens: j'achète! Juste un petit problème, je n'étais pas encore bien rôdé en ce temps-là, sur ces chemins de Compostelle, où allais-je dormir ce soir à Villefranche-sur-Saône ? J'aurais pu demander à l'Hôtel du Logis de France, le Villon, à Villié-Morgon, où ils étaient si sympathiques, de me trouver une chambre en ce 15 Avril 2001, Dimanche de Pâques! Tant pis! L'Aventure, c'est l'aventure, Villefranche étant quand-même une grande ville, j'allais bien trouver quelque-chose pour passer la nuit sur place. 

P1020977 [1024x768]P1020978 [1024x768]

P1020979 [1024x768]P1020982 [1024x768]

P1020983 [1024x768]P1020984 [1024x768]

1) Dommage! Je n'avais plus de pommes sur moi, ils étaient vraiment trop beaux ces deux-là! -- 2) St-Étienne -des-Oullières, où vit maintenant ma fille cadette et sa petite famille, je ne m'en serais pas douté ce jour-là, car j'allais être reçu chez elle demain à La Croix-Rousse. -- 3) Là, j'étais un peu perdu, dans ce coin désert..ça arrive! -- 4) 5) et 6) Ouf, J'arrive à Arnas, non loin de Villefranche, très joli Bourg avec de nombreuses bâtisses en pierre dorée. 

P1020872 [1024x768]P1020989 [1024x768]

P1020985 [1024x768]P1020986 [1024x768]

P1020990 [1024x768]P1020991 [1024x768]

1) Plan de l'étape de Villié-Morgon à Villefranche-sur-Saône -- 2) Petit pont à 1 arche à la sortie d'Arnas -- 3) et 4) Mairie et église d'Arnas aves cette jolie pierre dorée de la Région Ouest de Lyon -- 5) Petite chapelle à l'entrée de Villefranche-sur-Saône -- 6) Entrée de Villefrance, on est pas encore au Centre-ville...et ensuite à l'Hôtel des Baladins où je vais passer la nuit, juste à l'opposé, direction de l'Est, vers l'Autoroute A6.

                              --------------------------------------------------

Après ce joli parcours le long de ces agréables petites routes départementales du Beaujolais, j'entre dans Villefranche-sur-Saône où je me mets de suite en quête d'une chambre d'hôtel. Seulement, voilà, j'étais encore très novice sur ces grands chemins et très imprévoyant, je n'avais rien réservé et bien entendu je n'avais pas tilté qu'on était le 15 Avril Dimanche de Pâques...tous les hôtels étaient soit complets, soit fermés! Finalement, dans un Bar, un vieux Monsieur m'indique l'endroit où se trouve un Formule 1 à 3 km de là, juste vers l'Autoroute A6, avant Jassans-Riottier, ce qui tombait bien pour mon étape du lendemain, car j'avais l'intention de rejoindre Lyon en suivant les bords de la Saône. Arrivé au Formule 1, complet! On m'indique le Balladin non loin, reste 1 chambre! Ouf...j'étais sauvé car je commençais d'avoir de sérieuses angoisses, vu que le temps se dégradait sérieusement cette fois, et 27 bornes dans les pattes, en grande partie sur du bitume. Il est 17h, et un quart d'heure plus tard j'étais sous la douche bien chaude qui soulageait un peu mes épaules douloureuses. Là aussi, j'étais très novice, avec mes 14 kg sur le dos et un sac très mal arrimé ( Voir un de mes articles à ce sujet ). Au fait, heureusement que je n'ai pas pris la décision de rejoindre ce jour-là Tarare, par les cimes du Haut-Beaujolais et les Monts du Lyonnais, car ici à 17h le temps est devenu brusquement sombre et pluie mélangée de neige, et ça venait de ces Massifs...

