16 mai 2018

Audierne - Sept 2017 - V - Balade à Concarneau ( 1 )... et poésie ancienne.

 Le port de Concarneau dans la Baie de La Forêt, dans le sud Finistère, est une ancienne place forte de Bretagne. Le centre historique à l'intérieur des remparts qui est complètement clos sur un îlot relié par un petit pont, est un Site exceptionnel fortifié, entre les ports de pêche et de plaisance. Ce joli petit port de Concarneau, est bien à l'abri des tempêtes venant de l'Ouest et du Nord-Ouest de l'Océan Atlantique par une langue de terre où se trouvent Fouesnant, Kerneïn et Beg Meil, et bien protégé dans sa belle Baie de la Forêt. 

 Nous avons adoré arpenter pour la première fois ces ports de pêche et de plaisance, et surtout la ville close de Concarneau sur son îlot, à l'intérieur de ses remparts qui en fait un  joli petit îlot bien mignon, entouré d'eau de toutes parts et situé dans l'estuaire du Moros. En fait, c'est un abri tout à fait naturel entouré d'eau...et nous avons aussi beaucoup aimé nous promener dans ces jolies ruelles très étroites, très commerçantes, et sur les remparts des fortifications. Bien entendu, c'est une étape incontournable lors d'un séjour dans cette belle Région de France...à ne pas rater ! 

P1080716

P1080717

P1080718

P1080719

P1080720

Le temps commençait de se ranger...fini les brumes et le petit crachin...nous avons même eu droit à quelques rayons d'un soleil bien timide !

P1080721

P1080722

Ces mouettes font partie du décor breton et attendent quelques miettes laissées par quelques passants généreux... 

P1080723

P1080724

Comme c'était l'heure du repas de midi et comme nous n'avions rien prévu ce matin pour manger, on a cherché vers le Port un petit Resto... on a d'abord vu une Brasserie où était déjà installés bien des touristes, lorsqu'on a rencontré un charmant Monsieur d'un certain âge, un habitant de Concarneau... mon épouse lui a demandé l'adresse d'un petit Resto sympa où l'on pourrait manger des fruits de mer... sans aucune hésitation, ce charmant Monsieur nous a indiqué un Bar Restaurant : Le Chalut...où on ne devrait pas être déçu !  Du coup nous avons foncé vers ce Resto où il restait 2 places qui nous attendaient dans le Bar... dont vous voyez l'impressionnant collection de boites de sardines, dont certaines bien anciennes...

P1080725

P1080726

Là, c'est le Restaurant qui doit être plein en pleine Saison estivale ! Très jolie la fresque sur le mur...

P1080727

P1080728

Et, à la sortie, j'ai pensé de prendre ce Bar Restaurant en photo, déjà pour nos enfants, si un jour ce coin les attire...mais aussi pour ceux et celles qui visiteront un jour Concarneau... excellente adresse, nous avons adoré la soupe de poisson, les fruits de mer et l'accueil chaleureux de ce Bar très sympathique... excellent repas pour un prix très raisonnable. 

P1080729

P1080730

P1080731

P1080732

P1080733

P1080734

P1080735

P1080736

P1080737

Une petite balade digestive vers l'Océan, avant d'entrer dans la ville close fortifiée...

P1080738

La suite de cette visite à Concarneau dans ma prochaine parution...

--------------------

Un poète disparu bien trop jeune...

Allez vous-en mes vers !

Allez vous-en, mes vers, dire à la bien aimée

Que mon âme toujours par son âme charmée,

Ne vit que pour l'instant qui doit nous réunir ;

Allez vous-en, mes vers, répétez mes soupirs.

Mais, pour aller vers elle, arrêtez en chemin ;

Écoutez les chansons du vent dans les grands pins,

Ce que dit à l'oiseau, l'oiseau dans la ramure ;

Allez, chantez, mes vers, ainsi que la nature,

Faites dans les jardins l'école buissonnière,

Parmi les prés diaprés de couleurs printanières,

Butinez des parfums aux calices des fleurs.

Envolez-vous, mes vers, chargés de leurs senteurs.

Reprenez votre vol, partez à tire d'ailes,

Sur un rayon du jour parvenez auprès d'elle ;

Sur les lèvres que j'aime, allez vous reposer.

Allez vous-en, mes vers ; emportez mes baisers.

----------

Écrit fin 1904 en AFN par le Dr Pierre Rouby

------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:11 - Commentaires [16] - Permalien [#]


23 mai 2018

Audierne - Sept 2017 - VI - La Ville close de Concarneau ( 1 ) ... et poésie ancienne.

...La célèbre Ville close de Concarneau fait partie des endroits historiques les plus visités en Bretagne. C'est une Cité fortifiée construite sur un îlot entre le XIIIème et XVIème siècle. C'est le coeur historique du Port de Concarneau...et c'est même plus tôt, vers le Xème siècle qu'un prieuré voit le jour grâce aux moines de Landévennec, avec la construction de quelques bâtisses sur cet îlot, dont on a retrouvé quelques fondations plus tard... 

 Ce serait sans doute le Duc Jean de Bretagne qui aurait fait construire la première enceinte en pierre entourant ces îlots vers 1285. Puis, cette Ville close devient une place forte de la Bretagne, devenant l'enjeu de rivalités entre les anglais et les français. Lors de la succession de Bretagne, les anglais venus au secours de Jean de Montfort, prennent la ville close en 1342. Et après 30 années d'occupation anglaise, le Sieur Olivier Du Guesclin reprend la ville pour le compte du Roi de France Charles v... puis cette ville close connaît à nouveau plusieurs occupations jusqu'au XVIème siècle...

