10 juillet 2017

Tour de France - Vive le Tour - 07 Juillet 2017 - Entre Panges et Baulme-la-Roche en Côte d'Or -

 Pour les fanas et aficionados de la bicyclette et du Tour de France, et pour ceux et celles qui n'ont encore jamais eu la chance de le voir passer... c'est aucun doute un vrai spectacle à voir au moins une fois...surtout quand arrive la caravane publicitaire ! Quant aux coureurs...on les attend longtemps...et, ils passent si vite... qu'il faut être bien placé pour les voir quelques secondes ! En fait, je préfère suivre le tour à la télé...au moins on peut aussi admirer les paysages et les beaux sites de France ! Mais, faut avouer que c'est un spectacle à voir, surtout pour l'ambiance qui y règne ! c'est franchement sympa ! Je vais vous montrer que quelques images... et pour ceux ou celles qui aimeraient en voir plus... je viens de mettre un Album supplémentaire intitulé : Tour de France - Juillet 2017 - Vive le Tour ...cherchez cet Album vers les " T "

P1070842 [1024x768]

P1070850 [1024x768]

Baulme-la-Roche et Panges se situent après Saint-Seine-l'Abbaye et avant Pont-de-Pany.

P1070560 [1024x768]

 Nous nous sommes garés sur ce Parking, derrière les Camping-car, parking ou part un petit chemin qui mène en haut des roches de Baulme-la-Roche, où vous avez l'une des plus belles vues de Côte d'Or ! Le village est juste en dessous...et on voit au loin, la Vallée de l'Ouche et les collines qui mènent sur la Côte viticole de la Côte d'Or.

P1070568 [1024x768]

P1070571 [1024x768]

 Voilà...on est bien installé, on a eu de l'ombre pendant tout le spectacle...et un petit air nous venait juste d'en face ! Nous étions en hauteur et juste avant la descente ! avec suffisamment de vue sur l'arrivée de la caravane et des coureurs sur notre droite ! Avec repas tiré du sac...et 3 litres d'eau, plus coca et bières pour l'apéro ! Nous avons assez d'organisation avec notre épouse et très prévoyants, la preuve, on avait pris les crèmes solaires, très haute protection... et même du gel apaisant " Dapis gel " gel apaisant utilisé pour les piqûres d'insectes : moustiques, abeilles, guêpes...

P1070580 [1024x768]

P1070581 [1024x768]

P1070585 [1024x768]

P1070587 [1024x768]

 Je vous disais qu'on était bien placés...la preuve ! ils sont revenus avec des bobs sur la tête !

P1070622 [1024x768]

P1070627 [1024x768]

P1070664 [1024x768]

P1070712 [1024x768]

  Une infime partie de la Caravane publicitaire...

P1070671 [1024x768]

P1070677 [1024x768]

 En voici d'autres...et si vous voulez voir le reste... direction l'Album que j'ai mis ce matin : Tour de France 2017...

P1070721 [1024x768]

                                   Les échappés !

P1070725 [1024x768]

P1070726 [1024x768]

P1070727 [1024x768]

P1070728 [1024x768]

P1070729 [1024x768]

                               Le peloton !

P1070730 [1024x768]

P1070731 [1024x768]

DSC_0347 [1024x768]

DSC_0349 [1024x768]

DSC_0350 [1024x768]

DSC_0351 [1024x768]

 Vive le Tour de France ! Bravo Messieurs, vous êtes très courageux ! ce que vous faites est géant ! Bon courage ! Et que le meilleur gagne !

Vos exploits m'enchantent depuis tout jeune...et je ne m'en lasse pas ! Vive la France !

Ami Gilbert d'Ahuy...en Côte d'Or !

-----------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 12:14 - Commentaires [33] - Permalien [#]


12 juillet 2017

Retour à Vallouise - Htes-Alpes - Rando d'Ailefroide - I - entre le Pelvoux et Entre-les-Aigues...et poésie de l'ami Gilbert.

