10 mars 2018

La Rosière 1850 - III - Espace Bernardo...La Rosière - La Thuile - Col du Petit St-Bernard et : Les 3 facettes de MARS !

P1100310

Aujourd'hui, le temps idéal pour faire du ski alpin, la bise du Nord-Est s'est enfin calmée, alors, profitons-en ! 

Le mot ski viendrait de Norvège, qu'on écrivait d'abord " skie ", car en France, on a hésité entre le féminin et le masculin... finalement, les hommes du XIXème siècle étaient encore pas mal machos, ils ont opté pour le masculin, un sport d'homme en ce temps-là ! LOL !  

Le fait de marcher et de glisser sur la neige en utilisant des lattes de bois, légèrement incurvées vers le haut à l'avant, remonterait à plus de 5000 ans ! c'était bien sûr, une pratique de Pays nordiques proches du Cercle Arctique, donc pratique du ski nordique et de randonnée. La Norvège aurait été ensuite l'une des premières Nations du ski moderne. Deux techniques de descente se sont rivalisées : le télémark et le christiana...pour arriver enfin un jour à la pratique plus moderne du ski alpin de descente, pour évoluer sur le ski acrobatique, le ski extrême, le snowboard et le speed flying... on arrête pas les hommes dans leurs prouesses !

Le ski alpin qui est donc un sport de Montagne maintenant pratiqué en masse, depuis la fin de l'Automne certaines années, jusqu'à la fin du Printemps dans les hautes stations... et cela, dès que les chutes de neige deviennent conséquentes, en recouvrant bien les pistes et en gelant fort les nuits, ce qui, après être damées par des engins ultras modernes, souvent la nuit, permet vers 9h du matin d'avoir une bonne glisse...

L'origine de ce ski moderne serait née vers 1850, et aux USA, ce serait des alpinistes qui aurait eu cette idée, après être monté pour atteindre les sommets, de redescendre sur ses skis plus larges que ceux de la randonnée, beaucoup plus rapidement qu'à pied. Puis les Autrichiens en 1905, ont organisé une descente pour un championnat du Tyrol et la descente du Horn en 1906. En 1911, les anglais partent du sommet Wilstrubel à Montana en Suisse pour une compétition en ligne proposée par Sir Arnold Lunn, qui serait, paraît-il, l'inventeur du ski de compétition moderne. Ce même Sir, inventa le ski alpin en faisant des premiers essais en 1897 à Chamonix. Ce n'est qu'en 1924, que sont créées la Fédération internationale de ski ( FIS ), et la Fédération française de ski  ( FFS ) lors des premiers Jeux Olympiques d' Hiver à Chamonix. 

Le ski nordique était d'ailleurs déjà présents lors de ce premier rendez-vous international. Voilà à peu près l'Histoire du ski alpin. Pour quelles raisons ai-je été tout de suite attiré par ce sport vivifiant et passionnant...moi, qui n'avais que 20 ans et n'avais pratiquement jamais vu la neige, on venait juste d'être rapatrié d'Algérie... c'est en passant devant un Office du Tourisme à Toulouse... que j'avais vu une proposition d'un Dimanche dans la station de Gourette en Bus...avec le matériel fourni ! qui m'a décidé de me lancer ! en ce temps-là... rien ne m'arrêtait ! 

Et dès les premières descentes, j'ai suivi le chauffeur du Bus, qui m'avait tout de suite appris à faire du chasse-neige pour me freiner ! il me semble que ce sport m'a tout de suite plu, d'une part, de parvenir sur les sommets des pistes où on a une forte impression de dominer le Monde, avec des paysages à couper le souffle... puis, la vitesse sur les pistes que je trouvais enivrantes, dès que j'ai pu à peu près maîtriser assez bien la pratique de ce sport ! Et, dès le départ, j'ai su vaincre la peur du vide en n'évitant le milieu des pistes où ça craint... et en passant sur les bords... où beaucoup n'osent pas aller, ce qui peut se comprendre, par peur de ne pas pouvoir tourner !  

P1100320

P1100326

Un petit selfie avec le Mont-Blanc derrière... je l'ai tellement admiré lors de mes séjours dans de nombreuses piste des Alpes du Nord... il est si beau notre beau sommet aux neiges éternelles ! 

P1100276

Vision nocturne de l'Office de Tourisme de La Rosière, que nous avions en face de notre location !  

P1100275

Cette fois Madame était décidée, vu les températures plus clémentes, avec à côté, notre fille aînée, une passionnée du ski alpin, elle aussi, comme son père... mais elle, depuis l'âge de 5 ans ! elle ne skie pas...elle vole sur la neige.  Le monsieur à côté... qu'on a pas le plaisir de connaître... est venu juste là, au moment même où j'ai sorti l'appareil... pour téléphoner ! je n'allais pas lui demander de se mettre ailleurs ! Bof ! ça fait partie du paysage !

P1100260

P1100264

P1100266

P1100269

Et c'est parti ! c'est la période creuse sur les pistes... avec ce beau temps, beaucoup sont passés en Italie ! c'est là qu'on adore skier sans aucune crainte ! pour la suite des photos, je vous laisse admirer ! vous avouerez, que même si vous n'êtes pas fan du ski alpin... que ces paysages blancs sont de toute beauté ! et que nos poumons prennent un sacré coup de nettoyage ! 

P1100285

P1100287

P1100288

P1100289

P1100291

P1100292

P1100299

P1100301

P1100303

C'était la bonne heure... les pistes presque vides ! beaucoup faisaient la pause casse-croûte !

P1100305

C'est d'ailleurs ce que l'on a fait nous mêmes, à nouveau aux Eucherts... mais, cette fois c'était le jour de la Saint-Valentin... et avec notre fille cadette ! Ensuite, je les ai quittées pour rejoindre la blancheur des pistes et pour retrouver le reste de l'équipe ! 

P1100306

P1100307

Et je termine pour aujourd'hui avec notre magnifique Mont-Blanc, dont quelques-uns d'entre-vous connaissent bien par coeur, le nom des cimes les plus proches...

--------------------

Actuellement, j'essaye de me débarrasser d'une sciatique due à une hernie discale... en faisant une dizaine de séances de Kinésithérapie de tractions lombaires en piscine, où, sur le dos... vous êtes sanglés à des barres en ayant des boudins en mousse sous la tête et sous les genoux...avec des poids allant de 10 kg à 18 kg qui vous étirent... une fois installé, on vous laisse seul ou à plusieurs... pendant une bonne trentaine de minutes, voir plus ! et, je peux vous assurer, que les minutes sont drôlement longues ! même avec de la belle musique classique ! Je touche du bois, mais les effets positifs auraient l'air d'être présents ! et cela, que depuis 5 séances ! 

Alors... j'en ai profité, pour passer le temps en flottant sur ce monde liquide...par moments, en fermant les yeux, on a l'air de flotter en l'air ! j'ai donc, pour trouver le temps moins long, d'essayer d'écrire dans ma tête un nouveau texte écrit de façon poétique sur ce curieux mot de Mars... qui a trois significations différentes, mais, qui aurait la même origine ! Et ceci, m'est venu en tête, car le matin même, dans un blog...? j'ai eu le plaisir de redécouvrir la superbe poésie " Mars " de notre grand poète : Alfred de Musset.

Évidemment... je n'arrive même pas à la cheville de ce grand poète... j'en ai pas du tout la prétention... ce n'est qu'une petite passion de la versification ! 

----------

 

Les trois facettes de MARS !

 

Mars, le troisième Mois de l'Année tant attendu ; 

Le Mois du Renouveau où revient la lumière,

On va bientôt éteindre le feu dans la chaumière,

Dans l'époque de la douceur, nous voilà rendu !

C'est l'époque des giboulées et des grosses averses ;

Le temps devient fou entre nuages et soleil,

Dans la Nature tout se prépare pour le réveil,

Pour offrir tant de beauté qui nous bouleverse !

Les superbes forsythias d'or vont bientôt fleurir,

Sur nos gazons reverdis arrivent de blanches têtes,

Sont pressées de sortir, belles petites pâquerettes,

Dans les bois les jonquilles dorées veulent sortir.

-----

Mars, Dieu de guerre dans la mythologie romaine ;

Au Champs de Mars à Rome, là où coulait le Tibre,

Des formations militaires, l'homme n'était plus libre,

Se préparant aux folles tueries inhumaines ! 

Fils de Jupiter et Junon, tristes violences...

Naquit de cette union tant de haines et carnages,

Depuis l'éternité, traversèrent tous les âges... 