 Puis lors des Guerres de religion, la Cité est reprise et on voit à nouveau des épisodes guerriers jusqu'à la Révolution française ou Vauban ordonne à nouveau des travaux pour améliorer les systèmes de défense. Ce qui fait que cette belle ville close de Concarneau a un lourd passé guerrier très tumultueux, mais, la conservation de ses remparts sont restés très remarquables.

 Bien entendu, je vous invite à la visiter sans faute si vous venez passer un séjour dans le Finistère, car cette Cité est remarquable et immanquable !   

P1080788

Cette belle mouette semble vous dire : suivez le Guide ! et les commentaires sont bien sûr inutiles sous tous ces cliché ! il suffit d'admirer...c'est tout... et surtout, n'oubliez pas le guide à la fin ! LOL 

P1080789

P1080790

P1080791

P1080792

P1080793

P1080794

P1080795

P1080796

P1080797

P1080798

P1080799

P1080800

P1080801

Je pense que c'est une bonne Saison pour visiter cette Ville close ! en période estivale...ça doit être quelque-chose ! 

P1080802

P1080804

P1080805

P1080806

P1080807

P1080808

P1080809

P1080810

P1080811

P1080812

P1080813

P1080814

La Maison de Carabousse... c'est une crêperie très célèbre à Concarneau... dommage, elle était fermée lors de notre passage ! 

Voilà la première partie de cette visite de la Ville close de Concarneau... vous aurez la deuxième la prochaine fois !

--------------------

Poésie de Léo Loups écrite en AFN en 1903, que je vous propose en 3 parties, car elle est assez longue :

Chant du Matin ( 1 )

Lève-toi ! Lève-toi ! l'Aurore réveillée

S'émeut et se répand à travers la feuillée ;

Le Sahel tout entier s'emplit d'un long frisson

Devant la mer de feu qui monte à l'horizon.

Répandant ses rubis, ses perles, en cascade,

L'Aube vient s'éclater ainsi qu'une grenade.

Le jour germe aux sommets comme un lys radieux.

Ô lys de mon matin ! ô fleur ! ouvre tes yeux !

Des fleuves de clarté de tous côtés ruissellent,

Presse tes pas légers qui de sommeil chancellent,

La terre fait au ciel de sublimes aveux.

Laisse, au souffle du jour, dérouler tes cheveux

Emplissant de leurs flots ta paupière baignée ;

Qu'ils viennent, secouant leur crinière imprégnée

De feux, avec les flots du ciel, lutter encor

Comme les yeux luttaient avec les Astres d'or.

----------

Écrit en AFN en 1903 par Léo LOUPS.

--------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 16:26 - Commentaires [32] - Permalien [#]

28 mai 2018

Audierne - Sept 2017 - VI - La Ville close de Concarneau ( 2 et fin )... et poésie ancienne.

P1080838

Merci CanalBlog ! ça fait 3 fois que je télé-charge cette photo...qui m'est absolument refusée ! pourtant, ce n'est pas une photo cochonne quand même ! je sais...ce n'est pas le cliché du Siècle... mais je tenais à la faire paraître, car je l'ai cherchée cette pancarte de la Rue Vauban ... qui a eu l'honneur d'une toute petite ruelle... m'Enfin ! 

Et voilà... la deuxième partie et fin de cette jolie balade dans la Ville close de Concarneau...qui aurait été un peu plus belle au niveau des photos, s'il y avait eu un peu plus de ciel bleu et de lumière ! Mais bon, ne nous plaignons pas trop, vu ce climat actuel très tourmenté...qui ne sait plus où il en est, quelque-soit les Saisons... un peu détraqué, comme le sont actuellement les humains, qui avancent à grands pas dans l'Avenir...et en même temps, certains tiennent absolument à retourner dans le Passé ! Alors, vivons le Présent tel qui se présente, au jour le jour...savourons chacune des journées qui nous sont données...et ne nous soucions pas sans cesse du Futur à venir ! 

P1080839

P1080823

P1080824

C'est agréable de se balader sans être bousculé , ni agressé... mais tout de même...ça manque un peu de vie à cette époque-là...surtout dans ces endroits où l'on aimerait voir une foule applaudir les acteurs sur la scène ! 

P1080825

P1080826

P1080822

P1080815

P1080816

Eh ben quoi ! tout n'est pas fermé à la mi-Septembre...la preuve, ce sympathique petit commerce, mais pour le Restaurant à côté...je pense que ça l'est...vu les cartons à l'abandon devant !

P1080817

P1080818

Autant prévenir ceux ou celles qui ont un peu de mal à marcher...il y a quelques petites marches à gravir si on veut la récompense de beaux paysages...mais, en prenant son temps, ce n'est pas la mer à boire ! 

P1080819

P1080820

P1080821

P1080827

P1080829

P1080830

Retour des pêcheurs ! j'espère que la pêche est bonne...car, il faut nourrir sa petite famille ! 

P1080831

P1080832

P1080833

P1080834

P1080835

P1080836

Par contre, en cette Saison, si vous aimez vous asseoir dans un joli petit coin charmant pour dévorer un bon bouquin... pas de problème...c'est l'époque ! 

P1080837

Voilà...la visite de la ville close de Concarneau est terminée...et, comme il n'est pas encore trop tard...on décide d'un commun accord, mon épouse et moi... de pousser notre balade du jour en Pays Bigouden jusqu'au petit Port de Pont-Aven...au fond de son Aven, qui prend sa source, la haut sous et vers Coadry, et arrose en passant la petite ville de Rosporden, où il y a un joli petit lac paraît-il ? 