 Et nous voilà parti dans une nouvelle série, sur nos petites randonnées lors de notre dernier séjour dans la Vallée de La Vallouise du 27 Mai au 2 Juin 2017. Je ferai paraître chaque randonnée en trois parutions, pour vous offrir un max de photos... puis, à la fin de ces 3 post, je mettrais l'ensemble des photos dans un nouvel Album...portant le titre de ces séries de 3 parutions dans mon blog, pour ceux ou celles qui veulent profiter à fond d'un des beaux endroits du Briançonnais, sous le Massif des Écrins. Cette randonnée aujourd'hui, se déroule le long du torrent Celse-Nière alimenté par les glaciers du Célé et de celui d'Entre-les-Aigues, encadrée d'un côté par les pics de La Blanche et d'Entre-les-Aigues...et de l'autre côté, par le Pelvoux...et en face, les superbes pics de l'Ailefroide. Cette rando a duré environ 1h30 pour monter, et autant, pour redescendre...3 ou 400 m de dénivelées très faciles pour des marcheurs moyens, avec juste une petite difficulté, le passage d'un névé assez en pente, une vingtaine de mètres seulement... et un décor majestueux au pied du glacier du Sélé. 

 Alors...sans aucunes fatigues pour vous...venez respirez l'air pur et rafraîchissant de cette belle Vallée de La Vallouise, en admirant ces coins merveilleux de nos belles Alpes françaises du Briançonnais :

P1050544 [1024x768]

Rien que cette belle vision, donne vraiment l'envie d'y aller !

P1050547 [1024x768]

P1050548 [1024x768]

P1050549 [1024x768]

 Avant de démarrer... prenez le temps de lire les panneaux, ils peuvent vous être très utiles, et vous ne raterez rien ! d'autre-part, vous éviterez parfois d'être en faute et quelques petits ennuis ! Ces panneaux sont très bien faits...respectez-les !

P1050550 [1024x768]

 En fait, nous n'avons été qu'au pied du refuge des Bans... c'était pour nous, encore au moins une bonne demi-heure de marche et une bonne grimpette, puis la redescendre ! 3 h de marche pour la première journée, c'était très raisonnable ! Nous n'avons plus 20 ans... il faut savoir rester sage et prudent, la Montagne, ça se respecte aussi... et ne jamais vouloir se surpasser ! c'est ridicule et dangereux ! inutile de chercher les problèmes et de mettre sa vie en danger !

P1050551 [1024x768]

P1050552 [1024x768]

P1050553 [1024x768]

     Les passerelles que j'adore ! faudra qu'elle rejoigne ma collection !

P1050554 [1024x768]

P1050562 [1024x768]

P1050559 [1024x768]

P1050562 [1024x768]

 C'est parti... marcher à son rythme est une règle absolue, vouloir s'accrocher derrière quelqu'un, c'est aussi ridicule... si elle est pressée...laisser-là courir ! c'est son problème ! le vôtre, c'est de profiter pleinement de décors majestueux et de visions superbes... n'oubliez-pas, même depuis le départ, de respirer à fond ! l'oxygène est notre plus grand des carburants... surtout pour les muscles, et buvez une gorgée d'eau régulièrement, car ça, quand on a pas soif, on l'oublie, c'est aussi un sacré carburant pour tous les marcheurs ! évitez au maximum les déshydratations ! et, mangez une petite barre sucrée de temps en temps, ou banane séchée, remplie de potassium, ça évite les crampes !

P1050563 [1024x768]

P1050565 [1024x768]

P1050566 [1024x768]

Voilà pour aujourd'hui...la suite au prochain numéro... c'était juste pour la mise en bouche !