Ô combien d'innocents transpercés par des lances ? 

Ainsi sont nées ces tristes Légions légendaires,

Qui face au Roi Soleil, brillaient de mille feux,

Leurs boucliers rutilants aveuglaient les yeux,

Pour aller conquérir tant de terres étrangères.

-----

Mars, Planète rouge, luit dans notre système solaire,

Étoile mystérieuse, choisie par l'homme pour un Dieu,

Qui en fit un Royaume pour y vivre dans ce lieu,

Eu son importance, tout comme l'étoile Polaire.

Pour les hommes est le rêve de la Conquête Spatiale,

Pour atteindre peut-être un jour, ce Globe mystérieux,

Balayé de tornades et de vents si furieux,

Qui sera une étape pour une grand Voie Royale *****

Une conclusion s'impose à ce même mot commun,

Au beau Mois de Mars et ses violences passagères,

Ce Dieu antique de Guerre, face au terres étrangères,

Et cette Planète rouge sang...que rêve un bon Tribun.

----------

Écrit à Ahuy le 8 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

-----------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:12 - Commentaires [32] - Permalien [#]


16 mars 2018

La Rosière 1850 -- IV et Fin -- Espace Bernardo -- La Rosière - La Thuile au Col du Petit St-Bernard...et Printemps !

P1030503

Relevé dans un magazine offert aux touristes à l'Office du Tourisme :""  Aventure ski France - Italie "" :

Et si vous chaussiez les skis pour aller en Italie et vous délecter dans un SPA de plus de 1000 M2 ? Une expérience unique en mode Roméo et Juliette, Roméo et Roméo ou Juliette et Juliette, ça, c'est vous qui voyez, mais à deux, c'est mieux !

Départ skis ou snowboard aux pieds depuis la Rosière, ou, depuis le télésiège des Escudets à Séez. Prenez un sac à dos qui contiendra une paire de chaussures, une tenue de rechange et un maillot de bain. Profitez du domaine skiable de La Rosière et partez en direction de la Thuile, comptez entre 1h30 et 2 h pour rejoindre la station italienne. Vous avez le choix entre des itinéraires rouges et bleus avec descente en télécabine depuis le secteur des Suches jusqu'à Thuile. Les plus téméraires pourront se lancer sur la piste Franco Berthod, ancien champion de ski italien, avec ses 73% de pente qui en font l'une des pistes noires les plus raides du monde. Restez prudents, l'aventure ne fait que commencer ! 

En fonction de vos envies et de votre timing, vous pouvez déjeuner sur le domaine skiable côté France ou Italie. De notre côté de la frontière, on vous suggère L'Antigel, Le Dégel Club, La Traversette et le Plan du Repos qui sauront ravir vos papilles de spécialités savoyardes avec une vue sur le Mont Pourri à couper le souffle. Versant italien ne manquez pas Lo Riondet ou Maison Carrel pour déguster la Pasta ou un menu du skieur : estomac repu garanti ! Pour les plus pressés d'arriver aux Thermes de Pré Saint Didier, on vous recommande de déjeuner au village de La Thuile. Entre temps, le voiturier de l'hôtel Miramonti vous aura récupérés aux pieds des pistes pour vous permettre de vous changer dans votre chambre. Une adresse qui monte en gamme avec des tarifs plus que raisonnables : Le Pépita Café est à 5 mn à pied de votre hôtel. Testez son Tiramisu, il vaut le détour ! 

Vous prenez le bus vers 14-15 h pour les Thermes de Pré Saint Didier, dont les eaux aux vertus relaxantes jaillissent du coeur de la montagne, eau à 37°. Découvrez des bassins à remous intérieurs comme extérieurs, un sauna au foin, une grotte de sel; des jets hydro-massants, des hammams aux ambiances différentes dans un cadre exceptionnel au milieu des montagnes. Après une bonne nuit de sommeil et un petit déjeuner, vous repartez à ski en dilection de la France. Envie de tenter cette Aventure ? Contactez La Rosière Réservation... Aventure Dolce Vita à partir de 195€ avec forfait 2 jours - La Rosière - Espace San Bernardo...une nuit en demi-pension et un petit déjeuner dans un Hôtel de charme à 4 étoiles ! ( 04 79 06 83 92 ) ou : reservation@larosière.net 

P1030506

P1030507

P1030508

Depuis La Rosière, on a souvent de beaux couchers de soleil...

P1100331

Dans la nuit du Mercredi et du Jeudi, la neige est de retour pour rajouter une bonne dizaine de poudreuse sur les pistes et les paysages... cela n'a pas duré, fort heureusement... car, je n'aime plus guère rouler dans la neige, même avec des chaînes ! c'est aussi très agréable de voir la neige tomber quand on est bien au chaud dans un appartement... je vous laisse admirer :

P1100332

P1100333

P1100334

P1100335

P1100336

P1100338

P1100340

P1100341

P1100342

P1100343

P1100351

À défaut de ski ce matin... les petits jeunes ont vite retrouvé les jeux électroniques !

P1100360

P1100367

P1100366

P1100371

P1100372

Comme tout bon gaulois... une fois n'est pas coutume... ce petite Restaurant : Les Marmottes est génial, sous notre appartement... à des tarifs très abordables : Menus divers ou spécialités : Raclette traditionnelle : charcuterie, pommes de terre et salade... ou : Fondue aux 4 fromages de Savoie : charcuterie, cèpes et salade... ou : Tartiflette : Pommes de terre, lardons, crème, Reblochon, oignons et salade... ou : Pierrade Royale ( ce que j'ai choisi...le fromage ne me convient pas ) : avec des lamelles de 3 viandes différentes : Boeuf ( extra ! ), poulet et magret très tendres, avec légumes à cuire sur la pierre, dont  : poivrons rouges, cèpes, oignons et courgettes... et gratin Dauphinois ! On est pas ressorti avec la faim ! et en dessert, on a le choix ! Les adversaires desserts France - Italie : 1 )  La Tarte aux Myrtilles,  appelée aussi la tarte des Alpes, c'est le dessert français de nos montagnes, tarte aux petites baies bleues délicieusement acidulées qui fait le bonheur des petits et des grands. L'alliance de la pâte sablée, douce et croquante, à la myrtille plus acidulée, c'est un délice ! 

2) Le Tiramisu, c'est la grande star des desserts italiens, un dessert onctueux, riche en biscuits, fort en café et généreusement cacaoté : un régal lui aussi ! Son invention remonterait au XVIe siècle en Toscane. Le Duc Cosme III de Médicis le découvrit lors d'un voyage à Sienne et en fit son dessert préféré, le ramenant à la Cour à Florence et le popularisait dans toute l'Italie. Le terme " Tiramisu " vient de l'italien " tirami sù " c'est à dire :

Remonte moi le moral !

--------------------

 

Printemps !

 

Printemps de mes vingt ans

Perdus dans le lointain...

Qu'on regrette c'est certain ;

Période qu'on aimait tant ! 

Où sont mes vingts Printemps ?

Insouciants on était,

Chaque jour on fêtait,

C'était bien le bon temps.

Quatre fois vingts bientôt,

Trop vite passe la vie,

De cet âge qu'on envie

Quand on était jeunot. 

Printemps, Roi de l'amour,

Presque fou nous rendait,

Chaque jour on chantait,

Reste plus que l'humour ! 

Revivre quelques Printemps,

Ses douceurs et beautés

De beaux jours enchantés,

Qu'on rêve depuis longtemps...

Au mois de Mars est là

Ce Printemps adoré,

Dans un couchant doré,

Cette vie, chante-la ! 

----------

Écrit le 13 Mars 2018 à Ahuy

Ami Gilbert d'Ahuy.

----------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:34 - Commentaires [45] - Permalien [#]

27 mars 2018

Audierne - Le Finistère en Bretagne - I - Et : Là où se finit la terre.

Cette fois, finit la montagne et la blancheur des paysages, je vous invite là où se finit la terre et où vous verrez du bleu partout, certains jours... lors de notre petit séjour de 8 jours dans le joli port d'Audierne dans le Finistère. 