Aujourd'hui, à la fin de cette 8 ème journée, je venais de faire 200 bornes depuis Dijon, soit une moyenne de 25 km par jour, ce qui est très raisonnable, quand on décide de partir sur un très long chemin pendant plusieurs semaines...

                              --------------------------------------------------

Je viens de recevoir la Revue mensuelle de " Zoreilles du chemin " , et j'ai adoré la poésie de l'ami Dominique Delarue de Montrichard, près de la Rivière du Cher en Touraine, à 12 km de Chenonceau, qui, après l'avoir contacté, m'a permis de le faire paraître dans un de mes articles, avec tous mes remerciements l'ami Dominique, j'aime beaucoup ton style d'écriture où je me retrouve un peu:

Faire le pas sur le Chemin, 

Il suffit de faire le pas, -- Et le Chemin est toujours là, -- Ouvrir la porte et puis partir, -- Oublier s'il faut revenir.

Sans s'arrêter vers les sorties, -- Un beau matin, jeter la clé, -- Dedans la boite ou les orties, -- Là où le vent a tant soufflé.

Choisir le Sud ou bien le Nord, -- Vers le milieu ou bien le bord, -- Amis, compagnons, pèlerins, -- j'ai posé mon pied sur vos pas, -- Et vous m'avez porté là-bas, -- Dans un flot d'amis et serein, -- Chacun de nous sur son chemin!

Allant courir après son âme, -- Sac à dos, bâté comme un âne, -- Aimer son pied, donner sa main, -- 

De borne en borne, en carrefours, -- De hameaux et de cairns en croix, -- Aller toujours tout droit, sans détours, -- Altier, sur ce tapis de Roi.

Partir, partir, partir, partir, -- Parfois très loin, pour revenir, -- Il suffit de faire le pas, -- Oui, le Chemin est toujours là...

Poésie écrite par Dominique Larue de Montrichard en 2004.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 mai 2014

207 --16/04/2001-9ème étape-Chemin de Dijon au Puy-en-Velay--Villefranche-sur-Saône----Lyon La Croix-Rousse--33 km...

16/04/2001 -- 9 ème étape --Villefranche-sur-Saône ---- Lyon La Croix Rousse -- 33 km- 

P1020997 [1024x768]P1020993 [1024x768]

P1020994 [1024x768]P1020998 [1024x768]

P1020999 [1024x768]P1030001 [1024x768]

1) 2) 3) et 4) et 5) Passage de la Saône sur le premier pont bleu quand on arrive au péage de l'Autoroute A6 à Villefranche-sur-Saône et qui mène à Jassans-Riottier -- 6) Tout de suite en arrivant je me dirige vers Trévoux pour éviter la courbe de la Saône vers St-Bernard.

P1030130 [1024x768]P1030003 [1024x768]

P1030004 [1024x768]P1030005 [1024x768]

P1030006 [1024x768]P1030007 [1024x768]

1) Plan de l'étape de Villefranche-sur-Saône à Lyon La Croix Rousse -- 2) et 3) Juste en sortant de Jassans-Riottier -- 4) j'aperçois un peu la Saône que je vais laisser jusqu'à Trévoux en marchant sur une piste cyclable le long de la D933  5) En passant à Trévoux.

                              --------------------------------------------------

Excellente soirée à l'Hôtel " Balladins " de Villefranche, très bon accueil et très bonne cuisine, la demi-pension pour 55€ en 2001, rien à dire. ce matin je prends la direction de Jassans-Riottier en passant sur le premier pont bleu qu'on voit de l'Autoroute, juste avant le péage. Il fait assez gris et très froid avec une petite bruine glacée, à Jassans-R je pars tout de suite vers Trévoux sur une piste cyclable qui longe la D 933, en coupant la courbe de la Saône qui passe à St-Bernard. En arrivant à Trévoux, très joli coin, vieux château, remparts etc...je m'arrête dans un petit Bar pour me réchauffer un peu, quelques averses de grésils et vent glacial, plusieurs clients attablés me regarde avec surprise dont un me dit: Pas un temps pour la Rando aujourd'hui...vous venez d'où? -- Dijon, je suis parti le 8 Avril... -- Ah bon! Et vous allez où? À Compostelle... -- Eh ben! Vous n'êtes pas arrivé mon pauvre Monsieur... Puis me laisse tranquille boire mon petit chocolat bien chaud, et eux se mettre à parler de ce mois d'Avril pourri. Ayant fini, on re-bâte le bourricot en chargeant le sac à dos, et je salue tout le monde...j'ai droit à plusieurs " Bon Chemin pèlerin! " Ils devaient penser: un peu loco tout de même ce pauvre vieux pèlerin! 