                                    --------------------

 Dernièrement, j'ai eu trois messages dans ma messagerie interne... la même semaine, de 3 personnes différentes, 2 pèlerins et un autre randonneur de grands chemins... et tenez-vous bien... des questions sur mon utilisation de mon grand parapluie sur mes grands chemins : poids, solidité, encombrement, prix, lieux de vente...et diverses fonctions ! Bien entendu, c'est un plaisir pour moi, de répondre à ces messages... et, je donne toujours une réponse...quand j'en ai une ! Du coup, l'inspiration m'est brusquement venue... j'ai pris un bloc, un crayon de papier et une gomme... et les vers sont arrivés tous seuls...juste, quelques petits efforts mentaux, en bousculant un peu mes neurones... pour trouver quelques rimes qui aillent bien ensemble ! c'est 6 strophes écrites l'après-midi du 3 Juillet dernier, de 14 h à 16 h... pile, poil, pour faire mon 4 h ! ce n'est pas de la grande poésie... juste quelques petits  vers sans prétentions, que j'ai essayé de faire chanter... pour mon plus grand plaisir...et, peut-être ? pour le plaisir de quelques-uns d'entre-vous :

              L'homme au grand Parapluie !

      Sur un long chemin blanc qui part à l'infini,

        Écrasé de chaleur par un soleil d'enfer,

D'étranges mirages surgissent, apparaissent de l'éther,

    Un pèlerin enchanté, sous un grand parapluie !

Sous cette chaleur horrible et cette blancheur d'albâtre,

     Un chemin lumineux, en cadré de belles fleurs,

   Que la nature nous offre, que pour notre bonheur,

 Des coquelicots rouges, comme braises dans un âtre !

   Sous son grand parapluie, ne rêve que d'une chose,

 Que cette voie silencieuse puisse durer très longtemps,

       Car il savoure à fond ces merveilleux instants,

         Lors d'un arrêt repas et d'une bonne pause...

      La moindre brise d'air sur son visage est douce,

            Un air conditionné au creux du parapluie,

   Circule tout gentiment, tournant comme une toupie,

       Tenant le petit manche uniquement d'un pouce !

          À pas cadencé, précis comme une pendule,

        Marche inlassablement vers l'horizon qui fuit,

         Et chacun de ses pas sur ce chemin qui luit,

       Il se met à rêver, tout comme un somnambule...

     Il faut donc peu de choses, pour apprécier la vie,

     Savourer des moments qui restent inoubliables,

   De belles heures de joies qui sont très appréciables,

  Tout ça pour pas grand'chose, qu'avec un parapluie !

                                   ----------

               Écrit à Ahuy le 3 Juillet 2017

                       Ami Gilbert d'Ahuy.

-------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:22 - Commentaires [31] - Permalien [#]

17 juillet 2017

Les écrits poétiques de l'Ami Gilbert d'Ahuy - VIII -

  Suite de la mise en ordre de tous mes écrits de façon poétique depuis 2005... aujourd'hui, j'arrive presque à la moitié de ces écrits. Quand tout sera fait, je les mettrai, je pense, dans mes catégories, cela me sera ainsi plus facile de les retrouver, pour éventuellement les modifier...car j'estime que ces écrits peuvent être transformés en permanence, tant que l'auteur est en vie et selon son humeur, et ses inspirations !

                                       --------------------

P1080054 [1024x768]

 Tous les pèlerins ayant fait le Chemin du Puy-en-Velay ont, sans aucun doute, pris cette photo ! J'ai dormi deux fois, sous cette superbe vierge et celle belle ville sympathique du Puy-en-Velay.

                                         ----------

 29 )                               Que serait ?

            Que serait ce Monde, sans amour ni amitiés ?

       Que serait cette belle Nature, sans fleurs ni soleil ?

        Que serait tous mes écrits, sans un peu de miel ?

          Que serait notre vie, sans toutes ces beautés ?

         Le miel de notre vie qui coule au fond de nous ;

          Que seront les humains, sur cette belle Terre,

      S'ils persistent ainsi, à faire sans cesse la guerre ?

      À tous se massacrer, comme de malheureux fous ?

        Il serait temps enfin, de faire une belle ronde,

Comprendre enfin 1 jour, que nous sommes tous des frères,

       Et que du Nord au Sud, unir nos hémisphères,

       En se donnant la main autour de notre Monde !