P1080630

P1100535

P1100538

Voici la vue de notre location à Audierne, 1ère photo... un adorable petit studio super bien équipé, juste ce qu'il faut pour y passer un agréable séjour de 8 jours... il y a pire comme vision qu'on on ouvre le volet au petit matin, le soleil se levait légèrement sur la gauche... j'ai mis un moment à essayer de comprendre cette bizarrerie, vu qu'on était parti plein Ouest...et que l'appartement est orienté presque plein Est ! en fait, c'est la position du port d'Audierne, par rapport à la Pointe du Raz, qui elle, est carrément située plein Ouest, et dont la côte de l'entrée du port d'Audierne jusqu'à la pointe de Lervily, est orientée au Sud-Est... ce qui explique la position privilégiée de ce joli petit port bien protégé par les hauteurs de la Pointe du Raz et la Pointe du Van, sauf si le vent en tempête  vient vraiment du Sud-Ouest.

----------

Bonjour chers ami(e)s de ma blogosphère... et maintenant pour passer des superbes paysages blancs de La Rosière en Savoie et en montagne... je vous invite à me suivre de l'autre côté de la France... tout à fait à l'Ouest ! plus loin, c'est l'Océan Atlantique, et les vastes étendues bleues qui vont jusqu'aux Amériques.  Je vous emmène donc, là, où se finit la terre... dans l'adorable petit port d'Audierne dans le Finistère, tout au fond de cette belle Bretagne! 

P1080631

Cette fois j'attaque une série  sur ce Département français, le Finistère, qui se trouve à l'extrême Ouest de notre Pays, un véritable nez de l'hexagone...qui ressemble aussi à une énorme tête d'un drôle de monstre , prêt à tout dévorer ce qui vient du monde aquatique, dans sa gueule béante, où la proue d'un puissant navire prêt à partir vers un Monde inconnu, de l'autre côté de la Terre. 

Le Finistère, c'est bien là que se finit la Terre ! en Espagne, autre Pays face à l'Océan Atlantique, ils ont presque l'équivalent avec le même bout du Monde au Cabo de Fistera ou Finisterre, là où se terminaient vraiment tous les pèlerinages vers Compostelle, après 3 dernières étapes sur 90 bornes. C'est là que les anciens pèlerins au Moyen-âge venaient se laver de tous leurs péchés et pour y brûler leurs vieux vêtements devenus des haillons après des semaines et des mois de ces longs voyages à pied. Les gens vivant dans cette Région extrême de la Galice leur offraient des vêtements un peu usagés, mais en bon état tout de même... et c'est là aussi, sur la très grande plage derrière ce Cap, que les pèlerins ramassaient des coquilles St-Jacques, qu'ils ramenaient chez eux, pour prouver qu'ils avaient bien fait ce grand Voyage ! 

P1080633

P1080634

Je commencerai donc cette nouvelle série par quelques articles sur ce merveilleux petit port d'Audierne, situé sous le menton de cette curieuse avancée de la Bretagne dans l'Océan Atlantique, dans cet endroit appelé : Mer d'Iroise... et dans la Baie d'Audierne, sous la Pointe du Raz et la Pointe du Van. Nous avons fait d'autres années, plusieurs visites de la Bretagne dans plusieurs endroits, mais, jamais jusqu'au bout du Finistère, où nous avons été très surpris de trouver une Côte merveilleuse, avec de très jolis ports et de beaux villages de caractère aux églises surprenantes. Nous avons donc passé une semaine fort agréable, en Septembre 2017, avec un temps mitigé, très breton, et avec souvent de merveilleuses éclaircies très douces, sans aucuns vents, temps idéal pour visiter et faire de jolies petites balades ou randonnées le long du chemin des douaniers le long de la Côte. Bien entendu, quelques balades en voiture, surtout pour aller visiter le Pays Bigoudin vers Pont l'Abbé, Bénodet, Concarneau et surtout le merveilleux petit port très touristique de Pont-Aven. Ce sera l'objet de nouveaux posts sur ces randos et visites...  

P1080635

P1080636

P1080637

P1080638 

P1080639

P1080640

Le jour de notre arrivée, on a été accueilli par un vrai temps breton, pas si désagréable en fait... on s'y fait... le lendemain matin, on s'est réveillé avec un temps plus bleu que bleu ! 

P1080641

Du coup pour passer le temps, j'ai invité Madame dans un chouette petit restau...pour y manger des spécialités bien bretonnes...et, en boisson...si vous aimez le cidre, demandez surtout celui qui est sur notre table...on l'a laissée vide bien entendu...et, il nous a tellement plu, qu'on a demandé l'adresse de la fabrique... qui n'est guère loin d'Audierne, et dans la foulée, juste après ce bon moment de vie,  on est parti y acheté 2 petits cartons pour notre semaine !  le tableau ci-dessus était dans un livre posé sur notre table...avec une scène paysanne de toute beauté ! car cela représente bien ces adorables petits villages bretons !

P1080644 

P1080646

P1080649

Les moules étaient délicieuses...et la crêpe au chocolat, un délice...vous vous en doutez ! 

P1080885

Lever du soleil face à notre appartement, étonnant tout de même, avec la marée basse ! et avec un ciel sans aucuns nuages !

Maintenant, je vous laisse admirer ce joli port d'Audierne, notre location se trouvait à l'extrémité du port vers la sortie sur l'Océan...dans petite balade matinale vers le centre du pays, pour y faire quelques courses et prendre du pain dans une boulangerie, où il font des crêpes à tout heure ! ces crêpes vraiment délicieuses ont fait presque tous nos repas tirés du sac, avec une gourde remplie de cidre bien-sûr !

P1080886

Là, c'est au bas de notre appartement...

P1090093

P1090094 

P1090095

P1090096

P1090097

P1090098 

P1090099

P1090100

P1090101

--------------------

P1080652

 

Là où se finit la Terre !

Tout là-bas où se termine la terre,

Tout au bout de cette belle Bretagne,

Où s'éclatent les flots avec hargne,

À l'extrême de ce beau Finistère.

Pour l'Europe...c'est notre bout du Monde ! 

C'est une tête de monstre dans l'Océan,

Un beau navire prenant son élan,

Fendant la houle en eau profonde... 

Ses Côtes sauvages subissent tous les vents,

Affrontant des tempêtes mémorables,

Mais aussi bien des jours adorables

Où l'on peut vivre de si bons moments...

Le long de ses beaux chemins côtiers

Bien à l'abri dans des rades si belles,

Où s'écrasent quand même des houles rebelles,

On marche avec un bonheur entier. 

En haut de quelques belles falaises,

Tout au bout de si célèbres Pointes,

Où tant d'épouses prient les deux mains jointes,

En subissant d'horribles malaises.

Et dans tous ces beaux villages de pierre

Où vivent quelques familles de pêcheurs,

On y voit quand on est bons marcheurs,

De belles maisons basses couvertes de lierre. 

C'est tout là-bas au bout du Monde

Que vivent ces preux marins fiers et forts,

Ne craignant pas d'affronter la mort

Sur des Mers où le poisson abonde.

----------

Écrit à Ahuy le 24 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy.

----------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:46 - Commentaires [36] - Permalien [#]

03 avril 2018

Audierne - Le Finitère en Bretagne - II - Et : La Bretagne est une poésie...

P1090119

C'est vrai que cette superbe Côte bretonne est très dentelées et qu'il faudrait plusieurs séjours au petit port d'Audierne, situé dans cette avancée de terre du Finistère-sud de notre hexagone, pour découvrir uniquement toutes les Pointes qui affrontent de plein fouet les tempêtes et les vents violents venant de l'Océan Atlantique, si on part du charmant petit Port de Concarneau dans la Côte de Cornouaille et le Pays bigoudin...jusqu'à un autre joli Port, celui de Douarnenez, en passant par la Baie d'Audierne...les Pointes du Raz et du Van face à la Mer d'Iroise et la Baie de Douarnenez, il faudrait plusieurs jours pour visiter toutes ces Pointes:

Les Pointes de Beg-Meil, de Monsterlin, de St-Gilles, de Combrit, de St-Oual, de Penmarc'h, de la Torche...et de là, une côte pratiquement que de plages de galets sans pointes jusqu'aux Pointes de Souc'h, de Lervilly à Audierne et ensuite, les Pointes de Feutenod, puis celles du Raz, du Van et de Castelmeur ( Les 3 seules Pointes que nous avons faites en Septembre 2017 )... et ensuite celles de Brézellec, de Penharn, de Luguénés, de Beuzec, du Millier, de la Jument et de Leyde juste avant Douarnenez... soit 20 pointes uniquement dans cette partie Sud du Finistère, déjà un sacré nombre de petites randos pour occuper de nombreux séjours de 8 jours si on voulait les faire toutes ! ou faire le chemin des douaniers en suivant le GR 34, qui passent pratiquement vers toutes ces Pointes. Il faut certainement être un très bon marcheur, en forme et bien entraîné, pour faire ce GR 34 ! car, croyez-moi... au bord de l'Océan, ça ne fait que monter et descendre ! même si cette Région de la Bretagne vous paraît assez plate ! 