--------------------

Suite de la jolie poésie de Léo Loups ( 2 )

Chant du Matin - 2 -

Que toute la nature auguste soit mêlée

À la sombre Beauté de mystère voilée !

Viens, le lys du matin éclot sur les coteaux !

La fraîcheur de la nuit se meurt au bord des eaux.

Les étoiles du soir plongent dans les fontaines.

De longs réseaux d'argent enveloppent les plaines.

Viens, dans les champs vermeils respirer le Matin, 

Dans les âcres senteurs du lentisque et du thym ! 

Ta lèvre s'ouvre ainsi que la rose ; ta face

Semble comme un soleil éclairer tout l'espace ;

Si bien, que l'on croit voir à te voir, ô douceur !

Devant l'Aube marcher son immortelle sueur,

Front contre front aux feux de la voûte azurée

Dans le rayonnement de la Terre sacrée !

Viens, comme le soleil notre amour est vainqueur !

Le Monde tout entier s'entrouvre comme un coeur.

Assistons au réveil de cette immense fête ;

Et nous irons, moi contemplant ta blonde tête,

Et l'Aurore riant au fond de tes grands yeux

S'élargissant comme la nuit au fond des cieux...

----------

Écrit en AFN par Léo Loups en 1903.

-----------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 17:36 - Commentaires [20] - Permalien [#]

04 juin 2018

Audierne - Sept 2017 - VII - Pont-Aven - I - et poésie ancienne

P1080860

P1080855

Bon ! on ne pouvait pas finir cette petite escapade rapide en Pays Bigouden...sans faire un petit tour rapide à Pon-Aven ! cela aurait été fort dommage, tout de même ! et, personne ne nous attendait à Audierne ! d'autant plus que ce n'est qu'à 14 km de Concarneau ! 

Lorsqu'on est arrivé dans ce joli petit Port au charme fou... on a été très agréablement surpris par cet adorable endroit malgré un temps très couvert et une petite bruine qui n'a pas tardé à débarquer... 

Pont-Aven, très joli petit Port à l'embouchure de la petite rivière l'Aven qui prend sa source vers Coadry et qui aura guère de trajet pour retourner d'où elle vient...c'est à dire de l'Océan  Atlantique ! Et va s'y jeter dans un très beau bras de mer vers le Port Manech, au Sud du Finistère, situé entre Concarneau et Quimperlé, ces deux villes étant très exactement distantes de Pont-Aven toutes deux de 14 km, sur la D 783. Pont-Aven est assez célèbre pour ces fameuses galettes bien sûr, puis le film réalisé par Joël Seria avec l'inimitable Jean-Pierre Marielle, Claude Piéplu et Jeanne Goupil en 1975... et rendue célèbre aussi par des grands peintres, surnommée la Cité des peintres, dont l'un de plus célèbres : Paul Gaugin avec sa toile : Le Moulin David, mais aussi Henri Lebasque ( Coucher de soleil sur Pont-Aven ), par Robert Wylie, les américains Charles Way, Earl Shinn, Howard Roberts, Benjamin Champney, Frédérik Arthur Bridgman, et Moïse Wright, les anglais comme Lewis et Carraway...et chez les français : Jean-Léon Gérôme, William Bouguereau, Louis-Nicolas Cabat, Léon Germain Pelouse, Sébastien Charles Giraud, Paul Sébillot, Maxime Lalanne etc..., le hollandais Van den Anker, l'irlandais Auguste Nicolas Burke, le canadien Paul Peel et bien d'autres anonymes... qui font que ce joli petit port breton est devenu incontournable lors d'un séjour dans le Finistère Sud... 

Malheureusement pour nous, le temps n'était guère beau en cette mi Septembre et on a guère vu de peintres devant leur chevalet ce jour-là... autant dire, aucun ! et nous avions, peu de temps après notre arrivée, un tout petit crachin très breton, ce qui ne nous a pas empêché de trouver beaucoup de charme à ce charmant petit port breton ! 

P1110541

Comme vous pouvez le voir sur cette carte...Pont-Aven est à égale distance de Concarneau à l'Ouest, et de Quimperlé à l'Est. 

P1080857

P1080858

Je vous laisse maintenant  nous suivre dans cette petite balade rapide dans le Centre historique, vous pouvez constater que certains touristes avaient ouvert leurs parapluies, et que d'autres remontaient leurs capuches... 

P1080859

P1080850

P1080848

P1080849

P1080851

P1080845

P1080846

P1080847

P1080843

...

P1080841

P1080840

P1080842

P1080844

P1080852

P1080853

Cela aurait été certainement bien plus beau avec un grand soleil et un un beau ciel bleu... mais bon, ce n'était ni les terribles orages, ni les déluges de ces jour-ci...alors, on peut s'estimer heureux ! 

P1080856

Ne vous étonnez pas par le désordre des photos...qui sont mises n'importe comment lors de l'édition de nos parutions... décidément, ils n'ont pas trouvé de solution chez CanalBlog au sujet de nos photos ! j'ai constaté aussi dans divers blogs...des tas de photos qui ne s'ouvrent pas complètement, avec une bande verte...parfois ce n'est qu'une petite croix... dans ce cas, si ça vous arrive, n'hésitez pas de cliquer dessus...parfois, elles s'ouvrent !

--------------------

Suite et fin de la poésie de Léo Loups :

Chant du Matin - 3... fin -

Et qu'emplit vaguement le rêve de ton âme.

Ô jeune fille ! Ô jeune fille ! Ô belle ! Ô femme !