P1030008 [1024x768]P1030009 [1024x768]

P1030011 [1024x768]P1030012 [1024x768]

P1030013 [1024x768]P1030016 [1024x768]

Merveilleux petit chemin le long de la Saône sous une vague successive de giboulées de grésil et de grêle!

 Dès la sortie de Trévoux, je prends de suite un petit chemin qui longe la Saône, c'est très agréable malgré les bourrasques de vent et les averses de grêle. Par contre, c'est nouveau, j'ai un muscle au dessus du genou qui devient assez douloureux. Je m'arrête sur un banc à Neuville-sur-Saône, pour me faire un massage au kamol, puis manger ma maigre pitance, petit casse-croûte jambon beurre, un oeuf dur piqué ce matin au petit-dej et une poire pour finir, c'est le Pérou! Sauf le temps, qui s'aggrave d'heure en heure, je mange sous mon parapluie imperturbable et prends le fou-rire au passage de quelques passants, qui me regarde d'un drôle d'air, en me disant: eh ben! Si ta mère te voyait dans cet état là, elle s'exclamerait: Pô, pô, pô mon fils! Qu'est-ce qui t'es arrivé?  J'ai vraiment l'air d'un clochard...et je comprends un peu leur détresse, en voyant le curieux regard des gens... ça se calme un peu, j'en profite pour redémarrer...

P1030019 [1024x768]P1030020 [1024x768]

P1030021 [1024x768]P1030023 [1024x768]

P1030024 [1024x768]P1030025 [1024x768]

 Juste après Neuville-sur-Saône, je rencontre un vieux marcheur retraité et son petit chien, qui m'accompagne un bon bout jusqu'à hauteur de Rochetaillée, qui me raconte un peu sa vie,  ç'est super sympa, car j'en oublie un peu ma douleur au genou, et me fait trouver ce parcours un peu moins long. Arrivé à Rochetaillée, je prends à nouveau un terrible cabri et essaye de m'abriter dans un taillis...puis, une fois le grain passé, j'attaque la Côte qui grimpe un sacré coup jusqu'à Caluire et Cuire, environ deux kilomètres de bonne montée...je vois bien un abri-Bus, j'attends un bon quart d'heure, pas d'horaires affichés! Et personne à l'horizon. Du coup, je perds patience et j'attaque cette terrible montée, moins de 5 mn plus tard, je vois un Bus qui me double! Le comble...tant pis, le pèlerin continue sa marche héroïque!

P1030026 [1024x768]P1030027 [1024x768]

P1030029 [1024x768]P1170004 [800x600]

1) La longue montée à Caluire et Cuire -- 2) Ouf! On y est presque, après au moins 2 bonnes bornes de montée. -- 3) Statue de JM Jacquemart, bienfaiteur de la ville de Lyon et des ouvriers dans la soie à La Croix Rousse. -- 4) Un magnifique trompe-l'oeil comme il y en a beaucoup au Centre de Lyon , je ne suis pas bien loin d'arriver enfin chez ma fille Anne-Sophie et Pascal mon gendre, après ces 33 bornes assez mouvementées, par les giboulées et cabris de ce Mois d'Avril 2001.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

23 juin 2014

208 -19/04/2001-10ème étape-Chemin de Dijon au Puy-en-Velay---Croix Perrière ( Sud d'Yzeron )---- Saint-Chamond -- 30km...