P1090123

P1090124

P1090125

Contrairement à ce que vous pourriez croire, c'est bien un lever de soleil que vous voyez, la position curieuse du port d'Audierne se trouve orienté au Sud-est du Finitère... et la fenêtre de notre appartement se trouvait face à ce lever ! ce qui fait que si vous voulez voir le coucher, il faut partir bien à droite de ce goulet...en direction de Saint-Tugen et l'Anse du Loch.

P1090126

Amusant de voir cette jolie maison juste devant notre immeuble... notre studio étant la 3ème fenêtre du haut en partant de gauche...

P1090127

P1090128

P1090129

P1090130

Et non, on est pas sur la Côte d'Azur... mais bien en Bretagne dans son climat océanique tempéré ! 

P1090131

P1090132

P1090112

P1090113

Et voilà le soleil couchant avec au fond de la plage de sable Saint-Tugen.

P1090115

P1090118

Côté Est...le Port d'Audierne allume ses lumières !

P1090107

P1090109

P1090110

P1090111

Et ce soir, c'est la pleine lune...à marée montante !.

P1090103

Bien en face de notre appartement, ce joli clocheton d'une petite chapelle, de l'autre côté du port...

P1090102

P1090104

P1090106

Les pêcheurs ou plaisanciers rentrent au port, il va être bientôt l'heure de la soupe et d'aller se coucher ! c'est un défilé continuel... de quoi passer un bon petit moment à les observer ! 

--------------------

Et maintenant, place à petit peu de poésie pour finir la journée, notre amie grande marcheuse, sur de grands Chemins et amoureuse de sa belle Bretagne, a eu l'extrême gentillesse de m'offrir ce joli poème sur sa douce et parfois violente Bretagne... poésie super bien vue et bien tournée, j'ai beaucoup aimé la lire et la relire et la faire paraître dans cet article :

 

La Bretagne est une poésie

 

Quand, au Levant, tout en douceur

La brise Océane la couvre de rosée

Coquette elle revêt mille couleurs

En quatre temps dans la journée.

Nue, dans la lande sur les genêts

Court sous la pluie qui la ravive

Comme un ondine en ruisselets

Elle gambade le long des rives.

Elle sait aussi rugir de colère

Comme la furie sans retenue

Prend la voix forte de la mer

Les êtres vivants sont perdus.

Elle crie aux humains sa détresse

Sa peur de mourir en haillons

Dépossédée de ses richesses

Sa terre, sa lande, ses traditions.

Pourtant les poètes la chantent

Avec tant d'amour dans le coeur

Oh ma Bretagne tu m'enchantes

Belle Océane sèche tes pleurs.

Ne cherchez pas sous d'autres cieux

Sa douceur océanique

Ni le charme de ses chemins creux

Car pour moi elle est unique.

C'est ma terre

C'est ma mer

C'est ma terre-mère.

----------

Océanique de Bretagne.

---------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 16:03 - Commentaires [34] - Permalien [#]

07 avril 2018

Audierne - Le Finistère en Bretagne - III - Et Bretagne, terres en mer Océane.

P1090133

Il fait beau, la mer est belle...et c'est parti pour une petite balade matinale.

P1090137

Le petit Phare à l'entrée du Port d'Audierne.

-----------

On peut en apprendre des choses quand on est un peu curieux de nature dans bien des domaines et des choses de la vie, et aussi avant d'écrire quelques articles sur nos blogs, ce que l'on ne ferait pas autrement, j'en suis persuadé...surtout lorsqu'on revient enchanté d'un beau séjour dans un bel endroit de notre Monde. 

Par exemple, pour repartir dans cette nouvelle série sur la Bretagne extrême, face à l'Océan Atlantique, j'ai auparavant fait quelques recherches ça et là, dans quelques ouvrages ou dans l'internet...et voici ce que j'ai relevé d'essentiel sur une feuille blanche, ce que je fais toujours avec mes nouveaux articles, et aussi pour apprendre quelques infos, au cas où il nous viendrait l'idée d'y retourner un jour, de façon à ne rien rater et à paraître moins bête quand on rencontre sur place des gens du pays... bien entendu, ce ne sont que quelques mots qui peuvent être les plus importants à retenir pour bien cerner un Pays ou un Région. Voilà donc ce que j'ai relevé :

Pointe, Anse, Estuaire, Rade, Goulet, Baie, Chenal, Aber, Chaussée, Menhirs, Cairns, Dolmens, Tumulus...Armorique : proche de la mer, bocages, landes, tourbières et marais salants, houle, déferlante, marée, ... etc.

Le Gwerz : Chant breton racontant une histoire vécue. -- Les Gwerzioù : histoires tragiques ou tristes. -- Le Biniou : Cornemuse bretonne. -- Le Fest-noz : rassemblement festif de pratique de danses traditionnelles. -- Le Bagad de Lann-Bihoué défilant à Lorient jouant du biniou et au pas cadencé. -- Le Pèlerinage du Tour de Bretagne : Le Tro Breiz des sept Saints fondateurs de la Bretagne : Pol Aurélien, Tugdual, Brieuc, Malo, Samson, Paterne et Corentin. -- La majorité des noms de lieux de vie seraient d'origine britonnique. -- 

Du point de vue culinaire : les Crêpes, les Galettes, le Konigu amann, le Far breton, le Kig-ha-farz, le Farz buan, le Quatre-quarts, le Palet, la Cotriade, la Galette-saucisse et en boisson régionale presque nationale : le Cidre bien entendu ( je préconise le Kerné sec, qui est assez doux tout de même et dont la cidrerie se trouve à Plouhinec, près d'Audierne ), qui va avec toutes ces friandises, y compris avec les produits de la mer : les Crustacés, moules, huîtres, crabes, tourteaux, araignées de mer, algues comestibles, rouille et soupe de poissons ( Absolument délicieuses dans un petit Restaurant tout bleu, dans le Port, et près de l'Intermarché de Concarneau ). 

Voilà en gros tout ce que j'ai relevé avant de créer cet article et avant d'écrire mon petit texte de façon poétique ! je connaissais déjà pas mal de mots, vu que nous avons été plusieurs fois en Bretagne... surtout sur la Côte Nord et le Morbihan... mais, avec mes recherches, j'ai quand-même découvert quelques mots nouveaux ! Maintenant, j'en ai certainement oubliés, qui peuvent paraître importants pour ceux ou celles qui vivent en Bretagne... alors, je suis preneur, et sans faute, je ferai des rajouts à ces listes ! Mots qui peuvent vous servir si vous voulez découvrir cette merveilleuse Région de L'Ouest...où, tout là-bas, se finit la terre ! dans le Finistère !

P1090135

P1090136

P1090138

P1090139

P1090140

P1090142

P1090143

P1090144

P1090145

P1090147

Là...c'est l'adresse de notre location, au cas où vous seriez tentés d'y faire un petit séjour ! Bon accueil et nous avons trouvé les studios super propres et bien agencés, garages en sous-sol...

P1090148

P1090368

La marée est en train de remonter... les petits bateaux sont heureux de flotter à nouveau !

P1090370

Pleine lune...à l'endroit même où le soleil c'est levé ce matin ! ils ne sont pas prêts de se rencontrer ces deux-là ! 

P1090477

P1090482

P1090488

P1090496

P1090497

P1090498

P1090499

L'arrivée dans le Port de pêcheurs et de plaisance d'Audierne.

--------------------

 

Bretagne, terres en Mer Océane

 

Vers ces terres bretonnes qui avancent dans la mer,

Des Côtes déchiquetées par de terribles tempêtes,

Que des houles furieuses s'écrasent sur cette Tête,

Se brisant sur ces pointes dans un grand bruit d'enfer.

Sculptant toutes ces roches et creusant ses falaises,

Dont certains pans entiers, à leurs pieds s'écrasant,

Pour en faire des galets et des sables luisants,

Qui feront de belles plages sur nos Côtes françaises.

Dans cette belle Mer d'Iroise, toutes ses anses qui se cachent,

Et aussi quelques Baies sur ses côtes tourmentées,

Dans des étroits goulets, loin des mers démontées,

Et des ports à l'abri, de tempêtes qui se fâchent.