Toi qui mets des bleuets d'azur dans tes cheveux,

Comme Cérès, Alma Cérès ! Ô si tu veux,

Nous irons, seuls, au fond des bois pleins de vertige,

Cueillir le grand pavot qui saigne sur sa tige,

Dans les sentiers, dans les maïs, dans les blés mûrs,

Montant en vagues d'or aux pentes des vieux murs,

Puis retombant, à flots pressés, jusqu'à la taille,

Où pend à ta ceinture, un blond chapeau de paille,

Car ton front est coiffé d'iris et de glaïeuls !

Ô belle, nous irons ! et comme des aïeuls,

S'inclineront vers nous, les chênes vénérables.

Ton rêve plus brillant que la fleur des érables,

Déploiera sur nos fronts son voile lumineux,

Et dans ces bois épais, où nos yeux matineux

Cherchent le reflet bleu des tremblantes étoiles ;

Nous ferons rayonner soudain ces sombres voiles

D'une gloire d'amour emplissant le hallier ;

Tu poseras ton coeur à mon coeur familier

Sur mon coeur, en faisant, dans le bois solitaire,

Dans un de nos baisers, chanter toute la Terre !

Nos deux corps réunis dans une belle symbiose,

Alanguis de bonheur dans une douce pose ! 

----------

Écrit en AFN en 1903 par le poète Léo Loups.

------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:15 - Commentaires [31] - Permalien [#]

11 juin 2018

Audierne - Sept 2017 - VIII - Pont-Aven - 2 fin - ...et " Flûte au fond des bois "

P1080881

P1080882

P1080883

P1080884

Tout d'abord, avant de commencer cette parution, je vous signale que mon blog sera mis en pause du Jeudi 14 Juin au Dimanche 24 Juin, pour cause d'indisponibilité... alors, ne soyez pas étonnés par mon absence pour les parutions de vos commentaires et des passages dans  les sites de mes amis et amies fidèles au Chemindesétoilesdel'AmiGilbert. 

Et pour finir ce dernier volet de cette escapade d'une journée en terre bigoudenne, improvisée sur place, qui a passé une journée assez brumeuse et accompagnée épisodiquement d'un petit crachin bien breton, nous a fait tout même une très belle journée très agréable au début de notre séjour de 8 jours à Audierne... avec pour commencer, la visite de la cidrerie de Kerné à Pouldrezic entre Plozévet et Plonéour-Lanvern sur la D 784 qui a été fort agréable, puis nous sommes descendus au Sud du Finisterre pour des passages rapides à Pont-l'Abbé, Loctudy, Bénodet, Fouesnant, La Forêt-Fouesnant, pause repas et belle visite de Concarneau, surtout dans la ville close, et pour finir, un petit tour très rapide aussi dans ce délicieux et célèbre petit Port de Pont-Aven... car, il fallait ensuite songer au trajet du retour à Audierne. Comme quoi, même par temps maussade, on peut très bien vivre de bonnes tranches de vie, simples, mais ô combien riches de beaux souvenirs, sans aller à l'autre bout du Monde ! 

P1080862

À peine arrivé à Pont-Aven, le crachin est arrivé avec nous... et il a bien fallu faire avec ! mon épouse a mis un chapeau ciré acheté à Concarneau dans la ville close... et moi, mon fidèle feutre noir a bien suffit pour me protéger de ces brouillards humides... alors, je vous laisse vous promener au hasard de nos visites, en imaginant un beau ciel bleu et un soleil plus généreux ! 

P1080863

P1080864

P1080865

P1080866

P1080867

P1080868

P1080869

P1080870

P1080871

P1080872

P1080873

P1080874

P1080875

P1080876

P1080877

P1080878

P1080880

--------------------

L'inspiration poétique n'étant pas toujours présente... il me faut aller faire quelques jolies balades dans quelques solitudes agréables...cela va être bientôt le cas du 14 au 24 Juin prochain, alors, c'est en lisant ça et là, quelques jolies poésies écrites par notre petit club de poètes passionnés, comme chez Océanique, Hélène et Nicole des USA... qu'une gentille muse m'a soufflé ces quelques vers en écoutant nos chers petits merles de notre parc, dont un, sur le ponton de notre terrasse, qui depuis un quart d'heure, a décidé de me faire un concert ininterrompu: la complainte joyeuse d'un merle heureux ! et moi, bien assis dans une bonne chaise longue, juste au dessous... dans un rare moment de soleil de cette fin de Mai 2018 un peu catastrophique : 

Une flûte au fond des bois

Au fond des bois résonne une flûte...

Écoutent et se taisent nos beaux oiseaux,

Cachés on ne sait où dans les roseaux,

Tout ce petit monde à l'air de dire chut ! 

Se tient droit un hibou sur sa branche

Immobile, on ne voit que ses yeux dorés,

Et son doux plumage dont il est paré

Où brille une collerette toute blanche. 

Même les jolies grenouilles vertes qui se taisent,

Cachée dans les herbes au bord des mares,

Belles teintes vertes aux nuances si rares ;

Ne volent que des libellules à leur aise. 

Une musique douce et langoureuse

Hypnotise tout ce petit monde heureux,

Même les petits elfes en sont amoureux,

Et s'envolent dans le ciel des notes heureuse... 

Une toute petite biche toute craintive,

Se faufile gentiment entre les branches,

Attirée malgré elle, son coeur qui flanche,

Mais, elle reste quand même, sur la défensive. 

Même les doux grillons restent silencieux,

Au fond de leurs tanières comme envoûtés,

De ces sons qui s'envolent, sont enchantés,

Profitent aussi d'intants si délicieux... 

----------

Écrit à Ahuy le 28 Mai 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

---------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 11:20 - Commentaires [17] - Permalien [#]


27 juin 2018

Les Arbres en fleurs...