      Si belle notre planète, sans toutes ces misères,

        Assez de nourriture pour nourrir nos enfants ;

      Que pour avoir la Paix, plus un seul combattant,

    En cultivant ensemble sur toutes nos belles terres.

      Que serait Compostelle, sans l'esprit du Chemin ?

      Que serait ces rencontres, sans l'amour fraternel ?

       Que serait notre vie, dans cette Tour de Babel ?

       Que serait ce Voyage, sans l'âme d'un pèlerin ?

                                     ----------

          Écrit à Vaugneray le 22 Novembre 2010

                         Ami Gilbert d'Ahuy.

                              --------------------

P1080050 [1024x768]

                                 --------------------

30 )       L'Esprit des Chemins de Compostelle.

             Depuis cette vision de l'Ermite Pelayo,

   Des millions de pas ont creusé tous ces chemins,

       De l'Europe entière, ils sont devenus divins,

    Douze siècles ont fait les Chemins de Santiago.

          Cet incroyable très ancien pèlerinage,

   N'a rien d'un loisir, ni d'un triste vagabondage,

 Ni d'une grande randonnée ou d'un petit voyage,

    Avec cet état d'esprit, ce serait bien dommage !

      Ce grand voyage exige une forte motivation,

Car ces chemins sont longs, beaucoup d'abnégation,

En son âme et conscience, c'est une grande décision ;

          Pour le réaliser avec plein d'émotions !

      La belle Voie Podiensis ou celle de La Plata,

       Comme le Real francès ou celui du Levant,

 Tant d'autres beaux chemins, vont vers l'Occident,

             Via Lemovicensis ou Via Tolosana.

Où l'on côtoie souvent des vignes et champs de blé,

Le Vin et le Pain, qui sont des symboles Christiques,

     Pour la grand ferveur des pèlerins catholiques,

   Sur des petits sentiers, dans de beaux jours d'été.

         Après ce grand Voyage, où tu es pèlerin,

          Devant la Cathédrale, tu y arrives enfin,

   En oubliant souffrances et galères...c'est certain !

     En ton for intérieur, c'est l'Esprit du Chemin.

                                  ----------

              Écrit à Ahuy le 18 Janvier 2011

                      Ami Gilbert d'Ahuy.

                           --------------------

P1080071

                                   --------------------

   31 )                        L'éloge à la Rose.

       La fleur éternelle qui dans nos jardins parade,

      Elle est bien la Reine de l'Alhambra à Grenade,

 Dans ses merveilleuses allées notre pensée s'évade,

  C'est bien la plus belle chose au milieu de l'Arcade.

        Elle exerce en nous une réelle fascination,

        Au culte de Vénus, les grecs en adoration,

    Dans les jardins romains, poussait à profusion,

     Dans toutes les fêtes, était à chaque occasion...

      La rose a la beauté et une certaine noblesse,

     Pas étonnant qu'on la compare à une Déesse...

   Dans de beaux jardins royaux, la Rose se dresse...

      Un Prince amoureux l'offrira à sa Princesse !

 Partie de trois couleurs, blanc, jaune et rouge carmin,

   Éclate maintenant de mille teintes dans notre jardin,

       Fleur odoriférante le long d'un beau chemin,

    Ne craint pas l'odeur enivrante d'un fier jasmin !

        Avec sa beauté, est une fleur universelle,

  Son doux parfum et son élégance la rend belle,

        Avec ses épines acérées, elle est rebelle,

       Comparée souvent à une jolie demoiselle !   

         Depuis le moyen âge elle inspire le poète,

     Pour une belle femme, aura le coeur en fête,

     Cueillez les belles roses de la vie...il répète !

   Elle est la fleur de l'Amour sur toute la Planète.

                                   ...........

       Être sur des roses ou sur un lit de roses...

Couché sur des roses...elles ont le teint des roses...

                    Envoyer sur les roses...

                  Cela ne sent pas la rose...

        Le pot aux roses...ou...à l'eau de rose...

            Il n'y a pas de rose sans épines...

                Ne lui jetez pas des roses...

         Sur la couleur rose, l'amour se pose...