À l'intérieur des terres, loin de tous ces tourments,

Une vie plus paisible dans de jolis villages,

Dans des creux de collines éloignées des rivages,

Subissant moins de vents qui hurlent certains moments.

Ces paysages sont doux, belles contrées verdoyantes,

Qui tranchent avec les bleus de la mer et du ciel,

Où entre deux averses vient un bel arc-en-ciel

Qui donne aux blancs nuages des couleurs chatoyantes.

Tous ces chemins étroits sentant fort les bruyères,

À l'abri des vents froids, creusés par les anciens,

Qui au son des binious, vont de beaux musiciens,

Dans leurs parures bretonnes, des jolies femmes si fières !

Et au petit matin, s'en vont tous les pêcheurs,

Là où sont les poissons, en direction du large...

Jonglant avec le temps, en ayant peu de marge,

En espérant encore de beaux jours bien meilleurs.

Ce beau Pays Breton et son histoire celtique,

Sa belle montagne d'Arrée qui est un sanctuaire,

D'une culture ancienne dont ils sont tous très fiers,

Ses menhirs et ses cairns aux origines mystiques.

Ses forêts si étranges de Brocéliande bien belle

Ou de l'Huelgoat ou naquirent des légendes,

Et des contes si étranges dans les tourbes des landes,

Celle de la Table ronde est restée immortelle.

Quand le crachin s'en va et que finit le grain,

Une vive clarté sur la Côte Océane,

Où volent les goélands et les mouettes planent,

Emportés par les vents dans un beau ciel d'airain.

Quand vient la pleine lune, volent quelques sorcières...

Des fées et korrigans et elfes si fluides,

Bientôt le gui coupé par de bons vieux druides,

Écrivent des poètes dans des sentes forestières.

Et enfin pour finir, son art culinaire :

Ses crêpes et galettes, le Konigu amann,

Le célèbre Far breton et l'autre Farz buan,

Les crabes et crustacés et le cidre peut nous plaire !

----------

Écrit à Ahuy le 2 Avril 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

-------------------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:22 - Commentaires [25] - Permalien [#]


11 avril 2018

Textes poétiques de l'Ami Gilbert - Suite 1 -

P1020876 [1024x768]

Mise à jour de mes 10 derniers textes écrits de façon poétiques, que je vais faire paraître en 2 fois, puis, ils rejoindront tous ceux qui ont été portés dans mes Catégories en " K "... 

À mes fidèles amis et amies... qui viennent régulièrement dans mon blog, vous n'êtes vraiment pas obligés de laisser un commentaire sur ces parutions, puisque déjà, ils ont parus dans certains post. Maintenant, rien ne vous empêche de le faire, ce sera toujours avec plaisir que je les ferai paraître !

D'autre part...pendant qu'on y est, je vous signale que mon blog sera en vacances dès la semaine prochaine... " Vacances scolaires de mes 3 mousquetaires " et je suis Dartagnan...bien sûr ! donc, ne soyez pas surpris de ne pas me voir chez vous et aucunes activités dans mon espace du virtuel. 

--------------------

73 -- Torrent impétueux !

Torrent de boues et de branchages,

Beau dans sa force impétueuse

Mais si souvent si malheureuse,

Ravageant de jolis villages...

Creusant des cañons et des gorges,

Sur de très hauts plateaux sauvages,

De beaux paysages qu'il ravage,

Fait de curieux passages qu'il forge.

À coups de marteau sur l'enclume,

Dans de grands bruits assourdissants,

Et de gros chocs abrutissants,

Soulevant de si blanches écumes...

Dévale les pentes vertigineuses,

Se jette tout à coup dans le vide,

Dans une blancheur presque livide,

En de belles cascades lumineuses.

On est fasciné de le voir,

Comme hypnotisé par l'horreur,

De ses tourbillons qui font peur,

Qui surgissent des fonds presque noirs ! 

Torrents qui bouleversent nos vies,

Nous entraînent dans des gouffres horribles

Dans de si grandes souffrances terribles

Emportés par de fortes pluies.

Nous laisse totalement abattus

Par un combat titanesque,

Et une dépense gigantesque

À force d'avoir trop combattu.

Mais quand le torrent s'assagit,

Se calme dans sa débandade,

Termine avec sa bravade

Puis chantonne dans un Paradis. 

Nous éblouit de ses lumières,

Scintille aux rayons du soleil,

Parfois dans une teinte vermeil,

Qui nous fait fermer nos paupières.

Parti seulement de petits rus,

Puis grossissent de beaux ruisseaux,

Et rivières sous des arbrisseaux,

Dans un fleuve auront disparus...

Et qu'une petite partie

De cette eau venue des Montagnes,

Pour rejoindre enfin la Bretagne,

Où un jour, elle en est sortie...

----------

Écrit à Ahuy le 20 Novembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

 

74 -- Nos belles cascades

( Sur l'air de : Mon beau sapin ! )

 

Nos belles cascades, Reines des montagnes,

Qu'on aime tant voir couler...

Quand brusquement, en plein été,

Des hauts glaciers, vous vous jetez !

 

Nos belles cascades, Reines des montagnes,

Quand les glaces vont dégeler...

Vous que nos Pâques, ramènent vers nous,

Vers la bon Saint-Paterne...

 

Jolies cascades qui nous rendent fous,

Vous que nos Pâques ramènent vers nous

Brillent comme de belles lanternes...

 

Nos belles cascades, vos blanches couleurs

Éclatent tous vos jolis bleus,

Dans un arc-en-ciel de la Paix,

En attendant le Mois de Mai.

 

 Nos belles cascades, vos blanches couleurs

Brillent tout au fond de nos yeux...

----------

Écrit à Ahuy le 30 Novembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

 

75 -- Allons de l'avant !

 

Allons de l'avant...allons de l'avant !

Malgré nos souffrances, malgré nos absences,

De nos vies si courtes, restons dans la danse,

Vivons ! il le faut...tant qu'on est vivant !

Une pieuse pensée pour nos disparus,

Une partie de nous, là haut est partie,

Et au fond de nous, une chair meurtrie,

Quand une grande souffrance partout a couru.

Les enfants sont là, ils prennent notre place,

Ainsi va le Monde, nous n'y pouvons rien,

La Terre tourne sans cesse, c'est pour notre bien,

Chacun a sa chance dans ce vaste Espace. 

En ces temps de fêtes, de festivités,

Il faut oublier les guerres et les conflits,

Mettre nos guirlandes et faire les confits,

Pour ce très beau jour de Nativité.

Et dans nos foyers de partout en France, 

Allumez le feu ! de nos souvenirs,

Pour tous les enfants, reste l'Avenir,

Adieu notre Johnny... de notre belle enfance. 

----------

Écrit à Ahuy le 7 Décembre 2017

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

 

76 -- Le fidèle compagnon

 

Une étoile qui brille dans la nuit,

Dans cet espace noir sidéral,

D'un infini phénoménal,

Se lève dans l'horizon qui fuit.

Elle est la lumière du berger

Qui sous sa chaude laine blanche frisonne,

Au bas la cloche de l'église sonne,

Il est bientôt l'heure de manger. 

Il allume un beau feu de bois,

Qui s'embrase et de joie éclate !

Dans un foyer fait de pierres plates,

Où de belles braises cuiront le foie.

Il sort aussi de sa musette

Le reste de son festin de Roi,

Un bon pâté et quelques noix,

Heureux, il a le coeur en fête.

Près de lui brillent deux jolis yeux,

D'une grosse boule blanche teintée de rouge,

Devant cette chaleur, il ne bouge

Qu'une langue rose face au feu.

C'est pour son Maître un compagnon,

Un Saint-Bernard plein de tendresse,

De sa douce main le caresse,

Tout là haut, brille un lumignon. 

----------

Écrit à Ahuy le 20 Février 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------

 

77 -- Printemps !

 

Printemps de mes vingt ans,

Perdus dans le lointain,

Qu'on regrette c'est certain,

Période qu'on aimait tant !

Où sont mes vingts Printemps ?

Insouciants on était,

Chaque jour on fêtait,

C'était bien le bon temps !

Quatre fois vingts bientôt,

Trop vite passe la vie,

De cet âge qu'on envie

Quand on était jeunot.

Printemps Roi de l'amour,

Presque fous nous rendait,

Chaque jour on chantait,

Reste plus que l'humour...

Revivre quelques Printemps,

Ses douceurs et beautés,

De beaux jours enchantés,

Qu'on rêve depuis longtemps.