 

P1110535

P1110586

Dur ! Dur ! de faire paraître chez CanalBlog à nouveau ! 

P1110586

P1110818

103535614_o[1]

 P1100143P1100144

Bon ! j'abandonne... j'ai toujours un gros problème pour mes parutions de photos avec CanalBlog... Tant pis...on fera avec ! 

Eh ben.............  faut sacrément ruser pour faire paraître quelques photos chez Canalblog !!! je viens de recommencer une énième fois...et voilà qu'enfin... elles ont daigné paraître, non pas à cet endroit,  sous mon inscription " Tant pis on fera avec "... mais en tête de cette parution !

 

 Il y a plusieurs mois maintenant, j'avais vu paraître une image chez notre chère amie regrettée, l'amie Damienne... cette image que j'aimerais bien faire paraître dans cette parution... ( Et qui vient enfin d'apparaître, avec des dimensions anormales...mais ça, je m'en fiche ! Ouf ! )  et que CanalBlog refuse obstinément à nouveau de ranger ses parutions de photos... leur système est devenu complètement obsolète, ou, c'est peut-être ? même certainement...tout simplement, mon portable internet qui l'est devenu... le progrès va bien trop vite en ce moment...rendant nos appareils très vite obsolètes... malgré leurs prix, souvent exorbitants ! donc, à part celles qui ont réussi à apparaître très facilement  dans mon post d'aujourd'hui... j'en ai eu 3 qui ont été refusées obstinément par mon Web master ! cela devient rageant à force, de faire maintenant une parution chez CanalBlog ! Je vais leur demander de m'offrir un nouveau portable ! LOL ! 

  Dessiner et peindre avec des aquarelles des fleurs est un vrai tour de force pour moi et nouveau... ce n'est pas ma tasse de thé, je l'avoue... mais bon, le résultat a plu énormément à ma fille aînée... même si j'ai eu beaucoup de mal avec ce nouveau défi...c'est au moins une satisfaction ! il ira vivre chez elle !  j'y ai pris quand même beaucoup de plaisir, je tenais absolument à le réaliser jusqu'au bout, en hommage à notre amie Damienne qui m'avait lancé ce défi, après avoir laissé un commentaire chez elle... et, malheureusement, notre chère amie de la Sarthe nous a quitté avant qu'elle ne puisse voir ce résultat ! elle aurait pourtant bien aimé le voir, je pense ! et, pour accompagner ce dessin, mes muses sont venues en vacances avec moi à Ramatuelle... pour m'inspirer ces quelques strophes écrites de façon poétique... que je dédie bien entendu à notre amie Damienne... :

103535614_o[1]

Notre amie Damienne m'avai écrit qu'elle avait trouvé cette photo dans le Net ! au passage, bravo à l'auteur de cette photo... ces jolies fleurs, de cognassiers je pense... sont magnifiques dans ce fond vert ! 

 

Les arbres en fleurs

 

Quelle Saison merveilleuse quand les arbres sont en fleurs ;

Mais c'est bien fort dommage car elle est éphémère,

Qu'elle ne va pas durer jusqu'à la Fête des Mères,

Qui pare notre nature de toute ces belles couleurs.

Ces arbres aux belles fleurs quand arrive le Printemps,

Illuminent nos visions de superbes paysages

De teintes lumineuses dans de beaux étalages,

Dans un Mois d'Avril et des jours de beaux temps.

Les branches vont bourgeonner...de petites boules dorées

Par milliers vont paraître, prenant chacune leur place,

Se bousculant un peu, car restant peu d'espace,

Certaines fleurs sont blanches et d'autres bien colorées...

Et un petit matin fleurissent les magnolias,

Cerisiers du Japon et cognassiers à fleurs,

Lauriers roses ou bien rouges, réveillant des senteurs

De bien jolis pommiers et certains acacias. 

Des artistes en tous genres dans de sublimes jardins,

Sous le Fuji Yama des arbres multicolores,

Sur de belles toiles blanches que leurs pinceaux colorent,

Un beau jour de Printemps, dans ce petit matin.

Dans cet Eden terrestre, les effluves embaument l'air,

Les jolies pétales volent avec un léger vent,

Les petites abeilles butinent dans un calice qui sent

Un pollen délicieux pour en faire un miel clair.

Une jolie branche fleurie durant un Renouveau,

Pour un petit dessin m'a faire prendre mon crayon,

Pour ces trop belles fleurs, le temps d'une floraison,

Dans un décor de rêve... pour un plaisir nouveau.

----------

Écrit à Ramatuelle le 19 Juin 2018

Ami Gilbert d'Ahuy

--------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 16:44 - Commentaires [34] - Permalien [#]

04 juillet 2018

Balade au Lac de Pont et Massène à Semur-en-Auxois le 1er Juillet 2018 -- I -- et poésie ancienne

20180701_105103

C'est parti pour un tour de Lac...que je vais faire paraître en plusieurs épisodes... si avant la fin, je n'arrive pas à vous convaincre, c'est que vous n'aimez pas du tout la Nature et que vous préférez vivre dans des univers de béton ! ou bien, vers les cimes de nos belles montagnes, ou dans les cohues de nos superbes Côtes françaises en période estivales. Chacun ses goûts bien sûr !

Je respecte !