Sont de bien belles choses qui méritent nos proses

       Et, pour elles... tu oses écrire sur la ROSE !

                                 ----------

              Écrit à Ahuy le 26 Janvier 2011

                        Ami Gilbert d'Ahuy

P1050857 [800x600]

                                --------------------

32 )         Chemin de La Plata et du Mozarabe.

      Ce merveilleux Chemin qui part d'Andalousie,

        De la noble Séville aux jardins magnifiques,

Où de doux parfums vous paraissent psychédéliques,

          L'air euphorisant mène à la mélancolie.

   C'est avec regret qu'on quitte cette superbe Cité,

Pour un immense chemin au coeur même de l'Espagne,

      Vote âme s'envolera en haut d'une montagne,

      Pour y découvrir une indécente grande beauté !

   Dans des paysages champêtres, règne la solitude,

     Dans des sierras et pampas, explose la lumière...

  Des pieds de vigne par millions, où vole la poussière...

    Où on se laisse aller dans une profonde quiétude.

  Vos pas courageux vont vers des pueblos tout blancs ;

         La vie coule lentement comme un gentil rio,

             Castilblanco...Almaden ou Monesterio,

 Dans un ciel trop bleu, volent là-haut deux beaux milans.

          Les chemins de sable au milieu des céréales ;

   D'incroyables et longues distances sans âme qui vive...

        Dans ce monde étrange, le coeur part à la dérive...

     Vos pensées se perdent, dans ces contrées idéales.

       Après une longue marche au soleil implacable,

       On découvre un p'tit Bar où règne la fraîcheur !

      On peut y manger tapas, raciones...quel bonheur !

        Le sourire inoubliable d'une serveuse aimable.

    Que de beaux souvenirs de ces villes lumineuses,

           Posées ça et là par une société humaine,

            Cacéres, Plasencia, Merida la romaine,

     Animées et vivantes comme de belles danseuses...

         Et lorsqu'enfin arrive la fin de votre voyage,

   Qu'un soleil rouge plonge dans l'Océan lentement,  

      Et que les étoiles s'allument dans le firmament,

   Au fond de soi on se dit : mon Dieu quel dommage !

                     Car tout dans cette vie a une fin !

                                        ----------

                     Écrit à Ahuy le 27 Janvier 2011

                             Ami Gilbert d'Ahuy.

                                 --------------------

P1180195 [1024x768]

----------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:39 - Commentaires [23] - Permalien [#]

20 juillet 2017

Retour à Vallouise en Hautes-Alpes vers Briançon -- Rando à l'Ailefroide -- II -- et poésie ancienne...

 Nous voilà reparti à nouveau dans cette belle randonnée de l'Ailefroide, la première de notre séjour en montagne à Vallouise, sous Puy-Saint-Vincent en Hautes-Alpes du 27 Mai au 2 Juin dernier...     Nous pratiquons régulièrement de la marche à pied, mon épouse et moi, au moins une fois par semaine le Dimanche, ensemble... et mon épouse marche assez régulièrement avec une amie d'enfance, et moi, petite balade de santé régulièrement ! C'est suffisant à nos âges, pour se tenir en forme ! Mais, des randos en montagne, cela faisait quelques années que nous n'en faisons plus... et grâce à l'ami Jacques, partenaire à l'occasion, de son Club de bridge... qui a eu cette très belle idée de nous inviter à aller faire un tour sur nos si belles montagnes de France ! Alors, voilà la suite de cette rando... vous remarquerez que j'ai pris pas mal de clichés des petites fleurs de montagne...notre ami Jacques est un grand spécialiste des plantes et des fleurs... encore une belle passion ! il en existe tant ! Et, comme je l'ai écrit dernièrement à l'amie Martine, amie de mon blog : Sans aucunes passions, la vie doit être vraiment bien tristounette ! Attendre sans rien faire du tout, que le temps passe et le dénouement final ! Très peu pour moi ! Surtout en retraite... on a le temps de faire bien des choses et de vivre, comme une deuxième vie !