19/04/2001 -- 10ème étape -- Croix Perrière au Sud d'Yzeron ---- St-Chamond -- 30 km...

P1030032 [1024x768]P1030031 [1024x768]

P1030818 [1024x768]P1030033 [1024x768]

P1030819 [1024x768]P1030034 [1024x768]

1) et 2) Notre-Dame de Fourvières et une vue de l'Ouest de Lyon en descendant de La Croix-Rousse -- 3) et 5) Plans de mon étape du 19 Avril 2001 -- 4) En rejoignant Croix-Perrière  8.5 km au sud d'Yzeron, où je vais démarrer cette nouvelle étape -- 6) Arrivée devant l'église de Saint-Martin-en-Haut.

 Après mon arrivée Rue Valentin Couturier à La Croix-Rousse de Lyon, où vivaient cette année-là ma fille cadette Anne-Sophie et son compagnon Pascal, tous deux professeurs d'école, qui viennent juste de rentrer chez eux, après une nouvelle journée de travail. Je suis accueilli chaleureusement par mes deux tourtereaux, qui eux, accueillaient ce drôle d'aventurier pèlerin, hirsute et fatigué...l'étape de Villefranche-sur-Saône, avec la dure montée à La Croix-Rousse, n'a pas été de tout repos, sous des averses répétitives de grésil, neige et jolis grêlons...et 33 bornes ou plus, je n'avais qu'une carte IGN au 100 000ème et qu'un curvimètre, pour évaluer les distances parcourues et n'ayant pas de Guide de pèlerin sur ce parcours en 2001. Pendant le repas du soir, ma fille m'invite à faire une pause chez eux le lendemain, pour récupérer un peu, et en profiter pour laver tout mon linge. Bien entendu, c'est proposé si gentiment que j'accepte volontiers. En fait, je vais rester 2 jours chez eux, ils ne travaillent pas le Mercredi! Le Chemin de Saint-Jacques m'attendra un peu!

P1030035 [1024x768]P1030036 [1024x768]

P1030037 [1024x768]P1030038 [1024x768]

P1030039 [1024x768]P1030040 [1024x768]

1) Bar-Restaurant très sympathique à Saint-Martin-en-Haut où j'ai pu manger un excellent casse-croûte -- 2) Au bas de Saint-Martin-en-Haut, j'ai pu prendre cette jolie croix sous mon parapluie et une belle averse de neige fondue. -- 3) Dans la montée de la petite départementale D 122, ce très beau village de St-Martin-en-Haut, au beau milieu de jolies collines très verdoyantes. J'ai décidé au Bar, tout en buvant un bon chocolat bien chaud et en regardant ma carte, de quitter le GR 7 et de continuer sur la D 122, pour gagner au moins 2 km et pas mal de fatigue, car le GR m'avait l'air de grimper sérieusement vers un massif à 934 m, le Signal de St-André, en me promettant de venir le faire un jour. L'étape était déjà assez longue ce jour-là! -- 4) et 5) Jolis paysages sur la D 122 sous un ciel très menaçant et à nouveau de nombreuses averses. 6) Arrivée au mignon petit village de Ste-Catherine perché sur une jolie colline au-dessus de Saint-Chamond.