Dimanche 1er Juillet 2018...il fait super beau, un ciel tout bleu et pas d'orages annoncés...mon épouse et moi décidons de retourner faire un tour du Lac de Pont vers Semur-en-Auxois en Côte d'Or, barrage qui a été en réfection durant 2 ans. Ce super Lac barrage ou réservoir de Pont et Massène se situe qu'à 10 km de l'Autoroute A6 et à 4 km de Semur-en-Auxois, très joli village de caractère de la Bourgogne... sortie d'Autoroute à Bierre-les-Semur, à environ 40 mn à l'Ouest de Dijon, en prenant la bretelle de Pouilly-En-Auxois, où l'on prend la direction de Paris. Si vous désirez soit passer une agréable journée ou quelques jours vers ce Lac, aucuns problèmes, il y a un super Camping pouvant vous accueillir et un très grand Parking devant très ombragé, surtout en cas de canicule, et en face, vers le barrage, une superbe plage aménagée...avec baignade surveillée du 01/07/2018 au 31/08/2018 de 14h à 19h, sous réserve d'une hauteur d'eau avec un minimum de 19.20 m de hauteur de remplissage, aucuns problèmes en ce moment avec les grosses averses de Juin, qui continuent encore cette semaine...et après c'est l'été, paraît-il ?  Ce tour de lac est génial pour une balade avec sac au dos et un repas tiré du sac, la pause repas pouvant se faire à la pointe du lac, à 6.5 km... soit juste à la moitié...dans un cadre idyllique, le tour faisant entre 12 et 13 km, avec quelques méandres qui pourraient nous faire croire qu'on est vers un lac du Canada... tout au moins, c'est l'impression que j'ai à chaque fois que j'y vais !  

20180701_105410

20180701_105431

20180701_105442

20180701_105456

Et c'est parti mon kiki... voici le seul dénivelé du parcours... pour tout le reste, vous serez en roue libre sur un adorable petit chemin, dans des décors de rêve !

20180701_105533

20180701_105549

20180701_105559

20180701_105650

20180701_105711

20180701_105837

Et voilà les visions que vous aurez tout au long de cette adorable balade où vous irez de découvertes en découvertes ! 

20180701_110359

20180701_110540

20180701_110623

Il y a maintenant 200 ans, une petite rivière nommée l'Armançon, s'écoulait paisiblement dans une adorable petite vallée où se trouvait de beaux pâturages... mais, pour alimenter le Canal de Bourgogne, les Ponts-et-Chaussées avaient décidé la construction d'un barrage... qui fera ce formidable réservoir profond d'environ 20 mètres par endroit, il y avait presque au début du lac un moulin à huile, où ont vécu deux familles et 2 petits ponts dont on voit encore les traces lorsque le lac est vidé. Ces ponts sont intactes !

Voilà pour aujourd'hui ce premier épisode... qui aurait dû paraître hier, mais à cause de difficultés pour y insérer des photos... il s'est produit un incident à la parution... que vous avez reçue malgré moi, et à mon insu... mais que j'ai dû annuler dans la foulée, car plusieurs photos avaient tristes mines ! c'est pas grave...restons cooooool et buvons frais, le plus souvent possible en ce moment, ça vaut mieux ! de l'EAU bien entendu ! à volonté ! car, la canicule est encore présente ! les orages que l'on nous prédit ne sont guère loin... et un peu de fraîcheur avec, je l'espère ! 

--------------------

La Relique

 

La première fleur que tu m'as offerte

Était un oeillet, t'en souviens-tu pas ?

Un oeillet tout blanc sur sa tige verte.

La première fleur que tu m'a offerte,

Je la vois encor au bout de ton bras,

Dans le rose écrin de ta main ouverte.

La première fleur que tu m'as offerte

Était un oeillet, t'en souviens-tu pas ?

Tu l'avais cueilli devant ta fenêtre,

Sur l'étroit balcon égayé de fleurs

Où tes yeux aux miens se firent connaître.

Tu l'avais cueilli devant ta fenêtre,

À travers laquelle, un jour, nos deux coeurs

S'étaient envolés pour changer de maître.

Tu l'avais cueilli devant ta fenêtre,

Sur l'étroit balcon égayé de fleurs.

Tu le mis toi-même à ma boutonnière :

Ta petite main avait des frissons,

Et tu n'osais pas lever ta paupière.

Tu le mis toi-même à ma boutonnière;

Et l'oeillet tremblait contre les boutons,

Aux chocs de mon coeur frappé par derrière.

Tu le mis toi-même à ma boutonnière :

Ta petite main avait des frissons.

Lorsque je fus seul dans ma chambre close,

Je pris l'oeillet blanc et je le baisai.

Et ce fut très doux cette simple chose,

Ma bouche, à la place où je la posai,

Sentit la fraîcheur de ta lèvre rose.

Lorsque je fut seul dans ma chambre close,

Je pris l'oeillet blanc et je le baisai.

Ce fut entre nous la première étreinte,

Ce baiser commun sur une humble fleur.

Voici, mon amour, la relique sainte --

Ce fut entre nous la première étreinte !

Aujourd'hui l'oeillet n'a plus de couleur ;

Mais ne vois-tu pas, là, comme une empreinte ?...

Ce fut entre nous la première étreinte,

Ce baiser commun sur une humble fleur !

----------

Écrit en 1905 par E. Mourron en AFN.

----------

-------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 12:52 - Commentaires [29] - Permalien [#]

09 juillet 2018

Balade au Lac de Pont-et-Massène à Semur-en-Auxois le 1er Juillet 2018 -- II -- et poésie ancienne.

Tout d'abord, je signale encore une fois, pour ceux qui ont fait le tour de ce superbe lac créé par l'homme... que les photos sont tout à fait dans le désordre, dans les prises de clichés, au fur et à mesure que j'avançais dans notre balade ce 1er Juillet 2018 au Lac de Pont-et-Massène près de Semur-en-Auxois en Côte d'Or. On y peut rien...faut s'estimer heureux déjà, qu'elles paraissent dans nos parutions chez CanalBlog. 