Au Mois de Mars est là

Ce Printemps adoré,

Dans un couchant doré,

Cette vie...chante-là !

----------

Écrit à Ahuy le 13 Mars 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

-------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:58 - Commentaires [27] - Permalien [#]

28 avril 2018

Audierne Septembre 2017 - Balade à la Pointe du Raz et poésie ancienne...

P1080667

Le GR 34 ou Sentier des douaniers est un long chemin de randonnée pédestre au bord des Côtes extrêmes de la Bretagne, souvent entrecoupé de ports et routes... sauf dans la partie du Finistère Sud, de Douarnenez jusqu'à Audierne, puis juste après, de la plage de Kersigny jusqu'à St-Guénolé  où il est le plus souvent continu, au bord de la mer et dans des côtes sauvages non habitées. Ce beau Chemin, d'après un super Site trouvé dans le Net, ferait 1627 km et peut être fait en 73 jours, soit une moyenne de 22 bornes par jour. Bien-sûr, certains grands sportifs peuvent peut-être réduire cette durée, en faisant une trentaine de bornes, voir plus même, par jour. Mais, autant vous prévenir qu'il faut être très bon marcheur très aguerri et en super forme physique pour maintenir un tel rythme pendant environ 2 mois...car, même si la Bretagne vous paraît assez plate... les bords des côtes sont parfois très ardues, de vrais montagnes russes, et, on doit tenir compte aussi des disponibilités d'hébergements sur ce parcours. 

Autrement, le peu que nous avons fait avec mon épouse vers la Pointe du Raz en Septembre 2017, nous a paru très bien balisé et très bien entretenu. On peut remercier tous ces bénévoles des chemins de France, qui donnent beaucoup de leurs temps de loisirs pour les entretenir. Ce grand Chemin en Bretagne part du Mont-St-Michel pour rejoindre le Sud du Finistère, juste un peu après Vannes, au Tour du Parc. Bien sûr, vous pouvez réaliser ce parcours en plusieurs fois et en plusieurs années, car il faut penser au coût des hébergements, car rien n'est gratuit sur ce magnifique circuit, en faisant plusieurs séjours ou étapes en plusieurs jours à chaque fois. 

Comme je l'ai constaté dans ce super Site, qui offre un grand nombre de merveilleuses photos et un topo de chaque étape, avec le kilométrage et les hébergements. Un aperçu du topo de leur première étape, car c'est un couple : 

Étape 1 en 6 jours de marche :

Jour 1 : Mont-Saint-Michel à Vivier-sur-Mer - 22 km --- Jour 2 : Vivier-sur-Mer à Cancale - 19 km --- Jour 3 : Cancale à Saint-Malo - 25 km --- Jour 4 : Saint-Malo à Saint-Brieuc - 25 km --- Jour 5 : Saint-Brieuc à Saint-Cast - 25 km --- Jour 6 : Saint-Cast au Cap Fréhel - 30 km...

Voilà une petite idée de ce superbe Sentier des douaniers... vous pouvez, si ça vous intéresse, voir le topo entier de ce grand Chemin en consultant ce Site : Randonnée en Bretagne sur le sentier du GR 34 ...ou : https://www.wmaker.net/opcc/gr 34

Un point fort de ce GR 34 se situe au bout du Finitère par la Pointe du Raz : de Douarnenez jusqu'au petit port d'Audierne...car il côtoie l'Océan, ou Mer d'Iroise, presque dans toute sa longueur ,en évitant routes et agglomérations, et parfois sur des falaises magnifiques qui domine la mer au bas... et qui peut vous laisser un formidable souvenir, à conditions que vous choisissiez de belles périodes climatiques...ce qui peut être plus facile à ceux ou celles qui ne travaillent pas ou plus. Car, par mauvais temps, nous en avons eu un petit aperçu lors de notre première balade, lors de ce séjour à Audierne. Vous dire que c'est agréable, je n'oserais pas le faire ! d'ailleurs, vous allez le constater par ces quelques photos ci-dessous... et, vous n'aurez pas le vent qui soufflait à près de 70 km à l'heure... mon épouse y a eu son parapluie éclaté ! celui du pèlerin Gilbert, a encore tenu le choc... mais, faut savoir se servir d'un grand parapluie dans ces cas-là... c'est tout un art et un savoir à acquérir sur de très longs chemins sans fin ! 

 

P1080653

P1080654

Nous arrivons à la Baie des trépassés qui se trouve entre la Pointe du Raz et la Pointe du Van vers 9h... où la brume de l'Océan enveloppe les paysages, un très léger crachin et un vent en bourrasques pour compléter le tableau ! un vrai temps de Bretagne !

P1080655

Mais bon...j'ai une petite épouse qui est très courageuse dans ce genre...elle me regarde et me dit : après tout, c'est bien aussi un temps de breton ! lol ! et hop...la voilà partie avec son petit parapluie tout neuf... qui ne va pas le rester bien longtemps...oups ! et moi...toujours avec mon vieux grand parapluie de pèlerin...qui commence à avoir un petit ciel étoilé vers le dessus du manche ! il fait de la résistance...tout comme moi !

P1080656

P1080657

P1080658

P1080659

Et nous voilà parti pour l'ascencion de la Pointe du Raz située à seulement 2km800...qui va nous paraître le double...vu que le temps se dégrade et que le vent se renforce progressivement ! Ils sont fous ces romains ! Je vous laisse admirer cette belle Côte rocheuse, là où se finit la terre dans ce beau Finistère ! faut reconnaître qu'avec ce temps pourri...cela a quand même son charme ! 

P1080660

P1080661

P1080663

P1080664

P1080665

P1080666

Il y en a qui se régalent avec cette houle et ces belles vagues successives ! C'est beau quand même, quand on est passionné et courageux ! faut le faire !

P1080667

P1080668

P1080670

P1080671

Sur le haut gauche de ce cliché... mon vieux parapluie qui tient le coup et m'aide bien à prendre quelques photos souvenirs...

P1080672

Celui de mon épouse résiste un peu...mais vit son dernier jour ! je pense qu'elle chantait cette superbe chanson de notre regrettée France Gall :  Résiste ! 

P1080673

P1080676

Ouf ! c'est mon bon profil ! lol ! mais j'ai du mal à tenir debout ! n'est-ce pas qu'il est beau mon parapluie où j'ai dessiné 4 coquilles St-Jacques en Juin 2003 dans un Gîte du Chemin des français ! 15 ans déjà !

P1080680

P1080681

P1080682

P1080685

Et voilà la dernière photo en arrivant à la Pointe du Raz... car cela ne sert plus à rien de sortir l'appareil, car les brumes sont de plus en plus opaques et le crachin se transforme en une petite pluie très fine balayée par de fortes bourrasques de vent... c'est vers cet endroit qu'a péri le petit parapluie de mon épouse... ce qui a provoqué un rapprochement obligatoire du couple ! parfois, ce temps pourri a peut-être du bon dans ce domaine ! et, c'est là que j'ai proposé à mon épouse de faire une petite halte dans un petit Resto que nous avions repéré sur notre trajet pour venir à la Baie des Trépassés... où nous avions dégusté des moules et des crêpes délicieuses accompagnées d'une bonne bolée de cidre... petit Resto super sympathique d'ailleurs ! où on a très vite oublié les désagréments d'un temps vraiment breton !  

PS : avez-vous remarqué cette pauvre petite faisane trempée qui entre dans les buissons, presqu'au centre de la photo... elle était à moins de 2 mètres de nous, mais le temps de prendre l'appareil et de cliquer... elle a fuit ce paparazzi,  qui décidément, tous ces voleurs d'images, ne peuvent plus se passer de leurs engins à prendre des photos... clic-clac ! 

--------------------

Poésie ancienne d'AFN

Les Myosotis

Quand Mai tapisse les berceaux

Ils naissent, au bord des ruisseaux,

Sous ces délicieux arceaux

Faits de feuillage,

Et quelquefois, dans les fossés,

Autour des manoirs délaissés

Où reviennent les trépassés

Craints au village.

Portant d'or sur champs de lapis,

Au vieux temps, les myosotis

Prêtaient aux amoureux, gratis,

Leur assistance ; 

Ils ont gardés l'aimant caquet,

Et réunis en un bouquet

Sont toujours l'emblème coquet

De la constance.

Détestés du jaloux prêcheur,

Ces amis du martin-pêcheur

Se fanent, privés de fraîcheur

Et de rosée ;

Il leur faut l'eau des ruisselets

Qui va, traduisant aux galets

La romance des oiselets,

Souvent jasée.