 Hier soir, Anne-so et Pascal me demande si je comptais rejoindre le GR 7 à pied, en traversant tout Lyon, c'était normalement prévu dans mon plan de marche, mais, en consultant ma carte IGN, et en voulant rejoindre le GR 7qui mène à St-Chamond, il a bien fallu me rendre à l'évidence, c'était vraiment " Mission impossible! " dans une seule journée de marche, dont une grande partie sur du bitume! Et j'avais déjà 2 journées de pause chez ma fille. Alors, Anne-Sophie qui travaillait cette année-là à Grezieu-la-Varenne, non loin du GR 7, me propose de m'emmener vers le Col de la Luère ( 714 m ), où je pouvais rapidement rejoindre le GR. Du coup, j'accepte à nouveau très volontiers. Ce matin, nous partons vers 7h, le temps qui avait été meilleur et plus lumineux ces deux derniers jours, se dégrade à nouveau...pauvre petit pèlerin. Je dis en rigolant à ma fille: Saint-Jacques à ouvert la douche du ciel pour laver tous mes péchés...et Dieu sait qu'il y en a eu dans ma vie! Que celui qui n'a pas fait de péchés dans une vie de 70 années, lève le doigt! C'est un Saint! ça la fait marrer...En fait, on prend un peu d'avance sur l'horaire, et pour me gagner encore un bon paquet de kilomètres, Anne-So décide de m'emmener vers Yzeron. Je ne suis pas trop d'accord, car je crains qu'elle ne soit en retard à son poste ce matin, mais, ayant fait un peu ma fille à mon image, arrière petite-fille auvergnate, mélangée à la Bourgogne et à l'Espagne du Sud, je suis bien obligé de m'incliner! Elle m'emmène jusque vers la Croix Perrière où je retrouve avec grand plaisir mon petit GR 7. J'embrasse très rapidement ma fille en la remerciant mille fois, elle arrivera avec 20 mn de retard à son école...par la faute d'un sacré pèlerin de Compostelle! Je ne lui ai jamais demandé, quelles excuses elle avait données pour son retard! 

P1030041 [1024x768]P1030043 [1024x768]

P1030045 [1024x768]P1030046 [1024x768]

P1030047 [1024x768]P1030048 [1024x768]

1) 2) et 3) L'église de Sainte-Catherine, pas immense, mais tellement belle et fine... -- 4) Le GR 7 est bien là, on a une superbe vue sur la vallée, de Givors et St-Chamond, mais vu le temps pourri, je le laisse, le GR 7, et continue, d'abord sur la D113A, puis la D 663 et la D 97 et 23, où là je le retrouve dans le hameau de l'Hôpital. -- 5) et 6) La neige arrive, elle ne me quittera plus jusqu'à Saint-Chamond où j'arrive vers les 14h30.

Après avoir laissé ma fille et retrouver le GR 7 à Croix Perrière, me voilà à nouveau parti pour de nouvelles aventures, le temps se dégrade à vue d'oeil, et il fait de plus en plus froid, le vent est glacé, heureusement que mon grand parapluie me protège un peu. J'arrive, rapidement, au super village de St-Martin-en-Haut, où je trouve un Bar-Restaurant très sympa, et où on me prépare un bon casse-croûte et un grand chocolat bien chaud. C'est là que, tout en finissant ce petit-dej, en regardant ma carte IGN, que je décide à nouveau de quitter le GR 7, pour prendre une petite départementale quasiment déserte, la D  122 ,qui m'emmène directement au village de Ste-Catherine, et me fait ainsi gagner plus de 2 km et un gain de fatigue, car le GR avait l'air de bien crapahuter vers le Signal de Saint-André. Ensuite, arrivé à Ste-Catherine, où j'aurais pu continuer sur ce GR , je décide à nouveau de le quitter, il fait un temps de chien, je continue sur une série de petites routes très peu passagères, la D 113 A, D 663, D 97 et D 23 où là, ça grimpe un sacré coup,  jusqu'au Col de La Gachet. Il neige à plein temps, et le vent souffle en bourrasques terribles, quant tout à coup! Miracle! Arrivé au Col, à 748 m, je vois un Bar ouvert...bien sûr, je ne loupe pas l'occasion, avant d'entrer je me secoue un bon coup pour enlever la neige , essuie bien mes godillots, entre, et une très brave Dame m'accueille en me disant: ce n'est pas une journée pour faire de la randonnée, mon " pôvre monsieur ! " Alors, je lui explique que je viens de Dijon, et j'ai l'intention de rejoindre St-Jacques de Compostelle! Avec un merveilleux sourire, elle rajoute: Mais! Vous n'êtes pas encore arrivé, mon " pôvre  Monsieur! ". Je commande un chocolat pour me réchauffer, et l'autorisation de manger les casse-croûtes que m'avait préparés ma fille ce matin, elle accepte gentiment, et me propose même, une bonne soupe bien chaude qu'elle avait en réserve à la place du chocolat, ce que je ne peux refuser tout de même, de plus, j'adore les soupes, c'est rempli de vitamines et de sels minéraux, excellents pour les muscles. Pendant mon repas dans le Bar, j'observe de ma place, en direction de la cuisine, des petites têtes d'enfants et d'adultes, qui viennent chacun son tour, observer discrètement cet étrange pèlerin, sorti de la tourmente de neige, il y a dehors, entre 5 à 10 cm sur la route! Il ne manquait plus que les loups, pour se croire au Moyen-âge!