20180701_114447

Les bienfaits de l'existence des retenues d'eau avec de haut barrages, ou d'autres bien plus petites, servant seulement de réserves d'eau, sont une nécessité dans la vie de nos Pays, soit pour l'irrigation en cas de sécheresse ou pour la lutte contre les inondations et pour produire de l'électricité, et enfin, pour alimenter nos grands canaux de France, qui font aussi le bonheur des randonneurs, des pêcheurs et nombreux estivants venant camper dans leurs abords. 

Bien-sûr, cela n'a pas toujours été pour le bonheur de quelques humains, qui a fallu déloger et qui vivaient heureux dans le creux de ces beaux vallons... cela a été même parfois des drames horribles pour  leurs évacuations, pour ces populations vivant là depuis de très nombreuses générations, dans ces magnifiques endroits paisibles, qui sont maintenant inondés ! mais, c'était une nécessité absolue pour la survie de nos populations humaines en pleine expansion depuis quelques siècles. 

Ces grands réservoirs de stockage d'eau qui parfois de dimensions modestes comme nos lacs de Pont-et-Massène ( Semur-en-Auxois ), de Panthier ( Vandenesse-en-Auxois, de Grosbois-en-Montagne, de Chazilly, de Cercey et de Tillot, ont été aussi construits pour alimenter le Canal de Bourgogne...celui de Chambon, étant utilisé pour l'alimentation en eau potable. Qu'on soit pour, ou contre, il faut avouer que souvent, ce sont des endroits charmants pour ceux qui recherchent des endroits frais et agréables pour leurs vacances et pour de belles ballades... et, de formidables endroits pour accueillir certains oiseaux aquatiques...

20180701_114943

Maintenant, inutile de vous commenter chaque photo... à vous d'apprécier ces charmants endroits que j'ai immortalisé grâce à mes photos...

20180701_115556

20180701_121150

20180701_113000

20180701_113055

20180701_114142

20180701_114239

20180701_114254

20180701_114329

20180701_114259

20180701_114340

20180701_111759

20180701_112312

20180701_112645

20180701_112826

20180701_110955

20180701_111311

20180701_111544

----------

Pastels

- I -

Gondoles

Gondole de cristal, aquatique carrosse,

Cygnes majestueux des étangs de Chambord,

Gloire des soirs qui se dédouble aux miroirs d'or,

Avants cambrés, sculptés en volute de crosse,

Panneaux que Pajou scrute et que Fragonard brosse,

Ô coussins qui gardez jalousement encor

La forme des Thyllis qu'inclinait au plat-bord

Le rêve d'un naufrage exquisément atroce.

Velours qui prolongez la pourpre des couchants,

Flêtes et violons, rires, baisers et chants,

Maniérisme des mots et nonchaloir des poses,

Oh ! ce rêve d'aller, selon le doux flûteau,

Marquises, du babil, Sévigné de vos proses,

S'embarquer pour Cythère, ainsi que dans Watteau.

----------

Écrit par Edmond Gojon en AFN en 1905

---------------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:55 - Commentaires [28] - Permalien [#]

23 juillet 2018

Balade au Lac de Pont-et-Massène à Semur-en-Auxois en Côte d'Or le 1er Juillet 2018 -- III --

20180701_135532

Continuons notre petit tour du Lac de Pont-et-Massène tranquillement, en ces temps de canicule actuellement, des paysages sous des bois au bord de l'eau ne peuvent d'être que rafraîchissants ! Alors aujourd'hui, point de discours qui pourraient être fatigants... mettons un pied devant l'autre et admirons...

20180701_135555

20180701_135609

20180701_135910

20180701_140051

20180701_133648

Après avoir atteint l'extrémité du lac, nous passons de l'autre côté... et là, nous apercevons le merveilleux petit endroit où nous avons fait une pause et tiré notre repas du sac... bien assis dans cette petite cabane offerte aux pêcheurs du coin ! 

20180701_123221

20180701_130314

Lors de notre repas, une très sympathique famille du Jura est venue préparer leur croisière sur le lac, en gonflant un bateau pneumatique... avec une pompe électrique branchée sur une batterie ! C'est très astucieux ! en rien de temps, tout est équipé, coussins gonflables et même un parasol ! Trop génial ! 

20180701_131612

20180701_132115

20180701_132247

20180701_132311

Bon voyage et bonnes rames... Nous, nous retrouvons très vite le silence apaisant à l'extrémité de ce beau lac !

20180701_132522

20180701_132742

20180701_132749

Je sais que parmi mes amis et amies, il y a des amoureux et  amoureuses de belles petites passerelles... ce n'est pas ce qui manque autour de ce lac ! Moi aussi, je les adore ! 

20180701_132810

20180701_132822

20180701_132855

20180701_133225

Effectivement, c'est un peu la jungle vers la queue du lac ! mais une jungle assez maîtrisée et très agréable ! 

20180701_133515

20180701_133801

20180701_134008

20180701_135215

C'est très bien, que les responsables de la construction de ce ce Lac de Pont-et-Massène aient pensé mettre cette pancarte en mettant le nom de ces braves gens qui vivaient autrefois vers le Moulin de la Ronce ! j'ai trouvé cela très correct !