Et pour eux aussi, ces jours clairs

Où tout frisonne dans les airs,

Que sillonnent, vivants éclairs,

Les hirondelles ;

Où les cris joyeux et perçants

De ces tant rapides passants

Bavardent, aux joncs frémissants,

D'amours fidèles.

Ils sont les confidents discrets

D'un nombre infini de secrets,

Se gardent avec les portraits

Des fiancés,

Et le coeur semble rajeunir

Lorsqu'il revoit, dans l'avenir,

Cet humble et chaste souvenir

D'heures passées.

Ô vous, les plus charmantes fleurs,

Chers myosotis, receleurs

Des mots d'amour ensorceleurs,

Près d'elle- même,

Allez raconter mes émois,

Et de votre plus douce voix

Répétez-lui : Plus je vous vois,

Plus je vous aime.

----------

Écrit en AFN vers 1905 par Maxime Morel

myosotis-fleur-600x450[1]

Photo trouvée sur le Net à www.auJardin.info

---------------------------------------------------------------------------- 

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:29 - Commentaires [18] - Permalien [#]

01 mai 2018

Bon et Heureux 1er Mai 2018 !

P1110164

P1110163

Bon et heureux 1er Mai à tous et à toutes !

Ci-dessous, l'un de mes textes écrits de façon poétique que j'ai déjà fait paraître et qui date du mois d'Avril 2010 ! Et finalement, ce n'est pas un mal de reprendre nos textes, car ça nous permet de faire quelques rectifications de mots et de ponctuations :

 

Muguet du 1er Mai

 

Vient le temps du joli muguet du premier Mai !

Dans le langage des fleurs il signifie la fin

De tristes peines et du retour au bonheur plein,

Toutes mes espérances enfouies dans mon coeur j'ai !

La hampe au milieu des feuilles lancéolées

D'une odeur très suave au parfum pénétrant,

Fait tourner la tête à de pauvres jeunes amants,

Porte plusieurs jolies clochettes blanches auréolées

À l'élue de son coeur, n'oubliez-pas ce jour,

Ce n'est pas grand-chose pour un porte-bonheur,

Que ne faut-il pas faire pour une simple fleur,

Pour un brin de muguet, faites un petit détour !

Et si ça vous chante, vous pouvez faire le muguet,

D'être galant auprès de bien trop jolies dames,

Faites surtout attention de ne pas perdre vos âmes

Pour désirer se parer comme un bouquet !

Un pèlerin marche dans la Sierra...pas de muguet !

Une larme coule sur son visage un bref instant,

Il martèle ce très long chemin tout en rageant,

Sa pensée vole vers sa belle... ceci sans arrêt !

Sa peine fait mal à voir...surgit une alouette !

Vers Saint-Jacques s'en va et oublie ce premier Mai,

Un sourire l'illumine, à nouveau il est gai,

Ce beau chant mélodieux remet son coeur en fête ! 

----------

Écrit le 30 Avril 2010 à Ahuy

Ami Gilbert d'Ahuy.

----------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 10:59 - Commentaires [7] - Permalien [#]

07 mai 2018

Audierne - Sept 2017 - III - Balade à la Cidrerie de Pouldrezic, puis le Pays bigouden et poésie ancienne...

 

P1080692

 C'est après notre balade de la veille à la Pointe du Raz, ayant invité mon épouse pour nous réchauffer de faire une petite collation dans un petit Resto repéré à l'aller vers Plogoff...lors de notre dégustation de moules délicieuses et de crêpes bien bretonnes, qu'on avait accompagnées avec du cidre du pays, pour se mettre dans l'ambiance du pays, il faut manger et boire à la façon du pays où l'on se trouve ! c'est ça le dépaysement ! Le cidre était de la marque du Kerné sec, c'est absolument celui-là qu'il faut boire nous a dit le jeune serveur, le meilleur cidre de la région et de la Bretagne, selon lui ! il était divin ce cidre ! il faut le dire ! et, curieusement, le lendemain, dans un  autre Resto dans le Port de Concarneau... on nous a dit la même chose, sans qu'on en ait parlé ! le premier jour à Audierne, on avait acheté 2 autres bouteilles de marques différentes... eh bien, on confirme : c'est bien le Kerné sec, qu'on a trouvé le plus bon ! on confirme ! et, le jeune serveur nous avait donné l'adresse de ce fameux Kerné à la Cidrerie de Pouldrezic.

P1080690

Du coup, quand ce matin au réveil on a ouvert le volet et qu'on a vu cette brume opaque dans la Baie d'Audierne, tout en déjeunant, on c'est décidé d'alller dans cette fameuse cidrerie de Pouldrezic, pour en ramener quelques bouteilles...Sic ! et qu'ensuite...on descendrait plus bas vers le Pays Bigoudin vers Pont l'Abbé, Loctudy, Bénodet, Concarneau et enfin, l'immanquable Pont-Aven ! tant pis pour les brumes, cela fera le charme de cette petite virée dans le Sud Finistère. 

Le cidre est très souvent un élément essentiel dans la cuisine régionale bretonne et normande. Il est souvent en accompagnement des plats et surtout dans les sauces. Il peut y avoir du cidre brut, sec, doux, fermier bio, fermier demi-sec et du vinaigre de cidre. En Bretagne et en Normandie, le cidre issu de la pomme, occupe une grande place dans les campagnes, et il est entré comme boisson principale dans la vie courante. Il est servi dans tous les Restaurants ou Bars à crêpes sous forme de bolée, ou même à la bouteille.À consommer modérément bien entendu...comme tous les plaisirs de ce Monde, l'Abus, ne peut être que néfaste ! Alors, ne gâcher pas le plaisir... et après un repas bien arrosé...faites toujours une balade à pied en bord de mer, pour faire digérer tout ça... et tout en marchant, vous aurez encore ce parfum et ce goût divin dans la bouche ! Maintenant, les goûts et les couleurs ça ne se discute pas...d'autres préféreront un bon vin ou tout autre boisson, du thé par exemple, en mangeant ...c'est tout à fait leur droit ! je respecte ! heureusement que nous sommes tous bien différents chez les humains...ça serait autrement d'un ennui mortel que d'être tous pareil !

P1080689

P1080691

Le Cidre, un breuvage divin pour les Rois, Princesses et les Chevaliers de la Table ronde... est devenu un produit emblématique de la Bretagne et de la Normandie, deux Régions où se cultivent beaucoup de jolis pommiers dans ce bon climat océanique, et revendiquent toutes deux, d'avoir le meilleur cidre, bien entendu ! Alors, je ne prendrai donc pas partie, ni pour l'une, ni pour l'autre...toutes deux font le Meilleur Cidre du Monde ! Basta ! 

P1080693

Le Cidre, qui est une boisson alcoolique obtenue par fermentation du jus de pommes...est bien une boisson pour amoureux romantiques ! qui est-ce qui a croqué la pomme hein ? 

C'est une boisson enivrante faite d'un mélange de pommes douces, pommes amères et pommes acides pour un cidre de bon goût et bonne fermentation. il lui faut une grande préparation :

1) Un lavage rapide très court pour ne pas éliminer les levures nécessaires à une bonne fermentation.

2 ) Un broyage ou réduction de la pulpe grâce à des broyeurs ou de râpes.

3) Le pressurage pour obtenir le moût avec des pressoirs ou presses hydrauliques.

4) Le remiage, marc pressé contenant encore 30 à 35 % de jus, on démonte la motte ou on l'émiette et on passe au broyeur. On fait alors macérer dans de l'eau et on presse à nouveau. À noter que les cidres qualifiés de pur jus doivent être fait sans addition d'eau.

5) L'amélioration du moût par addition de sucre ( Sirop concentré ), d'acide tartrique, citrique ou encore de tanin.

6) La défécation est une épuration qui rend le moût limpide par formation d'un chapeau brun en surface et la lie au fond de la cuve, entre les deux se trouve le liquide parfaitement pur que l'on soutire et qui va ravir nos palais !

7) La fermentation transforme les sucres du moût en alcool éthylique.

Les Cidres secs sont ceux dont la fermentation est terminée et qui ne renferment plus de sucre.

Les cidres doux au contraire, renferment encore du sucre et la fermentation secondaire se poursuit dans la bouteille avec production de gaz carbonique, la prolongation de cette fermentation conduit à un cidre mousseux.