                                   --------------------

P1050569 [1024x768]

 Franchement... quand on peut encore le faire...avec un peu de volonté...même à 75 balais au Mois d'Août prochain... Elle sont pas belles ces visions magiques, au hasard de notre rando ?

P1050568 [1024x768]

 L'ami Jacques m'a donné tous les noms de fleurs... mais ai-je bien noté ? La gentiane printanière ?

P1050570 [1024x768]

 Le torrent de Celse-Nière alimenté par les glaciers du Sélé et d'Entre-les-Aigues.

P1050571 [1024x768]

Ces petits drapeaux délimitent le Parc National des Écrins... alors, verboten ! Interdiction absolue, sous peine d'amende...de ramasser les petites fleurs et d'emmener des chiens non tenue en laisse !

P1050572 [1024x768]

P1050573 [1024x768]

 Notre amis Jacques donnent certainement le nom d'une plante ou d'une fleur ! Elle n'est pas belle la Randonnée faite comme ça...en prenant le temps de vivre ! à quoi ça sert de marcher bêtement pour battre des records et de passer à côté de l'essentiel : la beauté de la Nature !

P1050575 [1024x768]

 Il me semble que c'est une tête de mort ou vesce de loup... j'en ai mangé vers mes 40 ans...je suis toujours en vie ! pour ne pas mourir idiot ! Mais bon...ça casse pas les barreaux ! Cuisson : coupé en tranche et frit à la poêle !

P1050576 [1024x768]

 Et c'est reparti mon kiki ! ne croyez pas que je suis distancé... c'est moi le photographe...alors, toujours en retard ! et je prends mon temps ! La route est longue...heidi heido...regarde couler l'eau !

P1050578 [1024x768]

P1050579 [1024x768]

 Et c'est tout là-haut qu'on monte ? bouhhh...on est pas arrivé...1 km à pied...ça use...ça use !

P1050581 [1024x768]

P1050582 [1024x768]

 Il est quand même beau ce Massif des Écrins ! Guère de lacs...beaucoup de glaciers et...des cascades absolument magnifiques ! J'irai pas quand même prendre une douche ! Brrrr !

P1050585 [1024x768]

          On approche de la pause repas... Ouf ! la Montagne ça creuse !

P1050587 [1024x768]

         Rodhodendrons ferrugineux ? Elle est pas belle cette photo ?

                                --------------------

Bon ! Voilà pour aujourd'hui...la suite au prochain post : Rando à l'Ailefroide -- III --

                                --------------------

                                  Les arbres,

             Une sérénité tombe des hautes cimes.

       Les frondaisons étant plus proche de l'azur

           Ont son premier sourire idéalement pur

    Qui tremble et s'atténue au fond de nos abîmes.

    Sur les ormes chenus, sur les cèdres noueux,

    Sur chaque chêne austère, une majesté plane.

     Et le vent frémissant dans l'immensité glane

   Des cantiques de gloire et les chante pour eux.

     Leur feuillage les vêt de robes somptueuses,

   D'émeraude ou d'or rouge, au gré de la saison,

    Et d'innombrables nids leur disent l'oraison

 Qui s'exhale en parfum des roses langoureuses.

Ils sont les grands témoins des amours dans les bois ;

    Ils savent quels baisers muets le chèvrefeuille

  Donne à la rude écorce et tous ceux que la feuille

   Laisse prendre au soleil, dont elle meurt parfois.

    Graves et paternels, ils versent l'ombre fraîche

      Sur le cerf et le daim, sur l'insecte et l'oiseau,

      Au temps où l'araignée enlace en son réseau

La mouche, quand les prés sont blonds sous l'herbe sèche

    Je voudrais que mon corps repose quelque jour,

  Au pied d'un vieux géant, sous de hautes fougères.

   Connaissant tout le prix des choses passagères,

    Je dormirais si bien sans haine et sans amour !

                                  ----------

    Écrit par Magali Boisnard vers 1900 en AFN.

--------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:30 - Commentaires [23] - Permalien [#]