--------------------

Concours littéraire des Vacances 1903 de la Revue Nord-Africaine, où l'un de ses collaborateurs a obtenu le 2ème Prix de Poésie, l'éminent économiste et rapporteur général du budget de l'Algérie, le talentueux disciple des Muses poétiques... Monsieur Félix De Solliers, qui prouve bien, comme je l'ai déjà écrit parfois, que l'on peut raconter une balade tout en marchant... en observant attentivement la Nature et en notant rapidement ce que l'on voit en marchant, pour ne pas oublier. Cette poésie contient 12 strophes, que je vais vous reporter en 3 fois...c'est très agréable à lire, jugez-en plutôt : 

1ère partie :

Aïn-Mâdhen ( I )

Sur le flanc du Bouzaréah

Qui vers les Bains-Romains s'incline,

Le long d'une double colline

Que pour l'habiter Dieu créa,

Un vallon descend, vert Eden,

Où, s'échappant d'un rocher sombre,

Une eau claire jase sous l'ombre ;

De là son nom d'Aïn-Madhen.

Il s'ouvre en face de la mer,

Dont on voit la nappe azurée

D'une largeur démesurée

Se perdre dans le bleu de l'air. 

Maints vestiges du temps passé

Jonchent le sol devenu vierge,

Et parfois de la ronce émerge

Quelque pan de mur crevassé.

----------

Écrit en AFN en 1903 par Mr Félix De Solliers. 

--------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 18:46 - Commentaires [43] - Permalien [#]

28 juillet 2018

Balade au Lac de Pont-et-Massène à Semur-en-Auxois en Côte d'Or le 1er Juillet 2018 -- IV et fin -- et poésie ancienne.

20180701_150430

Ce petit plan trouvé sur le chemin, pour bien voir cette jolie balade, au bord même du lac et tout le tour, et les photos ci-dessus se situent vers le bas, à partir et au-dessus de l'indication " Champ des ronces "... jusqu'à hauteur du barrage. 

20180701_145947

Et on repart pour finir ce beau tour du Lac de Pont ( Comme il est appelé par les dijonnais ), construit à Pont-et-Massène... je vous laisse maintenant vous imaginez marchant sur ce beau chemin bien entretenu qui en fait le tour ( environ une douzaine de kilomètres )... le mieux c'est bien la formule que nous faisons à chaque fois, c'est d'emmener le casse-croûte dans un petit sac à dos, et de prévoir le repas vers la fin, je dirais plutôt le début, de ce superbe réservoir... soit aux environs de 6 km... avec cette petite pause très agréable... manger au bord de l'eau...n'est-ce pas un bon plan... ne pas oublier aussi la boisson et un thermo de café ! j'adore ! 

20180701_145032

20180701_144905

20180701_140639

20180701_140925

20180701_140938

20180701_142352

J'ai été très étonné de voir ces gros poissons si près du bord... est-ce à cause de la chaleur, qu'ils viennent vers les bords ? Peut-être ? 

20180701_143227

20180701_144126

20180701_144238

Encore une belle passerelle que certains aiment bien... moi aussi ! il y a toujours de l'eau qui coule dessus, c'est très agréable !

20180701_144317

20180701_144504

Comme je le disais ci-dessus... il y en avait partout ! c'est un peu trop facile pour les pêcheurs !

20180701_144737

Une jolie fleur au bord de l'eau...je ne pouvait pas la rater ! 

20180701_151713

Cela doit être agréable de naviguer dans ce beau lac ! surtout dans ce calme !

20180701_151851

Il est utile de s'arrêter quelques minutes pour lire les pancartes pour ensuite respecter tous les règlements et surtout la Nature ! 

20180701_151932

Non pas comme ces 4 jeunes en bateau qui tapait allègrement sur les côtés pour faire du bruit, évidemment ! M'enfin ! faut que jeunesse se passe...me direz-vous ! 

20180701_153057

La plage arrive...noire de monde en cette belle journée d'été ! je vais certainement y retrouver mon épouse, à l'ombre je pense, car elle adore marcher assez vite ! chacun ses goûts ! je respecte !

20180701_153508

Et pour finir cette merveilleuse balade en ce beau Dimanche d'été, ce 1er Juillet 2018, un peu de lecture pour mieux connaître l'histoire de ce beau barrage de Pont-et-Massène, tout près de Semur-en-Auxois, que vous ne ratez pas, se serait bien dommage, si vous n'êtes jamais venu dans le coin... c'est aussi l'un des beaux villages de caractère de la Côte d'Or.

--------------------

Aîn-Madhen ( 2ème partie...suite et fin )

Un fût de colonne est couché

Terne et rompu par la prairie ;

L'ouragan de la barbarie

Sur son passage a tout fauché.

Les arbres seuls ont survécu

À cet effondrement des choses,

L'oranger dans les lauriers roses

Redresse son front invaincu,

L'olivier de ses bras noircis

Étreint la vigne débonnaire

De loin le couple centenaire

Semble Philémon et Baucis,

Sans doute un ancêtre latin

S'assit sous de pareils ombrages,

Et les débris de ses ouvrages

Sont là parmi l'herbe et le Thym.

Ses fils ont fui ce doux séjour

Chassés par la horde étrangère.

En cette Afrique passagère,

Combien n'ont résidé qu'un jour !

Aussi le charme est pénétrant

Qui s'exhale de ces reliques ;

Des images mélancoliques

Flottent dans l'azur transparent.

Encore que récent possesseur

De ce mystérieux domaine.

Comme héritier je m'y promène,

Des Latins, pieux successeur.

Ici je veux, s'il plaît au Ciel,

Faire un jardin des Hespérides,

Où par les mois les plus torrides

L'abeille ira former son miel.

----------

Écrit par Mr Félix De Solliers pour un Concours Littéraires de Vacances en Juillet 1903 ! en AFN bien entendu. 

-------------------------------------------------------------------

Posté par AmiGilbertAhuy à 19:08 - Commentaires [20] - Permalien [#]