C'est bien pour cela que dans les Restaurants et à la Cidrerie, on nous a conseillé le Cidre sec... qui nous a paru, et nous paraît encore, vu qu'on a ouvert une bouteille hier... suffisamment sucré, surtout chez le Kerné. Je le répète, à boire quand même avec modération...car ça coule directement dans notre bouche et va directement dans notre sang! une bolée...ça va ! 2, c'est déjà pas raisonnable...et après, c'est fortement déconseillé dans tous les cas... comme je le disais précédemment, tout ce qui est rare...on le déguste avec Amour ! et il y a assez d'addictions comme ça ! que l'on paye forcément un jour ! 

P1080694

P1080695

P1080696

P1080697

P1080698

On est tous les deux, mon épouse et moi, des amoureux du Cidre ! À votre santé ! et vive la pomme! 

----------------------

La jolie Fête des fleurs, organisée dans le Darse d'Alger en Juin 1915, par le Sport Nautique et qui a obtenu un si légitime succès, à inspiré notre charmante poétesse et Muse Mlle Magali Boisnard, les vers délicats qu'on va lire : 

Barcarolle

 

Glissez les gondoles de rêve

Que la vague à peine soulève,

Gondoles de fleurs éphémères

Que reflètent les eaux amères,

Glissez !

Passez, les gondoles fleuries

De tous les trésors des prairies,

Jardins flottants dont les calices

Se laissent choir dans les eaux lisses,

Passez !

Voguez, les gondoles charmeuses

Où sourient des lèvres heureuses ;

Sous la douces avers de roses,

Déridez les vieux fronts moroses,

Voguez !

Allez, les gondoles jolies

Pilotées au gré des folies ;

Sous la neige des blancs pétales,

Affrontez les ondes fatales,

Allez !

Passez, les fragiles gondoles

En inspirant des barcarolles !

La mer est comme une prairie

Sous une avalanche fleurie,

Passez !

Fuyez, les gondoles de rêves

Que la vague à peine soulève ;

Votre heure de gloire succombe ;

Sue le flot d'azur le soir tombe.

Fuyez !...

----------

Écrit en AFN par Magali Boisnard en 1915

----------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:58 - Commentaires [39] - Permalien [#]

10 mai 2018

Audierne Sept 2017 -- IV -- Balade dans le Pays Bigouden et poésie ancienne.

 Après être passé à la Cidrerie Le Kerné de Pouldrezic et fait nos achats... vu que le temps restait très brumeux et humide... on décide de descendre dans le Pays Bigouden à l'aventure... c'est pour cela que j'ai pris au hasard de quelques arrêts, quelques clichés en passant. Du coup, pour certains clichés, je n'ai absolument rien notés... je ne pourrais donc pas vous donner les noms des endroits que j'ai pris en photo. Nous avons donc descendu la D2 en passant à Plonéour-Lanvern, Pont-L'Abbé, Loctudy où nous avons fait une petite balade dans le port, puis on a pris la D44 pour passer à Bénodet et après La Forêt-Fouesnant, la D783 pour rejoindre le port de Concarneau, où nous avons fait une plus grande visite et pris notre repas, pour finir notre balade du jour à Pont-Aven. 

P1080699

 Le Pays Bigouden qui s'appelait autrefois le Cap Caval, est la Région du Sud-Ouest du Finistère, il fait partie du Massif Armoricain, la limite Nord à Pors Poulhan, où une statue représente une Bigoudine avec sa grande coiffe qui annonce : Ama echu Bro Bigouden ( Ici finit le Pays Bigouden ) Il jouxte au Nord-Ouest avec le Pays Penn Sardin et au Nord-Est, avec le Pays Glazik.

Le Pays Bigouden est assez célèbre pour les coiffures que portaient autrefois ses habitantes et cela jusqu'au milieu du XXème siècle, que l'on voit parfois dans certaines pub... et dans des festivités locales de cette belle Région. Le Bigouden est la coiffe de linon ou de coton dont les paysannes de Pont L'Abbé recouvrent leur serre-tête brodée de soie...et autres particularités de cette Région ce sont les broderies sur les costumes masculins. Le Pays Bigouden, c'est aussi le pays des bals du Samedi soir ou du Dimanche.

Les localités du Pays Bigouden sont répertoriées en 3 cantons :

Canton de Guilvinec : Le Guilvinec, Trefiagat, Loctudy, Penmarch et Plobannalec-Lesconils.

Canton de Pont-L'Abbé : Combrit-Sainte-Marine, île -Tudy, Plomeur, Pont-L'Abbé, Saint-Jean-Trolimon, Tréguennec etTréméoc. 

Canton de Plogastel-Saint-Germain : Landudec, Penmerit, Plogastel-Saint-Germain, Plovan,Plozévet, Plonéour-Lanvern, Pouldreuzic et Tréogat.

P1080701

P1080702

P1080703

Je pense que cet endroit c'est entre Pont-L'Abbé et Loctudy

P1080704

P1080705

P1080706

P1080707

Pas de doute...là, on est bien à Loctudy !

P1080708

P1080709

P1080710

Vous remarquerez que là aussi, ces plantes plutôt méditerranéennes...ont l'air de s'être bien acclimatées à ce climat très doux et océanique...

P1080711

P1080712

P1080713

P1080714

P1080715

Voilà pour aujourd'hui... la prochaine fois on ira à Concarneau où j'ai pris bien plus de photos, vu que nous y avons passé un bon moment à nous balader et fait notre arrêt repas dans l'adorable Bar-Restaurant : Le Chalut, vers le port...

--------------------

Anciennes poésies d'AFN

 

Un Poète disparu : Pierre Rouby

Le Docteur Pierre Rouby est né à Dole du Jura en 1872 ; il était le fils du Directeur de la Maison de santé de Saint-Eugène. Comme il était d'une santé délicate, son père vint habiter Alger, espérant que le climat l'aiderait  à le sauver. Il n'en fut rien ; depuis de longues années, le pauvre malade ne tenait la vie que par un fil et c'est sur son lit de douleur qu'il a composé les oeuvres délicates dont il reste cette trace.

Ce poète était un passionné d'amour, on le comprendra en lisant ses vers, mais pour expliquer les deux sentiments d'amour passionné et d'amour tendre qui font vibrer sa poésie, il faut savoir qu'à vingt ans, il donna son coeur à une actrice qui le rendit heureux et le tortura tout à la fois, et que, plus tard, très malade déjà, il aima d'un amour idéal une aimable jeune fille, qui, pleine de tendre pitié, lui laissa croire qu'il guérirait et qu'un jour, ils pourraient s'unir. Il mourut peu de temps après, en souriant, tenant à la main la dernière lettre de sa fiancée au mois de Janvier 1905.

Comme quoi nos poésies ou nos écrits de façon poétique peuvent nous survivre et réapparaître plus d'un Siècle après !

Tout cela se dit 

Si je devenais messager d'amour,

Pour aller vers toi, je prendrais des ailes ;

Je pourrais planer comme le vautour,

Traverser les mers comme l'hirondelle.

Tu m'as répondu : << Tra la la la la ! >>

Tu m'as répondu, dans un frais sourire : 

<< Tout cela se dit et ne se fait pas ; >>

<< Tais-toi, tu veux rire. >>

Si je devenais poète d'amour,

Je saurais chanter ta beauté cruelle ;

Je dirais ton charme, mais combien toujours

Aux serments hélas ! tu fus infidèle.

Tu m'as répondu : << Tra la la la la ! >>

Tu m'as répondu, secouant la tête,

<< Tout cela se dit, mais ne se fait pas ; >>

<< Tais-toi; c'est trop bête. >>

Si je devenais violoneux d'amour,

Je jouerais le soir, près de ta fenêtre.

Pour mieux m'écouter, peut-être qu'un jour

Tu me l'ouvrirais ; ce n'est qu'un peut-être !

Tu m'as répondu : << Tra la la la la ! >>

Me fermant au nez ta fenêtre verte :

<< Tout cela se fait, mais ne se dit pas... >>

<< La porte est ouverte. >>

Pourtant si j'étais ton unique amour,

De tes rêves d'or si j'étais le thème,

En te réveillant, au lieu d'un bonjour,

Dans un long baiser, tu dirais : << Je t'aime ! >>

Tu m'as répondu : << Tra la la la la ! >>

Tu m'as répondu, souriante encore :

<< Tout cela se pense et ne se dit pas ; >>

<< Tais-toi, je t'adore ! >>

----------

Écrit en AFN en 1904 par Pierre Rouby.

-----------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:11 - Commentaires [27] - Permalien [#]