P1030049 [1024x768]P1030050 [1024x768]

P1030051 [1024x768]P1030052 [1024x768]

P1030053 [1024x768]P1030054 [1024x768]

1) 2) et 3) L'arrivée et la descente vertigineuse sur Saint-Chamond -- 4) L'Autoroute menant à Saint-Étienne -- 5) Le GR 7, qui m'a bien aidé lors de ce premier voyage en 2001, n'ayant aucun Guide de pèlerin, ni de balisage d'un chemin de Compostelle. -- 8) L'église Saint-Pierre à Saint-Chamond.

 Après cette agréable pause repas, dans ce lieu tellement agréable, où je me suis réconforté et réchauffé, car, juste avant d'arriver là, sous la tempête de neige, sur des chemins ultras glissants, je me suis répété sans cesse sous mon grand parapluie et mon feutre noir, que je devais secouer en permanence, car la neige s'entassait dessus allègrement, je me disais sans cesse: " Inutile de me ressasser à l'infini, mais dans quelle état j'erre, pauvre petit hère..." Il me fallait avancer coûte que coûte, jusqu'au bout de cette étape, sur des chemins défoncés et gluants...car cette fois, je ne pouvais plus reculer! Et c'est en écrivant, dans ma chambre d'Hôtel hier soir, cet épisode sur mon carnet de route, que je me suis aperçu que le mot  " ressasser " était peut-être le plus long des palindromes, qui se lit dans les deux sens... - Je disais donc: après ce merveilleux moment chez de braves gens si sympathiques, qui vous réchauffent le coeur, uniquement déjà, par un beau sourire, je les quitte sans trop tarder, car il me restait encore un bon quart de chemin à faire pour arriver à bon port, et, en montant le Crêt St-Georges, qui culmine à 817 m, j'ai un mal fou à avancer et à tenir l'équilibre, contre des coups de boutoirs d'un vent latéral complètement glacé, et une neige, qui se transforme en queues de lapins...connaissez-vous cette expression? Si non, tant pis, je l'invente...

 Puis, commence alors, après Valfleury, une descente vertigineuse sur le GR 7, de plus en plus souvent sur le train arrière, c'était un excellent massage de fesses , entièrement gratuit!  Malgré mon bâton télescopique et mon grand parapluie, que j'ai refermé pour la circonstance, et qui me servait de 2 ème bâton...et peu à peu, la neige se transforme en pluie glaciale, c'est pas mieux! Et, avec le vent, le temps se dégage un peu, pour laisser place à de belles éclaircies ensoleillées. À Saint-Chamond, je trouve rapidement un petit Hôtel-Restaurant super sympa, juste en face de l'Office du Tourisme, je n'hésite pas une seconde pour prendre une chambre, je suis trop fatigué!

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 16:37 - - Commentaires [12] - Permalien [#]